Aller au contenu
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis flan ?

Messages recommandés

Il y a 1 heure, Nathalie MP a dit :

Chômage : avec Macron, le changement, c’est dans les stats ? 
https://leblogdenathaliemp.com/2017/06/10/chomage-avec-macron-le-changement-cest-dans-les-stats/

 

Bizarre comme article. A la fois reprocher au ministre machin de parler d'un nombre élevé de chômeurs, reconnaître les avantages des stats internationales, puis reprocher au gouvernement de les appliquer (alors que plus haut on reprochait au ministre de ne pas le faire) en l'accusant de vouloir minimiser le taux... Autant il y a des infos intéressantes, autant le jugement porté dessus m'a donné l'impression d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique.

 

Au moins avec tout ça, ça mettra peut être fin aux petits bidouillages statistiques pour jouer avec les catégories de chômage. Un bon taux comparable internationalement, ça suffit.

  • Upvote 1
  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Macron, c'est un vrai people maintenant... Olala, c'est vraiment notre Trudeau/Obama... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Gilles a dit :

 

Bizarre comme article. A la fois reprocher au ministre machin de parler d'un nombre élevé de chômeurs, reconnaître les avantages des stats internationales, puis reprocher au gouvernement de les appliquer (alors que plus haut on reprochait au ministre de ne pas le faire) en l'accusant de vouloir minimiser le taux... Autant il y a des infos intéressantes, autant le jugement porté dessus m'a donné l'impression d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique.

 

Au moins avec tout ça, ça mettra peut être fin aux petits bidouillages statistiques pour jouer avec les catégories de chômage. Un bon taux comparable internationalement, ça suffit.

" au ministre machin" ... c'est une boutade (comme maintenant il est macroniste, il devrait dire qu'il y a 2,7 millions de chômeurs.)

Les stats de l'INSEE sont celles calculées au sens du BIT et permettent en effet en principe les comparaisons internationales, mais 1. elles divergent de la Cat A de la DARES donc problème et 2. Il y a le fameux "halo autour du chômage", de 1,5 millions de personnes quand même, une paille... donc autre problème.

Les stats de la DARES ont leur intérêt car elles permettent de suivre où sont les personnes inscrites à Pôle Emploi (en stage, en formation, en emploi de courte durée...) et elles permettent donc de voir les effets du fameux "traitements social" du chômage. La stat de l'INSEE est un sondage qui ne permet absolument pas ce suivi. 

Et je finis l'article en disant que de toute façon, quelle que soit la stat retenue, le problème du chômage reste entier comme le montre la comparaison avec nos voisins, même en retenant un chiffre bas.

Le premier boulot de Macron c'est de laisser les gens entreprendre et travailler. Si ça marche, on verra les chiffres se dégonfler dans toutes les stats.

 

J'ai fait assez de contrôle de gestion pour savoir qu'un indicateur peut être éminemment politique. Quand un nouveau gouv arrive et qu'il décide d'écarter celui qui donne le plus mauvais chiffre et la plus grande lisibilité sur sa politique de l'emploi, il y a lieu de dresser l'oreille. On pourrait très bien passer à un rythme trimestriel pour lisser un peu les effets de fin de mois sans écarter pour autant l'ensemble des statistiques de Pôle Emploi.

 

"d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique" : oui, c'est exactement ça, je mets un point d'honneur à faire et dire n'importe quoi, juste pour critiquer Macron. 

 

Vous avez lu celui sur l'Etat d'urgence ? J'imagine que là aussi, c'est juste une excuse vraiment mineure pour le plaisir de critiquer.

Avec Macron, on assiste à un faisceau de petites ou grandes décisions qui sont troublantes sur sa façon d'envisager le pouvoir. Ces deux articles plus un ou deux avant ont pour but de dire ça.

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Gilles a dit :

Autant il y a des infos intéressantes, autant le jugement porté dessus m'a donné l'impression d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique.

 

ts_cliche_frenchman.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Nathalie MP a dit :

"d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique" : oui, c'est exactement ça, je mets un point d'honneur à faire et dire n'importe quoi, juste pour critiquer Macron. 

 

Bah oui, c'est l'impression que m'a laissé l'article désolé, malgré les infos intéressantes qui y étaient. Il suffit de voir les derniers paragraphes, où vous l'accusez déjà de casser les thermomètres pour ne rien vouloir foutre, ce qui est un pur procès d'intention basé sur du vide. Et ce qui est d'autant plus ridicule que le mec s'active déjà sur un sujet tabou comme le code du travail alors qu'il n'a même pas encore le pouvoir du parlement, donc niveau action pour l'instant il n'y a quand même pas de quoi se plaindre!

