Aller au contenu

Messages recommandés

Et d'où vient cette culture clanique à ton avis? Encore une fois il faut arrêter avec cette paresse intellectuelle consistant à tout mettre sur le dos de la culture rap, c'est du même niveau que le poncif incriminant les jeux vidéo dans la violence.

 

Elle viens en majorité de la pyramide des ages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espère bien qu'ils n'oseraient pas.

Quand je parle d'influence, je ne parle pas de leur mère. Soyons sérieux deux minutes.

Je parle d'un effet de groupe, d'entraînement par d'autres hommes qui déforment un message, certes, mais qui s'appuient dessus pour se donner une légitimité devant les gamins. (edit : pas gamin j'entends jeune ado influençable)

Et ce message doit être plus facile à déformer que celui des portos, parce que bizarrement je me fais régulièrement emmerder par des arabes, mais ni moi ni aucune de mes amies n'avons eu de problèmes avec des portos, quelque soit leur degré de misère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et d'où vient cette culture clanique à ton avis? Encore une fois il faut arrêter avec cette paresse intellectuelle consistant à tout mettre sur le dos de la culture rap, c'est du même niveau que le poncif incriminant les jeux vidéo dans la violence.

 

L'attitude clanique n'est pas inhérent à une origine ou une culture. Nous vivons tous dans des clans (le premier étant la famille). Ici, sur ce forum, c'est pareil, pour appartenir au clan "lib.org", il faut s'en tenir à certaines idées ou attitudes (virtuelles ici)  sinon on est banni (ici on appelle ça nonossage).

 

En banlieue, c'est pareil, pour s'intégrer à son milieu, on fait l'effort d'appartenir à un clan et on se conforme à ses règles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les portos étaient moins hors sol, la pyramide des ages n'était pas favorable à une hyperdomination des adolescents, l'école n'était pas encore totalement post-68.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'intime conviction que c'est une erreur d'interprétation massive, la recrudéscence de l'islam en banlieue est postérieure à la barbarie et est en partie une réponse à celle-ci, l'explication par le cumul de la destruction de la civilisation maghrébine par la politique d'intégration française ([troll]pour les noirs il n'y avait pas grand chose a détruire...[/troll]) et de l'importation de la sous-culture de gangs américains me semble bien plus féconde, on n'explique pas les gang bangs américains par l'islam désolé...

Ah mais ce n'est pas forcément l'islam, ça peut être une fierté clanique mal comprise et transformée en racisme anti autres-communautés. Si tu rajoutes que marquer sa supériorité de race est ancré au point de ne pas respecter l'autre comme un être humain et de vouloir le souiller par un viol, tu as un cocktail explosif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Noirs américains aussi ont cette culture clanique dont parle Hank Rearden. D'où vient-elle ? De leurs gènes africains ? Tu n'oseras quand même pas écrire que ces descendants d'esclaves ont conservé leur culture africaine après toutes ces générations, quand même ?

 

Afro-américaine plus précisément. Le facteur atavique est fort bien démontré dans cet article de Thomas Sowell, un peu mieux étayé que la vulgate sur la culture du ghetto :

http://www.tsowell.com/spracecu.html

 

Elle viens en majorité de la pyramide des ages.

Oui, mais le facteur démographique est la conséquence d'une certaine structure familiale, linguistique, religieuse, ethnologique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espère bien qu'ils n'oseraient pas.

Quand je parle d'influence, je ne parle pas de leur mère. Soyons sérieux deux minutes.

Je parle d'un effet de groupe, d'entraînement par d'autres hommes qui déforment un message, certes, mais qui s'appuient dessus pour se donner une légitimité devant les gamins. (edit : pas gamin j'entends jeune ado influençable)

Et ce message doit être plus facile à déformer que celui des portos, parce que bizarrement je me fais régulièrement emmerder par des arabes, mais ni moi ni aucune de mes amies n'avons eu de problèmes avec des portos, quelque soit leur degré de misère.

 

Bon, ce n'est pas l'éducation de leur mère, et ce n'est pas l'éducation de leur père. C'est donc l'éducation qu'ils reçoivent en bas de chez eux par des semi-débiles ? C'est typiquement ce que j'appelle une absence d'éducation de la part des parents.

