Aller au contenu
Cugieran

Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

Messages recommandés

il y a 19 minutes, Bisounours a dit :

ah clairement, oui, c'est une daube et le film aussi

 

J'ai trouvé le film plutot drôle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Mathieu_D, @Elphyr, @Bisounours et peut-être @Fagotto ?

 

Ce livre est un calvaire. D'ailleurs notre prof de français nous avait à moitié averti, avec l'espèce de mine désolée de ceux qui savent: "c'est un livre que vous n'allez pas lire pour son intrigue". Certes camarade. On se demande bien pourquoi on devrait le lire d'ailleurs. Je l'aurais jeté une dizaine de fois si ce n'était pas au programme. Dieux que c'est CHIANT. Il ne se passe rien. Ou alors des scènes vaguement gênantes et pénibles, comme celle avec le chapeau au début. Les personnages sont d'une médiocrité absolue. Absolument ennuyeux.

 

Et quand Emma nous fait la bonne grâce de mourir (car tu en viens à espérer ça pour qu'il se passe enfin quelque chose et que la purge trouve sa conclusion), c'est lamentable et interminable. Mais le sadisme de l'auteur ne s'arrête pas là ! Il va continuer à te parler du mari veuf dont tu te contrefiches pendant au bas mot une dizaine de pages. Alors que tu n'en peux plus de cette ****.

 

Je n'aime pas l'école réaliste française (Balzac, Flaubert, Zola, Proust -voire Céline qui subit l'influence de Zola), mais alors Madame Bovary c'est vraiment un sommet inégalé de nullité. Obliger des jeunes à étudier ça, c'est une atteinte aux droits de l'Homme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
15 minutes ago, Johnathan R. Razorback said:

Ce livre est un calvaire. D'ailleurs notre prof de français nous avait à moitié averti, avec l'espèce de mine désolée de ceux qui savent: "c'est un livre que vous n'allez pas lire pour son intrigue". Certes camarade. On se demande bien pourquoi on devrait le lire d'ailleurs. Je l'aurais jeté une dizaine de fois si ce n'était pas au programme. Dieux que c'est CHIANT. Il ne se passe rien. Ou alors des scènes vaguement gênantes et pénibles, comme celle avec le chapeau au début. Les personnages sont d'une médiocrité absolue. Absolument ennuyeux.

 

Et quand Emma nous fait la bonne grâce de mourir (car tu en viens à espérer ça pour qu'il se passe enfin quelque chose et que la purge trouve sa conclusion), c'est lamentable et interminable. Mais le sadisme de l'auteur ne s'arrête pas là ! Il va continuer à te parler du mari veuf dont tu te contrefiches pendant au bas mot une dizaine de pages. Alors que tu n'en peux plus de cette ****.

On m'a (et je me suis) épargné celui-ci mais ces remarques me font penser à Une vie dans le même style.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
18 minutes ago, tomrobo said:

moizaussi

 

Le film est très bon, je me demande si ce n'est pas le meilleur rôle de Dujardin.

Le bouquin est sympa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Idem, je trouve le film assez agréable et relativement intéressant. Pas sur que j'aurais tenu sur la lecture d'un roman, par contre. Ca m'est de plus en plus difficile d'accrocher à une histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Johnathan R. Razorback said:

 peut-être @Fagotto ?

 

Ne rationalise pas ton mauvais gout, tout simplement. 

Et relis des livres sans l'obligation scolaire.

Mais sinon c'est pas grave si tu n'aimes pas les bons romans, il te reste les livres surhumains d'Ayn Rand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
55 minutes ago, Lancelot said:

On m'a (et je me suis) épargné celui-ci mais ces remarques me font penser à Une vie dans le même style.

Une vie quand même la déchéance de l'héroïne fascine, on ne peut pas dire qu'il ne se passe rien.

Mont Auriol à la limite il ne se passe franchement rien. 

 

Mais c'est tellement bien écrit... Qu'est-ce qu'une intrigue pourrait apporter de plus  ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le pire livre que j'ai jamais lu c'est 99 francs de Beigbeder. Une merde sans nom.

Le livre m'a fait marrer. Le flim aussi.
 
Le film est très bon, je me demande si ce n'est pas le meilleur rôle de Dujardin.
Le bouquin est sympa.

C'est Hubert Bonnisseur de la Bath le meilleur rôle de Dujardin, sans hésiter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

...D'ailleurs notre prof de français ...

