Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 15/10/2017 dans toutes les zones

  1. 7 points
    Je crois que dans mon club, discuter de foot pourrait entraîner une procédure d'exclusion. L'idée est aussi pour l'animateur de créer ses propres topics et son propre agenda (et donc des conversations originales).
  2. 6 points
    Peut-être pas, effectivement, mais ton insistance à faire état de tendances à déformer la réalité, travestir des faits consciemment ou pas, pourrait le laisser penser, surtout lorsqu'on connait ton fort attachement au féminisme de combat. Tout comme @Rincevent du reste. Du coup, tu rencontres le féminisme attendrissant de @Johnnieboy qui de son côté, sur-réagit parce qu'il est un garçon sensible Moi je suis d'accord avec vous trois, en fait. Les délires de certain.e.s (arf) ne doivent pas masquer la réalité des autres. Ce déballage de culottes sales, de lynchage médiatique, est déplaisant ; il ne faut pas oublier à la base le principe de présomption d'innocence et le droit, beaucoup ont souffert à être dénoncés de façon calomnieuse, et beaucoup se sont tus aussi, de peur de se confronter, bah, à ce qui se passe actuellement, en gros. J'espère que ça va faire débander les gros pervers. Quant aux gros lourdauds, j'ai appris à ma fille à se faire respecter, et pas à chougner, et elle s'y emploie. Nanmého !
  3. 6 points
    Ce qui aurait été dommage car il y a vraiment quelque chose de satisfaisant à sauver une vieille machine de la casse. Il y a quelque temps, mon sèche linge a arrêté de tourner. Il ne faisait plus que ventiler. J'ai convaincu l'Epouse de me laisser le réparer. Ça tombait bien, elle était en déplacement. A nous deux, sèche -linge. Or donc, je m'installe (en caleçon parce que why the fuck not), je dévisse le carter en laissant tout le bordel de pièces par terre, et je farfouille à l'intérieur. Je m'ouvre évidemment le doigt, que je ressors de la bête tout en me relevant brusquement. J'étais juste sous un meuble que j'ai donc pris sur le coin du crâne. Étouffant un grognement, je titube et pose vigoureusement le talon (nu, bien sûr) sur une bonne vis à métaux bien pointue... Au final cette réparation m'aura coûté 10 euros (condensateur de démarrage pété), un crâne démoli, un demi-litre de sang perdu dans la baignoire et une semaine de boiterie ridicule à marcher sans poser le talon. Alors @Johnnieboy je dis : respect.
  4. 6 points
    Il est aussi en train d'expliquer qu'il ne faut pas protéger les gens du changement (exemple typique de l'automatisation des emplois) mais leur créer de nouvelles opportunités. Rien que ça c'est un changement de discours infiniment bienvenu par rapport aux habitudes françaises. Evidemment qu'il va se défendre de faire de l'hyper-libéralisme/destruction de droits, ce serait suicidaire de faire l'inverse.
  5. 4 points
    Elle s'en est platement excusée. Je comprends que ce genre de tribune suscite des reactions assez acides. Je ne sais pas si c'est de la maladresse de la part de l'auteur mais son texte n'est pas dénué d'un ton passif-agressif qui suinte le complexe de supériorité vis-à-vis des bimbos («J'ai un doctorat en neurosciences vous savez»). Je trouve qu'il y a quelques points assez valables pour Hollywood ; en jouant le jeu de la séduction on peut se retrouver sur une pente glissante et se voir suggérer que le rôle de sa vie n'attend plus que quelques dezippages de braguettes. Cependant, je suis persuadée que les femmes qui «gardent leur sexualité pour leur vie privée» comme le dit Bialik font aussi face à ce genre de propositions, peut-être moins, mais certains hommes ne verront toujours que la sexualité chez une femme. On peut agir sur la perception qu'a de nous autrui mais en aucun cas totalement l'influer et encore moins en être responsable. Par contre, je ne crois pas qu'on puisse appliquer la logique du crevard libidineux à quelqu'un capable d'agresser ou de violer. C'est un