Ninja

Présentation Ninja

48 messages dans ce sujet

Pour favoriser l'échange, un stand sur une place de mairie, avec de la documentation que l'on donne aux passants intéressés et une feuille pour prendre leurs contacts.

S'il fait beau et chaud, penser à servir de la limonade bien fraîche. Si en plus il y a quelques jolies filles avec des t-shirts "Liberaux.org", prêtes à engager la discussion, ça peut attirer du monde.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut vraiment que je me l'achète, ce Pulp Libéralisme.

 

Bienvenue, sinon :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue !

 

Buzzer sur youtube, l'objectif n°1 du pravda liborgien :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yop, bienvenue !

 

Perso, je distribue ce pulp libéralisme à tout ceux que je juge prêt à recevoir la révélation :icon_volatilize:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai besoin d'éclaircissements chère communauté ! Depuis que je consulte la littérature libérale, je peine de plus en plus à différencier les différentes doctrines. Par exemple, quelle distinction opérer entre minarchisme et libéralisme classique ?

Est-ce que le libertarianisme prône un recul plus important de l'Etat par rapport à ces dernières ? 

Et est-on bien d'accord pour dire que ce que l'on rabâche comme étant "néo-libéral" n'est que la continuation du libéralisme classique, mais orientée principalement vers l'économie de marché ? 

 

PS : Je lis présentement La Vertu d'égoïsme, avant de me plonger dans Atlas Shrugged (poke @Tramp), super lecture !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça risque de partir en gros débat sur les différentes chapelles mais en gros :

  • Les libéraux classiques sont des gens sérieux qui n'aiment pas les néologismes. Ils sont souvent spécialisés dans un domaine précis et pourquoi ce domaine devrait être libéralisé. Ils tendent à penser qu'un état est une chose positive par principe à condition de trouver un moyen de l'empêcher de trop nuire (par exemple avec une constitution et des institutions bien pensées pour que le pouvoir arrête le pouvoir).
  • Les libertariens ont une approche plus systématique et d'aucuns diraient idéologique. Ils tendent à penser que l'état est une chose négative par principe et se demandent dans quel domaine (dit régalien) il est, par exception, positif ou nécessaire. Les minarchistes et les anarcho-capitalistes sont deux catégories de libertariens, les premiers disent que le domaine régalien est non vide (et comprend typiquement la police, la justice, l'armée, une bureaucratie minimale pour les organiser et les financer), les seconds disent qu'il est vide. Pendant ce temps les libéraux classiques grommellent dans leur coin que c'est un débat à la con.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Les choses sont claires à présent. 

Venant de la gauche, j'ai l'habitude des querelles de clocher. Heureusement, on n'en est pas encore aux libéralismes "irréconciliables".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après c'est plutôt du domaine du folklore et un prétexte pour troller les copains (sur liborg en tous cas).

 

Le niveau au dessus c'est le conflit entre progressistes et conservateurs mais ça personne n'y comprend rien :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Lancelot a dit :

Le niveau au dessus c'est le conflit entre progressistes et conservateurs mais ça personne n'y comprend rien :mrgreen:

 

C'est pourtant simple:

 

"Le monde s'est divisé entre Conservateurs et Progressistes. L'affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L'affaire des Conservateurs est d'éviter que les erreurs ne soient corrigées." -Gilbert Keith Chesterton.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 27/04/2017 à 14:36, Lancelot a dit :

Je ne comprendrai jamais le fétichisme des affiches et des tracts. Ça occupe les militants en leur donnant l'impression de faire des trucs mais est-ce que ça a jamais convaincu qui que ce soit de quoi que ce soit ?

c'est le fétichisme de JR Razorback qui ne jure que par le militantisme version 1960-1968, avec les tracts et tout le tintouin.

D'ailleurs on a vu comment c'était vrai avec la défaite de macron nesspa :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, NoName a dit :

c'est le fétichisme de JR Razorback qui ne jure que par le militantisme version 1960-1968, avec les tracts et tout le tintouin.

D'ailleurs on a vu comment c'était vrai avec la défaite de macron nesspa :mrgreen:

 

J'ai amendé mon interprétation: il est désormais prouvé qu'on peut gagner la présidentielle à la blitzkrieg (avec toutes les planètes alignées et un ou deux coups de pouce du destin). Toute la question est de savoir si le succès peut durer. Le temps nous le dira.