Rien de tel que les lectures obligatoires sans âme pour vous dissuader de lire pendant 10 ans. Et j'ai eu notre première Dame comme prof de français, c'était la moins mauvaise, de bons souvenirs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Fagotto a dit :

Ne rationalise pas ton mauvais gout, tout simplement.

 

Ou bien le subjectivisme esthétique est vrai, et alors il n'existe à proprement parler ni mauvais goût, ni œuvre d'art ratée.

 

Ou bien le réalisme esthétique est vrai, et alors il y a des œuvres d'art ratés. Auquel cas je ne vois nullement pourquoi on ne pourrait pas expliquer pourquoi elles sont ratées au même titre qu'on peut expliquer, par exemple, un décollage d'avion raté.

 

J'ai tendance à incliner vers la seconde option philosophique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Ou bien le subjectivisme esthétique est vrai, et alors il n'existe à proprement parler ni mauvais goût, ni œuvre d'art ratée.

 

Ou bien le réalisme esthétique est vrai, et alors il y a des œuvres d'art ratés. Auquel cas je ne vois nullement pourquoi on ne pourrait pas expliquer pourquoi elles sont ratées au même titre qu'on peut expliquer, par exemple, un décollage d'avion raté.

 

J'ai tendance à incliner vers la seconde option philosophique.

 

A la différence que tout le monde, je suppose, attend la même chose d'un décollage d'avion au contraire d'une "œuvre d'art" non ?

 

Sinon j'ai bien aimé le roman 99 francs pour ma part et pour le film je dirais passable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
13 minutes ago, Johnathan R. Razorback said:

 

Ou bien le subjectivisme esthétique est vrai, et alors il n'existe à proprement parler ni mauvais goût, ni œuvre d'art ratée.

 

Ou bien le réalisme esthétique est vrai, et alors il y a des œuvres d'art ratés. Auquel cas je ne vois nullement pourquoi on ne pourrait pas expliquer pourquoi elles sont ratées au même titre qu'on peut expliquer, par exemple, un décollage d'avion raté.

 

J'ai tendance à incliner vers la seconde option philosophique.

 

On peut argumenter mais partiellement, il y a des conceptions esthétiques et des affects irréconciliables, et des critères partiels seulement, surtout là tes arguments sont vides, y a pas d'histoires et les persos sont médiocres c'est une vision de la littérature de collègien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Fagotto a dit :

y a pas d'histoires et les persos sont médiocres c'est une vision de la littérature de collégien.

 

Ah mais les dialogues aussi sont nuls (quand il y en a). Et les descriptions sont d'un ennui mortel, même si ça tient aussi à la nature des choses décrites.

 

Et on ne parle pas de littérature en général, on parle d'un roman. Un roman avec une intrigue inexistante n'a guère de chance d'être un bon roman. Ce n'est pas nécessairement le cas d'une nouvelle. Par exemple Le Horla: quasiment pas d'intrigue ou d'action, et pourtant ça reste une nouvelle originale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Le Horla" c'est du bon fantastique.

"Une Vie" j'en pouvais plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

Les personnages sont d'une médiocrité absolue.

It's not a bug, it's a feature !

 

il y a 38 minutes, tomrobo a dit :

Et j'ai eu notre première Dame comme prof de français, c'était la moins mauvaise, de bons souvenirs.

Il y a au moins un autre de ses élèves qui l'aura trouvée bonne. 

 

:jesors:

 

il y a 25 minutes, ZHL a dit :

Sinon j'ai bien aimé le roman 99 francs pour ma part et pour le film je dirais passable.

Moi aussi. Pour le premier, j'ai trouvé que c'était un bon roman court sans prétention ; pour le dernier, je n'aime pas les montages psychédéliques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
13 minutes ago, Johnathan R. Razorback said:

Et on ne parle pas de littérature en général, on parle d'un roman. Un roman avec une intrigue inexistante n'a guère de chance d'être un bon roman. 

 

C'est faux, et de toute façon Mme Bovary a une intrigue donc bon... Enfin bon c'est pas grave...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 Ou bien le réalisme esthétique est vrai, et alors il y a des œuvres d'art ratés. Auquel cas je ne vois nullement pourquoi on ne pourrait pas expliquer pourquoi elles sont ratées au même titre qu'on peut expliquer, par exemple, un décollage d'avion raté.

