Aller au contenu

Messages recommandés

Pas du sexisme.

 

Le harcèlement et les violences conjugales procèdent bien du sexisme. Dans ces cas là, l'autre, en l'occurrence la femme et de façon quasi systématique, quel que soit d'ailleurs le milieu social, est un sous-individu qui doit être bien disposé à obéir. L'auteur n'est pas simplement une personne victime d'une "pulsion", mais un homme qui a été éduqué à penser qu'il est dans son droit - la femme n'a pas été éduquée ainsi. L'auteur considère qu'il n'est pas du rôle de la femme de décider, qu'il connaît mieux son intérêt qu'elle, et que ce n'est pas anormal de lui indiquer le bon chemin. C'est bien parce que l'un est homme et que l'autre est femme que la violence se déclenche, et ne se déclenche que dans un sens. Il me semble même que ces schémas se reproduisent à l'identique chez les homosexuels selon les caractères dominants (j'essayerai de te retrouver la source sur ce point). Cela ne veut pas dire que l'homme a conscience du processus ("je peux faire ça parce que je suis un homme") ou qu'il est un coupable universel (tous les hommes agissent ainsi), ni que la femme ne peut pas se rendre coupable à son tour (victime éternelle) ; mais que ce sont ces mécanismes là qui sont à l'oeuvre quand on est confronté à du harcèlement sexuel et à des violences conjugales.

 

A chaque fois que je discute de ces sujets avec d'autres libéraux, j'ai l'impression qu'ils ne veulent pas reconnaître le sexisme parce qu'ils ont la trouille qu'on ramène l'État derrière, mais ça n'a aucun rapport.

 

Sur la question du cerveau, il y a les travaux de la neurobiologiste Catherine Vidal, pas trop mauvais. Sinon, je suis tombé récemment sur ce blog très bien documenté, et d'une grande rigueur méthodologique, qui démonte les études prouvant l'origine naturelle des différences psychologiques.

 

Sur le totalitarisme des féministes concernant le voile, la pornographie et la prostitution, je ne peux que t'approuver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde connait Rosa Parks. Qui connait Colette Colvin qui fut la véritable Rosa Parks ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le harcèlement et les violences conjugales procèdent bien du sexisme.

 

Non, ils procèdent de la faiblesse.

 

Dans ces cas là, l'autre, en l'occurence la femme et de façon quasi systématique, quel que soit d'ailleurs le milieu social, est un sous-individu qui doit être bien disposé à obéir. L'auteur n'est pas simplement une personne victime d'une "pulsion", mais un homme qui a été éduqué à penser qu'il est dans son droit - la femme n'a pas été éduquée ainsi.

 

 

L'auteur n'est pas un homme éduqué comme ci ou comme ça, c'est un homme non éduqué.

 

 

A chaque fois que je discute de ces sujets avec d'autres libéraux, j'ai l'impression qu'ils ne veulent pas reconnaître le sexisme parce qu'ils ont la trouille qu'on ramène l'État derrière, mais ça n'a aucun rapport.

C'est juste un terme idiot, employé par des idiots.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, j'oubliais le projet évangelisateur. 

 

Qu'est ce qu'il y a de mal a évangéliser ?

On peut bien expliquer que frapper sa femme c'est mal, non ?

 

Le divorce de Kim Lee et l'evangelisation progressiste qui va avec:

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2013/feb/05/china-divorce-case-kim-lee-domestic-violence

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Le harcèlement et les violences conjugales procèdent bien du sexisme. Dans ces cas là, l'autre, en l'occurrence la femme et de façon quasi systématique, quel que soit d'ailleurs le milieu social, est un sous-individu qui doit être bien disposé à obéir."

