Aller au contenu
Bézoukhov

La French Tech et les start-ups gauloises

Messages recommandés

Sony est le grand exemple. 

 

Cela dit j'ai eu vent d'un exemple contraire : une boîte française de métallurgie high-tech avec un nom à consonance japonaise, parce que ça le faisait plus. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les entreprises anglo-saxonnes arriveront-elles à survivre à la concurrence de tout ceux qui veulent faire cool en prenant un nom anglicisé ?

 

Nike est il de la concurrence déloyale aux entreprises grecques ?

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, Tramp a dit :

Les entreprises anglo-saxonnes arriveront-elles à survivre à la concurrence de tout ceux qui veulent faire cool en prenant un nom anglicisé ?

 

Nike est il de la concurrence déloyale aux entreprises grecques ?

Tu soulèves des questions très intéressantes tu devrais ouvrir un blog

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salauds d'asiatiques, ils sont tellement pervers qu'ils vont jusqu'à acheter des marques pour pouvoir utiliser le nom à consonance étrangère le plus légitimement du monde. Regardez les guitares Ibanez, l'Espagne devrait porter plainte !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 13/01/2016 at 5:51 AM, Poil à gratter said:

En revanche cette "French tech", ça c'est une mode, et je trouve que c'est de la grosse récupération gouvernementale en accord avec quelques cronies qu'on nous présente comme des entrepreneurs qui ont réussit. Or ils ont tous des liens étroit avec l'état et les financements publics.

 

C'est non seulement une mode mais c'est aussi un maronnier qu'on nous resert regulierement.Je me souviens avoir entendu les memes discours en 98, 2005, et plusieurs autres fois depuis.

En fait ca ressemble a une poussee d'espoir amnesique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Brock said:

 

C'est non seulement une mode mais c'est aussi un maronnier qu'on nous resert regulierement.Je me souviens avoir entendu les memes discours en 98, 2005, et plusieurs autres fois depuis.

En fait ca ressemble a une poussee d'espoir amnesique

 

Idriss Aberkane l'avait bien dit à l'époque dans Le Point, et qui plus est en citant ton fréro ;) 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme d'hab le titre est positif, mais dans l'article c'est un peu l'inverse..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Leur constat est unanime: les créateurs américains ne cherchent pas seulement à faire de l’argent mais veulent changer le monde, aussi bien sur le plan technique que social.

Oh mon Dieu, mentalité de merde.
C'est la même chose bande de tâches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

 

Le coup de gueule : la french tech des régions

 

Qu’elle est belle notre technologie française ! Deuxième nation la plus représentée au nombre des entreprises qui exposent au CES, la France, derrière le label French Tech, a pris l’habitude de beaucoup faire parler d’elle ces dernières années.
Pour quel bilan ? Et pour quoi faire ? 
Sans parler du nombre très faible de projets ayant abouti après leur exposition lors de salon américain il convient également de s’intéresser à ce qu’est en train de devenir la vague française de Las Vegas. 

Cette année tout particulièrement, celle-ci a pris des accents régionaux. C’était à quelle région emmènerait le plus de starts up dans le Nevada. Même dans leur emplacement sur le salon les entreprises françaises étaient regroupées selon leur région d’origine, plutôt que sous un pavillon tricolore.

 

Enfin, au vu du nombre de présidents de régions qui ont fait le déplacement au CES et compte tenue de la taille de leurs délégations (plus de 100 personnes pour l’une d’entre elles) il faudra certainement se poser la question de l’intérêt et de la légitimité d’un tel remue-ménage. Ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’argent public.

 

 

https://www.tomsguide.fr/article/ces2018-bilan-salon,5-1432.html#s5

 

100 délégués envoyés à Las Vegas par une seule région française ? On voit clairement qui sont les premiers bénéficiaires de la French Tech.

 

Les entreprises françaises présentes sur place sont les deuxièmes en nombre juste derrière les États-Unis, 3 fois plus nombreuses que les britanniques ou les chinoises. Alors deux possibilités : soit les français sont des génies en tech et en entrepreneuriat, soit le gouvernement privilégie la quantité à la qualité, mais ce serait du jamais vu !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a clairement des élus qui ont senti le bon fillon.

On le voit bien à Lille sur le site Euratech. Il y a véritablement de très bonnes startup, des petits, des moyen et des grands groupes qui viennent et restent.

Et les zélus en profitent pour faire les beaux gosses, et je soupçonne des trucs pas clairs et très classiques dans l'immobilier autour du site en question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, DeadBot a dit :

 

https://www.tomsguide.fr/article/ces2018-bilan-salon,5-1432.html#s5

 

100 délégués envoyés à Las Vegas par une seule région française ? On voit clairement qui sont les premiers bénéficiaires de la French Tech.

 

Les entreprises françaises présentes sur place sont les deuxièmes en nombre juste derrière les États-Unis, 3 fois plus nombreuses que les britanniques ou les chinoises. Alors deux possibilités : soit les français sont des génies en tech et en entrepreneuriat, soit le gouvernement privilégie la quantité à la qualité, mais ce serait du jamais vu !

