Aller au contenu

Johnathan R. Razorback

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    6 685
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    18

Tout ce qui a été posté par Johnathan R. Razorback

  1. Front National

    C'est une caractéristique majeure de la politique extérieure de la France à cette période (le Second Empire a colonisé aussi hein), même si les questions coloniales n'occupent qu'une petite partie des débats parlementaires et que l'opinion en métropole s'y intéresse peu, du moins avant l'exposition de 1931 (commérant la prise d'Alger), qui commence à populariser l'idée que la grandeur de la France tient à son empire colonial. "En France, on discerne indéniablement une période impérialiste qui se distingue clairement de la tiédeur coloniale caractérisant la période antérieure. Si, en 1878, le territoire total des colonies françaises atteignait presque 5 millions de kilomètres carrés ; en 1913, il avait plus que doublé. Le nombre de ressortissants français outre-mer était passé de 7 à 48 millions." -Henri Wesseling, Les empires coloniaux européens (1815-1919), Éditions Gallimard, 2009, 554 pages, p.277. Les manuels officiels donnent une vision apologétique (et assez insoutenable quand on connaît la réalité des faits) de la colonisation: "En 1870, la France n'avait qu'une colonie importante, l'Algérie. La Troisième République lui a donné un empire colonial, le second du monde par l'étendue et la population. Elle a ainsi montré que la France s'était relevée des désastres de 1870 et restait une grande nation. En Asie, Jules Ferry, malgré de violentes critiques, a assuré, au prix d'une guerre avec la Chine, la soumission (1885) de l'Annam et du Tonkin qui, avec la Cochinchine et le Cambodge acquis sous Napoléon III, forment l'Indochine française. En Afrique, les Français, après avoir colonisé l'Algérie, ont établi leur protectorat sur la Tunisie en 1881 et sur le Maroc en 1912. Ils exercent ainsi leur influence sur toute l'Afrique du Nord. Celle-ci, voisine de la France et habitée par beaucoup de Français, est la plus précieuse de nos colonies. La France possédait depuis longtemps le Sénégal. Elle a peu à peu occupé et civilisé, de 1879 à 1898, l'immense région tropicale du Soudan qui forme aujourd'hui l'Afrique occidentale française, et les pays situés au nord du Congo, ou Afrique équatoriale française. Entre ces régions et l'Afrique du Nord s'étend le désert du Sahara qui a aussi été occupé par les Français. Dans l'océan Indien, a été conquise, en 1895, l'île de Madagascar. L'empire colonial de la France est vingt fois plus vaste qu'elle et compte soixante millions d'habitants. Les Français sont en train de le transformer complètement. Ils ont partout établi l'ordre et la paix [!]. Ils ont mis fin aux guerres entre tribus dans l'Afrique du Nord, au trafic des marchands d'esclaves dans l'Afrique occidentale et aux brigandages des pirates en Indochine. Ils ont construit des routes, des chemins de fer et des ports, grâce auxquels le commerce s'est fortement développé, ce qui enrichit à la fois la France et ses colonies. Ils ont aussi créé des hôpitaux et des écoles*. Les indigènes, Blancs de l'Afrique du Nord, Noirs de l'Afrique occidentale et de l'Afrique équatoriale, Jaunes de l'Indochine bénéficient ainsi peu à peu, grâce à la France, des bienfaits de la civilisation européenne." -Ernest Lavisse, Histoire de France, manuel de Certificat d'études, Armand Colin, 1942, p. 318-321. *Très peu, sauf à Madagascar où 20% des malgaches -record dans l'Empire- ont accès à l'école primaire. En Algérie les colons européens font pression sur le gouvernement pour éviter tout financement public d'écoles pour les Algériens.
  2. Front National

    Y a pas que ça dans le "roman national" de la Troisième République, y a aussi une apologie de la colonisation et utiliser une nouvelle expression genre récit national me semble utile pour éviter la confusion (et de passer pour un réactionnaire auprès d'un public non prévenu). Puis, je crois que personne ne me soupçonnera de crypto-monarchisme, mais Lavisse, de ce que je sais, n'était pas tendre sur la monarchie, ce qui est cohérent avec l'idéologie de la IIIème République:
  3. École & éducation : Le temps des secrets

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Doublepensée
  4. Tocqueville social-démocrate ?

