Chitah

[modéré]Hollande, le départ du comique français

7 382 messages dans ce sujet

Bon bah voilà, il est temps de reprendre la conversation sur le personnage numéro 1 de l'Etat français, son chef.

Eric Le Boucher : http://www.slate.fr/story/85237/francois-hollande-reforme

 

Nous sommes arrivés au terme d'une longue lignée de présidents qui n'ont cessé d'évacuer les problèmes sous le tapis du déficit. François Hollande saura-t-il interrompre la série? Il a l'occasion de sortir du dilemme entre croissance et rigueur par le haut.

 

Ce qu'il dit en gros : Hollande n'a plus le choix (tiens ça me rappelle quelque chose :jesaispo: ). Mi-avril la Commission Européenne entendra l'Etat français sur son plan de réforme (Etat mis sous surveillance négative depuis début mars 2013), si il n'est pas crédible ça va mal se passer.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu pourrais développer un peu, c'est un message très lapidaire?

 

Dans la vidéo que j'ai posté Jean-Marc Daniel développe très bien le problème des rentes qui ne sont toujours pas traités et je rajouterai même qui peuvent s'aggraver (Affaire Numericable Bouygues).

 

Quant au pacte c'est toujours le même problème de privilégier les baisses de charges par les bas salaires plutôt que de ventiler sur le global. Madelin rappelle la fiscalité punitive sur les hauts salaires qui sont aussi pour certains les cerveaux du pays. C'est plus rentable à court terme de se concentrer sur les bas salaires (car plus créateur d'emplois).

 

Comme Sarko, il a le nez dans le guidon et a un don pour créer des usines à gaz.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nickel merci je comprends mieux. En effet son pacte de responsabilité est très vide, et le peu qu'on trouve est du déjà vu de chez déjà vu.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hollande a été élu sur un malentendu et continu comme cela. L'Italie est aller plus loin dans la panade (dette = 120% du PIB non?). Bref il a encore de la marge pour laisser pourrir la situation.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hollande a été élu sur un malentendu

Cette vieille rengaine de l'illégitimité de la gauche à gouverner... :icon_non:

 

Il n'a pas du tout été élu sur un malentendu, sa stratégie de conquête a été un quasi sans faute, très efficacement exécutée : victoire dans les primaires puis lattage du Nabot.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que PAB fait référence à DSK qui aurait pu être LE candidat si il n'avait pas été gouverné lui même par son zizi

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que PAB fait référence à DSK qui aurait pu être LE candidat si il n'avait pas été gouverné lui même par son zizi

Absolument pas, il se serait fait déglinguer par Hollande. Même sa meuf qui n'a pas le millième de son talent politique a latté DSK en 2006 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Primaire_pr%C3%A9sidentielle_socialiste_de_2006#R.C3.A9sultats

"Je serai un président normal" est à la base une peau de banane pour DSK, pas pour le Nabot.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette vieille rengaine de l'illégitimité de la gauche à gouverner... :icon_non:

 

Il n'a pas du tout été élu sur un malentendu, sa stratégie de conquête a été un quasi sans faute, très efficacement exécutée : victoire dans les primaires puis lattage du Nabot.

 

Le problème des élections françaises ce sont les campagnes électorales où l'on peut raconter n'importe quoi, mentir et promettre la lune. De ce point de vue là il est autant escroc que le Nabot qui n'avait pas été élu selon lui pour augmenter les impôts. Une fois aux manettes et constatant la crise, Hollande a cocufié ses électeurs de manière splendide je trouve. C'est du grand art.

 

Quand on compare avec un type comme Cameron qui se fait élire en promettant de réduire la taille de l’État et ses dépenses et qui une fois au pouvoir applique son programme ça fait très mal.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Absolument pas, il se serait fait déglinguer par Hollande. Même sa meuf qui n'a pas le millième de son talent politique a latté DSK en 2006 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Primaire_pr%C3%A9sidentielle_socialiste_de_2006#R.C3.A9sultats

"Je serai un président normal" est à la base une peau de banane pour DSK, pas pour le Nabot.

