Aller au contenu
Nigel

Macron : ministre, candidat, président... puis flan ?

Messages recommandés

Ce qui m'exaspère, c'est d'une part, le choix assumé de dire tout et son contraire (réduire la dette, embaucher des fonctionnaires et lancer des plans d'investissements public) et, d'autre part, le fait qu'une large part de ces mesures semblent uniquement inspirées par la nécessité d'avoir des bonbons à balancer au peuple lors des débats télés.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, FabriceM a dit :

Comme toujours, le lien pour aller boire à la source, même si la potion est douce-amère, avec une grosse note dominante de foutage de gueule. https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf

 

Je vais me faire l'avocat du diable mais je ne vois pas en quoi c'est moins bien qu'un Fillon

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, poney a dit :

Je vais me faire l'avocat du diable mais je ne vois pas en quoi c'est moins bien qu'un Fillon

 

Citation

SÉRIEUX ET RESPONSABILITÉ

Nous savons tous que l’État est lourdement endetté. Il n’y a pas de politique qui vaille sans responsabilité budgétaire. C’est pour cela qu’il faut RÉDUIRE NOS DÉFICITS. La France s’y est engagée
mais c’est surtout un devoir à l’égard des générations futures. La première exigence, c’est de respecter cet engagement envers les Français. Nous effectuerons donc 60 milliards d’économies, en responsabilisant les ministres  sur leurs objectifs de réduction des dépenses. La deuxième exigence, c’est de FAIRE DES CHOIX : cibler un petit nombre de dépenses prioritaires (l’éducation, la défense, la sécurité et la justice) et sélectionner les baisses de prélèvements qui créeront de l’activité économique et de l’emploi. Nos baisses d’impôts seront réparties de manière juste entre les ménages et les entreprises, et seront  financées par nos économies. Nous mettrons fin à l’instabilité fiscale. Une loi d’orientation votée en 2017 fixera pour 5 ans l’évolution de la fiscalité sur le quinquennat. Nous ne réformerons pas plusieurs fois un même impôt dans le quinquennat.

 

Occurrences des mots "diminution" ou "économie" ou "réduction" ou "budget" dans le reste : zéro. Tout ce qui est annoncé, ce sont des accroissements de dépenses ou des baisses de recettes, souvent substantielles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben oui c'est un gauchiste, rien de neuf.

Mais je vois aussi en lisant en diagonale :

 

-simplifier le code du travail

-diminuer les impots sur les sociétés a 25% et les ménages sur les marges

-réduire le cout du travail

-augmenter le budget de la police et l'armée, renforcer le régalien

-plus de peines non tirées

-donner plus d'autonomie aux écoles et aux profs

-renforcer l'autonomie des universités

-exonération fiscale sur les heures sup'

-les agriculteurs doivent vivre de leur travail pas des aides publiques

-fin des différences de traitement pour la retraite (salut les fonctionnaires et les cheminots !)

-lutte contre la fraude fiscale et aussi contre celle des prestations sociales

-priorité à la lecture et à l'écriture, aux bases, à l'école primaire

-priorité à l'enseignement technique et a la formation manuelle

 

ET j'en passe.

Tu sais quoi ? Moi tout ça j'achète.
Alors c'est emballé dans un tas d'autres trucs gauchos et rien ne dit qu'il tiendra parole mais je vois pas en quoi, encore une fois, c'est moins bien que Fillon

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Simplifier le code du travail. Tout le monde est d'accord avec ça. Même Hollande. D'ailleurs, la commission de simplification travaille à pleins tubes et devrait donner des résultats incessamment sous peu.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve aussi son programme acceptable, mais je ne suis pas trop surpris et ça n'entraîne pas spécialement mon engouement. Le programme est assez précis sur les points positifs, mais qui sont beaucoup moins révolutionnaires que ce qu'il prétend (continuation des mesures de libéralisations sarkozo-hollandiennes quoi, au rythme lent qui sied à la frônce), assez vague sur les cadeaux et les bisous ce qui lui laisse des portes de sorties. Par contre, il est conservateur du point de vue du modèle social français... c'est une sorte d'hybride plus modéré et un poil plus libéral des deux précédents. Il va probablement falloir s'en contenter. Au pire c'est le statu quo. Politiquement c'est plutôt un bon programme aussi parce que s'il s'est préparé à répondre aux critiques de financement, il aura des mesures pour se couvrir des attaques les plus vagues (casser le modèle social, être laxiste ou ce genre de chose).