J'ai tendance à incliner vers la seconde option philosophique.

En quoi les œuvres d'art que j'ai postées seraient ratées ?
Elles livrent un point de vue, elle le font en étant vraies et justes, elles sont donc objectivement bonnes.

Pourquoi vouloir limiter l'appréciation d'une oeuvre d'art à ta perception de sa beauté ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

Dan Brown est pas mal pour son style: Roman d'été à lire à la plage. Ou roman de gare à lire dans le train.

 

Non, ça c'est Dumas. Tu peux commencer à lire Brown quand tu as terminé Dumas.

Les classiques d'aujourd'hui sont les romans pour ados d'hier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Neomatix a dit :

1): En quoi les œuvres d'art que j'ai postées seraient ratées ?

2): Pourquoi vouloir limiter l'appréciation d'une œuvre d'art à ta perception de sa beauté ?

 

1): Si je me limite à celle en haut à gauche: le contraste entre le violet du vêtement et le fond est à la limite du criard. La main droite du personnage est ratée. Il est assis d'une manière quelque peu tordu et gênante. Le visage ça va, dans le genre vieux. Ce n'est pas le pire dessin / peinture du monde, mais ce n'est pas beau.

 

2): Je n'ai pas dis que c'était le seul critère (cf ma remarque précédente que tu as cité avec une ironie étrange), d'autres variables peuvent entrer en ligne de compte, comme l'originalité, la dimension humoristique, ou que sais-je. Mais elles sont toutes secondaires, et certaines sont vraisemblablement subsumées dans le critère de la beauté. Les deux pôles de l'esthétique sont le beau et le laid, comme le bon et le mauvais sont les deux pôles de la morale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

Auquel cas je ne vois nullement pourquoi on ne pourrait pas expliquer pourquoi elles sont ratées au même titre qu'on peut expliquer, par exemple, un décollage d'avion raté.

 

Oui enfin, on parle de Madame Bovary quand même. :lol:

 

"Elle resta perdue de stupeur et n'ayant plus conscience d'elle-même que par le battement de ses artères, qu'elle croyait entendre s'échapper comme une assourdissante musique qui emplissait la campagne. Le sol sous ses pieds était plus mou qu'une onde, et les sillons lui parurent d'immenses vagues brunes qui déferlaient. Tout ce qu'il y avait dans sa tête de réminiscences, d'idées, s'échappait à la fois, d'un seul bond, comme les mille pièces d'un feu d'artifice."

 

Si cela est esthétiquement laid, je retourne marcher à quatre pattes et je ne lis plus aucun bouquin.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tim Miller, qui a réalisé Deadpool, va s'occuper d'un film "Neuromancer".

Enthousiaste ou pas? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, Coligny a dit :

Si cela est esthétiquement laid, je retourne marcher à quatre pattes et je ne lis plus aucun bouquin.

 

3 phrases. 470 pages.

 

Je vote toujours l'autodafé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 
1): Si je me limite à celle en haut à gauche: le contraste entre le violet du vêtement et le fond est à la limite du criard. La main droite du personnage est ratée. Il est assis d'une manière quelque peu tordu et gênante. Le visage ça va, dans le genre vieux. Ce n'est pas le pire dessin / peinture du monde, mais ce n'est pas beau.
 
2): Je n'ai pas dis que c'était le seul critère (cf ma remarque précédente que tu as cité avec une ironie étrange), d'autres variables peuvent entrer en ligne de compte, comme l'originalité, la dimension humoristique, ou que sais-je. Mais elles sont toutes secondaires, et certaines sont vraisemblablement subsumées dans le critère de la beauté. Les deux pôles de l'esthétique sont le beau et le laid, comme le bon et le mauvais sont les deux pôles de la morale.
1) Ce n'est pas fait pour être beau. C'est du modernisme, et un portrait de surcroît : le sujet n'est pas rendu beau ni n'est censé l'être. La valeur ajoutée de la peinture est de faire ressurgir ce qu'est le sujet et non ce à quoi il ressemble. Ce qui est rendu possible par la photographie est la libération de la ressemblance physique pour permettre l'image fidèle de l'"âme" du sujet. Dans ce portrait le sujet respire la suffisance, la vanité, il ne s'intéresse pas à sa place dans le monde mais seulement à qui il est (interprétation personnelle mais je pense que ces traits sont assez visible). Produire ça est bien plus difficile que de complaire aux contraintes esthétiques théorisées depuis belle lurette (technique, lumière, symétrie, neotenie du sujet si c'est une femme ou corps d'Apollon chez l'Homme) ne demandant qu'un travail d'exécutant.