Et je note donc que les Blancs n'emmerdent pas les nanas. Merde, alors, j'ai dû rêver toutes ces années où j'ai passé des nuits entières de bar en bar...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Afro-américaine plus précisément. Le facteur atavique est fort bien démontré dans cet article de Thomas Sowell, un peu mieux étayé que la vulgate sur la culture du ghetto :

http://www.tsowell.com/spracecu.html

 

Oui, mais le facteur démographique est la conséquence d'une certaine structure familiale, linguistique, religieuse, ethnologique.

 

Ne me lance pas la dessus, je vais violer la loi si je donne mon avis sur la question, tout ce que je dirait c'est que ça ne touche les maghrébins q'indirectement, par ricochet par les USA, pas par leur origine nordafricaine, qui est bien plus méditérannéenne qu'africaine en tous points.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'attitude clanique n'est pas inhérent à une origine ou une culture. Nous vivons tous dans des clans (le premier étant la famille). Ici, sur ce forum, c'est pareil, pour appartenir au clan "lib.org", il faut s'en tenir à certaines idées ou attitudes (virtuelles ici)  sinon on est banni (ici on appelle ça nonossage).

 

En banlieue, c'est pareil, pour s'intégrer à son milieu, on fait l'effort d'appartenir à un clan et on se conforme à ses règles.

 

L'analogie est plaisante, mais sans plus. La famille n'est pas un clan, sauf dans l'acception sicilienne ou de la famille étendue africaine. On peut parler de communautés de valeur ou de communauté politique. Un club comme Liborg n'est pas la transposition de moeurs tribales, encore qu'il puisse y avoir des effets de meute, en revanche le besoin de bouc-émissaire est une constante des sociétés politiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu rajoutes que marquer sa supériorité de race est ancré au point de ne pas respecter l'autre comme un être humain et de vouloir le souiller par un viol, tu as un cocktail explosif.

 

C'est si fréquent que ça en banlieue les viols ?

N'aurait-on pas surtout des ados/post-ados qui n'ont jamais ou très rarement touché une chatte du doigt (si je peux me permettre), abreuvés par du porn, les hormones au plafond, incapables de construire une relation sérieuse (ou même une relation tout court) et dont le machisme est une conduite exutoire signant aussi leur pauvreté sexuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est si fréquent que ça en banlieue les viols ?

 

On peut discuter des statistiques en boucle, personne ne le sais, sous-déclaration, sur-déclaration, les deux sont crédibles...

 

Par contre, de l'expérience de terrain de ceux qui sont au contact ou ont été au contact, ça donne un faisceau d'indices qui me permet de conclure personnellement a une extrême sous-déclaration, mais ce n'est pas démontrable.

 

N'aurait-on pas surtout des ados/post-ados qui n'ont jamais ou très rarement touché une chatte du doigt (si je peux me permettre), abreuvés par du porn, les hormones au plafond, incapables de construire une relation sérieuse (ou même une relation tout court) et dont le machisme est une conduite exutoire signant aussi leur pauvreté sexuelle.

 

Tout à fait, et c'est le profil type du violeur ado que tu viens de décrire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dis que ça doit faire longtemps que tu n'as pas mis les pieds en banlieue, ça fait longtemps que les portugais, les espagnols et les polonais se sont barrés des "quartiers sensibles", à cause du choc du voisinage et des populations, vers le périurbain et des territoires européens.

 

Entre le périurbain et les territoires européens il y a un truc qui s'appelle la province, et des portugais/espagnols/polonais il s'y en trouve plein. Hormis l'absence relative de choc des cultures, je suppose que leur intégration très réussie vient du fait que la première génération arrivée s'est mise à bosser... et en a été récompensée : cette première génération a pu se bâtir un patrimoine, et leurs enfants en faisant de même ont obtenu les mêmes résultats. Du coup même s'ils gardent un esprit de communauté relativement fort, ils font complètement partie du paysage maintenant et il n'y a pour ainsi dire aucune pensée négative, que ce soit de la part des autochtones envers ces communautés ou dans l'autre sens.

 

Après il y a peut être un autre élément important : il n'y a pour ainsi dire pas de 'quartiers portugais' ou 'quartiers espagnols' à grande échelle, le fait que la plupart avaient comme principal objectif de posséder leur habitation (en général en construisant) les a disséminé sur le territoire dans les terrains constructibles qui étaient disponibles à l'époque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Bon, ce n'est pas l'éducation de leur mère, et ce n'est pas l'éducation de leur père. C'est donc l'éducation qu'ils reçoivent en bas de chez eux par des semi-débiles ? C'est typiquement ce que j'appelle une absence d'éducation de la part des parents.