Au passage la ministre n'a pas non plus dit qu'elle voulait faire disparaître les chiffres catégoriels... wait&see.

 

Citation

Vous avez lu celui sur l'Etat d'urgence ? J'imagine que là aussi, c'est juste une excuse vraiment mineure pour le plaisir de critiquer.

Avec Macron, on assiste à un faisceau de petites ou grandes décisions qui sont troublantes sur sa façon d'envisager le pouvoir. Ces deux articles plus un ou deux avant ont pour but de dire ça.

 

Je ne vais certainement pas défendre Macron sur le plan de l'état d'urgence, il est évident que d'un point de vue libéral c'est une grosse connerie.

Après c'est quoi "troublantes" ? Parce que ça fait un peu faible comme "faisceau", là. Attention à ne pas être binaire, il est nuancé le Macron. De la même manière qu'on ne va pas en faire un libéral pur-sang juste parce qu'il veut décentraliser le code du travail, ça ne sert à rien de tirer des déductions hâtives à la première bêtise étatiste commune.

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Gilles a dit :

ça ne sert à rien de tirer des déductions hâtives à la première bêtise étatiste commune.

 

D'après vous, ça devient sérieux à combien ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les précédents ont mis le seuil bien trop haut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 51 minutes, Nathalie MP a dit :

 

D'après vous, ça devient sérieux à combien ?

 

 

 

Si demain Macon commence à faire du Hollande, augmenter les impôts, créer des nouvelles taxes, augmenter les fonctionnaires, faire des magouilles pour faire croire qu'il économise quelque chose, faire du liberticide, etc etc, je serai le premier à gueuler. Pour l'instant il va dans le bon sens -fut-ce timidement à peu près partout, sauf sur l'état d'urgence qui est sa première grosse connerie d'un point de vue libéral. Je suis critique sur ce point, mais j'attends de voir la globalité avant de juger quelque chose d'aussi profond que "sa conception du pouvoir". Et je ne vois pas l'intérêt d'utiliser une déclaration d'un ministre pour l'accuser de ne rien vouloir foutre alors que le mec a quand même pris le risque électoral d'affirmer juste avant les législatives vouloir décentraliser directement le code du travail en 3 mois par ordonnance. Faut pas déconner.

Après si on veut s'amuser à faire des articles de pure défonce, on fait du h16, mais c'est un style particulier très identifié... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Gilles

Mon avis sur Macron a toujours été le suivant :

"Pour ma part, je suis d’avis d’accueillir les bonnes réformes avec pragmatisme dès lors qu’on aura connaissance de leur contenu réel et de me montrer impitoyable quand le surmoi socialiste reprendra le dessus."

 

Dans le même article, j'écrivais : 

 

Citation

"En 2012, le candidat Hollande avait largement fait campagne sur son ennemie la finance qui n’avait pas de nom, pas de visage. Il en avait rajouté une couche en lançant l’idée d’un taux d’imposition à 75 % sur les plus hauts revenus. Un discours purement électoraliste qui avait porté ses fruits puisque Jean-Luc Mélenchon n’avait pas dépassé 11 % des voix au premier tour et avait appelé ses électeurs à voter Hollande au second sans trop se faire violence.

En 2017, Emmanuel Macron, dont j’ai déjà eu l’occasion de dire combien je le trouvais dans l’ensemble plus social-démocrate que libéral, s’est cependant distingué de son prédécesseur en annonçant pendant la campagne des orientations qui n’avaient rien d’électoralistes, bien au contraire, et qui méritaient d’être dites. Je pense à trois éléments particuliers qu’il est juste de lui accorder :

  1. Non seulement il ne remettra pas en cause la loi Travail (contrairement à Mélenchon, Le Pen, Hamon…) mais il compte l’approfondir par ordonnances dès cet été.
  2. Lors de l’affaire Whirlpool, il a expliqué qu’il ne « monterait pas sur un camion pour dire que ça ne fermera pas », petit tacle à Hollande qui avait utilisé Florange de cette façon en 2012, et gros tacle à Le Pen qui avait déclaré peu avant lui que si besoin était, l’Etat prendrait une participation dans Whirlpool (qui fabrique des lave-linge et des sèche-linge, rappelons-le).
  3. Pendant le débat d’entre-deux tours, il a redit que l’euro n’était pas le problème de la France et qu’il fallait surtout que le pays fasse d’abord ses réformes de structures."