 

 

Pétition de principe parfaitement sexiste. Les pays qui ont étudié les violences conjugales ont montré qu'elle sont aussi très largement le fait des femmes. 

http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/conditions/pdf/ViolenceConjugale.pdf

http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/conditions/violence_h-f99_pdf.htm

 La fée avait donné ces liens dans un autre fil : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/hommes-battus-oublies-des-violences-conjugales-21680.html

http://www.sos-papa.net/pages/cruaut%C3%A9s.htm

http://whoops.free.fr/index.php/2003/11/26/48-CritiqueDeLenqueteDeLenveff

 

Il faut aussi préciser que l'étude et la prise en compte des personnalités "perverses narcissiques" prend corps depuis quelques années et que les femmes y sont parfaitement bien représentées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est juste un terme idiot, employé par des idiots.

 

 

Sciences-Po Bordeaux : huit étudiants convoqués par la direction pour sexisme

6 février 2013, par Nathalie Brafman

"Pour ou contre le viol collectif ?" "Pour ou contre l'excision ?" "Les lesbiennes sont des salopes". "Les féministes sont des lesbiennes". Huit étudiants de Sciences-Po Bordeaux étaient convoqués mercredi 6 février à 17 heures à un entretien préalable à un éventuel conseil de discipline. La direction de Sciences Po Bordeaux envisage aussi de porter plainte

 

De quoi s'agit-il ? Ces huit étudiants de première, troisième et quatrième année, avaient "liké" une page ouverte sur Facebook intitulé "Osez le masculisme, créée dans l'après-midi du 22 janvier 2013. "Cette page propageait des contenus sexistes, injurieux et homophobes", a indiqué le directeur de Sciences-Po Bordeaux, Vincent Hoffmann-Martinot. Elle détournait la page Facebook d'une association interne à l'établissement baptisée A-Bord, une association de réflexion et de débat sur le genre.

 

L'affaire avait néanmoins commencé un peu avant. En décembre, quelques élèves, pour répondre à la création de cette association, ouvrent une page sur Facebook "Osez le masculin à Scpobx". L'humour est pour le moins graveleux : "Même entre nos murs, nous sommes devenus minoritaires ! Réagissez et sauvegardez vos postes, usez de la cooptation. La parité enferme l'homme dans sa condition sexuelle et le réduit à un pénis. Pourquoi devrions-nous céder notre place sous prétexte d'être né avec un troisième membre ?", était-il écrit.

 

Les auteurs de cette page appelaient à organiser une "Erection-Débat sur le Japon Bolivarien". "En partenariat avec les phallus de Sciences-Po Bordeaux, Osez le Masculisme vous propose une première érection-débat sur les problématiques liées au bukkake dans le Japon bolivarien". Le bukkake ? Kesako ? Selon Wikipédia, dans les films pornographiques, ce terme désigne la représentation d'une pratique sexuelle de groupe consistant à une éjaculation collective par un groupe d'hommes sur une femme ou un homme. "A cette occasion, nous projeterons des vidéos (...) pour que vous en sachiez plus sur cette coutume qui devrait être obligatoire avant le mariage".

 

"Nous avons découvert ce groupe quelques jours avant notre propre projection-débat prévue le 24 janvier, a expliqué à L'Express, Sarah, la présidente d'A-Bord. Les commentaires étaient extrêmements violents et on craignait des incidents. Mais finalement, la projection s'est bien passée, ils n'ont sûrement pas osé passer à l'acte."

 

Le 24 janvier, la direction exigeait que son ou ses auteurs supprime (nt) cette page dans les meilleurs délais. Sommation restée sans réponse. Le lendemain, la direction engageait une procédure auprès de Facebook. "Nous avons fait valoir le fait que cette page utilisait le logo Sciences Po Bordeaux qui est déposé à l'INPI. Cet argument a suffi à faire fermer la page", explique-t-on dans l'établissement.

 

"La page incriminée se composait d'une dizaine de posts et a compté, au maximum de son activité, 70 amis", affirme Vincent Hoffmann-Martinot.