 

DSK aurait gagné haut la main, car il avait l’électorat socialiste non-extrémiste dans sa poche, bobos & Cie. C'était déjà la crise, les gens voulaient de la compétence pour se rassurer et de l'opposition à Sarko. J'ai pu constater ça dans tous les milieux socialistes que je fréquentais à cette époque. Hollande a introduit la notion de normalité (qui n'avait pas été abordée jusque là) pour compenser son manque d'autre qualité, mais face à l'aura rassurante d'un DSK, il n'aurait rien pu faire.

 

Je rappelle qu'avant qu'il se fasse éliminer, les primaires socialistes s'orientaient vers par exemple 46% de votes pour DSK contre 22% pour Hollande. C'est une proportion qui a un peu varié mais jamais radicalement changé.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème des élections françaises ce sont les campagnes électorales où l'on peut raconter n'importe quoi, mentir et promettre la lune. De ce point de vue là il est autant escroc que le Nabot qui n'avait pas été élu selon lui pour augmenter les impôts. Une fois aux manettes et constatant la crise, Hollande a cocufié ses électeurs de manière splendide je trouve. C'est du grand art.

 

Quand on compare avec un type comme Cameron qui se fait élire en promettant de réduire la taille de l’État et ses dépenses et qui une fois au pouvoir applique son programme ça fait très mal.

 

Sur Cameron je suis parfaitement d'accord, mais concernant ton premier paragraphe je ne suis pas du tout d'accord, tu exagères, regarde donc ce site web http://luipresident.blog.lemonde.fr/ . A droite le Hollandomètre.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi ce que j'ai vu (modestement, de ma fenêtre) c'est que la droite modérée aurait bien voté pour lui aussi (parce que pas anti-travail ou senti comme tel en tout cas), et donc je suppose que le centre aurait aussi put se faire siphonner. DSK avait toute l'aura de son poste de président du FMI, et dans la tête des gens ça voulait dire "Enfin un gars qui y connaît quelque chose, et puis il a déjà fait ses preuves".

 

Sur Cameron je suis parfaitement d'accord, mais concernant ton premier paragraphe je ne suis pas du tout d'accord, tu exagères, regarde donc ce site web http://luipresident.blog.lemonde.fr/ . A droite le Hollandomètre.

 

 

Il faudrait aussi pondérer ses promesses en fonction de leur importance médiatique ou politique, etc... Par exemple, je met pas sur le même point la réforme des rythmes scolaires et le mariage pour tous.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le truc c'est qu'il faut passer par les primaires. Je n'ai pas dit que DSK contre Sarko aurait vu la victoire du Nabot. Je n'en sais rien à vrai dire.

 

Alors tu me répondras que des gens de droite seraient peut-être allés voter massivement DSK lors des primaires citoyennes de 2011, c'est possible... M'enfin concernant le million de personnes et quelques qui ont voté Hollande au premier tour, je pense que c'était des gens qui voulaient vraiment que Hollande soit désigné candidat de la gauche. Donc DSK qui fait que un million de membres du peuple de droite aille voter...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur Cameron je suis parfaitement d'accord, mais concernant ton premier paragraphe je ne suis pas du tout d'accord, tu exagères, regarde donc ce site web http://luipresident.blog.lemonde.fr/ . A droite le Hollandomètre.

 

 

J'avais pas lu son programme donc j'ai découvert certaines promesses. Pour avoir cet opinion sur lui je me base simplement sur ses anciens discours que j'ai entendu donc ce n'est pas quelque chose de quantifiable. Je pense qu'on est nombreux à penser qu'il a découvert ou fait semblant de découvert la situation dramatique d'un point de vu économique 6 mois après son élection. Sans parler des eurobonds et du plan de relance européen en contrepartie de la ratification du traité européen.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, en terme de ressenti c'est indéniable, on sent flotter une atmosphère très désabusée. Très largement amplifiée (voire créée de toute pièce) par les media, mais elle est bel et bien présente.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le truc c'est qu'il faut passer par les primaires. Je n'ai pas dit que DSK contre Sarko aurait vu la victoire du Nabot. Je n'en sais rien à vrai dire.