 

J'ai même été beaucoup plus loin : je l'ai totalement défendu quand il a fait sa déclaration sur la colonisation. Je considère que j'ai pris un gros risque en terme basique de lectorat, et de fait ça ne m'a pas réussi. Mais c'est un article dont je suis fière : https://leblogdenathaliemp.com/2017/02/22/la-colonisation-un-bloc/

 

L'article "chiffres du chômage" est bien évidemment un pamphlet, mais il s'ajoute à une série de petits faits "préoccupants" dont je ne vois pas pourquoi il faudrait se priver de parler. Voir début de mon article "état d'urgence".

 

Quant au style "très particulier" de h16, eh bien moi aussi j'ai un style, sauf qu'évidemment, il faut me lire régulièrement pour le voir. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais je m'en fous de ça, en fait, tu t'enflammes pour rien. Je ne suis pas en train de dire que tous tes articles sont pourris ni que tu passais ton temps à tabasser Macron. J'ai juste dit que dans cet article précis tu faisais des procès d'intention clairement gratuits qui gâchaient le reste de l'article, par ailleurs argumenté. Point. Pas la peine de chercher à surinterpréter ou prendre ça personnellement. Si tu postes tes articles ici, j'imagine que tu t'attends à ce que les gens les lisent, non ?

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, Gilles a dit :

Bizarre comme article. A la fois reprocher au ministre machin de parler d'un nombre élevé de chômeurs, reconnaître les avantages des stats internationales, puis reprocher au gouvernement de les appliquer (alors que plus haut on reprochait au ministre de ne pas le faire) en l'accusant de vouloir minimiser le taux... Autant il y a des infos intéressantes, autant le jugement porté dessus m'a donné l'impression d'aller dans tous les sens et de chercher n'importe quelle excuse juste pour le plaisir de la critique.

Au moins avec tout ça, ça mettra peut être fin aux petits bidouillages statistiques pour jouer avec les catégories de chômage. Un bon taux comparable internationalement, ça suffit.

Le prix de la liberté c'est la vigilance (disait un grand homme).

Nathalie a raison d'être attentive et pinailleuse.

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Gilles a dit :

Non mais je m'en fous de ça, en fait, tu t'enflammes pour rien. Je ne suis pas en train de dire que tous tes articles sont pourris ni que tu passais ton temps à tabasser Macron.

J'ai juste dit que dans cet article précis tu faisais des procès d'intention clairement gratuits qui gâchaient le reste de l'article, par ailleurs argumenté. Point. Pas la peine de chercher à surinterpréter ou prendre ça personnellement. Si tu postes tes articles ici, j'imagine que tu t'attends à ce que les gens les lisent, non ?

 

Et moi je précise mon attitude globale face à Macron : à savoir que j'ai écrit plusieurs articles dont certains disaient ce que je trouvais positif chez Macron et dont d'autres disaient ce que je trouvais gênant. Rien à voir avec votre mesquine tentative de réduire mes commentaires à une sorte de sensiblerie larmoyante. 

Vous pensez ce que vous voulez de mes articles, mais j'imagine que ça ne va pas jusqu'à m'empêcher de les défendre. 

 

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Vincent Andrès a dit :

Le prix de la liberté c'est la vigilance (disait un grand homme).

Nathalie a raison d'être attentive et pinailleuse.

 

Merci beaucoup. Je crois en effet que le blogueur politique libéral doit retourner toutes les pierres, en commençant par celles du pouvoir en place. 

 

(Et le pouvoir en place aujourd'hui est particuièrement powerful : il existe la possibilité que la majorité écrasante qui s'annonce soit difficile à tenir car tous ces gens ne se connaissent pas et n'ont pas forcément exactement les mêmes idées, d'autant que Macron n'a jamais explicité ses intentions autrement que vaguement. Mais il existe aussi la possibilité que l'inexpérience des nouveaux élus et l'absence d'assise conceptuelle autre que la communion des députés pour la fraîcheur et le discours du chef conduisent au contraire à un parfait contrôle du groupe LREM. Dans ce cas, il faudrait que plus de 100 bonhommes se retournent pour mettre le gouvernement en difficulté sur telle ou telle loi controversée, autant dire mission impossible).

