Aller au contenu

Messages recommandés


Mouais. Même en étant un libertarien assez décontracté sur pas mal de questions, ce qu'a fait Hanouna est condamnable (théoriquement légalement) sur plusieurs plans.

Divulguer une correspondance évidemment privée est une faute. Si elle cause un dommage il doit être réparé, c'est tout.
En plus de ça cette correspondance a été obtenue par surprise (constituant un dol, même si on ne parle pas de droit des contrats, c'était pour la notion).


Oui toute correspondance téléphonique est privée, qu'il y ait des millions de gens à l'autre bout du téléphone ou pas, je me suis un peu emmêlé les pinceaux hier (j'étais un peu fatigué).^^

Est-ce que le dommage causé est d'ordre psychologique selon toi (la divulgation d'un secret, en l'occurrence la sexualité du jeune homme) ?

Ensuite, est-ce qu'on peut mettre une correspondance téléphonique sur le même plan qu'un contrat signé entre deux personnes ?




Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-ce que le dommage causé est d'ordre psychologique selon toi (la divulgation d'un secret, en l'occurrence la sexualité du jeune homme) ?

C'est assez difficile à évaluer mais c'est possible. Un dommage matériel est éventuellement quantifiable pour l'atteinte à la réputation (car ce n'est pas "que" le coming out qui a été médiatisé).

Ensuite, est-ce qu'on peut mettre une correspondance téléphonique sur le même plan qu'un contrat signé entre deux personnes ?

Bien sûr que non (ne serait-ce que le manque de consentement explicite).
Mais la coutume est assez claire sur le fait qu'une conversation portant sur la sexualité est d'ordre privé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, Wikibéral précise que les libéraux n'ont pas tous la même position sur l'atteinte à la réputation, c'est pour ça que j'avais filé le lien au début. La théorie libertarienne du droit ne conçoit pas de sanction pour atteinte à la réputation car celle-ci est du domaine de la conscience de chacun.

Pour ce qui est du caractère privé je rejoins aussi la théorie libertarienne pour ma part, et le droit français est en contradiction avec. Il faut qu'il y ait violation de la propriété d'un individu pour pouvoir parler de vie privée, selon cette théorie.

Espérons que l'émission d'Hanouna n'ait plus assez de pognon pour pouvoir continuer, ce serait un bon retour karmique. Espérons aussi qu'il cesse d'être aussi méchant et bas, mais bon c'est pas gagné c'est sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, au vu de mes dernières lectures, je me rends compte que je suis en train de me convertir à l'anarchisme. ^^

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

'Facebook blasphemer' given death penalty in Pakistan

 

Citation

Taimoor Raza was convicted after allegedly posting remarks about the Prophet Muhammad, his wives and companions within the site's comments.

 

The public prosecutor involved said he believed it was the first time the death penalty had been awarded in a case related to social media.

 

Raza's case was heard by an anti-terrorism court in Bahawalpur - about 309 miles (498km) from the capital Islamabad.

 

His defence lawyer said the 30-year-old had become involved in an argument about Islam on the social network with someone who had turned out to be a counter-terrorism official.

 

The public prosecutor said the accused had been arrested after playing hate speech and blasphemous material from his phone at a bus stop, following which his handset had been confiscated and analysed.

 

Je ne vois pas le rapport avec le terrorisme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 



Au passage, je reviens sur la conception rothbardienne de la liberté d'expression que j'ai défendu. Le tort doit en effet être réparé, je le pense aussi désormais. Je reconnais que je me suis trompé, ça m'arrive souvent. ^^

La vision de droits absolues telle que vue par Rothbard me paraît de toute façon impraticable dans la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parfois, des bonnes nouvelles sur ce front en Europe :

 

Racist post fines on social media firms illegal - German parliament body
http://uk.reuters.com/article/uk-germany-socialmedia-hatecrime-idUKKBN1951ZD

 

Enfin bon, de l'autre côté :

 

Germany plans to fingerprint children, spy on personal messaging
http://uk.reuters.com/article/uk-germany-security-encryption-idUKKBN1951VG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eric Zemmour condamné à 5000 euros d'amende pour provocation à la haine

 

Citation

Le chroniqueur, Eric Zemmour, poursuivi sur citation directe de l’association CAPJPO-EuroPalestine, a été condamné ce jeudi à 5000 euros d'amende pour provocation à la haine. Le 6 septembre 2016 au cours de l’émission «C à vous» sur France 5, il avait entre autres déclaré, à propos des musulmans, qu’il fallait «leur donner le choix entre l’Islam et la France». 