état d'esprit différent, et non un prolongement, d'une envie de baiser qui se passe de morale. Sur un point, je crois que Mayim Bialik évoque, maladroitement, dans son essai quelque chose qui rejoint ce que @Bisounours disait. C'est qu'il existe des attitudes pour faire face aux malotrus et aux harceleurs (les violeurs et agresseurs c'est bien autre chose), que ce soit avoir confiance en soi, confiance en ses aptitudes et non en son physique, avoir du répondant ou ne pas hésiter à afficher bruyamment les comportements de gros degueulasses quand ça arrive. C'est plus facile à dire qu'à faire et certaines personnes n'ont pas ou pas encore cette force de caractère. J'ai toujours eu l'impression que pour beaucoup dire ou affirmer que les victimes peuvent agir et se prémunir d'un risque reviendrait à les blâmer. Au contraire, je trouve ça plus libérateur et ça n'altère en aucun cas la responsabilité individuelle de ceux qui font du mal. Je lisais le témoignage d'une jeune femme qui avait fini par coucher avec son patron car elle n'en pouvait plus de son harcèlement et qu'elle trouvait plus simple de lui donner ce qu'il voulait. Je ne la blâme pas mais ça me fait froid dans le dos qu'on puisse avoir une estime de soi aussi basse et ça fait partie du problème. Un marché du travail plus libre qui nous donnerait plus d'emplois et plus de mobilité permettrait à bon nombre de ne plus supporter ces situations. Bien sûr, ce serait des effets macro pas adaptables à toutes les situations individuelles mais c'est un tel gâchis de voir tant de monde supporter des conditions de travail qui leur bouffent leur santé physique et mentale juste parce qu'ils n'ont pas la possibilité de gagner leur croûte autrement.
  6. 4 points
    Moi je l'envisage pour pouvoir faire des groupes de travailler sur un sujet particulier. Faisable ?
  7. 4 points
    Oui pour tous les députés Modem et apparentés neuneus. Ah ben non, en fait, en présence d'enfants ça reste un crime, donc rien ne change pour les amis de l'homme à tête de chou.
  8. 4 points
    On gagne un achievement pour arriver à se faire censurer par PAB?
  9. 4 points
    Les réactions et points de réputation sont maintenant utilisable dans le forum action, il n'y vraiment plus que dans le Taverne et le forum des nouveaux que c'est désactivé) A la demande d'un utilisateur romantique, l'option LOVE (icone petit coeur) a ete ajoutee. La réaction "rainbow flag" a été retirée, et sera rajoutée occasionnellement (à la gay pride, ou pas) L'avatar par défaut est dorénavant un couleur au hasard avec la première lettre du pseudo, mais le choix d'un avatar est toujours obligatoire Les clubs ont été activé, vous pouvez créer des clubs, j'ai teste et ca fonctionne, je ne sais pas trop ce que vous en ferez, je vous laisse découvrir et wait and see ce que ca donne
  10. 4 points
    Tu m’étonnes que ça faisait un moment. Ce type dit que de la merde depuis plus de dix ans.
  11. 4 points
    Il suffit de regarder le Rebelle (The Fountainhead) de King Vidor. Gary Cooper rend très digeste la pensée de l'auteur. Comme on dit sur youtube, cela évite de lire le bouquin.
  12. 4 points
    NoName tu devrais arrêter de faire le jeune con. Tu dois d'urgence reprendre une vraie formation avec des débouchés et ne pas vivre de petits boulots. J'en ai connu des comme toi. Le schéma est classique, les petits boulots sont un piège: tu vas avoir des charges, un train de vie. Tu ne seras bientôt plus capable de vivre sans argent et repartir en formation. Et du coup tu te coupes des rentrées futures supérieures. Donc arrête de déconner.
  13. 3 points
    On peut arrêter deux secondes avec la judiciarisation totale de la vie quotidienne ? Un connard qui fait des gestes et ou remarques déplacés mérite une baffe. Si c'est une droite envoyé par Tyson OK mais bon ...
  14. 3 points
    Et en raison de l'égalité entre les sexes, l'homme sera le seul à être condamné pour viol.