 

Un collectif antisexiste à Bordeaux a immédiatement demandé l'exclusion de ces étudiants. "Il existe un droit à la défense, indique Jean Petaux, professeur et par ailleurs responsable de la communication de Sciences Po Bordeaux. Mais on ne va pas exclure des étudiants parce qu'ils ont ''aimé'' un post !" "Il n'est pas question de céder aux injonctions de blogueurs en mal de buzz et à la pression médiatique qui inciteraient à punir aveuglément pour l'exemple. Si des sanctions doivent être prises, elles le seront", a souligné Vincent Hoffmann-Martinot.

 

Comme dans bon nombre d'écoles, ce genre d'humour semble avoir un certain succès... A Sciences Po Bordeaux, l'équipe de volley masculin s'appelle depuis des années les "violleyeurs". Celle de rugby féminin : "mi-putes, mi-soumises".

 

Le collectif anti sexiste à Bordeaux a vertement critiqué la direction de l'établissement qui selon lui aurait minimisé la portée de l'événement. "Il ne s'agirait rien de moins que de blagues potaches de garçons immatures. Des blagues de ''puceaux'' en somme, qui trouveraient là un défouloir", écrit le collectif dans un communiqué de presse. Il rappelle par ailleurs que c'est le dernier IEP à avoir proposé à ses étudiants (es) un enseignement sur le genre, réservé au Master 2.

http://enseignementsup.blog.lemonde.fr/2013/02/06/sciences-po-bordeaux-huit-etudiants-convoques-par-la-direction-pour-sexisme/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Nous avons découvert ce groupe quelques jours avant notre propre projection-débat prévue le 24 janvier, a expliqué à L'Express, Sarah, la présidente d'A-Bord. Les commentaires étaient extrêmements violents et on craignait des incidents. Mais finalement, la projection s'est bien passée, ils n'ont sûrement pas osé passer à l'acte."

 

Ca a l'air de les étonner. Encore une fois, ils se croient victimes et entourés de menaces principalement imaginaires. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

529214_152442851579277_1038571951_n.jpgQui c'est?

 

...juste la femme "politique" la plus importante du XXème siècle...

aurait eu 100 ans aujourd'hui...Qui la connaît, la reconnaît? en France?....

 

Rosa Parks, et juste derrière c'est M.L. King

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut bien expliquer que frapper sa femme c'est mal, non ?

 

Frapper sa femme, ce n'est spécifiquement mal que si on n'est pas féministe, sinon c'est justement exactement pareil que frapper son mari.

 

Il y a une différence majeure entre évangéliser le respect de la femme, et évangéliser son "émancipation", je dirait même que c'est incompatible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout le monde connait Rosa Parks. Qui connait Colette Colvin qui fut la véritable Rosa Parks ?

Non, ils procèdent de la faiblesse.

 

L'auteur n'est pas un homme éduqué comme ci ou comme ça, c'est un homme non éduqué.

 

C'est juste un terme idiot, employé par des idiots.

Ton ton méprisant et condescendant permanent commence à très sérieusement m'agacer. Il va vraiment falloir que tu la boucles pour un certain temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ils procèdent de la faiblesse.

L'auteur n'est pas un homme éduqué comme ci ou comme ça, c'est un homme non éduqué.

Oui mais non.

Il y a certains quartiers et certaines cultures où une frange de la population masculine (je crois que je me suis couverte) est éduquée dans un contexte où les femmes sont considérées comme des merdes à la disposition des hommes.

Bizarrement, c'est eux qui mettent la main au cul des femmes dans la rue ou qui disent "ta bouche est faite pour me sucer".

Ceci dit, je suis d'accord que l'éducation élémentaire devrait contenir le respect des femmes.

Je te dirais bien de quelle population je parle, mais Chitah pourrait roder par ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais non.

Il y a certains quartiers et certaines cultures où une frange de la population masculine (je crois que je me suis couverte) est éduquée dans un contexte où les femmes sont considérées comme des merdes à la disposition des hommes.