 

L'éditorialiste avait également expliqué que les djihadistes étaient considérés « par tous les musulmans comme des bons musulmans ». Le CSA, qui avait reçu plus de 8 000 plaintes de téléspectateurs, avait estimé par ailleurs que les intervieweurs n'avaient pas assez vivement réagi aux propos de leur invité « au regard de la gravité des propos tenus ». La 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris a donc estimé que ces propos constituaient une incitation à la haine, condamnant le polémiste.

 

Ce n'est pas une première pour Eric Zemmour qui a déjà été condamné par la Cour d’appel de Paris à 3 000 euros d’amende pour «provocation à la haine envers les musulmans» à la suite de propos tenus en octobre 2014 dans le journal italien Corriere Della Sera. Il s'était pourvu en cassation. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai du mal à concevoir ce que peut être "l'incitation à la haine".

Dans un discourt, on entend les arguments, les déclarations, les propositions, on cerne le sujet, on situe son locuteur, on remet les choses dans leur contexte, on pèse le pour et le contre...bref comme tous citoyens ayant bénéficié de l'enseignement de notre "chère république" au moins jusqu'au CM2 (7ème dirait nos arrières grand-pères), et il s'agit de l'immense majorité de ce bon peuple de France, on ne réagit pas à chaud, comme nos enseignants des classes sus citées, nous le rabâchaient.

Alors, il s'agit certainement d'un formatage éducatif, mais n'est ce pas un de ceux qui nous apprend à réfléchir sereinement donc qui nous permet d'être libre?

S'attacher à faire un tel papier:

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/vive-la-france-vs-nique-la-france-la-deputee-obono-au-coeur-d-une-polemique_1920696.html

n'était-ce pas chercher la polémique pour le plaisir?

Un tel article peut-il amener  à faire naître chez le plus obtus d'entre nous, une réflexion sur la liberté d'expression, son absence de limite, son incidence sur les simples d'esprit, qu'est ce que l'information...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Quotidien qui se demande s'il faut laisser Renaud Camus s'exprimer sur une radio publique.

 

Bon, je ne vous cache pas que sur le ton, on sent bien que ça les gêne énormément. Elle utilise d'ailleurs l'argument du "l'argent des contribuables" alors que, comme l'avait dit Taddei face à Patrick Cohen, c'est parce que c'est le public qu'il ne doit pas y avoir de censure particulière. Dans une rédaction privée, libre aux gens de préférer tel message mais pas dans le public.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens justement, que devient Taddéi ? J'aime bien ses émissions, les seules à la tévé où on peut voir et entendre des libéraux.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le parquet de paris demande le retrait du Paris Match d'aujourd'hui, qui diffuse photos, articles, témoignages du 14 juillet niçois.

Pour ma part, la commémoration prévue irl à Nice est autrement plus déplacée, avec tous ces politiques qui vont venir verser blablater sur le site

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Discrimination : RTL mise en demeure après des propos d'Éric Zemmour

 

Citation

« La non-discrimination est présentée abusivement comme un synonyme de l'égalité alors qu'elle est devenue au fil du temps une machine à désintégrer la nation, la famille, la société au nom des droits d'un individu roi », avait déclaré le polémiste dans l'émission d'Yves Calvi le 2 février, parlant de la nomination par Donald Trump d'un nouveau juge conservateur à la Cour suprême américaine. Selon le CSA, la station a diffusé un « éloge de la discrimination » sans aucune « contradiction ni mise en perspective », manquant aux obligations de la convention qu'elle a signée avec le régulateur.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends toujours pas ce que vient faire la liberté d'expression dans cette affaire. Il n'a pas exprimé quoi que ce soit vis à vis des homos en général, il s'est foutu de la gueule d'un mec en particulier et a foutu le boxon dans sa vie privée en le grugeant publiquement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Bisounours a dit :

Je ne comprends toujours pas ce que vient faire la liberté d'expression dans cette affaire. Il n'a pas exprimé quoi que ce soit vis à vis des homos en général, il s'est foutu de la gueule d'un mec en particulier et a foutu le boxon dans sa vie privée en le grugeant publiquement.

