Aller au contenu
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis flan ?

Messages recommandés

il y a 21 minutes, Johnnieboy a dit :

Bah, il faut bien qu'il y ait des taxes et des impôts. Ça ne me choque pas que l'on taxe autant un truc aussi nocif que les clopes. C'est vraiment la drogue la plus nulle de toutes : grosse addiction, effets très délétères pour la santé, esthétiquement dégueulasse (ça pue, ça rend la peau grise, les dents et les doigts jaunes), les fumeurs balancent leurs mégots partout et aucun high ou presque. Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac.

Ouais et le sucre aussi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
41 minutes ago, Johnnieboy said:

 

Bah, il faut bien qu'il y ait des taxes et des impôts. Ça ne me choque pas que l'on taxe autant un truc aussi nocif que les clopes. C'est vraiment la drogue la plus nulle de toutes : grosse addiction, effets très délétères pour la santé, esthétiquement dégueulasse (ça pue, ça rend la peau grise, les dents et les doigts jaunes), les fumeurs balancent leurs mégots partout et aucun high ou presque. Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac.

Je ne pense pas que fixer les prix du tabac soit une solution viable pour lutter contre le tabagisme. 

La seule chose que peut faire l'Etat est de laisser les start-ups se créer et évoluer sans aucune contrainte : une start up qui propose un produit (cigarette électronique mise à jour, autre chose) contre le tabac sans les désagréments majeurs de l'arrêt (que je connais, je galère moi même à arrêter) verra des investissements venir et les fumeurs seront généralement bien plus enclins à arrêter si un produit de substitution efficace existe. Enfin ça, c'est de la fiction et il me semble que la cigarette électronique marche déjà sur beaucoup de personnes (pas sur moi malheureusement). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Johnnieboy a dit :

 

Bah, il faut bien qu'il y ait des taxes et des impôts. Ça ne me choque pas que l'on taxe autant un truc aussi nocif que les clopes. C'est vraiment la drogue la plus nulle de toutes : grosse addiction, effets très délétères pour la santé, esthétiquement dégueulasse (ça pue, ça rend la peau grise, les dents et les doigts jaunes), les fumeurs balancent leurs mégots partout et aucun high ou presque. Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac.

"Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac." 

C'est sans doute un peu là le problème. L'Etat met en place un système de prise en charge des soins médicaux qui est : 1. très déresponsabilisant et 2. très mal géré.

Puis il s'aperçoit que les fumeurs coûtent chers. Dans un accès de vertu typique, il veut peser sur les comportements et sur les dépenses non pas en remettant le choix du financement des soins médicaux à chacun via des assurances maladies privées, mais en gardant le vieux système et en faisant la chasse aux mauvais malades qui coûtent trop chers en pesant sur le marché du tabac. 

(Je crois en plus avoir lu qq part que la hausse du prix du paquet de cigarettes n'avait pas d'impact sur la consommation. Je ne sais même pas s'il existe un prix acceptable par les fabricants et suffisamment élevé pour être dissuasif. Le plus sûr c'est qu'il y aurait alors un marché noir).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Nathalie MP a dit :

"Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac." 

C'est sans doute un peu là le problème. L'Etat met en place un système de prise en charge des soins médicaux qui est : 1. très déresponsabilisant et 2. très mal géré.

Puis il s'aperçoit que les fumeurs coûtent chers. Dans un accès de vertu typique, il veut peser sur les comportements et sur les dépenses non pas en remettant le choix du financement des soins médicaux à chacun via des assurances maladies privées, mais en gardant le vieux système et en faisant la chasse aux mauvais malades qui coûtent trop chers en pesant sur le marché du tabac. 

(Je crois en plus avoir lu qq part que la hausse du prix du paquet de cigarettes n'avait pas d'impact sur la consommation. Je ne sais même pas s'il existe un prix acceptable par les fabricants et suffisamment élevé pour être dissuasif. Le plus sûr c'est qu'il y aurait alors un marché noir).

 

 

Fumer des clopes relève bien trop de l'irrationnel pour croire que le tabagisme serait dû à l'effet déresponsabilisant de l'État-providence. Là où ce dernier n'existe pas, les gens fument autant. Et ils en clamsent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 Le catastrophisme est un bon moyen de gagner en audiences. Je me demande même si ce n'est pas une stratégie délibérée de Rothbard et Rockwell pour diffuser leur idées, comme les clins d'oeil à la droite dure. 
 
