Aller au contenu
Nick de Cusa

La voiture de demain, énergies alternatives

Messages recommandés

De plus, si jamais on trouve un moyen non farfelu (coût / bilan énergétique) de produire et stocker l'hydrogène, le générateur embarqué pourra être une pile à combustible, dont le rendement est également incomparablement meilleur que celui du moteur à combustion interne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non non… ils agissent par pure perversité méchante. Ils veulent faire du mal à notre mère la Terre.

Avant de faire du mal à la terre, les autombilistes se font tout d'abord mal à eux même et à ceux qu'ils croisent sur la route.

Chiffre peut connu (bah oui, on le met pas en bas des pubs idyllliques pour les nouveaux bolides) que celui de la mortalité sur les routes au niveau mondial.

http://www.who.int/violence_injury_prevent…t/en/index.html.

http://www.who.int/violence_injury_prevent…=summary_fr.pdf

Chaque année, c'est 1.2 à 1.5 millions de morts et 50 millions de blessés

L'OMS prédit qu'en 2020, avec l'accès des pays émergents aux joies de l'automobile, les accidents de la route seront la 3e cause de mortalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tout simplement parce que l'on a pas été d'accord sur la méthode. Il n'est pas important de calculer le montant exact, mais simplement de calculer une valeur minimale qui a l'approbation des acteurs du marché.

C'est tout simplement parce que le calcul des externalités dépend du résultat que l'on désire obtenir.

Et que le seul moyen d'obtenir "l'approbation" des acteurs du marchés c'est de les imposer par la force!

Vous avez décidé sans preuve que la voiture à pétrole était nuisible et donc vous voulez lui appliquer des externalités négatives, mais vous ne parlez jamais des externalités positives de la voiture à pétrole.

Bref vous faites une instruction à charge contre l'automobile à pétrole en omettant l'instruction à décharge.

De même vous ne faites pas d'instruction à charge contre le vélo électrique parce que vous avez décidez que c'était bien, certainement parce que vous l'utilisez.

Votre mode de consommation est bon pour vous donc vous avez décidé qu'il était bon pour les autres et par conséquent vous vous appuyez sur des raisonnements pseudo scientifique pour démontrer que vous avez raison. Et comme vous avez raison et les autres torts alors il faut imposer vos solutions par la force.

J'affirme que la production qui n'est pas à 100% renouvelable met en péril la terre donc il faut interdire tous les biens et services non 100% renouvelable.

Donc il faut se déplacer avec des chaussure ou des vélos 100% renouvelable.

Démontrant cela grâce à un magnifique calcul d'externalité je me dois de vous contraindre à cesser de détruire la planète.

Si vous refusez d'obtempérer la contrainte pourra aller d'un séjour en camp de réadaptation et si cela ne s'avère pas suffisant alors ça sera votre élimination car protéger Gaïa est notre devoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh, ça va encore plus loin que ça.

C'est passé assez inaperçu mais la réaction des pastèques vertes rouges à l'annonce par Delanoë d' "autolibs" électriques fut édifiante. Ils sont contre parce que c'est une solution de transport individuel.

Le "renouvelable" n'est qu'une façade. C'est bien à la capacités des gens de se déplacer individuellement qu'ils en ont.

Personnellement, ça me glace le sang tant c'est lugubre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas puisqu'ils sont favorables aux vélos et qu'ils n'exigent pas l'utilisation du tandem.

Je pense que le problème du véhicule motorisé individuel est pour eux la pollution que sa production génère.

Bien sur tout comme nôtre PtitSuisse pas un mot sur la pollution engendré par la production de vélos.

Ni sur la sur-pollution engendrée par la mise en mouvement d'un Vélib de 20 kg par rapport à un vélo de 5 kg.

Ce qui me glace le sang c'est leur stupidité crasse qu'ils érigent en bien-pensence, rappelons-nous de leur campagne en faveur des agro-carburants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avant de faire du mal à la terre, les autombilistes se font tout d'abord mal à eux même et à ceux qu'ils croisent sur la route.

C'est bien ça :les automobilistes sont des cons (par milliards) et moi, j'ai raison tout seul dans mon coin.

Toujours cette manie de se croire au-dessus de la masse, investi d'une mission d'Education Internationale pour faire comprendre aux masses bêlantes qu'elles se trompent.

Indécrottable.

