Aller au contenu

Messages recommandés

Quid des LR? Après l'échec aux pdt ne risque t il pas la même chose que le PS? Déclin, scission, fusion, refondation? Le parti se retrouve partagé entre les kapos de Juppé et Sarkozy, quid de la ligne Fillon et de Sens Commun?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment Baroin a pris le leadership du navire LR en perdition et s'est mis en marche vers Matignon. Macron a senti le danger et lancé une ou deux torpilles préventives:

 

Citation

 

 


Après l'élimination de François Fillon au premier tour de la présidentielle, François Baroin annonce qu'il votera à titre personnel pour Emmanuel Macron[22]. Il se déclare prêt, en cas de victoire de la droite et du centre aux élections législatives, à être un Premier ministre de cohabitation avec Emmanuel Macron[23]. Ce dernier dit exclure toute « coalition » avec les Républicains et décrit la conduite passée et présente de François Baroin comme étant caractérisée par une « une vraie constance : la recherche de son intérêt personnel »[24]. Le 2 mai 2017, il est désigné chef de file du comité de campagne de la droite et du centre pour les législatives des 11 et 18 juin par le bureau politique des Républicains[25].
 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/François_Baroin#Fonctions_partisanes

 

La vraie question est de savoir si LR peut avoir la majorité absolue. J'en doute. Nous aurons donc un gouvernement de compromis entre la droite et les partis du centre.

 

Pour que Macron puisse se retrouver avec la majorité absolue, il faudrait que le centre-droit de LR (NKM, les juppéistes, etc.), fasse défection chez lui. C'est un pari risqué ; vu l'amour du risque des intéressés, je ne parierais pas là-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est beau la France : tu démissionne d'un poste d'élu, tu en as un autre qui t'attend deja :

 

Le Monde - Christian Estrosi annonce sa démission de la présidence de la région PACA pour redevenir maire de Nice

M. Estrosi a affirmé que sa « seule ambition » était « de servir sa ville ».

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/05/08/christian-estrosi-annonce-qu-il-demissionne-de-la-presidence-de-la-region-paca-pour-redevenir-maire-de-nice_5124485_823448.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et il pourrait se présenter aux législatives ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, Tramp a dit :

C'est beau la France : tu démissionne d'un poste d'élu, tu en as un autre qui t'attend deja :

 

Le Monde - Christian Estrosi annonce sa démission de la présidence de la région PACA pour redevenir maire de Nice

M. Estrosi a affirmé que sa « seule ambition » était « de servir sa ville ».

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/05/08/christian-estrosi-annonce-qu-il-demissionne-de-la-presidence-de-la-region-paca-pour-redevenir-maire-de-nice_5124485_823448.html

 


 

Citation


Son entourage a déclaré à l’AFP qu’Estrosi avait d’ailleurs refusé un poste de ministre dans le futur gouvernement du président Macron, ce que dément l’entourgae du futur président. 

 

http://www.lesoir.be/1498964/article/actualite/france/2017-05-08/estrosi-dit-avoir-refuse-un-poste-dans-futur-gouvernement-macron

 

 

Hmmm en y pensant ...  Estrosi et Royal dans le même gouvernement :lol:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, Astha a dit :

 


 

http://www.lesoir.be/1498964/article/actualite/france/2017-05-08/estrosi-dit-avoir-refuse-un-poste-dans-futur-gouvernement-macron

 

 

Hmmm en y pensant ...  Estrosi et Royal dans le même gouvernement :lol:

 

 

Et flirter après le Conseil des Ministres :) Une horrible image d'eux dans un lit me vient à l'esprit. Beurk.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

LR propose 300 000 suppressions de fonctionnaires en 7 ans. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attrape-nigauds s'il n'y a pas un programme derrière pour expliquer on fait les coupes et pourquoi il devrait en être ainsi.

 

Fillon promettait -500 000 sur 5 ans, n'est-ce-pas ? Ils ont donc interprété sa défaite comme exigeant une ligne plus "centriste-changeons-rien-tiste".

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une très mauvaise communication politique que d'annoncer x suppressions de postes de fonctionnaires, ça ne veut rien dire, et laisse la place aux réponses du style "ou mais les infirmières, les policiers, les profs."

Modifier les statuts, mettre fin à l'inflation des postes "de bureau" qui renforcent la bureaucratie, (et donc simplifier les procédures) ; il y a les emplois publics en relation avec le public, et les emplois publics en back office qui glandent et passent leur temps à agrafer, tamponner du cerfa et faire des copies des plans de leur maison entre deux pauses cafés pour couiner qu'ils sont débordés ; ceux là, ils doivent dégager, oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article un petit peu plus détaillé sur le programme de LR

 

Ils disent "300 000 fonctionnaires en cinq ans" au lieu de sept. 

