Aller au contenu

Messages recommandés

When a little boy asserts himself, he's called a “leader.” Yet when a little girl does the same, she risks being branded “bossy.” Words like bossy send a message: don't raise your hand or speak up. By middle school, girls are less interested in leading than boys—a trend that continues into adulthood. Together we can encourage girls to lead.

Pledge to Ban Bossy.

 

http://banbossy.com/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai JAMAIS rien vu de tel durant mon enfance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

On various tube sites, you can watch Belle Knox sit on a penis as wide as an arm, go down on another barely legal teen and receive facial after facial. Meanwhile, if you're an undergraduate at Duke, the North Carolina university ranked seventh in the country according to U.S. News & World Report, you can discuss Marx and de Beauvoir with her in sociology and women's studies classes (her planned double-major).

 

Knox, who has been commuting to L.A. from North Carolina on school breaks to shoot a couple dozen videos since starting her career in November, insists that her work is a political act in line with a sex-positive feminist perspective. And with the reveal that Knox is a Republican, it turns out that doing porn is also in line with another ideology: Her libertarianism. Knox has used the publicity to draw attention to feminist libertarianism—marginalized within the pearl-clutching, religious, anti-sex and often anti-woman confines of Tea Party fundamentalism and the Christian right. In other words: If you believe in personal freedom, you shouldn't judge anyone for what they do with their bodies. And if you believe in personal responsibility, perhaps it's the right thing to do.

http://playboysfw.kinja.com/meet-belle-knox-the-duke-porn-star-as-you-might-have-1535822551/+thanksforallthefish

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est l'individu qui importe. Le féminisme est un constructivisme créant un rapport de force inutile entre hommes et femmes.

 

Et alors ? En quoi il n'y aurait pas des féministes libertariens, comme toutes les questions sociétales ? Il y a bien des religieux libertariens ou des racistes libertariens alors pourquoi pas des féministes ? Pas besoin de l'Etat pour chercher à modifier (à tort ou à raison) les rapports entre hommes et femmes et la perception des genres.

 

Si une femme qui se balade dans la rue est victime de regards insistants et inappropriés, des remarques salaces voire de mains au cul, c'est parce qu'il y a trop d'Etat ? On le supprime et tous les hommes deviendront des gentlemen ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Does not compute.

 

Et pourquoi pas ?

 

D'ailleurs : Oppression and the Lack of Libertarian Women

 

I think it is also difficult for libertarians in particular to recognize oppression when it is not executed by the state. Historically, classical liberals have supported oppressed groups and the recognition of their rights, such as African Americans in the 1960s. However, they traditionally defend these groups against the state, not society in general. Most libertarians theoretically acknowledge that oppression can come from society and not just the government, but in real life, libertarians rarely talk about social oppression. Perhaps this is because libertarians view political oppression as a more important issue. I think social oppression is just as problematic, but even if you disagree, I would argue the two are interconnected and you can’t solve one without addressing the other.

 

Furthermore, until libertarians can win women over to our cause, our ideology will continue to be viewed as it was described in a recent study highlighted in Matt Ridley’s article, “Inside the Cold, Calculating Libertarian Mind”, which found that self-identified libertarians were less empathetic, more logical, and more masculine than people who ascribed to different political ideologies.

 

So how does one address social oppression? It cannot be solved with the passage of laws. It is only solved by educating people about the issue until there is widespread recognition of the problem.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pourquoi pas ?

 

C'est théoriquement possible, mais c'est tout de même improbable. Tout comme il est théoriquement possible d'être à la fois communiste et libertarien, mais en général les gens qui ont des projets de transformation de la société faramineux ne renoncent pas à la force de l'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact le féminisme est un constructivisme et comme tout constructivisme il veut se servir de l'appareil coercitif pour imposer ses positions personnelles, et qui dit constructivisme dit anti-libéral

 

misandrie mysogine raciste gay libertarien ok, mais pas féminisme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un(e) iFéministe est un(e) Partisan(e) d'un féminisme individualiste en opposition au féminisme collectiviste commun. Il (Elle) défend l'égalité des droits de toutes les personnes, répudie de manière véhémente la discrimination positive.

http://www.wikiberal.org/wiki/IF%C3%A9ministe

Il y en a plein aux Etats-Unis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle de féministes au sens courant hein, i.e. celles qui veulent égaliser les rapports homme-femme. Si être simplement pour l'isonomie suffit à être qualifié de féministe, alors presque tout liborg est féministe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y a des feministes non coercitives, pour moi c'est tres compatible avec le liberalisme (qui n'est pas un synonyme de conservatism).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parle de féministes au sens courant hein, i.e. celles qui veulent égaliser les rapports homme-femme. Si être simplement pour l'isonomie suffit à être qualifié de féministe, alors presque tout liborg est féministe.