C'est bien à la capacités des gens de se déplacer individuellement qu'ils en ont.

Exactement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une camionnette de livraison qui dessert 20 foyers dans un village à partir de l'entrepôt le plus proche va probablement consommer moins que 20 véhicules individuels faisant le même trajet entre le village et l'hypermarché.

C'est vrai cependant je doute fortement de la réalité d'une telle optimisation.

Sans compter qu'il existe des points relais pour la VPC, dans ce cas pas de porte-à-porte mais un seul trajet A/R pour le livreur.

Si c'est équivalent autant aller chercher son courrier soi-même au centre de tri.

50kg et 2 m3 de courrier. hé bé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
50kg et 2 m3 de courrier. hé bé.

Ca te fera des muscles ! En avant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous avez décidé sans preuve que la voiture à pétrole était nuisible et donc vous voulez lui appliquer des externalités négatives, mais vous ne parlez jamais des externalités positives de la voiture à pétrole.

Bref vous faites une instruction à charge contre l'automobile à pétrole en omettant l'instruction à décharge.

Non, parce que vous considérez des avantages internes comme des externalités.

De même vous ne faites pas d'instruction à charge contre le vélo électrique parce que vous avez décidez que c'était bien, certainement parce que vous l'utilisez.

Le but de la manoeuvre n'est pas de trouver directement le système idéal, mais un système moins pire. Il faut toujours analyser qu'est-ce qui remplace quoi.

Votre mode de consommation est bon pour vous donc vous avez décidé qu'il était bon pour les autres et par conséquent vous vous appuyez sur des raisonnements pseudo scientifique pour démontrer que vous avez raison. Et comme vous avez raison et les autres torts alors il faut imposer vos solutions par la force.

J'affirme que la production qui n'est pas à 100% renouvelable met en péril la terre donc il faut interdire tous les biens et services non 100% renouvelable.

Donc il faut se déplacer avec des chaussure ou des vélos 100% renouvelable.

Démontrant cela grâce à un magnifique calcul d'externalité je me dois de vous contraindre à cesser de détruire la planète.

Si vous refusez d'obtempérer la contrainte pourra aller d'un séjour en camp de réadaptation et si cela ne s'avère pas suffisant alors ça sera votre élimination car protéger Gaïa est notre devoir.

Vous ommettez de dire qu'il faut qu'une alternative (ou dumoins une piste) existe pour orienter le marché par un processus d'internalisation. De plus là vous cherchez à imposer quelques choses (chaussure ou vélo 100% renouvelable), ce qui n'est pas du tout dans l'esprit du système.

je vous parle du vélo électrique, mais j'espère bien que le marché trouvera plein de trucs inventifs pour faciliter la mobilité douce !

Il n'y a pas d'interdiction dans le système. Ceux qui on en les moyens rouleront avec des voitures polluantes, Les industriels malins feront des voiture moins chers et moins polluantes, et les consommateurs encore plus malins acheteront des moyens de déplacement individuel innovants qui resent encore à inventer.

Dans la discussion qui nous occupe, je remarque l'obession absolue d'améliorer la voiture, sans partir vers quelque chose de neuf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oh, ça va encore plus loin que ça.

C'est passé assez inaperçu mais la réaction des pastèques vertes rouges à l'annonce par Delanoë d' "autolibs" électriques fut édifiante. Ils sont contre parce que c'est une solution de transport individuel.

Le "renouvelable" n'est qu'une façade. C'est bien à la capacités des gens de se déplacer individuellement qu'ils en ont.

Personnellement, ça me glace le sang tant c'est lugubre.

Vous vous faites une mauvaise idée du transport publique en zone urbaine. Vous y voyez comme une contrainte collectiviste, alors qu'il faut y voir une extension de la mobilité pédestre (la métrique pédestre cher à Lévy).

Ce point de vue biaisé est également une conséquence de l'appropriation de la rue par la voiture. La rue est un espace social de rencontre, il l'a été pendant des millénaires. C'est le premier lieu de socialisation des riverains-propriétaires. Vous y rencontrez vos voisins dans un espace en co-propriété, un terrain neutre qui vous permet de passer entre les espaces strictement privés, mais aussi d'y maintenir une activité: discussion, jeu des enfants, jouer à la pétanque, ou autres. Il est normal de rencontrer du monde dans la rue. Le transport publique urbain est une extension de cet espace social, une sorte de trottoir roulant. Il n'est donc pas plus collectif qu'un trottoir, même si on a tendance à l'appeler ainsi.