Bizarrement, c'est eux qui mettent la main au cul des femmes dans la rue ou qui disent "ta bouche est faite pour me sucer".

Ceci dit, je suis d'accord que l'éducation élémentaire devrait contenir le respect des femmes.

Je te dirais bien de quelle population je parle, mais Chitah pourrait roder par ici.

Que beaucoup d'arabes ou de noirs soient mal élevés n'a pas plus de signification que le fait de savoir que beaucoup de catholiques ont envoyé des juifs dans les chambres à gaz ou que beaucoup de catholiques fricotent un peu trop directement avec des enfants.

Tu connais la science statistique : je suis un arabe, je ne t'ai jamais, au grand jamais manqué de respect. Et personne en ma présence ne te manquera de respect, jamais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chitah, on parle de proportions sans commune mesure et/ou de passé révolu.

Alors que par contre la jeunesse des "cités", on dirait qu'elle sort d'un tract de Le Pen. Avec en plus un phénomène que j'ignorais jusqu'à peu : il y a énormément de violence des jeunes contre leurs propres parents maintenant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que beaucoup d'arabes ou de noirs soient mal élevés n'a pas plus de signification que le fait de savoir que beaucoup de catholiques protestants ont envoyé des juifs dans les chambres à gaz ou que beaucoup de catholiques fricotent un peu trop directement avec des enfants.

 

Corrigé, mais je sais ce que tu veux dire, et ce n'est pas la meilleure façon de le dire, si si !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais non.

Il y a certains quartiers et certaines cultures où une frange de la population masculine (je crois que je me suis couverte) est éduquée dans un contexte où les femmes sont considérées comme des merdes à la disposition des hommes.

Bizarrement, c'est eux qui mettent la main au cul des femmes dans la rue ou qui disent "ta bouche est faite pour me sucer".

Ceci dit, je suis d'accord que l'éducation élémentaire devrait contenir le respect des femmes.

Je te dirais bien de quelle population je parle, mais Chitah pourrait roder par ici.

 

Ces gens-là sont culturellement plus occidentaux qu'arabes, maghrébins, orientaux. Qu'un mec ose dire un truc comme ça au bled et je peux t'assurer qu'il ne repart pas en un seul morceau.

Franchement, le problème, ce n'est pas leur éducation, c'est le manque de celle-ci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, si j'avais voulu troller, j'aurais dit que les pays où les femmes se font le plus tuer par leur mari sont les pays scandinaves. Bref, les pays de l'Europe d'après donc les plus occidentaux, si j'ose dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces gens-là sont culturellement plus occidentaux qu'arabes, maghrébins, orientaux. Qu'un mec ose dire un truc comme ça au bled et je peux t'assurer qu'il ne repart pas en un seul morceau.

 

+1, sauf que le bled importe ces conneries de plus en plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que beaucoup d'arabes ou de noirs soient mal élevés n'a pas plus de signification que le fait de savoir que beaucoup de catholiques ont envoyé des juifs dans les chambres à gaz ou que beaucoup de catholiques fricotent un peu trop directement avec des enfants.

Tu connais la science statistique : je suis un arabe, je ne t'ai jamais, au grand jamais manqué de respect. Et personne en ma présence ne te manquera de respect, jamais.

"frange", ou partie marginale si tu préfères. Et il s'agit d'une forme d'éducation (par l'exemple, les paroles), pas juste de l'absence d'éducation.

Je n'ai pas cherché à en tirer des conclusions : j'ai donné un exemple où j'estime qu'il s'agit d'une mauvaise éducation et pas de faiblesse.

Si tu évitais de lire entre les lignes et de comparer l'incomparable (à ma connaissance les séminaristes ne sont pas entourés de gens leur expliquant que l'enfant est un objet de désir, et les discussions de sortie de messe portent rarement sur la façon de faire un génocide) ?