 

Alors tu me répondras que des gens de droite seraient peut-être allés voter massivement DSK lors des primaires citoyennes de 2011, c'est possible... M'enfin concernant le million de personnes et quelques qui ont voté Hollande au premier tour, je pense que c'était des gens qui voulaient vraiment que Hollande soit désigné candidat de la gauche. Donc DSK qui fait que un million de membres du peuple de droite aille voter...

 

DSK aurait pu gagner les primaires car les électeurs socialistes auraient peut-être voté pour le candidat le plus capable de battre Sarkozy.

Je pense que les sympathisants socialistes auraient essayé de corriger l'erreur qu' ont fait les militants en choisissant Ségo en 2007 qui a été assez ridicule en débat contre Sarko.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

M'enfin concernant le million de personnes et quelques qui ont voté Hollande au premier tour, je pense que c'était des gens qui voulaient vraiment que Hollande soit désigné candidat de la gauche. Donc DSK qui fait que un million de membres du peuple de droite aille voter...

 

Tu rigoles ? Ce que voulaient les gens, c'était dégager Sarko, et toute la campagne d'Hollande s'est faite sur ce point. Hollande à la base, c'était un inconnu, un mou, un type qui casse pas des briques, même pour l'électorat socialiste. En temps de crise, les gens veulent se rassurer. DSK était largement majoritaire chez les socialistes grâce à son aura correspondante. Une fois viré, il restait qui ? Aubry, trop ancrée idéologiquement. Royal, exaspérante même pour le socialiste moyen. Valls, qui promettait du sang et des larmes. Montebourg, petit favori de la frange ultra-gauche mais effrayant pour les autres. Hollande avait un boulevard, mais uniquement parce que DSK n'était plus là.

Le fait qu'une partie de la Droite et du centre auraient pu se reporter sur lui auraient facilité les choses au 2e tour, sans plus.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bof bof, DSK était surtout le candidat des media, comme l'était d'ailleurs Jacques Delors en 1995, Lionel Jospin en 2002, et François Bayrou en 2007. Exactement le même genre de profils, présentés de manière identique par les media : compétent, sérieux, intègre. Et à chaque fois, foirade totale : le second tour des media Delors-Balladur se transforme en Jospin-Chirac en 95, en 2002 le Jospin supposé trimpher s'est fait jeter, etc.

 

En 2012, le champion des media s'étant volatilisé tout seul dans l'atmosphère, leur candidat de raison ayant disparu, ils se sont retournés vers leur candidat de coeur, le candidat de leur jeunesse disparue, à savoir....à savoir qui tiens?

 

Jean-Luc Mélenchon. Ce mec ne pèse rien, son Parti de Gauche ne pèse absolument rien, la meilleure preuve étant qu'il a dû s'allier avec les cocos en déclin (qui ont du fric donc des élus mais pas de candidat, au PG c'est l'inverse), Mélenchon ne pèse rien donc, mais pourtant on ne voyait que lui à la TV.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette vieille rengaine de l'illégitimité de la gauche à gouverner... :icon_non:

 

Il n'a pas du tout été élu sur un malentendu, sa stratégie de conquête a été un quasi sans faute, très efficacement exécutée : victoire dans les primaires puis lattage du Nabot.

 

Je ne conteste pas sa légitimité formelle, il a été élu conformément à la Constitution. Ensuite pour sa légitimité actuelle (d'exercice) là par contre j'ai de gros doute (négation des libertés, non respect de la Loi Naturelle etc)

 

Je pense que PAB fait référence à DSK qui aurait pu être LE candidat si il n'avait pas été gouverné lui même par son zizi

 

et au fait que Sarko a réussi l'exploit de se faire haïr à un point impressionnant

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu rigoles ? Ce que voulaient les gens, c'était dégager Sarko, et toute la campagne d'Hollande s'est faite sur ce point. Hollande à la base, c'était un inconnu, un mou, un type qui casse pas des briques, même pour l'électorat socialiste. En temps de crise, les gens veulent se rassurer. DSK était largement majoritaire chez les socialistes grâce à son aura correspondante. Une fois viré, il restait qui ? Aubry, trop ancrée idéologiquement. Royal, exaspérante même pour le socialiste moyen. Valls, qui promettait du sang et des larmes. Montebourg, petit favori de la frange ultra-gauche mais effrayant pour les autres. Hollande avait un boulevard, mais uniquement parce que DSK n'était plus là.