Et je note donc que les Blancs n'emmerdent pas les nanas. Merde, alors, j'ai dû rêver toutes ces années où j'ai passé des nuits entières de bar en bar... 

Là tu es de très mauvaise foi.

N'importe quelle fille de mon entourage a peur (et a expérimenté cette peur) de se balader dans des quartiers à majorité arabe ou noir, et pas dans des quartiers remplis de portos.

C'est un fait.

Je n'incrimine absolument pas l'islam, ça n'a rien à voir. J'incrimine une culture urbaine de ghettos dont la politique de la ville est en grande partie responsable. Mais les traits culturels ont aussi un lien.

Mais j'ose penser que dans 30 ans ce sera un lointain souvenir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Afro-américaine plus précisément. Le facteur atavique est fort bien démontré dans cet article de Thomas Sowell, un peu mieux étayé que la vulgate sur la culture du ghetto :

http://www.tsowell.com/spracecu.html

 

 

Ne fais pas dire à Thomas Sowell ce qu'il ne dit pas :

 

 

 

Back in 1899, when the schools of Washington, D.C. were racially segregated and discrimination was rampant, there were four academic high schools in the city-- three white and one black.  When standardized tests were given that year, the black academic high school scored higher than two of the three white academic high schools. Today, exactly a century later, even setting such a goal would be considered hopelessly utopian.  Nor was this a fluke.  That same high school was scoring at or above the national average on IQ tests during the 1930s and 1940s. Yet its physical plant was inadequate and its average class size was higher than that in the city's white high schools.

    Today, that same school has a much better physical plant and per-pupil expenditures in the District of Columbia are among the highest in the nation.  But the students' test scores are among the lowest.  Nor was this school unique in having had higher academic achievements during a period when it seemingly lacked the prerequisites of achievement and yet fell far behind in a later period when these supposed prerequisites were more plentiful.

 

Ce texte est avant tout une attaque contre la social-démocratie et en faveur de la responsabilisation des individus.

Et de quel livre de quel Lagrange parlais-tu ?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, ce n'est pas l'éducation de leur mère, et ce n'est pas l'éducation de leur père. C'est donc l'éducation qu'ils reçoivent en bas de chez eux par des semi-débiles ? C'est typiquement ce que j'appelle une absence d'éducation de la part des parents.

Et je note donc que les Blancs n'emmerdent pas les nanas. Merde, alors, j'ai dû rêver toutes ces années où j'ai passé des nuits entières de bar en bar...

Quand les parents n'éduquent, on cherche l'éducation ailleurs.

Oui, tu as dû rêver. Ou alors tu n'as pas vu ce qui se passe en dehors des bars. Parce que c'est sans commune mesure.

Sachant que je ne parle pas que des viols, c'est un acte extrême qui suppose un vrai problème de conscience morale, et qui peut être répandu partout où cette conscience manque.

Je parle du comportrment général.

Et d'ailleurs je ne parle pas forcément des quartiers pauvres ou sensibles. Le quartier de la Fourche dans le 18ème, où j'ai grandi, n'est ni pauvre ni sensible. Par contre il y a une forte population magrébine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Là tu es de très mauvaise foi.

N'importe quelle fille de mon entourage a peur (et a expérimenté cette peur) de se balader dans des quartiers à majorité arabe ou noir, et pas dans des quartiers remplis de portos.

 

 

Ok, ok, j'ai compris. Les Arabes et les Noirs sont des violeurs en puissance mais les Blancs sont des anges.

Je rappelle encore cette statistique : les pays où le taux de femmes tuées sous les coups de leur mari sont les pays scandinaves. Des pays de Blancs. Et les pays où les taux sont les plus faibles sont les pays méditerranéens, des pays de métèques.

 

Et sinon, être pris de haut par votre empirisme à la petite semaine, ça me fait bien marrer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, ok, j'ai compris. Les Arabes et les Noirs sont des violeurs en puissance mais les Blancs sont des anges.

Je rappelle encore cette statistique : les pays où le taux de femmes tuées sous les coups de leur mari sont les pays scandinaves. Des pays de Blancs. Et les pays où les taux sont les plus faibles sont les pays méditerranéens, des pays de métèques.

Et sinon, être pris de haut par votre empirisme à la petite semaine, ça me fait bien marrer.