 

En fait il fait de la politique très très très classique par rapport au glissement radical et populiste qu'on croit voir se produire ailleurs dans le monde. Pas d'antagonistes, à chacun le sien...

  • Upvote 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah bah c'est sur que c'est pas lui qui va renverser la table, ça, on le sent venir depuis qu'il s'est mis en marche sur la pointe des pieds, en tatillonnant sur place et en faisant des grands gestes des bras.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que c'est beaucoup d'élans pour peu de choses, mais en même temps, le programme que je viens de lire ne promet explicitement rien de foufou. De ce côté là c'est moins malhonnête que les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 29 minutes, poney a dit :

je vois pas en quoi, encore une fois, c'est moins bien que Fillon

 

C'est exactement du même acabit.

La différence essentielle, c'est que Fillon est détesté, haï même par les médias et pas Macron. Rien que ça, ça me rend presque Droopy agréable :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais me faire l'avocat du Diable, c'est à dire, dans cette élection présidentielle, de François Fillon : d'après ce que j'ai lu jusqu'à présent, il est le seul à vouloir sur le papier du moins réformer le RSI, abolir le tiers payant, le prélèvement à la source, l'ISF et les 35 heures. 

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin bon, Fillon, Macron, tout ça, c'est un peu du pareil au même au final. 

Il faut réellement viser l'optimisation du fun avant tout. Macron promet assez peu de fun alors qu'avec Fillon, on est certain que la rue sera agitée, la presse en pleurs, Laurence Haïm aussi, que ce sera un bashing permanent partout, tout le temps, et qu'on aura droit à des unes du Canard et de Charlie Hebdo très amusantes. 

 

L'alternative Über Fün, c'est Märïne, bien sûr. Là, c'est un feu d'artifice. Mais ça aurait des conséquences vraiment problématiques pour tout le monde (alors qu'avec les deux ".on" du dessus, ce sera business as usual).

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai tout écouté et je trouve quand même ça peu différent de Fillon, aux points soulignés par F. Mas près. J'y vois quand même quelques pointes supplémentaires de bullshit culturo-socialisto-clientéliste que j'exècre... mais avec ces deux gus, comment faire mentir Le Pen sur l'UMPS ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
12 minutes ago, F. mas said:

d'après ce que j'ai lu jusqu'à présent, il est le seul à vouloir sur le papier du moins réformer le RSI, abolir le tiers payant, le prélèvement à la source, l'ISF et les 35 heures. 

 

Pour le coup, voilà ce qu'on lit dans le programme de Macron :

Quote
" Nous simplifierons la vie des entrepreneurs. Nous réduirons leurs charges et supprimerons le Régime Social des
indépendants (RSI) qui ne fonctionne pas

 

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah tiens, c'est un bon point pour lui. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, F. mas a dit :

Je fais me faire l'avocat du Diable, c'est à dire, dans cette élection présidentielle, de François Fillon : d'après ce que j'ai lu jusqu'à présent, il est le seul à vouloir sur le papier du moins réformer le RSI, abolir le tiers payant, le prélèvement à la source, l'ISF et les 35 heures. 

 

Si je me fais l'avocat du diable MAcron, je me souviens que quand il est arrivé chez Mhollande, il a déclaré a plusieurs reprise que le RSI était une connerie.

 

edti : ah ben ! croisage de messages

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Cugieran a dit :

avec ces deux gus, comment faire mentir Le Pen sur l'UMPS ?

Réponse: on ne peut pas. Entre la droite depuis Chirac (premier ministre en 1986) et le Mitterrand d'après le tournant de la rigueur (1983), les partis de gouvernement ont convergé sur une gestion relativement identique de l'Etat-providence, dans un cadre européen et otanien, et un abandon des ambitions planificatrices de la période d'après-guerre (ce statu quo post-dirigiste -placardisation du Commissariat au Plan- étant rebaptisée néolibéralisme par les extrêmes [gauche] voulant faire peur).