ça me donnerait moins l'impression que tu essayes de me blesser gratuitement.

(pour ce qui est de toi, je me souviens en effet d'une très belle réflexion sur le viol. Mais je ne vois pas en quoi je dois plus m'appuyer sur mon expérience avec toi que sur celles citées au-dessus. Les batailles de cas particulier ne sont pas des arguments)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces gens-là sont culturellement plus occidentaux qu'arabes, maghrébins, orientaux.

 

Pas vraiment, faut arrêter de sortir ce poncif de journaleux comme une tarte à la crème, cf le bouquin de Lagrange, entre autres, montrant que la double appartenance est plus compliquée que ça, il y a effectivement une revendication identitaire et religieuse très forte en banlieue. Après qu'elle soit en partie fantasmée c'est une autre histoire.

 

 

Qu'un mec ose dire un truc comme ça au bled et je peux t'assurer qu'il ne repart pas en un seul morceau.

 

 

Disons qu'il y a un certain nombre de contre-mesures d'ordre prophylactique dans la culture maghrébine. On peut faire l'hypothèse qu'avec l'actuelle inflation des puritanismes, en banlieue, il faudra un jour choisir entre les barbus et les féministes LGBT & cie, deux formes d'identité communautaires. A tout prendre les barbus me paraissent moins tyranniques et fanatiques, en tout cas pour le moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons qu'il y a un certain nombre de contre-mesures d'ordre prophylactique dans la culture maghrébine.

 

Voila, et ce sont ces contre-mesures que l'on a détruit, par volonté d'intégration, de la même manière qu'avec les nôtres  mais en accéléré et caricatural, parce que c'était des populations déplacées à la culture fragilisée car hors sol.

 

Cela dit, le phénomène de destruction se prolonge au bled aussi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoiqu'on pourrait argumenter que les mauvais exemples profitent d'une sorte de faiblesse et de manque d'éducation pour faire croire leurs conneries à des jeunes qui devraient comprendre que ce n'est pas compatible avec leur culture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est ce qu'il y a de mal a évangéliser ?

C'est le meilleur moyen d'avoir des militants fanatiques et pas des gens raisonnables. C'est donc contre productif si on est raisonnable, et utile si on est un fanatique ou un politicien qui a besoin de fanatiques manipulables.

 

Ça a l'air de les étonner. Encore une fois, ils se croient victimes et entourés de menaces principalement imaginaires. 

Ça illustre bien ce que je viens de dire : le féminisme fait augmenter le niveau de connerie dans les deux camps. On est dans une bagarre de cour de récré, là.

L'histoire se concentre sur les réactions aux initiatives de l'association féministe, mais les initiatives en question étaient sans doute particulièrement connes et plus ou moins calculées pour provoquer des réactions toute aussi connes. Et ensuite ils vont chouiner devant la maitresse. Génial.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"frange", ou partie marginale si tu préfères. Et il s'agit d'une forme d'éducation (par l'exemple, les paroles), pas juste de l'absence d'éducation.

Je n'ai pas cherché à en tirer des conclusions : j'ai donné un exemple où j'estime qu'il s'agit d'une mauvaise éducation et pas de faiblesse.

Si tu évitais de lire entre les lignes et de comparer l'incomparable (à ma connaissance les séminaristes ne sont pas entourés de gens leur expliquant que l'enfant est un objet de désir, et les discussions de sortie de messe portent rarement sur la façon de faire un génocide) ?

ça me donnerait moins l'impression que tu essayes de me blesser gratuitement.

(pour ce qui est de toi, je me souviens en effet d'une très belle réflexion sur le viol. Mais je ne vois pas en quoi je dois plus m'appuyer sur mon expérience avec toi que sur celles citées au-dessus. Les batailles de cas particulier ne sont pas des arguments)

 

Mais de quelle éducation par l'exemple parles-tu ? Tu crois vraiment que les darons rebeus disent à leur femme, devant leurs enfants, "Hey, Zoubida, ta bouche est faite pour me sucer" ?!