  15. 3 points
    Le plus courant dans le milieu de travail n'est pas l'invention pure et simple, mais une interprétation différente des mêmes faits. Prenons le collègue lourd qui fait des blagues salaces. Il estime la chose bon enfant. Celle qui se plaindra appellera cela "harcèlement sexuel". Les mêmes faits, pas la même interprétation. Ensuite, il y a le problème de la matérialité des faits. La parole d'une personne est tout ce qu'on a, souvent, au départ. Ainsi, il faut un maximum de détails pour pouvoir enquêter : où, quand, qui était là, comment étiez-vous habillé, qu'avez-vous vu de l'agresseur, qu'a-t-il fait, qu'a fait la victime etc... Et, une enquête, c'est nécessairement violent. Si on t'accuse d'avoir violé, on te demandera si tu regardes du porno, ce que tu penses des femmes, comment se passe ta vie sexuelle, ta femme est-elle satisfaite? As-tu des penchants particuliers? Où tu étais, le 3 septembre à 20h? Tu aimes séduire? Tu es en contact avec des femmes dans le cadre de ton travail, que pensent-elles de toi? Que penses-tu d'elles? Qui sont tes collègues? Ta femme peut confirmer ce que tu faisais le 3 septembre à 20 heures? Pareil pour la victime, en mettant des formes : vous étiez à tel endroit pourquoi? D'où veniez-vous? Aviez-vous bu? Combien de verres? Vous alliez vers où? Vous étiez en train de faire quoi au moment des faits? Vous avez réagi comment? Pourquoi? Qu'avez-vous vu? Vous portiez quoi? Vous avez dit avoir un haut rouge tout à l'heure, à présent il est bleu : pourriez-vous nous confirmer la couleur du haut? Vous ne connaissez pas votre agresseur? Avez-vous où il est parti? Vous ne vous êtes pas débattue, pourquoi? Qu'est-ce qu'il a fait, exactement? Combien de temps ça a duré? A-t-il éjaculé? Où? Qu'avez-vous fait ensuite? Pris une douche? Etc etc.
  16. 3 points
  17. 3 points
    de mon temps, une main indésirable aux fesses ça se traduisait par une bouffe direct, ou une bordée d'insultes. Faut arrêter de tout vouloir judiciariser ; bientôt il y aura un cerfa à compléter, sans déc ! Maintenant, il y a du boulot à faire au niveau des commissariats dans l'accueil des plaignantes, ils sont pas toujours fins, les pandores. Faut dire qu'ils ne sont pas non plus très gâtés en termes de locaux et de personnel. Le pognon cramé en subvention dans ces assos d'hystériques serait mieux utilisé dans des formations des flics à ce niveau, et dans l'amélioration de leurs condtions de travail.
  18. 3 points
    La structure du test est : - 3 questions dont la réponse est "c'est de la drague" - 7 questions dont la réponse est "c'est lourd" - 7 questions dont la réponse est "c'est du harcèlement" - 3 questions dont la réponse est "c'est une agression" J'ai choppé les 3 points en répondant systématiquement "c'est une agression" (j'espère que personne n'a cru une seconde que j'avais fait le test sérieusement ).
  19. 3 points
  20. 3 points
    Je sais. Parce qu'il y a de l'impréparation, de la stupeur, de la naïveté. Mais, en 2017, on a une chance incroyable : les smartphones existent. Avoir le bon réflexe (ce qui peut s'apprendre), voilà qui peut mettre fin à une impunité intolérable. Au-delà de ça, prenons le cas d'Harvey Weinstein. Isolément, chacune de ses victimes n'a guère d'autres preuves que sa parole (ce qui n'est pas une preuve, entendons-nous bien). Mais, grâce à l'enquête minutieuse du journaliste du NYT, on a pu réunir un faisceau d'indices ne laissant guère de place au doute. Cette enquête a été possible car des personnes interrogées ont parlé ; car des mails ont alerté sur ces faits ; car quelqu'un a commencé à agir, ce quelqu'un n'ayant aucune preuve au début de ses investigations. Le silence ou le pioupioutage sur les réseaux sociaux ne sont pas des solutions. Agir, enquêter, identifier : voilà ce que je veux. Les alertes sur Harvey Weinstein ont été nombreuses au fil des ans. Elles ont longtemps échouées. Mais c'est bien grâce à ces alertes, sans résultats immédiats, que l'enquête du NYT a pu prospérer. Et qu'une véritable enquête judiciaire va pouvoir prospérer à son tour.