 

Si Macron passe (hypothèse qui me sidère mais devient moins improbable au fil des jours), on assistera à la fusion des descendants de la droite centriste et giscardienne et de la "deuxième gauche" rocardienne dans une coalition du centre, très 3ème république (ou "Marais" lors de la Révolution française). La tripartition du jeu politique sera à son apogée, avec un découpage FN - Nouveau centre - recomposition de la gauche avec les débris du PS + Mélenchon, les communistes, voire les Verts.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, poney a dit :

Tu sais quoi ? Moi tout ça j'achète.
Alors c'est emballé dans un tas d'autres trucs gauchos et rien ne dit qu'il tiendra parole mais je vois pas en quoi, encore une fois, c'est moins bien que Fillon

 

Je reviens sur la liste :

 

-simplifier le code du travail => tout le monde est d'accord, Méluche aussi d'ailleurs qui veut simplifier en supprimant les exceptions qui ne servent qu'à arranger les patrons, rien ne change pour autant

-priorité à l'enseignement technique et a la formation manuelle => vu, revu, tout le monde est d'accord pour améliorer les formations pro

-plus de peines non tirées => pareil, tout le monde est d'accord, personne n'y arrive

-les agriculteurs doivent vivre de leur travail pas des aides publiques => qu'est ce que ça veut dire ? il va retirer la France de la PAC ? Ah non, il s'agit de lancer un plan de transformation de l'agriculture à 5 milliards

-lutte contre la fraude fiscale et aussi contre celle des prestations sociales => toujours une mesure ultra consensuelle

-augmenter le budget de la police et l'armée, renforcer le régalien => augmenter le budget de l'armée, tu es pour ????

-réduire le cout du travail => il ne veut rien réduire du tout, juste jongler entre les différents dispositifs

-donner plus d'autonomie aux écoles et aux profs => détail de la mesure "Elles seront suivies et évaluées. La formation des enseignants sera adaptée à ce nouveau cadre." en bref : abracadabra je fais apparaitre du vent

-priorité à la lecture et à l'écriture, aux bases, à l'école primaire => vaguement positif mais aussi très consensuel

 

Il reste :

-renforcer l'autonomie des universités

-exonération fiscale sur les heures sup'

-fin des différences de traitement pour la retraite (salut les fonctionnaires et les cheminots !)

-diminuer les impots sur les sociétés a 25% et les ménages sur les marges

 

Je mets le point 1 en gras car c'est le seul qui a une chance raisonnable d'aboutir. Le point 2 est possible. Le reste est extravaguant vu qu'il prétend négocier la fin des régimes spéciaux. Et que diminuer l'IS est infaisable sans réaliser des économies budgétaires conséquentes dont on n'a aucun trace.

 

Le bilan est donc bien maigre ...

 

edit : je n'ai pas examiné en détail le prog de fillon, il est surement tout aussi merdique, je préfèrerais qu'on collabore pour montrer l'étendue des défauts de chacun plutôt que se fritter pour savoir lequel est le moins merdique.

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas regardé mais certaines parties du programme sont conservatrices, sur l'éducation par exemple. Étonnant pour un candidat qui se définit en premier lieu comme progressiste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il veut faire quoi sur l'autonomie des universités ? Parce qu'avec les IDEX qui arrivent à leur fin, il n'y a plus de gros chantiers avant 20 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, FabriceM a dit :

Le reste est extravaguant vu qu'il prétend négocier la fin des régimes spéciaux.

Admettons que Macron désire sincèrement faire passer des réformes relativement libérales (je rappelle qu'il se définit comme solidariste donc faut pas trop en demander de base, malheureusement). Dans ce cas, et compte tenu que pour se faire élire il ne faut pas qu'il fasse trop peur à gauche, il ne va certainement pas tenir une position "seul contre tous" en disant que le gouvernement passera en force à la Manuel Valls. Il dit qu'il laissera les partenaires sociaux négociés, ça n'exclut pas qu'à la suite d'un échec des négociations, il revienne en disant "ils sont incapables de se mettre d'accord, le gouvernement doit trancher et réformer conformément au mandat qui m'a été donné".