 

La liberté d'expression ne fait pas de distinction entre un propos sur une communauté ou sur une personne.

Et elle ne devrait pas faire de distinction entre informations publiques et informations intimes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il n'est pas condamnable pénalement selon les principes de liberté d'expression, il est clairement condamnable civilement.

Il a commis une faute en rendant publics des propos évidemment privés et, en ce faisant, a causé un dommage certain dont certains aspects sont potentiellement évaluables.

 

Sous un régime libéral C8 ne paierait pas d'amende mais Hanouna paierait civilement des dommages.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Neomatix a dit :

S'il n'est pas condamnable pénalement selon les principes de liberté d'expression, il est clairement condamnable civilement.
Il a commis une faute en rendant public des propos évidemment privés et, en ce faisant, a causé un dommage certain dont certains aspects sont potentiellement évaluables.

Sous un régime libéral C8 ne paierait pas d'amende mais Hanouna paierait civilement des dommages.

 

L'employeur est dans de nombreux cas responsable de ce que fait son employé pendant qu'il travaille.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais c'est la boîte d'Hanouna qui produit l'émission. Je ne pense pas que la responsabilité incombe au diffuseur plutôt qu'au producteur (de toute façon ce serait stipulé dans le contrat).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, Corned beef a dit :

 

La liberté d'expression ne fait pas de distinction entre un propos sur une communauté ou sur une personne.

Et elle ne devrait pas faire de distinction entre informations publiques et informations intimes.

Ce ne sont pas les propos en eux mêmes, après tout, on devrait être libres de dire que les pédés sont des sous hommes, là le gars Hanouna il s'est ssis sur la vie privée du gars qu'il a piégé.

il y a 18 minutes, Neomatix a dit :

S'il n'est pas condamnable pénalement selon les principes de liberté d'expression, il est clairement condamnable civilement.
Il a commis une faute en rendant public des propos évidemment privés et, en ce faisant, a causé un dommage certain dont certains aspects sont potentiellement évaluables.

voilà

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Senators: Alter Internet laws to hold Backpage liable for sex trafficking

 

Citation

The proposed bill would amend the Communications Decency Act to eliminate a provision that shields operators of websites from being liable for content posted by third-party users.

In addition to removing liability protections for websites that facilitate “unlawful sex acts with sex trafficking victims,” lawmakers are seeking to amend the CDA to allow state prosecutors — not just federal law enforcement — to take action against individuals and businesses that use websites to violate federal sex trafficking laws.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai une question qui me turlupine.

Dans les années 90-2000,les partis politiques d'extrême gauche de type maoiste,trotskistes,léninistes... étaient très marginaux. Ils ne dépassaient pas 5% des voix. Pour certains d'entre eux,ils ne faisaient pas 1% de voix. Le principal parti d'extrême gauche qu'est le parti communiste français s'était littéralement effondré.

L'extrême gauche avait perdu toute forme de crédibilité suite à la chute de l'URSS et du communisme dans le monde. De même les historiens comme Courtois avait démontré que les régimes communistes avaient commis des tueries de masses.

Hors à partir des années 2010,l'extrême gauche est revenue sur le devant de la scène politique. Mélenchon,un ancien du PS a créé le front de gauche puis la France insoumise. Son parti exploite des thématiques populiste dangereuses tels que la haine du riche,du monde de l'entreprise voire la xénophobie(hostilité à l'Allemagne et aux Etats-Unis). Le parti la France insoumise prône notamment le ralliement à l'alliance bolivarienne. Il s'agit d'une alliance dans laquelle font parti des régimes totalitaires que sont l'Iran,Cuba et le Venezuela Chaviste.

Mélenchon lors de cette dernière présidentielle a atteint près 20% des voix aux présidentielles.Le parti La France insoumise a 17 députés à l'assemblée nationale(soit deux fois plus que le FN).

On remarque que la France s'est doté d'un arsenal juridique répressif pour lutter contre les idées et les pensées extrêmistes de droite. On peut notamment parler de la loi Pleven et de la loi Gayssot. Elles ont servi à malmener le FN et à marginaliser une grande parti de l'extrême droite.

Hors les discours haineux d'extrême gauche ne sont restreint par aucune loi. Un homme politique peut tout à fait appeller à la violence institutionnelle contre un banquier ou un homme d'affaire sans rien risquer.