 D'ailleurs, Murphy nous avait promis la fin de l'étalon-dollar et une inflation à deux chiffres d'ici la fin du premier mandat d'Obama. Ce qui n'a pas eu lieu et lui-même a reconnu avoir perdu son pari... 
 Depuis Krugman se fout de sa gueule et il n'est pas exclut que derrière le débat à 100.000$, il y ait une envie de revanche chez Murphy. 
 
 En France, on a peu le même phénomène avec Soral, Jovanovic, Delamarche ou Piero San Giorgio, qui nous promettent l'effondrement économique depuis 10 ans... Il me semble que que Piero s'était risqué à donner une date " entre 2012 et 2022" car ses fanatiques lui avaient mis la pression pour qu'il se mouille...
 
 Bref il semblerait que la droite "alternative" - pas au sens alt-right - se soit servi d'internet et du catastrophisme pour se faire une place. Et il faut constater que ce fut une très bonne stratégie.
 Mais aujourd'hui, je pense que ça n'aurait plus beaucoup de sens...


Murphy avait promis la fin de l'étalon-or sous Obama ? Je comprends pas ce bout de phrase. ^^

Sinon je suis d'accord avec toi sur le catastrophisme comme moyen de faire de l'audience mais aussi de simplement justifier ses propres idées. Par exemple le capitalisme doit s'effondrer à un moment donné d'après le marxisme, à chaque crise les mêmes reviennent avec ça. Les droitards ne sont pas les seuls catastrophistes, à gauche y en a pas mal aussi quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Turgot a dit :

 


Murphy avait promis la fin de l'étalon-or sous Obama ? Je comprends pas ce bout de phrase. ^^

 

 

 Non la fin de l'étalon dollar. C'est le fameux "privilège exorbitant" du dollar. Monnaie de réserve mondiale, pétrodollar, etc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, Nathalie MP a dit :

"Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac." 

C'est sans doute un peu là le problème. L'Etat met en place un système de prise en charge des soins médicaux qui est : 1. très déresponsabilisant et 2. très mal géré.

Puis il s'aperçoit que les fumeurs coûtent chers. Dans un accès de vertu typique, il veut peser sur les comportements et sur les dépenses non pas en remettant le choix du financement des soins médicaux à chacun via des assurances maladies privées, mais en gardant le vieux système et en faisant la chasse aux mauvais malades qui coûtent trop chers en pesant sur le marché du tabac. 

(Je crois en plus avoir lu qq part que la hausse du prix du paquet de cigarettes n'avait pas d'impact sur la consommation. Je ne sais même pas s'il existe un prix acceptable par les fabricants et suffisamment élevé pour être dissuasif. Le plus sûr c'est qu'il y aurait alors un marché noir).

Oui et non.

Les fumeurs meurent 7 ans plus tot, donc 7 ans de retraite en moins à payer et la retraite coûte largement plus que la santé, d'autant que 50% (de mémoire) des dépenses de santé dans  sa vie est payé dans les 3 derniers mois de sa vie.

En fait c'est tjs la volonté de pouvoir, de puissance, l'alliance du chef et du sorcier guérisseur.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 
 Non la fin de l'étalon dollar. C'est le fameux "privilège exorbitant" du dollar. Monnaie de réserve mondiale, pétrodollar, etc


Oula, ça doit être la fatigue. ^^ Désolé j'ai mal lu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Johnnieboy a dit :

 

 

Fumer des clopes relève bien trop de l'irrationnel pour croire que le tabagisme serait dû à l'effet déresponsabilisant de l'État-providence. Là où ce dernier n'existe pas, les gens fument autant. Et ils en clamsent.

Et c'est leur problème.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Turgot a dit :

 


Murphy avait promis la fin de l'étalon-or sous Obama ? Je comprends pas ce bout de phrase. ^^

Sinon je suis d'accord avec toi sur le catastrophisme comme moyen de faire de l'audience mais aussi de simplement justifier ses propres idées. Par exemple le capitalisme doit s'effondrer à un moment donné d'après le marxisme, à chaque crise les mêmes reviennent avec ça. Les droitards ne sont pas les seuls catastrophistes, à gauche y en a pas mal aussi quand même.