 

Bien sûr en restant dans le flou avant l'élection, il s'expose à des mobilisations massives s'il cherche à prendre les syndicats à revers. Mais bon, sa position n'est pas nécessairement extravagante.

 

Je préférais que Macron prenne une position clairement libérale mais il faudrait qu'il soit prêt à attendre que l'opinion vote pour un tel programme. Ce qui n'est manifestement pas le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, FabriceM a dit :

 

je préfèrerais qu'on collabore pour montrer l'étendue des défauts de chacun plutôt que se fritter pour savoir lequel est le moins merdique.

 

Moi j'ai toujours dit qu'ils étaient tous également merdiques, étant tous d'abord et avant tout profondément étatistes et jacobins. C'est pas moi qui ait commencé avec le jeu du moins pire, je pense juste qu'au jeu du moins pire, Macron est pas moins pire que Fillon.

Après, moi je suis pas dans le délire du moins pire, à la limite je serais prêt à voter pour un type a moitié correct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quote
Nous créerons une banque de données numériques.
Les administrations chargées d’autoriser des activités (l’ouverture d’un hôtel, ou l’obten
-
tion d’une licence de chauffeur privé, ...) devront mettre à disposition leurs données.
Face aux géants étrangers, des nouvelles start-ups pourront ainsi s’adresser par exemple
à tous les hôteliers pour leur offrir de nouveaux services.

 

 

  Arf une mesure appel du pied pour les Airbnbistes et Uberistes :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai relu 3x et je ne comprends pas ce qu'il veut faire avec ça.

 

Taxer les gens ? Forcer par la loi la concurrence ? renforcer la possibilité d'uberiser l'économie ? Les trois à la fois ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme les jeux télé où tu dois placer des mots dans un appel téléphonique. Il devait faire un appel du pied aux nouvelles technologies, son équipe pond trois lignes imbitables (ou plus ou moins interprétables à merci), Kamoulox et ils gagnent une tringle à rideaux.

Mais on peut retenir le très français "les administrations chargées d'autoriser". Bref on est dans un pays où par défaut c'est l'administration qui autorise. Faut pas déconner non plus hein...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est rigolo, y a un saut lacantique de taille hypopotalamus ou c'est moi ?

 

Citation
Les administrations chargées d’autoriser des activités (l’ouverture d’un hôtel, ou l’obtention d’une licence de chauffeur privé, ...) devront mettre à disposition leurs données.
 
Face aux géants étrangers, des nouvelles start-ups pourront ainsi s’adresser par exemple
à tous les hôteliers pour leur offrir de nouveaux services.

 

Je pige pas le rapport entre la phrase un et la phrase deux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  C'est simple : l'état veut tout ficher. Après il y aura un portail du type "LesDonnéesDeLaFrance.gouv.fr" où tu pourras t'adresser (moyennant finance ?)  pour obtenir toutes les données intéressantes pour ton business, plutôt que de demander à Facebook, Airbnb ou Google.

 

  Par exemple tu veux monter une startup de femmes de ménages spécialisées pour Airbnb tu pourras faire un mailing aux gens intéressés grâce à LesDonnéesDeLaFrance.gouv.fr sans avoir à passer par l'entreprise Airbnb.

 

  A Bercy ils ont la gaule en lisant un programme pareil.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour financer l'agence administrative en charge du portail "LesDonnéesDeLaFrance.gouv.fr" les professionnels répertoriés payeront une contribution volontaire obligatoire de tenue de registre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par F. mas
      Bonjour à tous,
       
      Ce soir, EM et MLP vont débattre dans le cadre du second tour de l'élection présidentielle. L'événement est important, peut être même l'un des plus importants de l'histoire de la Ve république. Nous souhaiterions faire un compte rendu demain matin pour Contrepoints sur le sujet, avec comme fil directeur : quelle est la place du capitalisme dans le débat ? Quel rôle ce dernier joue-t-il dans les argumentaires et qui le défendra (si toutefois EM prend le risque de le défendre) ? 
       
      Toute info sur le sujet est bienvenue. En particulier citations exactes. Merci à tous !
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×