2) J'ai plus ou moins tout dit dans la première partie. Si je peux me permette une comparaison un peu dure, la beauté est à l'art ce que le sucre est à la gastronomie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

3 phrases. 470 pages.

 

Je vote toujours l'autodafé.

 

Tu me jugerais si je te disais que mon roman préféré est l'inintéressante vie de J-J Rousseau qu'il raconte à travers les 1000 pages de ses Confessions.

Mais voilà, l'art est ici : dans l'inutile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, Coligny a dit :

mon roman préféré est l'inintéressante vie de J-J Rousseau

 

 

Oui, je te juge négativement de dire que ton œuvre littéraire préférée est inintéressante. Je ne sais pas si ça relève de la contradiction, du dénigrement ou du manque de goût, mais ce n'est pas bon signe.

Sans même parler de tes remarques dithyrambiques sur Proust o_O

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Neomatix a dit :

1) Ce n'est pas fait pour être beau.

 

2): Dans ce portrait le sujet respire la suffisance, la vanité

 

3): Produire ça est bien plus difficile que de complaire aux contraintes esthétiques théorisées depuis belle lurette (technique, lumière, symétrie, neotenie du sujet si c'est une femme ou corps d'Apollon chez l'Homme) ne demandant qu'un travail d'exécutant.

 

1): Bien sûr que si.

 

Je précise au cas où que par beau, j'entends: qui produis un plaisir d'un certain type, un plaisir esthétique.

 

A partir de là, ou bien une œuvre d'art est plaisante, et c'est une réussite, quelque soit le domaine considéré. Ou bien elle est laide et donc déplaisante, et mériterait d'être détruire. Le monde comporte assez de laideur sans qu'il soit nécessaire d'en rajouter, n'est-ce-pas ?

 

Il n'y a pas vraiment de situation intermédiaire car une œuvre qui ne serait ni belle ni laide (à supposer que cela existe) resterait superflue et un gâchis de ressources, donc un échec aussi. Elle pourrait au plus avoir une valeur extra-esthétique: sentimentale ou historique par exemple.

 

2): Bof, si c'était l'intention de l'auteur, j'ai vu mieux.

 

3): Ce n'est pas parce que c'est difficile que c'est une œuvre d'art réussie (cf 1). C'est certainement techniquement très difficile de créer Guernica. N'empêche que le résultat est grotesque.

 

S'il y a une méthode valable pour produire du beau, le fait qu'elle ait été découverte il y a longtemps ne la rend pas moins efficiente pour autant. C'est un peu comme si tu disais que le théorème de Pythagore est désuet. La vérité se rit du temps.

 

Il vaut mieux un artiste qui imite sans originalité mais honnêtement quelque chose de beau qu'un novateur dans la gamme des horreurs (et le 20ème siècle en est plein).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Ray a dit :

Le pire livre que j'ai jamais lu c'est 99 francs de Beigbeder. Une merde sans nom.

Il y a 3 heures, Solomos a dit :

 

Le film est très bon, je me demande si ce n'est pas le meilleur rôle de Dujardin.

Le bouquin est sympa.

 

Le livre m'a beaucoup fait rire et le film était vraiment sympa. Jeanjean s'en sortait bien.

 

Il y a 2 heures, tomrobo a dit :

Rien de tel que les lectures obligatoires sans âme pour vous dissuader de lire pendant 10 ans. Et j'ai eu notre première Dame comme prof de français, c'était la moins mauvaise, de bons souvenirs.

+1

J'ai pour ma part été obligé de lire bel ami de Maupassant et j'ai trouvé ça horrible. Six ans après, poussé par un instinct obscur, je l'ai relu et c'est devenu un de mes must read.

Pour le coup une innommable merde c'est Zola. J'ai essayé de mon plein gré de lire Thérèse Raquin et dieu que c'est nul.

 

il y a une heure, Flashy a dit :

Tim Miller, qui a réalisé Deadpool, va s'occuper d'un film "Neuromancer".

Enthousiaste ou pas? 

Oui. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×