Dis-moi, en quoi exactement les droits des femmes, aujourd'hui en France, diffèrent de ceux des hommes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une féministe peut participer à créer une pression sociale plus favorable à son cas propre et cela peut rester liberalhalsher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
So how does one address social oppression? It cannot be solved with the passage of laws. It is only solved by educating people about the issue until there is widespread recognition of the problem.

:wallbash:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans une certaine mesure, se dire iféministe ou Liberal-féministe au lieu de libéral est redondant (car cela reste être partisan de l'isonomie/égalité en droit/état de Droit/rule of law). La seule chose que cela change, c'est que ces personnes peuvent (ou pas) s'intéresser à des sujets qui ne sont pas abondamment abordés par les libéraux en général et apporter à la gamme des arguments libéraux un enrichissement à ce niveau.

 

C’est donc intéressant d’un point de vue de la pensée libérale, mais aussi du point de vue plus utilitariste de notre capacité à toucher d’autres publics avec de nouveaux sujets/arguments.

 

Les libéraux mordus de théorie monétaire ont apporté beaucoup à la pensée libérale et à son sex appeal pour une catégorie de la population. Les libéraux mordus d’autre chose peuvent potentiellement faire pareil : réservons-leur bon accueil !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis-moi, en quoi exactement les droits des femmes, aujourd'hui en France, diffèrent de ceux des hommes ?

 

Que dalle bien entendu, c'est pour ça qu'on ne peut pas qualifier de féministe une personne étant en faveur de l'isonomie, c'est juste une position banale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans une certaine mesure, se dire iféministe ou Liberal-féministe au lieu de libéral est redondant (car cela reste être partisan de l'isonomie/égalité en droit/état de Droit/rule of law). La seule chose que cela change, c'est que ces personnes peuvent (ou pas) s'intéresser à des sujets qui ne sont pas abondamment abordés par les libéraux en général et apporter à la gamme des arguments libéraux un enrichissement à ce niveau.

 

C’est donc intéressant d’un point de vue de la pensée libérale, mais aussi du point de vue plus utilitariste de notre capacité à toucher d’autres publics avec de nouveaux sujets/arguments.

 

Les libéraux mordus de théorie monétaire ont apporté beaucoup à la pensée libérale et à son sex appeal pour une catégorie de la population. Les libéraux mordus d’autre chose peuvent potentiellement faire pareil : réservons-leur bon accueil !

+1, excellente posture que je fais mienne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah quel est le problème, liberté d'expression toussa toussa ?

Je trouve que la posture "il faut éduquer les gens pour les sensibiliser à mon problème" pue un peu du cul, indépendamment du côté libéral ou pas des moyens engagés.

Disons que ça ouvre la porte à une politisation à outrance assez malsaine de tous les rapports sociaux. Les gens qui croient vraiment à ça deviennent des militants avant d'être des gens et c'est rapidement fatiguant de les côtoyer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK, donc en Libéralistan, le sexisme disparaîtra, les femmes ne seront plus harcelées, regardées bizarrement dans la rue ou agressées. Je conclus donc que les violences physiques, verbales et psychologiques sont donc la faute de l'existence de l'Etat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que la posture "il faut éduquer les gens pour les sensibiliser à mon problème" pue un peu du cul, indépendamment du côté libéral ou pas des moyens engagés.

Disons que ça ouvre la porte à une politisation à outrance assez malsaine de tous les rapports sociaux. Les gens qui croient vraiment à ça deviennent des militants avant d'être des gens et c'est rapidement fatiguant de les côtoyer.

Ton avis personnel est tout à fait honorable, d'ailleurs je le partage dans les grandes largeurs. Quand je croises des militants de causes farfelues (plus manger de viande, les larouchiens, etc.) j'aime bien discuter avec eux. T'as pas 100 fois l'occasion de rencontrer des gens tous niqués dans leur tête. :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton avis personnel est tout à fait honorable, d'ailleurs je le partage dans les grandes largeurs. Quand je croises des militants de causes farfelues (plus manger de viande, les larouchiens, etc.) j'aime bien discuter avec eux. T'as pas 100 fois l'occasion de rencontrer des gens tous niqués dans leur tête. :lol:

 

Ne pas manger de viande peut être un choix raisonné. Etre militant c'est différent. Je crois que les rasta sont végétariens, man.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×