Et crois-moi, c'est toi qui es blessante avec tes préjugés. De ma culture arabe, j'ai, par exemple, reçu le sens de l'hospitalité. Et certainement pas une façon de traiter les femmes comme des putes. Non, ça, à la limite, on l'apprend en matant des pornos produits aux Etats-Unis.

 

 

Pas vraiment, faut arrêter de sortir ce poncif de journaleux comme une tarte à la crème, cf le bouquin de Lagrange, entre autres, montrant que la double appartenance est plus compliquée que ça, il y a effectivement une revendication identitaire et religieuse très forte en banlieue. Après qu'elle soit en partie fantasmée c'est une autre histoire.

 

 

Disons qu'il y a un certain nombre de contre-mesures d'ordre prophylactique dans la culture maghrébine. On peut faire l'hypothèse qu'avec l'actuelle inflation des puritanismes, en banlieue, il faudra un jour choisir entre les barbus et les féministes LGBT & cie, deux formes d'identité communautaires. A tout prendre les barbus me paraissent moins tyranniques et fanatiques, en tout cas pour le moment.

 

Quel livre de quel Lagrange ? Qu'il y ait une revendication identitaire et religieuse, qui oserait le nier ? Je dis simplement que la manière de se comporter avec les femmes des petites racailles n'est pas vraiment issue de leurs origines. D'ailleurs, quid, par exemple, des portugais en banlieue ? Ils ne comportent pas forcément mieux que leurs compagnons arabes ou africains. On explique ça comment ? Ils mangeraient trop de morue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel livre de quel Lagrange ? Qu'il y ait une revendication identitaire et religieuse, qui oserait le nier ? Je dis simplement que la manière de se comporter avec les femmes des petites racailles n'est pas vraiment issue de leurs origines.

 

 

 Tu sais très bien que ce n'est pas n'importe quelle femme qui se fait emmerder ou casser la gueule en banlieue, et souvent c'est le grand frère qui s'y colle.

 

D'ailleurs, quid, par exemple, des portugais en banlieue ? Ils ne comportent pas forcément mieux que leurs compagnons arabes ou africains. On explique ça comment ? Ils mangeraient trop de morue ?

 

Je dis que ça doit faire longtemps que tu n'as pas mis les pieds en banlieue, ça fait longtemps que les portugais, les espagnols et les polonais se sont barrés des "quartiers sensibles", à cause du choc du voisinage et des populations, vers le périurbain et des territoires européens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le machisme des wesh de banlieue, c'est pas culturel, ni identitaire, cela signe juste une pauvreté intellectuelle crasse, flagrante et surtout une pose clanique. J'appartiens au clan donc je me dois de m'habiller d'une certaine façon, de me soumettre à certains rites dont celui de parler des femmes comme des putes. Mais en privé, sans effet de groupe, ces trucs tombent, idem quand le "caïd" vieillit et se case.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais merde,arrêtez de vous sentir insultés, je n'ai pas fait de généralités.

En l'occurrence, "zoubida" n'est pas blanche. Et elle n'est pas en train de se promener seule dans la rue.

Je maintiens que certains jeunes entendent des conneries sur les femmes occidentales sans pudeur (pardon, qui sont des grosses salopes), qu'ils ont pu croiser des gens qui leur disent qu'une femme ne se ballade pas sans son mari ouu membre de sa famille (sinon, idem, grosse salope), qu'une simple jupe est indécent.

Ce qui fait qu'il y aura une complète schizophrénie entre le fait qu'il tueraient celui qui oserait dire ça à leur soeur, mais qu'ils trouvent normal de le dire eux-mêmes dans d'autres situations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Tu sais très bien que ce n'est pas n'importe quelle femme qui se fait emmerder ou casser la gueule en banlieue, et souvent c'est le grand frère qui s'y colle.