 

La_science_sociale_a_presque_horreur_de_l_evenement_Non_sans_raison_le_temps_court_-53858.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

Toute la question est de savoir si le succès peut durer. Le temps nous le dira.

Clairement, oui.

Il a la conjoncture avec lui et on peut penser qu'il l'améliorera avec des réformes allant un peu dans le bon sens. Voilà pour les actes. Les paroles seront du jamais vu en France depuis une petite quinzaine d'années (depuis Villepin au moins y'en a pas un qui fait le poids comme orateur).

 

En plus il est plus ou moins de gauche et aimé des médias. S'il ne se lance pas dans des chantiers sociétaux clivants comme la GPA&co tout devrait bien se passer.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Neomatix a dit :

on peut penser qu'il l'améliorera avec des réformes allant un peu dans le bon sens.

 

On peut surtout penser que, faute de parti structuré et implanté, Macron n'a que des chances limitées de gagner les législatives. Je parle prudemment, vu que le bonhomme m'a comme on sait surpris. Mais je ne le vois pas obtenir la majorité absolue. Donc, dans le meilleur des cas, il gouvernera en faisant des compromis avec la droite. Et il n'est pas improbable que la droite gouverne tout bonnement à sa place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une majorité absolue probablement pas, mais relative c'est possible.

Suivant les estimations il lui manquerait 20-30 députés pour la majorité absolue, c'est possible à mobiliser. De plus, en cas de déliquescence de la droite il n'est pas improbable que certains le rejoignent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Neomatix a dit :

Une majorité absolue probablement pas, mais relative c'est possible.

Suivant les estimations il lui manquerait 20-30 députés pour la majorité absolue, c'est possible à mobiliser. De plus, en cas de déliquescence de la droite il n'est pas improbable que certains le rejoignent.

 

Possible.

 

Le vrai test du succès, ce seront de toute façon les prochaines élections. En Marche va-t-il se structurer, va-t-il devenir une force politique locale ? Pourrait-il faire ne serais-ce que la moitié de son score de premier tour dans 5 ans ? This is the question. S'il n'y arrive pas, ça confirmera que ce n'était qu'un éclair. Et si le succès perdure, ce sera parce qu'il se sera professionnalisé, enraciné, en employant les "méthodes fétichistes has been" que raille @NoName. Mark my words.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

J'ai amendé mon interprétation: il est désormais prouvé qu'on peut gagner la présidentielle à la blitzkrieg (avec toutes les planètes alignées et un ou deux coups de pouce du destin). Toute la question est de savoir si le succès peut durer. Le temps nous le dira.

 

La_science_sociale_a_presque_horreur_de_l_evenement_Non_sans_raison_le_temps_court_-53858.png

C'est pas moi qui ait dit pendant trois mois qu'il pouvait pas gagner. 

 

il y a 48 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Possible.

 

Le vrai test du succès, ce seront de toute façon les prochaines élections. En Marche va-t-il se structurer, va-t-il devenir une force politique locale ? Pourrait-il faire ne serais-ce que la moitié de son score de premier tour dans 5 ans ? This is the question. S'il n'y arrive pas, ça confirmera que ce n'était qu'un éclair. Et si le succès perdure, ce sera parce qu'il se sera professionnalisé, enraciné, en employant les "méthodes fétichistes has been" que raille @NoName. Mark my words.

Donc un événement isolé ne prouve rien mais s'il ne réussit pas tout de suite son coup ça prouvera que t'as raison ? C'est cohérent tout ça. 

 

Et puis très drôle ton texte: si il perd, c'est parce qu'il aura fait autrement. Et s'il gagne c'est parce qu'il aura fait comme tu dis. Pile je gagne, face tu perds. L'idée qu'il puisse vaincre autrement ne te viens même pas à l'esprit mais franchement, je vais pas faire comme si j'étais surpris.

 

 

Sinon.je suis déçu, quand j'ai lu le pseudo du nouveau je m'attendais à un avatar comme ça:

c1238b916f6aa78c379ed009e1f93a55.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, NoName a dit :

L'idée qu'il puisse vaincre autrement ne te viens même pas à l'esprit

 

Évidemment que ça me vient à l'esprit, puisque c'est l'idée que je suis en train de nier (#on-ne-peut-pas). Un peu de respect pour la logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.