 

 

Je dirais qu'à vu de nez, 90% des projets présentés dans ce genre de salon n'aboutissent jamais. De toute façon les journalistes préfèrent parler du nombre de personnes présentent que des projets présentés (ce qui est plutôt révélateur d'un concours de bite plutôt que de business). C'est sur que c'est plus facile d'aller parader dans un salon aux frais du contribuable que de marketer un produit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le monde des start-ups c'est un peu comme pendant la ruée vers l'or. Celui qui gagne le plus est celui qui vend les pelles.

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a quand même de bons succès non ? Parrot, Withings, Netatmo, c'était pas des start up labellisées french tech avant leur succès ?

 

Il y a 1 heure, Tramp a dit :

 

Je dirais qu'à vu de nez, 90% des projets présentés dans ce genre de salon n'aboutissent jamais.

 

Comme toutes les autres startups.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parrot ça fait des plombes que ca existe. Kit main libre en voiture.

 

il y a 8 minutes, Stuart Tusspot a dit :

Comme toutes les autres startups.

 

Bien sûr. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Stuart Tusspot a dit :

Il y a quand même de bons succès non ? Parrot, Withings, Netatmo, c'était pas des start up labellisées french tech avant leur succès ?

 

Parrot c'est 1994.

Withings a été fondé il y a un peu plus de 10 ans par des gars qui avaient un peu de bouteille et bien avant le label Frech Tech (qui n'a que deux ou trois ans)

Netatmo, connais pas trop leur produit, mais il me semble que c'est un des confondateurs de Withings qui s'est barré.

 

Ca n'empêche qu'il y a de belles entreprises technologiques qui peuvent se créer en France ; mais le système de financement est un peu pourri, et l'institutionnalisation du truc par les régions est très très mauvais signe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Bézoukhov a dit :

Withings a été fondé il y a un peu plus de 10 ans par des gars qui avaient un peu de bouteille et bien avant le label Frech Tech (qui n'a que deux ou trois ans)

Netatmo, connais pas trop leur produit, mais il me semble que c'est un des confondateurs de Withings qui s'est barré.

Ils ont quand même (l'un et l'autre) bénéficié du label french tech. Netatmo c'est le leader mondial des stations météo connectées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En quoi ils en ont bénéficié ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est plutôt le label french tech qui a bénéficié de leur compétence (j'ai jamais compris à quoi pouvait bien servir une balance connectée ; je suis un vieux con ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce label, personne n'en a rien à foutre à part les institutions publiques. Ce qui compte c'est ce que peut rapporter le projet et son exécution. Il n'y a qu'en France que ce genre de label régional existe. Regardez on est français, donc c'est mieux. Regardez on est de Lyon, donc gnagna. C'est surtout ce foutu centralisme parisien doublé d'un conservatisme bien français à tous les plans, juridique et état d'esprit, qui est la cause majeure de l'absence de grosses boites et d'un renoncement d'un certain nombre d'entrepreneurs.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La «French Tech» est un peu viciée depuis le debut puisque ce sont les métropoles qui sont labellisées (ce qui fait que n'importe quelle start-up peut se dire «French Tech»). Dès le départ le public y met son nez (prêts de locaux par les collectivités, levée de fonds auprès de la BPI). Je connais bien une belle réussite de start-up qui comme les autres a bénéficié de la manne publique mais dont je pense que le projet était assez solide pour marcher sans. C'est assez incroyable l'adoration de l'État dans le milieu des start-up mais assez logique vu qu'ils n'en voient souvent que les bons côtés (souvent pas ou peu de salariés au début pour être vraiment confrontés au code du travail). Ça change quand ils prennent leur envol mais ils se sentent souvent redevables et pensent qu'ils n'auraient jamais pu se lancer sans soutien public.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Romy a dit :

C'est assez incroyable l'adoration de l'État dans le milieu des start-up

L’amour dure jusqu’au premier contrôle fiscal.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, toutes ces start ups qui ne feront rien pour la plupart vivent au crochet du contribuable via la BPI, les CCI, les universités, les subventions diverses et variées, les ASSEDIC etc... Et maintenant Macron veut en plus leur filer le chomage quand ils se plantent.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 35 minutes, Frenhofer a dit :

C'est surtout ce foutu centralisme parisien doublé d'un conservatisme bien français à tous les plans, juridique et état d'esprit, qui est la cause majeure de l'absence de grosses boites et d'un renoncement d'un certain nombre d'entrepreneurs.

Pour le coup, il me semble que c'est surtout une question de poule aux oeufs d'or.

Dès qu'une boite fait 3 euros de CA (en fait avant), l'état vient pomper 2.99€.

C'est absolument impossible (enfin très difficel) de devenir gros dans ces conditions.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Tramp a dit :

En quoi ils en ont bénéficié ?

Ta question n'a pas de sens.

 

il y a 38 minutes, Bézoukhov a dit :

C'est plutôt le label french tech qui a bénéficié de leur compétence (j'ai jamais compris à quoi pouvait bien servir une balance connectée ; je suis un vieux con ?)

Oui, j'en ai une. :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est des boites mignonnes subventionnées, un paquet énorme va pile -poil jusqu'au dernier jour des subventions + 3 mois le temps de ranger les affaires. L'unique client, c'est le subventionneur.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bénéficier (verbe) : tirer avantage de quelque chose, profiter.

 

Quel avantage en ont-ils tiré ?

  • Upvote 2
  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×