  21. 3 points
    Les mecs sont en guerre permanente face à des ennemis qui fabriquent du papier hygiénique avec les Conventions de Genève et à peu près personne pour les soutenir. Il s'agit peut-être de cons, de marxistes ou autres mais on ne peut pas vraiment remettre en cause leur ténacité, en effet
  22. 3 points
    Le problème ce n'est pas tant ce qu'il pense de la société que ce qu'il fait à la société avec sa politique. Il faut juger les politiciens sur leurs actes.
  23. 2 points
    Suggestion: un "split", parce que maintenant il y a une discussion sur les différences entre viol et harcèlement, féminisme, agression, etc. je pense que c'est possible la création de un sujet pour discuter ça. Et ici reste la discussion de Harvey et Sodoma et Gomorra (Hollywood).
  24. 2 points
    1) repousser ce n'est pas baffer. 2) tu confonds harcèlement sexuel et agression sexuelle. Il y a 4 delits/crimes différents, si on pouvait arrêter de faire comme s'ils étaient interchangeables ce serait bien : - injure publique - harcèlement sexuel - agression sexuelle - viol
  25. 2 points
    Dans ma grande naïveté, j'ai toujours trouvé ça simple. Si quelqu'un initie un contact physique non désiré, on est en droit de réagir. Dans les cas de mains baladeuses dans un lieu public, retirer la main un peu violemment et s'offusquer bruyamment suffit souvent à gêner le lourdeau qui croyait pouvoir faire son coup en douce. Dans le cas du tennisman, la journaliste aurait pu lui retirer sèchement son bras et repousser son visage, voire se permettre une petite claque qui a pour but premier d'humilier.
  26. 2 points
    L'ordre spontané je connaissais ce concept avant (quand même), mais il faut quand même avouer que le libéralisme lui donne vraiment des lettres de noblesse. /HS.
  27. 2 points
    Simple processus de discrimination. On travaille parfois mieux à 3 qu'à 10. Ca dépend de l'entente et du niveau moyen du groupe. Si certains ont envie de mener leur réflexion de leur côté, sans être dérangé par d'autres qui feraient partir le débat dans tous les sens. Je trouve ça très bien. On peut d'ailleurs imaginer l'inverse, un club détente. Genre les fans de South Park ou de Dragon Ball. Car on est d'accord que des pages entières ou trois types discutent du nouvel anime à la mode, c'est pas très adapté au format général d'un forum. On considère ça assez vite comme du flood. Ne jamais oublier que Liborg réunit des gens finalement très différents. Sécession=paix=libéralisme. ahah.
  28. 2 points
    A l'heure actuelle, si tu veux continuer à investir des sommes de ce genre, il y a d'autres cryptos qui sont intéressantes et solides. Ethereum, Monero et Dash en particulier. Elles sont haut, mais sont déjà allés beaucoup plus haut. Elles ont de réels atouts. Et, pendant cette période, elles permettent de se tenir à l'écart de l'écosystème directement lié à Bitcoin. Certainement pas moins risqué que d'acheter des bitcoins il y a 6 mois mais pas plus risqué non plus à mon avis.
  29. 2 points
    Exactement ce que je te pense de ton intervention, amusant. (Dans le sens où je trouve que tu fais partie de ceux qui sont prompts à dire "laisser les musulmarabes tranquilles" quand on dit que l'Islam a des côtés pas top. Par exemple dans ton intervention plus haut tu parles de monomanie sur l'Islam, pas de monomanie sur les musulmans.)