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Gilles a dit :

 

 

Si demain Macon commence à faire du Hollande, augmenter les impôts, créer des nouvelles taxes, augmenter les fonctionnaires, faire des magouilles pour faire croire qu'il économise quelque chose, faire du liberticide, etc etc, je serai le premier à gueuler. Pour l'instant il va dans le bon sens -fut-ce timidement à peu près partout, sauf sur l'état d'urgence qui est sa première grosse connerie d'un point de vue libéral.

 

Si tu suis de près l'actualité, tu verras que le gouvernement recule partout et renonce peu à peu à toutes les idées audacieuses émises pendant la campagne. 

Pour le moment, il tient sur la réforme du code du travail mais dit qu'aucune mesure ne sera prise sans discussion avec les "partenaires sociaux". Initialement il devait gouverner sur ordonnance sur ce sujet en particulier. Par conséquent, les récentes déclarations sur la participation des "partenaires sociaux" ne présagent rien de bon.

Comme @Nathalie MP je reste vigilant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Macron fera de la com (il est bon là dedans). Il fera quelques petites réformes (de même ampleur que les cars et les dimanches). Et voilà. Ca ne fera pas lourd.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, h16 a dit :

Il fera quelques petites réformes (de même ampleur que les cars et les dimanches). Et voilà. Ca ne fera pas lourd.

Tu sais, il vaut mieux une petite réforme du type autocar et dimanche à la Macron, qu'une petite réforme autocar et dimanche à la Mélenchon. Un verre d'eau dans le désert, c'est pas terrible, ça étanche pas vraiment la soif, mais c'est toujours moins pire que 5° de température en plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Bisounours a dit :

Tu sais, il vaut mieux une petite réforme du type autocar et dimanche à la Macron, qu'une petite réforme autocar et dimanche à la Mélenchon. Un verre d'eau dans le désert, c'est pas terrible, ça étanche pas vraiment la soif, mais c'est toujours moins pire que 5° de température en plus.

C'est évident, mais ce n'est pas le souci. 

 

Des petites réformichettes pendant 5 ans, c'est 5 ans de chômage haut, de bricolages législatifs, c'est une France en déshérence au prochain quinquennat et un risque de voir passer les fronts en direct (FI ou FN, peu importe ici).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, h16 a dit :

Des petites réformichettes pendant 5 ans, c'est une France en déshérence au prochain quinquennat et un risque de voir passer les fronts en direct (FI ou FN, peu importe ici).

Je ne suis pas aussi pessimiste que toi, je me dis que, peut-être, ça donnera une impulsion vers un peu plus de liberté au contraire, si on observe des résultats positifs, un peu moins de chômage, par exemple

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Bisounours a dit :

Je ne suis pas aussi pessimiste que toi, je me dis que, peut-être, ça donnera une impulsion vers un peu plus de liberté au contraire, si on observe des résultats positifs, un peu moins de chômage, par exemple

La France est un pays de vieux et d'assistés (ce n'est pas une opinion, c'est un simple fait démographique et sociologique). Cette masse est tombée amoureuse du statu quo. Il n'y aura pas d'impulsion, l'inverse même du statu quo.

 

Ce que beaucoup croient est que la France serait réformable par petites touches, sur 3 ou 4 quinquennats. 15 ou 20 ans à voter au centre, bonne chance pour ça, déjà, et surtout, le reste du monde évolue à un rythme un tantinet plus rapide, lui. Dans 20 ans (2037, pour rappel), l'IA et les robots auront un rôle majeur partout, par exemple. Je rigole déjà du résultat sur le "statu quo" français.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:crying: c'est flippant ce que tu dis. Tu penses donc qu'on va se farcir un bon gros socialiste qui tache à la prochaine présidentielle ? Que le pays va sombrer, genre un Venezuela en plus mou ? Des pays ont pourtant eu un sursaut réformiste, comme la Suède par exemple, qui n'est pas spécialement libérale, loin s'en faut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 57 minutes, h16 a dit :

Des petites réformichettes pendant 5 ans, c'est 5 ans de chômage haut, de bricolages législatifs, c'est une France en déshérence au prochain quinquennat et un risque de voir passer les fronts en direct (FI ou FN, peu importe ici).

Kicking the can, juste un peu plus loin que les précédents. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Macron, ça a toujours été qu'Hollande avec une belle gueule. Faut pas en attendre grand chose.

 

 Mais bon, si il arrive à faire quelques réformettes sur le marché du travail, si Blanquer arrive à faire des trucs biens au niveau de l'école et si il continue à avoir relativement la classe à l'étranger, ça m'ira. 