    Tocqueville pense en effet que les sociétés modernes sont marquées par un processus d'égalisation des conditions (ce qui ne concerne pas seulement les inégalités matérielles mais aussi l'imposition de l'égalité juridique avec la Révolution française, etc.). Et il appelle démocratique le type de société qui résulte de ce processus, indépendamment de son régime politique. Je n'ai pas écouté la vidéo mais j'imagine que l'auteur essaye de partir de cet usage du terme de démocratie pour dire que si le processus d'égalisation s'interrompt, nous ne sommes plus en démocratie (en jouant sur l'ambiguïté introduite dans le terme, puisqu'on parle là de la démocratie comme régime). En gros elle va faire une équivalence entre démocratie et socialisme. Mais ce faisant on tire d'un fait (historique) une norme, ce qui n'est pas nécessairement faux mais suppose une argumentation très élaborée pour n'être ne serais-ce que plausible.
  5. Tocqueville social-démocrate ?

    Je me demandais ce que pouvaient être les "lectures très audacieuses" de Tocqueville qu'évoque Miguel Abensour ("Peut-on se contenter, pour redécouvrir la révolution démocratique moderne, de Constant et de Tocqueville, même s'il existe, de ce dernier penseur, des lectures très audacieuses ?" -Miguel Abensour, La passion d'Edward P. Thompson, introduction à Edward P. Thompson, La formation de la classe ouvrière anglaise, Editions Points, 2012 (1963 pour l'édition originale anglaise), 1164 p, p.XLVII) ; or il me semble avoir trouvé un commencement de réponse dans les remarques que fait Lionel Ponton sur la philosophie sociale de Tocqueville (juste après les pages consacrées à Hegel, ici: https://books.google.fr/books?id=KdAS6EhnvwcC&pg=PA193&lpg=PA193&dq=tocqueville+and+nietzsche&source=bl&ots=QKjz6nTM6B&sig=dPUltHRswYDOIROudUzgYF9PiKw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwinjrfel8LLAhUH2hoKHRAnDHg4ChDoAQgyMAM#v=onepage&q=tocqueville%20and%20nietzsche&f=false). Visiblement, le traitement de la question sociale passe pour Tocqueville par un interventionnisme étatique modéré:
  6. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    1): Perversion donne une aura d'objectivité médicale tout à fait critiquable. Ce serait déjà moins déshonnête de parler de vice, et ça ne ferait toujours pas consensus. Mais je ne voudrais pas faire encore plus dévier le fil. 2): Tu sens le bon droitard de base derrière la dérive sémantique du terme. Le gars qui se croit un sommet de plénitude virile parce qu'il accuse ses contradicteurs politiques d'être efféminés. Beurk beurk.
  7. Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %). Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches Ce n'est pas très bisous ça.
  8. Tocqueville social-démocrate ?

    Je sens l'entourloupe consistant à faire passer une tendance historique pour une norme.
  9. Notre-Dame-des-Landes

    Je lis l'anglais
  10. Ce n'est pas totalement délirant en ce sens que l'adolescence est une catégorie sociale et non biologique, apparue dans la modernité et plus précisément avec la société de consommation. Le Moyen-âge et plein de cultures ne connaissaient pas de période intermédiaire aussi longue entre l'enfant et l'adulte. Une fois qu'on a dit que la fixation était de la majorité était un arbitraire politique, je suis tout à fait contre de ranger des + de 18 ans dans la catégorie "adolescents". Le fait qu'ils puissent être de plus en plus "cons" et immatures n'entrent pas en ligne de compte. C'est à eux de faire un effort. Il y a un moment où la société est en droit d'attendre d'eux d'assumer leurs responsabilités d'adultes. En outre, compte tenu de la paranoïa "féministe" contemporaine en matière de sexualité et d' "agressions", je vous laisse imaginer les désastres légaux si on étend l'adolescence jusqu'à 24 ans...
  11. Mélenchon, le Tout Petit Père des Peuples