  30. 2 points
    Oui, c'est connu que les souvenirs humains ne sont pas fiables à 100%. Dans la formation des magistrats, on s'amuse d'ailleurs à imposer aux élèves une expérience amusante. Pendant la monotonie d'un cours, d'un exercice, des acteurs déboulent et font un truc inattendu, qui ne dure qu'une poignée de secondes. Les gens sont surpris. On les interroge une ou deux heures après. Hé bien tu as une partie significative qui, bien que capable de retracer l'événement dans les grandes lignes, vont se planter dans l'évaluation de sa durée, vont se planter sur les détails (couleur des vêtements, port de lunettes ou forme des lunettes, description physique des intervenants...). Cela étant posé, tu as des faits qui ne laissent guère de place à l'interprétation. Une agression sexuelle classique, autrement dit une main aux fesses bien franche, c'est un événement qui ne surgit pas du néant dans la mémoire. La personne pourra se tromper sur les intentions du type, sur sa description, sur le moment exact des faits, mais le geste en lui-même me paraît difficilement concerné par la faillibilité de la mémoire. Tu as également d'autres faits qui laissent place à une large interprétation. Ce n'est pas rare pour le harcèlement moral, notamment. Et cela arrive pour le harcèlement sexuel. Je pense à des cas (réels) de gens qui ne s'aiment pas et se pourrissent la vie mutuellement (qui harcèle qui?) ; ou à un cas où les faits, en vérité anodins, ont été mal interprétés au départ et où ça a pris des proportions démesurées ; ou encore à un cas où la personne pensait qu'il y avait un processus de séduction réel, alors que la fille minaude simplement car c'est sa façon d'être polie. Je suis terrifié à l'idée que ces questions-là fassent l'objet d'une intervention législative par nos féministes de combat. J'ai notamment crû lire la volonté de redéfinir (ou préciser) la notion de consentement (qui n'apparaît nulle part, en vérité, dans les infractions sexuelles, mais bon...).
  31. 2 points
    la question n'est pas là, même si le "blablabla" dans ta réaction en dit long. Imaginons que la peine de mort est une bonne idée, pour te faire plaisir, ça ne nous avance en rien sur la version extra judiciaire
  32. 2 points
    C'est tout à fait possible, simplement à partir de ce moment là je ne vois pas trop l'intérêt de raconter ça à la terre entière sur facebook ou twitter. Qu'une victime se confie à des gens réceptifs parce qu'elle a besoin de soutien ou d'aide c'est tout à fait naturel et je n'ai pas la moindre chose à dire là-dessus. J'aurais toujours une oreille à disposition pour une amie s'il arrivait quoi que ce soit à une d'entre elle et une chambre s'il s'avère qu'elle doive fuir un foyer devenu dangereux. Par contre je ne suis absolument pas près à accorder le même crédit à des allégations vague sur Internet. C'est pour ça que je n'arrive pas à comprendre comment balancer des histoires personnelles invérifiables à une foule avide d'outrages permettrait de résoudre le moindre problème. Il y a cette article de Wired que j'ai trouvé plutôt pas mal sur le sujet. https://www.wired.com/story/the-problem-with-me-too-and-viral-outrage/
  33. 2 points
    "Il suffit de deux fois pour caractériser le harcèlement sexuel, peu importe le laps de temps écoulé." J'ai donc été victime une bonne centaine de fois au moins de harcèlement sexuel.
  34. 2 points
    Maintenant que j'ai lu lárticle, ce n'est pas une declaration que c'est legal, juste que ce n'est pas un crime au regard de la loi qui a change l'an dernier. La haute court ne fait pas la loi, elle l'applique. Hors au moment ou les deputers et senateusr ont reecrit la loi pour la rendre plus severe quand l'acte est commis en presence d'enfants, ils ont decriminalisé l'acte quand il est commis en l'absence d'enfant. De decriminaliser ne veut pas dire qu'il est legaliser, cela signifie juste qu'il ne peut donner lieu qu'a une amende administrative et non pas a une privaton de liberte. Pn peut lire a la fin de l'article "The case has been sent back to local courts in Catania to determine exactly what the administrative fine -- between €5,000 ($5,651) and €30,000 ($33,912) -- will be." Sachant que l'acte a ete commis en sicile ou le salaire median est autour de 600€/mois, l'amende sera donc entre 8 et 50 mois de salaires median tout de meme!!! On est loin du "vous pouvez vous masturber en rue, y a pas de soucis) Bref, cet article est une puteaclick, il est fait pour offusquer et cliker, plutot qu'informer (parce qu'au final, l'info brute n'est pas tres interressante)
  35. 2 points
    Je sais pas si c'est une vanne, du coup dans le doute je te réponds : meilleur RPG de la décennie, haut la main. Fonce, si en plus tu fais les extensions, tu vas pas être déçu.