 

 Je n'ai pas de hautes espérances pour la France^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Nathalie MP a dit :

 

Et moi je précise mon attitude globale face à Macron : à savoir que j'ai écrit plusieurs articles dont certains disaient ce que je trouvais positif chez Macron et dont d'autres disaient ce que je trouvais gênant. Rien à voir avec votre mesquine tentative de réduire mes commentaires à une sorte de sensiblerie larmoyante. 

 

 

 

Encore une fois je me contrefous de votre avis sur Macron, je me suis contenté de relever un problème dans l'article présenté, point. Si vous n'êtes pas capable de supporter que quelqu'un commente vos articles et les éventuelles erreurs qui y sont, alors ne les postez pas. On est censé être entre adultes, ici.

Point clos en ce qui me concerne, je ne vais pas me répéter 10 fois.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas hier, j'ai été frappée de l'évolution en un mois, des assesseurs derrière les bureaux de vote, à tel point que j'ai fait un peu de tourisme sur Marseille autres bureaux de vote  pour vérifier mon impression: 

Nettement plus jeunes, souriants , sympatriques, les équipes derrière les bureaux de vote étaient complètement renouvelées..

Au premier tour de la présidentielle, de vieux aigris et rassis (LR PS FN ?) 

au deuxième tour, la rumeur disait que ce sont les employés municipaux qui avaient été incités à être volontaire pour tenir les bureaux, légèrement plus jeunes, mais toujours aussi imbus de leur mission, hautains et mal aimables..

Hier, miracle, des gens jeunes et sympatriques, souriants...Majorité présidentielle? représentants des multiples petits partis de sortie pour l'occasion?

 

 

Avez vous observé cette même évolution ailleurs?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Nigel a dit :

 Macron, ça a toujours été qu'Hollande avec une belle gueule. Faut pas en attendre grand chose.

Hollande avec une belle gueule et sans les frondeurs.

Ca nous fait passer d'attendre une catastrophe à attendre pas grand chose qui sera insuffisant.

On progresse... mais bien trop lentement.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le français est râleur.

Le libéral est râleur.

Alors forcément les français libéraux ça promet. :D

 

(Ceci était une remarque ironique qui n'avait pour autre but que de vous faire esquisser un sourire en coin, bande de canaillous).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Rocou a dit :

 

Si tu suis de près l'actualité, tu verras que le gouvernement recule partout et renonce peu à peu à toutes les idées audacieuses émises pendant la campagne. 

Pour le moment, il tient sur la réforme du code du travail mais dit qu'aucune mesure ne sera prise sans discussion avec les "partenaires sociaux". Initialement il devait gouverner sur ordonnance sur ce sujet en particulier. Par conséquent, les récentes déclarations sur la participation des "partenaires sociaux" ne présagent rien de bon.

Comme @Nathalie MP je reste vigilant.

Il n'y a pas une loi qui oblige à passer devant les partenaires sociaux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, Azref a dit :

Il n'y a pas une loi qui oblige à passer devant les partenaires sociaux?

 

La loi no 2007-130 du 31 janvier 2007 de modernisation du dialogue social, dite loi "Larcher".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette loi est à l'origine de l'article 1 du code du travail qui dispose :

 

Tout projet de réforme envisagé par le Gouvernement qui porte sur les relations individuelles et collectives du travail, l'emploi et la formation professionnelle et qui relève du champ de la négociation nationale et interprofessionnelle fait l'objet d'une concertation préalable avec les organisations syndicales de salariés et d'employeurs représentatives au niveau national et interprofessionnel en vue de l'ouverture éventuelle d'une telle négociation.

A cet effet, le Gouvernement leur communique un document d'orientation présentant des éléments de diagnostic, les objectifs poursuivis et les principales options.

Lorsqu'elles font connaître leur intention d'engager une telle négociation, les organisations indiquent également au Gouvernement le délai qu'elles estiment nécessaire pour conduire la négociation.

Le présent article n'est pas applicable en cas d'urgence. Lorsque le Gouvernement décide de mettre en oeuvre un projet de réforme en l'absence de procédure de concertation, il fait connaître cette décision aux organisations mentionnées au premier alinéa en la motivant dans un document qu'il transmet à ces organisations avant de prendre toute mesure nécessitée par l'urgence.

 

Il y a donc bien une possibilité de passer outre en motivant l'urgence.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ha ok, tout s'explique, merci. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×