 

Je me demande si en fin de compte Marx n'avait pas fait un bon pronostic,  c'est à dire que le capitalisme de marché libre ne s'est il pas effectivement effondré,  regardons le niveau de contrôle qu'a maintenant l'État sur l'economie et demandons nous où est le capitalisme de marché libre.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Cugieran a dit :

Et c'est leur problème.

 

 

Bah, évidemment que oui. Mais, encore une fois, à moins d'être anarchiste, il faut bien des impôts et des taxes. Que ces derniers soient plus élevés pour certains trucs que d'autres ne me dérange pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La base d'une bonne fiscalité c'est assiette large, taux bas. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Nathalie MP a dit :

"Et ça coûte plein de fric de soigner les gens atteints de cancers liés au tabac." 

C'est sans doute un peu là le problème. L'Etat met en place un système de prise en charge des soins médicaux qui est : 1. très déresponsabilisant et 2. très mal géré.

Puis il s'aperçoit que les fumeurs coûtent chers. Dans un accès de vertu typique, il veut peser sur les comportements et sur les dépenses non pas en remettant le choix du financement des soins médicaux à chacun via des assurances maladies privées, mais en gardant le vieux système et en faisant la chasse aux mauvais malades qui coûtent trop chers en pesant sur le marché du tabac. 

 

Je pense aussi.

Sans la régulation étatique, les cigarettes couteraient moins chères et les assurances santé des fumeurs plus chères.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Johnnieboy a dit :

Bah, évidemment que oui. Mais, encore une fois, à moins d'être anarchiste, il faut bien des impôts et des taxes. Que ces derniers soient plus élevés pour certains trucs que d'autres ne me dérange pas.

Mais là, c'est pour certaines personnes, donc une assiette limitée et un taux énorme.

C'est juste nul et c'est pas la peine d'être anar pour le voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Entre les taxes et une mort précoce (pas de retraite à payer) une fumeur est un gain pour la secsoc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Johnnieboy a dit :

 

 

Fumer des clopes relève bien trop de l'irrationnel pour croire que le tabagisme serait dû à l'effet déresponsabilisant de l'État-providence. Là où ce dernier n'existe pas, les gens fument autant. Et ils en clamsent.

Je voulais surtout montrer que l'Etat a beaucoup trop tendance à vouloir arranger ses échecs étatiques par encore plus de rétrécissement du marché.

 

Je constate comme vous que dans son ensemble tout ce qui est fait dans la "lutte anti-tabac" ne marche pas. J'en entends parler depuis mes années collège (image de poumon carbonisé, description des souffrances, fumer tue ...) et je vois aujourd'hui une énorme proportion de jeunes amis de mes enfants qui fument leur paquet par jour sans problème, y compris lorsque leur père est mort à 50 ans d'un cancer du fumeur. Je ne sais pas ce qui pourrait dissuader quiconque de fumer.

 

Mais le fait que les gens fument et prennent un risque létal avéré n'a aucune raison de peser sur la société tout entière. On va les augmenter jusqu'à quel niveau, ces taxes ? Jusqu'à ce que les fabricants se retirent du marché devenu non rentable en laissant la place au marché noir ?


En tant qu'ex salariée du monde de l'assurance, quand on me dit risque, j'ai tendance à penser prime de risque. Or notre système d'assurance maladie calcule ses primes sur des revenus et non pas des risques, histoire de faire de la bonne grosse redistribution. Avec l'idée de taxer spécifiquement les paquet de cigarettes, on pourrait penser qu'il s'agit de faire payer les utilisateurs pour leurs propres frais, mais je ne crois pas que l'ensemble du marché du tabac résulte en cancer du fumeur (mais je peux me tromper, je n'ai pas les chiffres en tête) et le mieux serait encore de laisser chacun avec ses risques et son assureur. (Bon, je reconnais, c'est peut-être compliqué à mettre en oeuvre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, PABerryer a dit :

Entre les taxes et une mort précoce (pas de retraite à payer) une fumeur est un gain pour la secsoc

 

Leurs soins coûtent énormément d'argent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Nathalie MP a dit :

Je ne sais pas ce qui pourrait dissuader quiconque de fumer.