Le fait qu'une partie de la Droite et du centre auraient pu se reporter sur lui auraient facilité les choses au 2e tour, sans plus.

 

Pratiquement tout est faux dans ce paragraphe, notamment ce que j'ai souligné. Et je ne dis pas que ce sont des opinions différentes des miennes, je dis vraiment que c'est faux. Dire qu'une personne qui a été plus longtemps premier secrétaire du PS que Mitterrand était un inconnu des militants du PS, il faut quand même le faire. :o M'enfin rien de grave hein. :)

 

Pourquoi si il a une telle aura a-t-il été aussi sèchement battu par Ségolène? Qui n'a pas le même calibre que Hollande quand même!

 

A mon avis, ton discours est largement calqué sur ce que les media disaient. Je le savais depuis bien longtemps, mais lorsque j'ai vu un reportage de Canal + sur DSK juste avant l'affaire de NY, je savais qu'il était mort, qu'il allait faire 5% aux primaires : on le voyait dans son immense demeure de millionnaires se cuire des pavés de boeuf d'une taille que 95% des français n'ont jamais vue en vrai; et on l'entendait expliquer comment il faisait pour défroisser ses costumes : 45 minutes dans la douche fermée avec l'eau chaude qui coule en permanence. A partir de là, il était définitivement mort. Ensuite l'histoire de la Porsche.

 

Ceux qui ne comprennent pas en quoi ces deux faits sont extraordinairement choquants pour les français ne comprennent pas ce peuple.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'aurais pas parié une cacahouète sur dsk non plus à l'époque.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, ton discours est largement calqué sur ce que les media disaient. 

 

Mon discours est basé sur la réalité des milieux socialistes, que manifestement tu ne connais pas. Et je te le dis: ce que tu dis sur DSK face à Hollande est faux. Ce n'est pas une opinion, c'est juste faux. DSK était pour l'électeur socialiste moyen quelqu'un de rassurant et compétent. Et c'est ça que veulent les gens en période de crise. Hollande, c'était le meuble qui traînait à la tête du parti depuis longtemps sans rien faire de notable, rien de plus. C'est pas pour rien qu'il a dû sortir la normalité pour gagner, c'était bien pour essayer de donner confiance. Cette image de confiance, c'est ce dont manquaient tous les autres candidats à la primaire, souvent trop ancrés idéologiquement, et ne pouvant se reposer chacun que sur leur petite base militante.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas, tous les socialistes autour de moi (et dans le social, c'est crépi) voulaient DSK, pour eux, il représentait solidité et compétence

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon discours est basé sur la réalité des milieux socialistes, que manifestement tu ne connais pas. Et je te le dis: ce que tu dis sur DSK face à Hollande est faux. Ce n'est pas une opinion, c'est juste faux. DSK était pour l'électeur socialiste moyen quelqu'un de rassurant et compétent. Et c'est ça que veulent les gens en période de crise. Hollande, c'était le meuble qui traînait à la tête du parti depuis longtemps sans rien faire de notable, rien de plus. C'est pas pour rien qu'il a dû sortir la normalité pour gagner, c'était bien pour essayer de donner confiance. Cette image de confiance, c'est ce dont manquaient tous les autres candidats à la primaire, souvent trop ancrés idéologiquement, et ne pouvant se reposer chacun que sur leur petite base militante.

Je ne vais pas polémiquer, ça ne servira à rien. Donne-moi donc ton point de vue sur ceci, juste ceci :

 

Bof bof, DSK était surtout le candidat des media, comme l'était d'ailleurs Jacques Delors en 1995, Lionel Jospin en 2002, et François Bayrou en 2007. Exactement le même genre de profils, présentés de manière identique par les media : compétent, sérieux, intègre. Et à chaque fois, foirade totale : le second tour des media Delors-Balladur se transforme en Jospin-Chirac en 95, en 2002 le Jospin supposé trimpher s'est fait jeter, etc.