    Oui parce qu'en dehors du vieux continent, l'humanisme en prend un coup avec l'idolâtrie du communisme cubain et latino-américain...
  12. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    Je précise aussi que je suis loin de penser que les Français issus de l'immigration en provenance du Maghreb se comportent mal. La majorité s'assimile encore malgré que les mécanismes soient de plus en plus crispés. Et si le communautarisme monte et alimente par l'effet de "montée aux extrêmes" l'activité de groupes identitaires de droite, c'est largement la faute des politiques (et des média) qui instrumentalisent le phénomène, en n'hésitant pas à déformer la réalité pour faire du sensationnel (souvenez-vous de la polémique autour du minable Copé et du pain au chocolat...). Traiter du sujet équivaut à marcher sur une fine ligne de crête pour éviter le double écueil du discours nationaliste et l'angélisme du "tout va bien et tout ceux qui ne sont pas contents / tranquilles sont justes de gros racistes frustrés".
  13. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    D'une certaine immigration. Les descendants d'immigrés européens ou asiatiques se font peu remarqués. Il est intéressant de noter que l'immigration depuis d'autres pays européens suscitaient pas mal de tensions sous la IIIème République. Je suis tenté d'en déduire que les crispations identitaires se décalent donc tendanciellement vers les différences les plus importantes, lesquelles renforcent paradoxalement l'intégration des immigrés culturellement plus proches, en décalant le seuil d'évaluation de ce qui est "très différent". Comme disait je ne sais plus qui, les différences entre humains n'auront plus guère d'importance le jour où on aura des rapports suivis (même pacifiques) avec des aliens. "Rien ne renforce plus l'amitié qu'un ennemi commun." -Frank Francfort Moore.
  14. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    Ce fil a pas mal dérivé. Les premiers posts sont proches des sujets du fil sur l'alt-right, les derniers ont plutôt leur place dans le fil de l'insécurité culturelle (qu'on peut peut-être élargir en "insécurité culturelle, crispations identitaires & identité nationale" ?)
  15. Front National

    Du coup, tu penses que la finalité de l'école est seulement d'instruire (faits/connaissances + méthodes), mais pas d'éduquer (créer une culture commune, un certain type d'individualité) ? (Pour ne pas recevoir un procès en constructivisme, je précise que c'est une question méta-libérale, un système réellement privatisé aura affaire à la même question).
  16. Violences scolaires, élèves pas cool & Education Nationale en faillite

    Tramp a raison de dire que l'Etat et ses agents doivent respecter la loi ; ça ne le rend pas nécessairement plus juste mais ça le rend déjà plus prévisible.
  17. Notre-Dame-des-Landes

    D'ailleurs je crois que c'est ce que les économistes appellent un coût d'opportunité: https://fr.wikipedia.org/wiki/Coût_de_renoncement
  18. Notre-Dame-des-Landes

    1): ça me dit très vaguement quelque chose. 2): on a dit les gouvernements. Et bien sûr tu as lu le reste de l'article plutôt que de chicaner sur cette phrase périphérique en particulier...
  19. Notre-Dame-des-Landes

    http://descartes.over-blog.fr/2018/01/macron-et-philippe-se-crashent-a-notre-dame-des-landes.html
  20. Front National

    Dieu les punit parce qu'ils ne se comportent pas bien. Là aussi ça se pose là comme résolution d'un problème crée de toute pièce. L'innocent souffre parce qu'en fait il n'est pas si innocent que ça.
  21. Front National

    Recherche faite, un certain Benjamin Marks qualifie Mencken de "conservative libertarian", ce qui correspond à l'aile droite du libertarianisme plutôt qu'au conservatisme. Je comprends pas trop la ligne de Secular Right sinon. On dirait un peu des trolls.
  22. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    Le fait que ça soit immoral n'empêche pas qu'on prenne ça comme un problème à traiter, et du coup qu'on le discute sans se laisser arrêter par le côté immoral (je ne sais pas si c'est ce que tu voulais dire).
  23. Alt-right et autres évolutions

    Je voulais pas débiter la liste complète pour ne pas faire pédant, surtout que @poney savait que j'allais répondre ça. Par ailleurs Proudhon est un monstre idéologique (socialiste mais conservateur catholique, anarchiste mais bonapartiste, contre la bourgeoise mais plein de mépris envers les masses, la démocratie et Rousseau...).
  24. Paléo-libertariens, alt-right et choux à la crème

    On a déjà parlé dans le fil du FN de l'hétérogénéité des causes qui sous-tendent ce vote. Par ailleurs la xénophobie est largement favorisée par le degré de chômage et de difficultés économiques ; elle n'est pas cause des causes chez nombre d'individus.
×