Tu mélanges tout. Viol, violence conjugale et harcèlement.

Et à part de l'empirisme, tu suggères quoi en la matière ? De prendre un chifre au pif et d'extrapoler ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu mélanges tout. Viol, violence conjugale et harcèlement.

Et à part de l'empirisme, tu suggères quoi en la matière ? De prendre un chiffre au pif et d'extrapoler ?

Non, je parle de la manière de traiter les femmes en général.

Et l'empirisme sans la réflexion, ça ne donne rien du tout. Ah, si, ça donne les théories sur le réchauffement climatique et autres conneries. D'ailleurs, concernant les viols, les pays scandinaves ne sont pas en reste. Mais c'est certainement dû à l'immigration, n'est-ce pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne me lance pas la dessus, je vais violer la loi si je donne mon avis sur la question, tout ce que je dirait c'est que ça ne touche les maghrébins q'indirectement, par ricochet par les USA, pas par leur origine nordafricaine, qui est bien plus méditérannéenne qu'africaine en tous points.

 

Oui, surtout la Tunisie et l'Algérie, c'est moins vrai pour la Libye par exemple.

 

D'ailleurs le facteur "anti-impérialiste" est largement surestimé dans le ressentiment attribué aux secondes et troisièmes générations par les études post-coloniales, qui sont à l'immigration ce que les études de genre sont à la sexualité.

 

En revanche je suis d'accord avec Hank sur un point : le poids de la débilité intellectuelle n'est pas à négliger dans la recrudescence des moeurs & comportements barbares.

On touche à un domaine où toute explication mono-causale est certainement fausse, nonobstant le déni ethnologique dans lequel se tient la république, car tout se mélange un peu dans cette sous-culture de banlieue, et l'islam en djellaba qui s'y développe est loin d'être le plus sophistiqué sur le plan intellectuel, il a d'abord une fonction identitaire, même si je veux bien croire qu'il a plutôt un rôle modérateur dans l'ensemble, si l'on compare avec les imprécations des féministes fanatiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, ok, j'ai compris. Les Arabes et les Noirs sont des violeurs en puissance mais les Blancs sont des anges.

Je rappelle encore cette statistique : les pays où le taux de femmes tuées sous les coups de leur mari sont les pays scandinaves. Des pays de Blancs. Et les pays où les taux sont les plus faibles sont les pays méditerranéens, des pays de métèques.

 

On parle de violence dans des quartiers et tu sors une stat sur les violences intra-familiales, j'admire le procédé. Plus c'est gros plus ça passe, hein ?

 

Et sinon, être pris de haut par votre empirisme à la petite semaine, ça me fait bien marrer.

 

Libre à toi de te promener le soir sur l'esplanade de cergy-pontoise avec des lacets blancs et un bomber pour tester la véracité de tes statistiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Libre à toi de te promener le soir sur l'esplanade de cergy-pontoise avec des lacets blancs et un bomber pour tester la véracité de tes statistiques.

 

Je me suis principalement fait casser la gueule par des Blancs. Et souvent à plusieurs contre moi tout seul. Cela a-t-il un sens ? Cela en dit-il long sur les Blancs en général ? Devrais-je en tirer des conclusions et jouer à la victime du racisme ?

 

 

On parle de violence dans des quartiers et tu sors une stat sur les violences intra-familiales, j'admire le procédé. Plus c'est gros plus ça passe, hein ?

Comme écrit plus haut, on peut aussi parler du taux de viols en Suède. L'un des plus élevés au monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme écrit plus haut, on peut aussi parler du taux de viols en Suède. L'un des plus élevés au monde.

 

So what ? les taux de suicide en suède/norvège sont également vertigineux, et on commence à savoir depuis le temps que c'est pas lié à un facteur génétique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

So what ? les taux de suicide en suède/norvège sont également vertigineux, et on commence à savoir depuis le temps que c'est pas lié à un facteur génétique.

 

Bah, non, rien c'est juste qu'en lisant ce fil, on apprend que les Blancs n'emmerdent pas les nanas, que c'est le privilège des Arabes et des Noirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ok, ok, j'ai compris. Les Arabes et les Noirs sont des violeurs en puissance mais les Blancs sont des anges.

Je rappelle encore cette statistique : les pays où le taux de femmes tuées sous les coups de leur mari sont les pays scandinaves. Des pays de Blancs. Et les pays où les taux sont les plus faibles sont les pays méditerranéens, des pays de métèques.