 

 

Je dis que ça doit faire longtemps que tu n'as pas mis les pieds en banlieue, ça fait longtemps que les portugais, les espagnols et les polonais se sont barrés des "quartiers sensibles", à cause du choc du voisinage et des populations, vers le périurbain et des territoires européens.

La banlieue, j'y vais tous les ans pour rendre visite à de la famille. Et pas la plus joyeuse de toutes, non, c'est à Grigny. Et il y reste encore pas mal de portos.

 

Tu n'as pas répondu à ma question sur le livre de Lagrange, sinon.

 

Je maintiens que certains jeunes entendent des conneries sur les femmes occidentales sans pudeur (pardon, qui sont des grosses salopes), qu'ils ont pu croiser des gens qui leur disent qu'une femme ne se ballade pas sans son mari ouu membre de sa famille (sinon, idem, grosse salope), qu'une simple jupe est indécent.

Et je maintiens que tu parles sans savoir. Ces mecs n'oseraient pas dire un dixième de ce qu'ils disent aux nanas si leur mère les entendait. Et si tu crois que les darons arabes n'ont que ça à foutre, que de suivre leur femme partout où elles vont...

Non, vraiment, tu confonds avec l'Arabie Saoudite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le machisme des wesh de banlieue, c'est pas culturel, ni identitaire, cela signe juste une pauvreté intellectuelle crasse, flagrante et surtout une pose clanique. J'appartiens au clan donc je me dois de m'habiller d'une certaine façon, de me soumettre à certains rites dont celui de parler des femmes comme des putes. Mais en privé, sans effet de groupe, ces trucs tombent, idem quand le "caïd" vieillit et se case.

 

Et d'où vient cette culture clanique à ton avis? Encore une fois il faut arrêter avec cette paresse intellectuelle consistant à tout mettre sur le dos de la culture rap, c'est du même niveau que le poncif incriminant les jeux vidéo dans la violence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et d'où vient cette culture clanique à ton avis? Encore une fois il faut arrêter avec cette paresse intellectuelle consistant à tout mettre sur le dos de la culture rap, c'est du même niveau que le poncif incriminant les jeux vidéo dans la violence.

 

Les Noirs américains aussi ont cette culture clanique dont parle Hank Rearden. D'où vient-elle ? De leurs gènes africains ? Tu n'oseras quand même pas écrire que ces descendants d'esclaves ont conservé leur culture africaine après toutes ces générations, quand même ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je maintiens que certains jeunes entendent des conneries sur les femmes occidentales sans pudeur (pardon, qui sont des grosses salopes), qu'ils ont pu croiser des gens qui leur disent qu'une femme ne se ballade pas sans son mari ouu membre de sa famille (sinon, idem, grosse salope), qu'une simple jupe est indécent.

 

J'ai l'intime conviction que c'est une erreur d'interprétation massive, la recrudéscence de l'islam en banlieue est postérieure à la barbarie et est en partie une réponse à celle-ci, l'explication par le cumul de la destruction de la civilisation maghrébine par la politique d'intégration française ([troll]pour les noirs il n'y avait pas grand chose a détruire...[/troll]) et de l'importation de la sous-culture de gangs américains me semble bien plus féconde, on n'explique pas les gang bangs américains par l'islam désolé...

 

Ce qui fait qu'il y aura une complète schizophrénie entre le fait qu'il tueraient celui qui oserait dire ça à leur soeur, mais qu'ils trouvent normal de le dire eux-mêmes dans d'autres situations.

 

Celui qui tueraient celui qui ose dire ça à sa soeur peut encore être sauvé, malheureusement ce n'est pas universel, et d'aucuns trouvent ça normal de prêter leur soeur a leur gang, et je dois avouer que oui, ceux la, j'ai du mal à les considérer comme encore humains...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×