  36. 2 points
    Allez, je continue de partager ici jusqu'aux 1000 abonnés, plus que 8
  37. 2 points
    Quel fromage tout de même dans ce pays où la réaction à chaud est la règle, et qui génère des projets de lois débiles, comme cet allongement de la prescription. Du coup, ça brouille un débat pertinent, c'est con. Le délathon des porcs, c'est juste un défoulement où n'importe qui peut venir déposer ses doléances, ce qui ne sert à rien d'autre qu'à ça, au détriment de celles qui sont réellement des victimes. Mais x temps après des faits aussi flous, c'est juste impossible d'apporter des preuves. Tout ce que j'espère, c'est que les gorets vont garder leurs sales pattes au fond de leur poche.
  38. 2 points
    Évidemment, c'est pas lafeteduslip.org, ici.
  39. 2 points
    Moi, ce qui me dérange, c'est que ceux s'estimant victimes n'en parlent pas à ceux qui peuvent agir ; et que, pour certaines, elles estiment ne pas être écoutées. Mais comment veux-tu que j'enquête et que je sanctionne si je ne suis pas informé des faits? Est-ce juste d'être accusé d'inertie lorsque ceux-là même qui dénoncent l'inertie sont ceux qui ne dénoncent pas? Vouloir que les harceleurs et agresseurs changent, ou que par magie ceux chargés d'enquêter deviennent omniscients est puéril. Il n'y a pas mille solutions. Il faut dénoncer des faits précis aux autorités compétentes, que ce soit le service RH ou la Police. En cas d'inertie, il faut saisir la Justice. Oui, c'est fatigant ; oui, c'est à la victime de faire ces démarches. Personne ne les fera à sa place. Ni l'agresseur, ni ceux tenus dans l'ignorance.
  40. 2 points
    Cela me met d'ailleurs mal à l'aise. Les cas que j'ai pu voir de harcèlement sexuel étaient graves. Or, de plus en plus, je vois utiliser le vocable "violence sexiste", qui amalgame la violence véritable avec tout et n'importe quoi, au risque de la diluer. Par exemple, dans #balancetonporc, tu as la dénonciation du rédacteur en chef qui choppe la fille par la gorge et lui dit "je vais te baiser", mais j'ai aussi vu des dénonciations du fait qu'on ait demandé à une autre fille de se faire lisser les cheveux car ça lui irait mieux. Dans chaque cas, une "violence sexiste". Mais putain, ça n'a rien à voir ! C'est pour cela qu'il faut résister à l'air du temps, rester droit dans ses bottes, et se montrer absolument implacable avec les individus coupables de violences, et qu'il faut ignorer ce qui ne relève pas du harcèlement sexuel peu important le ressenti de la "victime" (qui, en ce qui me concerne, peut geindre tout son saoûl : si elle interprète mal, elle interprète mal, c'est son problème).
  41. 2 points
    Ben Johnnie rappelle que des comportements déplacés voire délicteux existent, pourquoi lui jeter la pierre sur ces évidences ? Il n'a pas parlé de passer à l'échafaud tout accusé ce me semble.
  42. 2 points
    La "libération de la parole" est sans doute sincère pour certaines. Pour d'autres, ce n'est qu'un outil utilisé dans le cadre de leur agenda politique. Cette libération de la parole me dérange pour une chose : l'instrumentalisation qui en est faite. Ainsi, un récent article de l'Immonde sur une jeune femme harcelée sexuellement en agence bancaire. Problème : elle n'a absolument aucune preuve ; sa plainte est classée sans suite. Conclusion de l'article : la parole de la victime n'est pas assez considérée. Le souci n'est pas qu'elle ose parler de ce qu'elle a subi ; mon souci vient de la conclusion de l'article : quoi, il faudrait abandonner toute exigence probatoire quand la victime est une femme? Ou un enfant? Cette instrumentalisation au nom de sentiments généreux vise un affaiblissement des garanties procédurales assurées à chaque citoyen. C'est d'autant plus dangereux que cet affaiblissement n'est pas le fait de nazillons mais de personnes se voulant généreuses. Moi non plus, d'où mon ajout. Voilà, c'est ça qui m'a crispé avec Léa Seydoux. Quand tu as été témoin de faits répréhensibles, que tu n'as rien dit, il serait commode de ne pas jeter la pierre sur celles et ceux qui ont eux aussi gardé le silence... Je le sais bien, hein. Quand j'identifie un harceleur sexuel, je le purge. Quand il conteste son licenciement, j'essaie de le crucifier et de l'humilier. Je ne suis pas dans l'optique "ça n'arrive qu'aux autres" ou "ce n'est que le fait des puissants". Par contre, oui, il faut parler/alerter et oui, il faut penser à trouver des preuves, ou réussir à se souvenir de faits précis sur lesquels enquêter... Je suis fort gêné de constater que le rappel de ces évidences est, désormais, taxé de sexisme. Comment je fais pour enquêter, moi, si je n'ai aucune alerte ou aucun fait précis sur lesquels enquêter? Comment je fais si je n'ai pas le droit de demander à la victime alléguée de me décrire lesdits faits?