 

Et sinon, être pris de haut par votre empirisme à la petite semaine, ça me fait bien marrer.

D'abord je n'ai pas parlé en terme de pays mais en terme de quartiers ou de zones.

Ensuite je n'ai pas évoqué les viols, puisque la peur de ces filles n'est pas forcément ou uniquement lié au risque d'être violé, mais ce peut être tout simplement être harcelé, emmerdé dans la rue, se faire agresser physiquement ou voler ses affaires.

D'autre part, je n'ai pas évoqué une cause unique, à savoir le critère culturel.

Et tu nous sors des statistiques sur les viols en Suède, sais-tu au moins où ces viols se sont pratiqués et par qui?

Ensuite, crier au racisme c'est facile quand dans le même temps tu dis que dans les pays arabes tout se passe bien et que quand ces mêmes arabes se trouvent en Europe il se passe quelque chose (sous-entendu c'est forcément à cause des occidentaux qui leur ont fait péter les plombs). Je dirais que tu es pris à ton propre piège.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, non, rien c'est juste qu'en lisant ce fil, on apprend que les Blancs n'emmerdent pas les nanas, que c'est le privilège des Arabes et des Noirs.

 

Dans ces cas là un bon conseil : n'utilises jamais de stats 'sociologiques' sur les pays scandinaves, leur situation est tellement particulière que ça fausse tout. Ce n'est pas pour rien que leur législation sur la vente d'alcool est si restrictive...

 

(Pour info j'ai passé 6 mois (été) entre Olso et Bergen, et 6 mois (hiver) à Tromsø. Un an c'était largement suffisent pour comprendre pourquoi il y a tellement de différences avec l'europe 'tempérée')

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 D'abord je n'ai pas parlé en terme de pays mais en terme de quartiers ou de zones.

Ensuite je n'ai pas évoqué les viols, puisque la peur de ces filles n'est pas forcément ou uniquement lié au risque d'être violé, mais ce peut être tout simplement être harcelé, emmerdé dans la rue, se faire agresser physiquement ou voler ses affaires.

 

Oh, arrêtons avec ça. Ca fait un moment que l'on parle de race, ce n'est pas la peine de se voiler la face.

 

D'autre part, je n'ai pas évoqué une cause unique, à savoir le critère culturel.

Et tu nous sors des statistiques sur les viols en Suède, sais-tu au moins où ces viols se sont pratiqués et par qui?

Ensuite, crier au racisme c'est facile quand dans le même temps tu dis que dans les pays arabes tout se passe bien et que quand ces mêmes arabes se trouvent en Europe il se passe quelque chose (sous-entendu c'est forcément à cause des occidentaux qui leur ont fait péter les plombs). Je dirais que tu es pris à ton propre piège.

 

En Suède ? Ben, la réponse est évidente. Les viols sont pratiqués par les Noirs et les Arabes. T'en poses des questions à la con, quand même.

Je dis que dans les pays arabes, la culture fait plutôt pencher la balance du côté du respect des femmes sur la voie publique (et non pas des femmes publiques).

Et non, ce n'est pas spécialement la faute des Occidentaux (c'est toi qui vois du racisme là où il y en a pas apparemment) mais c'est forcément lié au fait de ne pas être dans leur pays d'origine et de se trouver en Occident, évidemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour finir -dans un autre message parce que ma connexion déconne à plein tube- je n'ai pas dit que les arabes et les noirs violaient plus que les blancs, j'ai dit que parmi toutes mes connaissances, pas une fille n'avait eu un plaisir exquis à se promener dans les quartiers de banlieue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour finir -dans un autre message parce que ma connexion déconne à plein tube- je n'ai pas dit que les arabes et les noirs violaient plus que les blancs, j'ai dit que parmi toutes mes connaissances, pas une fille n'avait eu un plaisir exquis à se promener dans les quartiers de banlieue.

 

Toutes mes connaissances, ou presque, n'aiment pas le libéralisme. Le libéralisme, c'est donc forcément mauvais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ces cas là un bon conseil : n'utilises jamais de stats 'sociologiques' sur les pays scandinaves, leur situation est tellement particulière que ça fausse tout. Ce n'est pas pour rien que leur législation sur la vente d'alcool est si restrictive...

 

Détails ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rosa Parks non ?

 

Oui, Bravo!...

Tu es black, bouddhiste ou t'as vécu aux states?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×