Les libéraux et les libertariens sont opposés aux lois qui restreignent la liberté d'expression. De part leur histoire,ils se sont toujours battu pour la liberté d'expression totale. Et cela inclus les idéologies politiques les plus extrêmistes et les plus dangereuses.

Ainsi comment contrer l'antilibéralisme radical d'un Mélenchon(et les dangers qu'il représente pour l'état de droit) dans une société libérale/libertarienne?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans une société libertarienne, pourquoi vouloir le contrer sur ses opinions ? Déjà qu'ils nous ont collé la religion dans les restrictions, on va pas non plus accélérer la pente avec les professions ou le compte en banque. Je vois bien le coup d'une petite blague vaseuse dans une boulangerie qui se termine en crime d'Etat. "Bonjour, appétissantes vos miches". Déjà que tu n'as même pas le temps de cligner des yeux, tu te colles les féministes, en plus on y ajouterait les professionnistes , pour injure à la profession de boulanger ? (je pourrai même rajouter un raccourci avec la LICRA mais je vais rester sage).

 

Quant à, au hasard, interdire d'insulter quelqu'un sur le seul prétexte de la somme de son compte en banque, c'est clairement faire son jeu. Je le vois déjà :

 

Résultat de recherche d'images pour "mélenchon"

"En plus de nous imposer leur logique libérale et capitaliste mortifère, ils nous interdisent d'évoquer le fond du problème qui est l'appât du gain et la richesse indigne et indigeste! Pendant que nous, pauvres gens nous souffrons au quotidien, et qu'eux s'en mettent pleins les poches sur notre dos, les voilà les malins qui protègent leurs acquis en nous empêchant de parler et de pointer du doigt la source du mal. Devons-nous alors nous considérer comme des hors la loi ? La Vérité mes amis je vous le dit ne doit pas être cachée, ni enterrée au même titre que la dignité de toutes nos vies! blablabla rébellion, blablabla quinoa, blablabla +5°C etc etc..."

 

 

  • Upvote 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Restless a dit :

Résultat de recherche d'images pour "mélenchon"

"En plus de nous imposer leur logique libérale et capitaliste mortifère, ils nous interdisent d'évoquer le fond du problème qui est l'appât du gain et la richesse indigne et indigeste! Pendant que nous, pauvres gens nous souffrons au quotidien, et qu'eux s'en mettent pleins les poches sur notre dos, les voilà les malins qui protègent leurs acquis en nous empêchant de parler et de pointer du doigt la source du mal. Devons-nous alors nous considérer comme des hors la loi ? La Vérité mes amis je vous le dit ne doit pas être cachée, ni enterrée au même titre que la dignité de toutes nos vies! blablabla rébellion, blablabla quinoa, blablabla +5°C etc etc..."

 

 

 

Très bonne imitation :D J'ai entendu sa voix !

 

Néanmoins Mélenchon ne dirait jamais "leurs acquis" en parlant de fortune mais plutôt "leur larcin".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Entré en vigueur le 6 août dernier, le décret 2017-1230 du 3 août 2017 vient renforcer la répression des contraventions de provocation, diffamation et injure non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe, dans des conditions similaires à ce qui a été prévu par la loi du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et la citoyenneté pour les délits de provocations, diffamations et injures racistes ou discriminatoires commises de façon publique. Ceci aux fins d'améliorer la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d'homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics.

 
  Ainsi, ces diffamations et injures non publiques constitueront, comme les provocations, des contraventions de la cinquième classe, punies d'une amende maximale de 1 500 euros ou 3 000 euros en cas de récidive, et non plus des contraventions de la quatrième classe punies d'amendes inférieures de moitié. 
 
  Le texte élargit ces infractions aux cas où elles sont commises en raison de l'identité de genre de la victime, afin de mieux lutter contre la transphobie, et il substitue à la notion de race, qui n'est pas applicable aux êtres humains, celle de « prétendue race » comme cela a été fait dans les dispositions législatives du code pénal par la loi du 27 janvier 2017. 
 
 Il ajoute pour ces infractions la peine complémentaire de stage de citoyenneté, qui existe désormais pour les délits prévus par la loi du 29 juillet 1881.

 

 

Zemmour & co en stage de citoyenneté :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien, censure et rééducation, y a pas à dire, la liberté d'expression à la Française est vraiment impénétrable. Prochaine étape, 25 ans de prison, comme Maduro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×