 

Si même le totalitarisme n'y est pas parvenu, c'est qu'on ne peut pas: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_anti-tabac_sous_le_Troisième_Reich

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Johnnieboy a dit :

 

Leurs soins coûtent énormément d'argent.

Ce que personne ne nie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est prendre le problème à l'envers, ça devrait être une assurance, comme avec la voiture, avec la prime calculée en fonction du risque, tabac, glucides, etc. 

  • Upvote 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le débat (entre autres) aux US, les mecs avec des conditions lourdes (de naissance ou autres / pre-existing conditions) ne trouveront pas d'assurance accessible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, Nick de Cusa a dit :

c'est prendre le problème à l'envers, ça devrait être une assurance, comme avec la voiture, avec la prime calculée en fonction du risque, tabac, glucides, etc. 


Hormis certains antécédents caractérisés liés au tabac/glucide, il est impossible de connaître ces facteurs "risques" ; combien de cigarettes une personne grille t-elle par jour (voir fume t-elle tout simplement) ? de glucides, consomme t-elle ? En réalité, il est fort probable qu'un fumeur ait la même assurance qu'un non-fumeur, sans majoration ou surprime (dans l'immédiat).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Coligny a dit :


Hormis certains antécédents caractérisés liés au tabac/glucide, il est impossible de connaître ces facteurs "risques" ; combien de cigarettes une personne grille t-elle par jour (voir fume t-elle tout simplement) ? de glucides, consomme t-elle ? En réalité, il est fort probable qu'un fumeur ait la même assurance qu'un non-fumeur, sans majoration ou surprime (dans l'immédiat).

 

Et pourtant si.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

 

Leurs soins coûtent énormément d'argent.

Tout le monde meurt, d'un kc du poumon ou de l'alzheimer.

La fin de vie est couteuse pour tout le monde, d'ailleurs un fumeur peut être foudroyé par un infarctus qui le tue en 5 minutes à 60 ans, donc gratuitement, contrairement aux vieux qui n'en finissent pas d'être malades (tamalou).

Subventionnons le tabac. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Tramp a dit :

 

Et pourtant si.


Certaines données sensibles en matière médicale, dans l'état actuel du droit, ne peuvent jamais être demandées dans les questionnaires des assureurs. Un article intéressant du Figaro à ce sujet : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/12/16/16489-secret-medical-face-pret-lassurance

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Coligny a dit :


Certaines données sensibles en matière médicale, dans l'état actuel du droit, ne peuvent jamais être demandées dans les questionnaires des assureurs. Un article intéressant du Figaro à ce sujet : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/12/16/16489-secret-medical-face-pret-lassurance

 

Dans le cadre actuel du droit, c'est impossible de faire autre chose que du collectivisme et des taxes.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Cugieran a dit :

Dans le cadre actuel du droit, c'est impossible de faire autre chose que du collectivisme et des taxes.


C'est vrai. Mais même dans un système libéral, se posera toujours la question du secret médical. Jusqu'où les assureurs pourront aller pour s'assurer de la vivacité des déclarations fournies par l'assuré ?

On pourrait admettre qu'un refus de répondre à une question = surprime ou majoration ipso facto.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Coligny a dit :


C'est vrai. Mais même dans un système libéral, se posera toujours la question du secret médical. Jusqu'où les assureurs pourront aller pour s'assurer de la vivacité des déclarations fournies par l'assuré ?

On pourrait admettre qu'un refus de répondre à une question = surprime ou majoration ipso facto.

On s'éloigne un peu du sujet mais j'ajouterais juste que l'assurance privée, c'est pas un du. 

Même sans code de la route, c'est pas parce que j'ai une assurance auto que je peux rouler à 200.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je parle bien sûr dans un cadre de liberté Le problème étant bien sûr l'étouffement de la liberté. 

 

Chimiquement, ton assureur peut très bien savoir si tu as fumé, et si tu as signé que tu ne fumes pas, éh bien, le jour où tu fais une demande de remboursement, tant pis pour toi :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×