L'introduction de la voiture dans la rue a fortement diminué le rôle social des rues, rien que par le risque qu'elle y introduit. Plus question de faire jouer des enfants là où circulent les voitures, et impossible de tenir une conversation avec vos voisins dans la rue avec le bruit du trafic. On constate donc un repli des gens chez eux, avec la voiture comme moyen de passer d'un endroit à l'autre en ayant l'illusion d'être "seul au monde" même coincé dans des km de bouchons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon calcul d'externalité pour l'utilisation du vélo électrique sur une distance moyenne de 50km/jour est de 5000 euro/jour.

C'est que le C02, nécessaire à sa production, son entretien, ainsi qu'a son fonctionnement, provoque de grave dommage à Gaïa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Bien sur tout comme nôtre PtitSuisse pas un mot sur la pollution engendré par la production de vélos.

Ni sur la sur-pollution engendrée par la mise en mouvement d'un Vélib de 20 kg par rapport à un vélo de 5 kg.

:icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mon calcul d'externalité pour l'utilisation du vélo électrique sur une distance moyenne de 50km/jour est de 5000 euro/jour.

C'est que le C02, nécessaire à sa production, son entretien, ainsi qu'a son fonctionnement, provoque de grave dommage à Gaïa.

Donc le coût d'une voiture doit être au bas mot de 5'000'000 par jour selon votre barême. Il faut appliquer la méthode de manière uniforme: c'est ce qu'on fait pour comparer rail et route par exemple.

Le coût des matière première est dérisoire pour un vélo en comparaison d'une voiture (20kg face à 1.5 tonnes !). La fabrication bien plus facile (moins de pièce à assembler). Quand à la batterie, la voiture en ayant une également, il y a match nul sur ce terrain là.

Dans le coûts des externalités, les "dommage à Gaia" ne sont pas les plus importants: ce sont les dommages aux riverains (bruit, pollution, accidents) qui pèsent le plus lourd. Dans le cas du vélo, il faudrait en effet calculer le coût externe des accidents qui y sont strictement liés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La rue est un espace social de rencontre, il l'a été pendant des millénaires. C'est le premier lieu de socialisation des riverains-propriétaires. Vous y rencontrez vos voisins dans un espace en co-propriété, un terrain neutre qui vous permet de passer entre les espaces strictement privés, mais aussi d'y maintenir une activité: discussion, jeu des enfants, jouer à la pétanque, ou autres. Il est normal de rencontrer du monde dans la rue. Le transport publique urbain est une extension de cet espace social, une sorte de trottoir roulant.

C'est exactement ce rapport chaleureux, ludique, voire, n'ayons pas peur des mots, tendre, que je tisse avec mon voisin de compression dans le métro. Très bien vu. Quelle justesse.

Une toute petit objection quand même : en voiture, on peut draguer aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce point de vue biaisé est également une conséquence de l'appropriation de la rue par la voiture.

C'est la voiture qui s'approprie la rue ? Autant dire que c'est le stylo qui commet la faute d'orthographe.

La rue est un espace social de rencontre,

Warning : bullshit detected. (Tiens, j'étrenne une nouvelle image rien que pour toi, veinard.)

bullshit1iv8.jpg

On constate donc un repli des gens chez eux, avec la voiture comme moyen de passer d'un endroit à l'autre en ayant l'illusion d'être "seul au monde" même coincé dans des km de bouchons.

Je comprends que l'on veuille être seul au monde, si l'on est entouré de gens comme toi. Par ailleurs, de quel droit juges-tu une telle conduite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0

Il y a nettement plus de continuité entre les transports individuels et la rue qu'entre cette dernière les transports en commun : on peut se "balader" en voiture (circuler sans but précis), pas en bus ou en métro (enfin on peut mais faut être bizarre).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, pour tisser du lien social dans l'espace collectif (draguer) en bagnole: en gros plus elle émet de CO2 plus on a de chance conclure.

Ha!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Donc le coût d'une voiture doit être au bas mot de 5'000'000 par jour selon votre barême. Il faut appliquer la méthode de manière uniforme: c'est ce qu'on fait pour comparer rail et route par exemple.

