Aller au contenu

Kassad

Habitué
  • Compteur de contenus

    7 838
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

Kassad a gagné pour la dernière fois le 13 avril

Kassad a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

513 Populaire

1 abonné

À propos de Kassad

  • Rang
    Moine-copiste
  • Date de naissance 17/12/1972

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Diderot

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Grenoble

Visiteurs récents du profil

1 753 visualisations du profil
  1. Donc en filigrane ce seraient les femmes qui foutent des baffes aux malotrus qui seraient coupables du comportement des agresseurs. Voilà une façon originale de resservir l'argument de la provocation ! Pas la peine d'aller plus loin : les êtres humains cherchent les limites. Mettre une baffe c'est mettre une limite c'est tout. Après on peut trouver de tout de celui qui va s'évanouir à celui qui va rentrere dans une rage folle en passant par celui qui sera sexuellement excité par la claque qu'il aura reçu...
  2. Bien sûr mais la question était comment réagir quand votre interlocuteur n'est pas civilisé.
  3. Le but d'une gifle où d'un verre d'eau jeté au visage, ou autre comportement analogue, est clair : c'est passer symboliquement (car une gifle c'est symbolique avant tout sinon c'est une frappe avec la main ouverte) du blabla au physique. C'est un pas maîtrisé dans l'escalade de la violence. Ça se justifie dans plein de situations différentes. En plus de l'aspect éducatif, tactiquement, voire physiologiquement ça, peut induire un "freeze" de l'agresseur qui ne s'y attendait pas ou en le faisant revenir sur terre, et donner le temps à la victime de partir.
  4. Je ne sais pas faut voir sur piéce mais pourquoi pas oui.
  5. Le fait de faire du droit "hors sol" en dehors de tout contexte n'a que peu de sens. Une minette qui met une gifle à un connard qui lui touche les fesses a une portée éducative : c'est clair qu'elle ne va pas le mettre KO ou induire une incapacité de travail. Le but est que le mec comprenne qu'il a franchi une limite. Pas besoin de lettre recommandée avec accusé de réception ni de faire intervenir un juge... Maintenant si la minette est championne du monde de lancer de poids et qu'elle en colle une à un mec qui fait 1m50 et pèse 40 kg ce sera sûrement interprété différemment. Généralement le tout reste dans le domaine du "Monkey Danse" : une violence ritualisée intra espèce. Normalement ça n'escalade pas plus loin (sinon on est dans l'agression caractérisée et ce n'est plus la fameuse zone grise).
  6. Café des (vrais) sports

    Et les 14 000 de dénivelé ! On m'a toujours dit qu'il fallait multiplier par 10 le dénivelé pour avoir une correspondance avec une course à plat. Là ça fait du 500 km en 67 h !
  7. On peut arrêter deux secondes avec la judiciarisation totale de la vie quotidienne ? Un connard qui fait des gestes et ou remarques déplacés mérite une baffe. Si c'est une droite envoyé par Tyson OK mais bon ...
  8. C'est faux, j'ai parlé de ce type de comportement notamment pendant la campagne de Trump qui jouait beaucoup des manipulations psychologiques et de comment il mettait en place un discours fait pour renforcer des biais de confirmation (et c'est ça dont il s'agit quand on te rabat les oreilles avec un sujet : on oriente ta manière de chercher dans ta mémoire).
  9. "Tout le monde savait que c'était impossible à faire. Puis un jour quelqu'un est arrivé qui ne le savait pas, et il l'a fait".
  10. Catalogne

    Aucune chance qu'une réforme constitutionnelle fonctionne. L'état Espagnol se voit comme intemporel, tous comme Macron et Merkel qui ne peuvent prétendre diriger un état nation vers le démentellement. Moi ce que j'ai touché du doigt avec cet exemple est le caractère fondamentalement liberticide de l'Europe : il y a une espèce de deadlock qui s'installe entre les états et la structure supranationale. Les chefs d'États ne peuvent pas faire autrement que de soutenir Rajoy. Par contre quand il s'agit de mouvements d'indépendances hors de l'Europe (Kosovo, Monténégro, Bosnie, Croatie etc.) c'est open bar...
  11. Jeux & singularité : go

    Justement c'est là, dans la créativité la plus débridée, quelles sont le moins fortes. Par contre trouver un taux et une assiette optimale pour un impôt existant... Y a de quoi avoir peur.
  12. Insolite, excentrique, baroque et déviant

    Oui je le vois venir gros comme [sujet sensible métaphores douteuses à éviter] par le biais de "l'image dégradante de la femme (et de l'homme tient aussi) que ces poupées véhiculent". Sus aux objets femmes... Pourtant la maison close à l'air bien inclusive car il y a des poupées de toutes les tailles couleurs formes imaginables. Une vraie ode à la diversité.
  13. Jeux & singularité : go

    C'est un joli exemple de singularité : mais on voit bien que ça ne s'applique qu'à un domaine très restreint où toutes les règles sont connues et maîtrisées.
×