Ils veulent faire baisser l'impôt sur le revenu de 10% de l'IR et retour à la défiscalisation des heures supplémentaires.

7 à 8 milliards manquent selon Gilles Carrez, pour que cela soit réaliste. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il ne faut pas oublier pour LR, c'est que si Macron propose des baisses d'impots ou autres, ils voteront contre, par pur partisanisme.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, la suppression de postes de fonctionnaires c'est un peu la carotte traditionnelle pour rameuter les libéraux. Mais qui dit "libéral", dit "pragmatique", non ? Et comme nous sommes tous pragmatiques, nous allons vite comprendre que l'absence totale d'un plan précis, expliquant comment ces postes seront supprimés et précisément où, ne témoigne que du vide idéologique de ce parti. Personnellement, j'ai déjà tenté le vote LR, j'ai déjà été déçu. Plus jamais je ne mangerai de ce pain-là. Ce parti est tout ce qu'il y a de plus détestable. Je n'ai jamais cru au libéral-conservatisme (désolé si j'en offense certains), surtout à celui de LR. Un projet libéral quand l'on est accompagné de groupuscules religieux intégristes ? Hum.

 

Et puis quoi, c'est quoi l'avenir des Républicains ? Peut-on décemment croire que des individus comme Baroin, Wauquiez et j'en passe puissent réellement représenter le libéralisme ?

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, on peut difficilement taxer LR de libéralisme.

Fillon a proposé un programme plutôt proche du libéralisme, a eu des conseillers réellement libéraux, mais s'est toujours targué d'être un proche de Séguin, proche du gaullisme social. Il n'y a aucune conviction réelle derrière.

LR est un parti constructiviste de droite pour reprendre les mots de Salin.

Un programme à première vue proche du libéralisme, s'il n'y a pas une philosophie derrière, une vision, je doute que ça marche.

Les 300 000 fonctionnaires en moins, je crois que ça vient surtout d'un bête compromis "il faut réduire les dépenses de l'Etat mais il ne faut pas trop faire peur aux gens + c'est davantage que ce que propose Macron donc on se positionne en plus radicaux face à lui". Je ne vois pas de vision derrière, personnellement. En même temps, c'est Baroin qui est derrière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Jukebox a dit :

s'est toujours targué d'être un proche de Séguin

 

Ce que les derniers admirateurs de Séguin ne lui ont pas pardonné, mettant en avant le fait que le programme de Fillon n'avait plus rien du souverainisme gaulliste de son ancien mentor.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/05/2017 à 01:19, Random a dit :

 nous allons vite comprendre que l'absence totale d'un plan précis, expliquant comment ces postes seront supprimés et précisément où, ne témoigne que du vide idéologique de ce parti.

 

Exactement. L'échec de l'expérience de Sarko du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux aurait dû leur ouvrir l'esprit. 

Ils n'ont pas compris que la diminution du nombre de fonctionnaires doit être la conséquence d'une politique et non le but. Tout comme la baisse des impôts.

Il faut diminuer le périmètre d'intervention de l'Etat et par voie de conséquence, le nombre de fonctionnaires diminue ainsi que les budgets associés aux domaines sacrifiés.

 

La politique de LR c'est de réduire le nombre de fonctionnaires de façon aveugle (ou quasiment) sans réduire le périmètre d'action de l'Etat. Alors forcément, tous les services de l'Etat pâtissent de ce manque de personnel. Le service public est moins bien assuré et les gens gueulent.

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 5/5/2017 à 09:31, PABerryer a dit :

Quid des LR? Après l'échec aux pdt ne risque t il pas la même chose que le PS? Déclin, scission, fusion, refondation?

 

Ils se referont peut-être une santé dans l'opposition durant les prochaines années s'ils se débarrassent des vieux schnocks. Aujourd'hui je parie sur Macron. Aux législatives, il va les enfoncer. C'est lui le plus futé.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Jukebox a dit :

Les 300 000 fonctionnaires en moins, je crois que ça vient surtout d'un bête compromis "il faut réduire les dépenses de l'Etat mais il ne faut pas trop faire peur aux gens + c'est davantage que ce que propose Macron donc on se positionne en plus radicaux face à lui". Je ne vois pas de vision derrière, personnellement. En même temps, c'est Baroin qui est derrière.