Le coût des matière première est dérisoire pour un vélo en comparaison d'une voiture (20kg face à 1.5 tonnes !). La fabrication bien plus facile (moins de pièce à assembler). Quand à la batterie, la voiture en ayant une également, il y a match nul sur ce terrain là.

Dans le coûts des externalités, les "dommage à Gaia" ne sont pas les plus importants: ce sont les dommages aux riverains (bruit, pollution, accidents) qui pèsent le plus lourd. Dans le cas du vélo, il faudrait en effet calculer le coût externe des accidents qui y sont strictement liés.

Donc pour vous les dommages que votre consommation irraisonnée provoque à Gaïa ne sont pas grave, car les autres sont plus méchants envers Gaïa que vous.

Beau raisonnement écologique que : l'autre se pollueur.

Pour déterminer qui pollue vous effectuez des comparaison sans vous demandez si vous vous polluez parce que vous polluez moins que l'autre, bravo quel civisme cynisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Donc pour vous les dommages que votre consommation irraisonné provoque à Gaïa ne sont pas grave, car les autres sont plus méchants envers Gaïa que vous.

Beau raisonnement écologique que : l'autre se pollueur.

Pour déterminer qui pollue vous effectuez des comparaison sans vous demandez si vous vous polluez parce que vous polluez moins que l'autre, bravo quel civisme cynisme.

Franchement là tu dis n'importe quoi. Il est pas nécessaire d'imiter PtitSuisse. :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non non… ils agissent par pure perversité méchante. Ils veulent faire du mal à notre mère la Terre.

Cette salope de Gaïa… :icon_up:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Franchement là tu dis n'importe quoi. Il est pas nécessaire d'imiter PtitSuisse. :icon_up:

C'est lui qui viens nous expliquer qu'il a raison que son mode de consommation est le bon et que nous devrions tous faire comme lui.

Je dis non!

Il est trop facile d'accuser l'automobiliste en comparant sa consommation relative sans se poser la question de sa consommation dans l'absolu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
C'est lui qui viens nous expliquer qu'il a raison que son mode de consommation est le bon et que nous devrions tous faire comme lui.

Je dis non!

Il est trop facile d'accuser l'automobiliste en comparant sans consommation relative par rapport à lui sans se poser la question de sa consommation dans l'absolu.

Et tu insistes en plus ! :icon_up:

Déjà que les comparaisons entre la pollution des différents moyens de transport sont discutables mais alors si on doit parler dans "l'absolu"…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mais je peux glisser un point supplémenatire ni vu ni connu: le générateur embarqué pourra fonctionner à son régime de rendement maximal, ce qui résoud bien des casses tête des moteurs à CI actuels devant tourner du ralenti à 5000 tours (pour les diesels). Par exemple, c'est ça qui rend le développement du moteur HCCI si chiant en ce moment. A régime fixe, c'est beaucoup plus facile.
Ce qui est gênant, c'est d'embarquer deux moteurs au lieu d'un sur une bagnole et un jeu de batterie qui ne dure 50.000 km. En terme d'énergie pour la fabrication ET l'entretien, comparé à une 2CV qui se répare avec une simple clé à molette (j'exagère à peine), le gain est plus que discutable.

Effectivement, je me demande pourquoi les moteurs 2 temps à injection HP (comme celui industrialisé par Ford il y a 10 ans) ne sont pas utilisés dans les hybrides. C'est beaucoup plus économique en fabrication et en consommation et à régime fixe, il n'y a plus de problème de pollution insurmontable. Peut-être tout simplement parce que Ford n'a jamais anticipé le succès des hybrides.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a nettement plus de continuité entre les transports individuels et la rue qu'entre cette dernière les transports en commun : on peut se "balader" en voiture (circuler sans but précis), pas en bus ou en métro (enfin on peut mais faut être bizarre).

Ce celà, oui.. quand vous vous rendez en ville, la voiture vous amène forcément au pied de l'immeuble où vous voulez aller, et vous pouvez vous y parquer sans problème. Vous seriez pas un peu homme politique pour avoir un tel passe-droit ? ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui est gênant, c'est d'embarquer deux moteurs au lieu d'un sur une bagnole et un jeu de batterie qui ne dure 50.000 km. En terme d'énergie pour la fabrication ET l'entretien, comparé à une 2CV qui se répare avec une simple clé à molette (j'exagère à peine), le gain est plus que discutable.