 

Exactement le même profil. Les media ne peuvent s'empêcher de dire toujours les mêmes conneries. Et je suis certain qu'en 1988 c'était pareil, j'étais trop jeune pour m'en rappeler mais il devait y avoir un homme providentiel de ce type, qui devait d'ailleurs certainement être Raymond Barre.

 

 

Et quand on parle remaniement, à qui pensent les media? A Pascal Lamy, Louis Gallois, etc. Encore et toujours le même profil. Et à chaque remaniement, aucun de ces gens ne rentrent au gouvernement. Comme pour ce remaniement on n'a pas entendu grand chose des media sur Lamy et Gallois, on peut imaginer que cette fois ils entreront au gouvernement.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tous cas, tous les socialistes autour de moi (et dans le social, c'est crépi) voulaient DSK, pour eux, il représentait solidité et compétence

 

Il voulaient DSK... avant la campagne pour les primaires, car comme tous les français ils se sont fait bourrer le crâne par les media.

 

Puis, en 2010-2011, Hollande a pris son bâton de pélerin, et est allé les voir en province (comme Chirac en 1993 et 1994)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il voulaient DSK... avant la campagne pour les primaires, car comme tous les français ils se sont fait bourrer le crâne par les media.

 

Oui, donc soit c'est un phénomène médiatique, soit c'est réel, mais dans ce cas les gens sont manipulés par mes médias. Je pense qu'on peut créer le "media point" équivalent au Godwin. Tu t'auto-justifie sans aucun lien avec la réalité, tu eux même prouver que les socialistes voulaient voter pour Sarko si tu veux, avec ce genre de non-raisonnement.

 

En 2010-2011, jusqu'à ce que DSK se fasse atomiser, il a toujours été le préféré pour ses primaires. Ce ne sont pas des points de vue, c'est la réalité d'opinion des milieux socialistes, quel que puisse être ton avis sur ces milieux que manifestement tu ne connais pas.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, donc soit c'est un phénomène médiatique, soit c'est réel, mais dans ce cas les gens sont manipulés par mes médias. Je pense qu'on peut créer le "media point" équivalent au Godwin. Tu t'auto-justifie sans aucun lien avec la réalité, tu eux même prouver que les socialistes voulaient voter pour Sarko si tu veux, avec ce genre de non-raisonnement.

 

En 2010-2011, jusqu'à ce que DSK se fasse atomiser, il a toujours été le préféré pour ses primaires. Ce ne sont pas des points de vue, c'est la réalité d'opinion des milieux socialistes, quel que puisse être ton avis sur ces milieux que manifestement tu ne connais pas.

Tes attaques personnelles ne salissent que toi. Je parle à un mur. Tu es un grossier personnage doublé d'un cuistre.

 

Tu oublies mon argument central que je t'ai présenté deux fois. Tu es de mauvaise foi et tu ne connais pas la réalité dont tu parles.

 

Bof bof, DSK était surtout le candidat des media, comme l'était d'ailleurs Jacques Delors en 1995, Lionel Jospin en 2002, et François Bayrou en 2007. Exactement le même genre de profils, présentés de manière identique par les media : compétent, sérieux, intègre. Et à chaque fois, foirade totale : le second tour des media Delors-Balladur se transforme en Jospin-Chirac en 95, en 2002 le Jospin supposé trimpher s'est fait jeter, etc.

 

 

Et le second : pourquoi il a perdu en 2006 DSK, latté par Ségo?

 

 

Dialogue terminé. Tu ne sais ni discuter, ni raisonner, ni écrire.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes attaques personnelles ne salissent que toi. Je parle à un mur. Tu es un grossier personnage doublé d'un cuistre.

Tu oublies mon argument central que je t'ai présenté deux fois. Tu es de mauvaise foi et tu ne connais pas la réalité dont tu parles.

 

Argument principal qui consiste à ne même pas prendre en compte le contexte de crise, tu parles d'un argument.

Et rhétorique qui t'auto-justifie en boucle, soit les gens sont de ton avis, soit ils sont manipulés par les médias. Pouf, c'est magique. Et c'est toi qui parles de savoir raisonner ?  :D

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.