 

Je suis totalement d'accord avec toi. Ça m'a aussi l'air d'être un truc décidé à la louche pour recouvrer une position centrale entre Macron et Fillon. Les 500 000 fonctionnaires, cela n'avait pas été argumenté ni développé. Là, c'est pareil pour les 300 000 fonctionnaires. Je suis étonné qu'aucun journaliste n'ait la présence d'esprit d'interroger les responsables de LR sur la manière précise dont ils souhaitent procéder et pourquoi ce chiffre. De suite, cela témoignerait de leur inconsistance idéologique...

 

Il y a 8 heures, Rocou a dit :

 

Exactement. L'échec de l'expérience de Sarko du non remplacement d'un fonctionnaire sur deux aurait dû leur ouvrir l'esprit. 

Ils n'ont pas compris que la diminution du nombre de fonctionnaires doit être la conséquence d'un politique et non le but. Tout comme la baisse des impôts.

Il faut diminuer le périmètre d'intervention de l'Etat et par voie de conséquence, le nombre de fonctionnaires diminue ainsi que les budgets associés aux domaines sacrifiés.

 

La politique de LR c'est de réduire le nombre de fonctionnaires de façon aveugle (ou quasiment) sans réduire le périmètre d'action de l'Etat. Alors forcément, tous les services de l'Etat pâtissent de ce manque de personnel. Le service public est moins bien assuré et les gens gueulent.

 

Je dirais même que la volonté de LR est de permettre l'avènement d'un étatisme encore plus dur que celui que nous connaissons, tout-en feignant d'être favorable à une présence moindre. Ou comment vendre aux électeurs l'inverse de ce qu'ils souhaitent. Sarkozy en a été le meilleur exemple, oui. Ses trahisons, ses promesses non-tenues et son ingérence auraient dû ouvrir les yeux aux Français. Mais non. Il suffit de changer les visages - bien qu'ils portent exactement la même politique - et on est repartis pour un tour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Random a dit :

 

Sarkozy en a été le meilleur exemple, oui. Ses trahisons, ses promesses non-tenues et son ingérence

 

ça c'est le Sarko de fin de mandat, largement rejeté. Manifestement très très mal conseillé par une cinquième colonne socialiste, style Guaino.

Mais le début de mandat était assez enthousiasmant : auto-entreprise, suppression programmée de la taxe pro, de la taxe sur les plus-value, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Rocou a dit :

 

ça c'est le Sarko de fin de mandat, largement rejeté. Manifestement très très mal conseillé par une cinquième colonne socialiste, style Guaino.

Mais le début de mandat était assez enthousiasmant : auto-entreprise, suppression programmé de la taxe pro, de la taxe sur les plus-value, etc.

La première année du mandat était très convenable, oui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au bout de quelques jours il avait fait son gouvernement d'ouverture, c'était déjà perdu. Quel minable 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le coup de trollage était bon mais faire son Tramp n'est pas faire une politique. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, PABerryer a dit :

Le coup de trollage était bon mais faire son Tramp n'est pas faire une politique. 

 

Desole, mais moi, je ne défends pas le socialisme pour espérer de me faire accepter par les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas vécu la première année du mandat de Sarkozy aussi positivement que vous. Je me souviens surtout d'un gouvernement autoritaire donc d'un État oppressant et excessivement présent dans le quotidien de chacun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le Thursday, May 11, 2017 à 21:03, Tramp a dit :

 

Desole, mais moi, je ne défends pas le socialisme pour espérer de me faire accepter par les autres.

Et tu ne seras donc jamais élu à rien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis candidat à rien.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faudrait déjà que la droite soit conservatrice, sans mauvais jeu de mot cela serait un grand progrès par rapport au gloubi boulga progresso etatiste qu'elle est aujourd'hui. 

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Daniel Tourre n'a pas tort de parler à la droite, si ça peut accroître les rangs libéraux de libéraux-conservateurs, très bien. Mais la droite en tant que telle ne deviendra pas libérale ; et si jamais par extraordinaire ça se produisait, la gauche se radicalisera dans l'antilibéralisme, en raison du clivage gauche-droite binaire et classique. Je pense donc que ce genre de tribune, malgré la beauté du geste, est un peu vaine. L'argument du "si la droite ne devient pas libérale, le centre lui passera devant", argument électoraliste, est assez risible, surtout quand on sait le succès historique du libéralisme en France (surtout depuis 1914).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Librekom
      Voici un petit sondages, sont listés les candidats declarés et les candidats les plus probables.
       
      il arrive souvent que lorsqu'on demande qui va gagner, les participant coche la case de celui qu'il prefererait voir gagner.  C'est pour cette raison qu'il Il y a deux questions bien distinctes.
       
×