Effectivement, je me demande pourquoi les moteurs 2 temps à injection HP (comme celui industrialisé par Ford il y a 10 ans) ne sont pas utilisés dans les hybrides. C'est beaucoup plus économique en fabrication et en consommation et à régime fixe, il n'y a plus de problème de pollution insurmontable. Peut-être tout simplement parce que Ford n'a jamais anticipé le succès des hybrides.

Oui. Ce qui est complexe aujourd'hui c'est toute la machinerie pour réduire les émissions à tout régime. On se retrouve avec des turbos séquentiels à géométrie variable, du multisoupape, des abres à cames variables, et Mercedes sembles proche de la compression variable avec son prototype HCCI.

Logiquement, le générateur à bord d'un "plug-in hybrid" sera beaucoup plus simple.

Le 2 temps Orbital, j'y repense tout le temps parce qu'effectivement, il y a dix ans c'était ça la solution miracle du futur proche. Et puis ça a disparu. C'était les émissions de NOx qui l'avaient tué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Arn0
Ce celà, oui.. quand vous vous rendez en ville, la voiture vous amène forcément au pied de l'immeuble où vous voulez aller, et vous pouvez vous y parquer sans problème. Vous seriez pas un peu homme politique pour avoir un tel passe-droit ? ;-)

Personnellement je n'aime pas pas trop la confiture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est la voiture qui s'approprie la rue ? Autant dire que c'est le stylo qui commet la faute d'orthographe.

Warning : bullshit detected. (Tiens, j'étrenne une nouvelle image rien que pour toi, veinard.)

Il faudrait vous documentez un peu avant de condamner: connaissez vous les travaux de recherches des urbanistes modernes ?

Voilà une présentation sur la vision actuelle de la rue:

http://choros.epfl.ch/webdav/site/ladyt/sh…acesPublics.pdf

Tient, pour s'instruire différement, voilà une conférence d'un "ponte" actuel dans le domaine:

http://www.canal-u.fr/producteurs/universi…te_jacques_levy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voilà une présentation sur la vision actuelle de la rue:

Pourquoi faudrait-il avoir une vision de la rue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et tu insistes en plus ! :icon_up:

Déjà que les comparaisons entre pollution sont discutables mais alors si on doit parler dans "l'absolu"…

C'est parce que vous trouverez toujours quelqu'un pour vous expliquer que vous êtes un danger pour Gaïa et que vous supprimez serait lui rendre service.

D'ailleurs il est amusant de voir PtitSuisse nous expliquer que l'automobiliste est un danger mais que quand on applique la même méthode que lui à son cas personnel il élude les nuisances (à autrui de son mode de déplacement) sous prétexte qu'il en génère moins.

PS : les externalités négatives du vélo au niveau de la route qui sont communes avec la voiture il n'en parle pas.

PS2 : les nuisances pour les riverains de l'usine de production d'imperméables pour cycliste il n'en parle pas non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Adrian
       
       
      Les mecs font se faire détruire leur voiture avec leur caméra...
       
    • Par Librekom
      https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-02-15/toyota-sold-one-prius-in-china-in-december-as-demand-disappears
       
       
       
    • Par Nick de Cusa
      En quoi le nombre de blessés et de morts par unité d'énergie produite n'est-il pas un bon critère pour porter un jugement ?
    • Par Nick de Cusa
      http://www.wind-watch.org/video-wisconsin.php
    • Par Jérôme
      L'idéologie anti-voiture qui vise à pénaliser les automobilistes pour les obliger à prendre des transports en commun publics inconfortables, bondés, sales, mal entretenus, où règne l'insécurité continue de se développer: une pseudo-étude nous explique que les français "ont conscience" que la voiture "coûte plus cher que les transports publics". Le rapport de 1 à 20 donné dans l'article est complètement fantaisiste. Mais surtout on ne compare pas les mêmes services : trajets longs avec de nombreux changements, trafic très faible les jours non ouvrés, absence totale de flexibilité, incompatibilité complète des transports en commun avec les contraintes d'une vie sociale, familiale et professionnelle moderne… Certes on pourrait améliorer sensiblement les transports en commun en les libéralisant et privatisant complètement mais la voiture restera toujours indispensable.
×