  43. 2 points
    C’est pas vraiment faire preuve d’intelligence que de vouloir à tout prix faire comme si le harcèlement sexuel, les avances déplacées, etc, n’avaient lieu qu’à Hollywood. Si cette affaire fait autant de bruit, c’est parce qu’il s’agit de célébrités mais, aussi, parce qu’elle permet à plein de femmes, et quelques hommes, de ne plus avoir honte. Ils se disent : « si c’est arrivé à Untel ou Unetelle que j’admire, je n’ai pas à avoir honte d’être une victime ».
  44. 2 points
  45. 2 points
    Pour info, j'essaie d'initialiser qq chose dans le genre dans mon coin. à base de raspberry 3B (30€) et peut-être aussi de raspberry pi 0 W (10€). Pour l'instant, pas question de coder, mais déjà d'apprendre aux réfugiés à utiliser un ordinateur, ainsi qu'internet, au-delà de l'étroite lucarne du téléphone portable. Pouvoir échanger entre eux éventuellement sur des forums pratiques dédiés (il n'existe rien de très actif en ce moment). Bloguer (peu de choses produites par les réfugiés eux-mêmes). Peut-être à terme participer à un peu de rédaction sur wikipedia (comme preuve d'intégration pour les demandeurs d'asile). etc Le souci pratique pour les réfugiés est l'absence pour eux d'un accès internet continu et de qualité. Donc on travaille beaucoup avec des ressources offline (ce qui est déjà pas mal). Donc bref, ceux qui connaissent des ressources pertinentes pour les réfugiés (matériel éducatif, cours, formations, etc), ressources gratuites et libres de droits, merci beaucoup de me les indiquer. Je cherche eg des bons cours sur youtube, bon contenu, bonne diction, etc. Pour les enregistrer en mp4 et leur refiler. De bons cours de secourisme, eg ça serait bien. (car on manque de pompiers volontaires dans beaucoup d'endroits). J'ai déjà un début de petit recensement ici, https://opentruc.fr/wiki/Raspberry/ShareBox/Contenu
  46. 2 points
  47. 2 points
    Le Monde - L’artiste russe Pavlenski arrêté à Paris pour avoir mis le feu à la Banque de France Piotr Pavlenski a été arrêté à l’aube après avoir mis le feu à une antenne de la Banque de France, place de la Bastille. L’artiste est réfugié en France depuis janvier. http://www.lemonde.fr/culture/article/2017/10/16/l-artiste-russe-pavlenski-arrete-a-paris-apres-avoir-mis-le-feu-a-la-banque-de-france_5201602_3246.html
  48. 2 points
    Encore une fois : fixe et occasion. Jamais de la vie vous trouverez un portable gaming (oxymore) décent pour 600€.
  49. 2 points
    sa destruction des anti-riches est quand même pas mal. "vous ne pouvez pas à la fois vous plaindre que les grands groupes français se fassent racheter par les capitaux étrangers et vouloir chasser de France ceux qui ont des capitaux", kaboom l'EG/ED.
  50. 2 points
    "-- Monsieur le Président, êtes-vous le président des riches ? -- Je n'aime pas cette jalousie. J'ai face à moi trois personnes qui font statistiquement partis des riches..." Ah, ah ! Franchement, j'ai bientôt 50 balais... je n'avais jamais vu de ma vie aucun président expliquer de façon aussi claire que l'enrichissement n'était pas un mal. Jamais.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×