Aller au contenu

Messages recommandés

Adrian    428

Philo aujourd'hui !

 

Citation

Sujet 1 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Sujet 2 : Une œuvre d'art est-elle nécessairement belle ?

Sujet 3 : "Étant donné […] qu’il n’existe pas au monde de République où l’on ait établi suffisamment de règles pour présider à toutes les actions et paroles des hommes (car cela serait impossible), il s’ensuit nécessairement que, dans tous les domaines d’activité que les lois ont passés sous silence, les gens ont la liberté de faire ce que leur propre raison leur indique comme étant le plus profitable. Car si nous prenons la liberté au sens propre de liberté corporelle, c’est-à-dire le fait de ne pas être enchaîné, ni emprisonné, il serait tout à fait absurde, de la part des hommes, de crier comme ils le font pour obtenir cette liberté dont ils jouissent si manifestement. D’autre part, si nous entendons par liberté le fait d’être soustrait aux lois, il n’est pas moins absurde de la part des hommes de réclamer comme ils le font cette liberté qui permettrait à tous les autres hommes de se rendre maîtres de leurs vies. Et cependant, aussi absurde que ce soit, c'est bien ce qu’ils réclament ; ne sachant pas que les lois sont sans pouvoir pour les protéger s’il n’est pas un glaive entre les mains d’un homme (ou de plusieurs), pour faire exécuter ces lois. La liberté des sujets ne réside par conséquent que dans les choses que le souverain, en réglementant les actions des hommes, a passées sous silence, par exemple la liberté d’acheter, de vendre, et de conclure d’autres contrats les uns avec les autres ; de choisir leur résidence, leur genre de nourriture, leur métier, d’éduquer leurs enfants comme ils le jugent convenable et ainsi de suite."

HOBBES, Léviathan (1651)

 

Sujet 1 : Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?

Sujet 2 : Peut-on se libérer de sa culture ?

Sujet 3 : À la limite, la vie, c'est ce qui est capable d'erreur. Et c'est peut-être à cette donnée ou plutôt à cette éventualité fondamentale qu'il faut demander compte du fait que la question de l'anomalie traverse de part en part toute la biologie. À elle aussi qu'il faut demander compte des mutations et des processus évolutifs qu'elle induit. À elle qu'il faut demander compte de cette mutation singulière, de cette « erreur héréditaire » qui fait que la vie a abouti avec l'homme à un vivant qui ne se trouve jamais tout à fait à sa place, à un vivant voué à « errer » et destiné finalement à l'« erreur ». Et si on admet que le concept, c'est la réponse que la vie elle-même donne à cet aléa, il faut convenir que l'erreur est à la racine de ce qui fait la pensée humaine et son histoire. L'opposition du vrai et du faux, les valeurs qu'on prête à l'un et à l'autre, les effets de pouvoir que les différentes sociétés et les différentes institutions lient à ce partage, tout cela même n'est peut-être que la réponse la plus tardive à cette possibilité d'erreur intrinsèque1 à la vie. Si l'histoire des sciences est discontinue, c'est-à-dire si on ne peut l'analyser que comme une série de "corrections", comme une distribution nouvelle du vrai et du faux qui ne libère jamais enfin et pour toujours la vérité, c'est que, là encore, l' « erreur » constitue non pas l'oubli ou le retard d'une vérité, mais la dimension propre à la vie des hommes et au temps de l'espèce.

FOUCAULT, Dits et Ecrits (1978).

 

Sujet 1 : Suffit-il d'observer pour connaître ?

Sujet 2 : Tout ce que j'ai le droit de faire est-il juste ?

Sujet 3 : Un Auteur célèbre*, calculant les biens et les maux de la vie humaine et comparant les deux sommes, a trouvé que la dernière surpassait l’autre de beaucoup et qu’à tout prendre la vie était pour l’homme un assez mauvais présent. Je ne suis point surpris de sa conclusion ; il a tiré tous ses raisonnements de la constitution de l’homme Civil : s’il fût remonté jusqu’à l’homme Naturel, on peut juger qu’il eût trouvé des résultats très différents, qu’il eût aperçu que l’homme n’a guère de maux que ceux qu’il s’est donnés lui-même, et que la Nature eût été justifiée. Ce n’est pas sans peine que nous sommes parvenus à nous rendre si malheureux. Quand d’un côté l’on considère les immenses travaux des hommes, tant de Sciences approfondies, tant d’arts inventés ; tant de forces employées ; des abîmes comblés, des montagnes rasées, des rochers brisés, des fleuves rendus navigables, des terres défrichées, des lacs creusés, des marais desséchés, des bâtiments énormes élevés sur la terre, la mer couverte de Vaisseaux et de Matelots ; et que de l’autre on recherche avec un peu de méditation les vrais avantages qui ont résulté de tout cela pour le bonheur de l’espèce humaine, on ne peut qu’être frappé de l’étonnante disproportion qui règne entre ces choses, et déplorer l’aveuglement de l’homme qui, pour nourrir son fol orgueil et je ne sais quelle vaine admiration de lui-même, le fait courir avec ardeur après toutes les misères dont il est susceptible et que la bienfaisante nature avait pris soin d’écarter de lui.

ROUSSEAU, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elphyr    198

Un extrait de Léviathan ? Oh, qu'est-ce qui se passe ?!

(Très bon extrait en plus.)

 

Ah, y'a de l'attardé du  Rousseau pour les L. Ouf, j'ai eu peur.

 

Sujet 1 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Ce n'est pas un sujet de bac ça, c'est une citation de Kamoulox entre deux mecs bourrés.

Sujet 2 : Une œuvre d'art est-elle nécessairement belle ?
Pauvre ES sérieusement.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ayant fait Es je me serais sans doute lancé sur le texte de Hobbes, malgré ma préférence pour la dissertation par rapport au commentaire de textes. Les deux sujets de dissertations sont soit abominablement compliqué (1), soit insipide (2).

 

@Elphyr: Je trouve pas que les S s'en sortent mieux, avec le texte de Foucault plein de "si" et de "peut-être", et sans unité (il va de la biologie jusqu'aux institutions, bon).

 

"Peut-on se libérer de sa culture ?" est intéressant mais difficile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lancelot    1 529
Quote

La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Le mec qui a pondu ça se croit subtil. Il se trompe.

 

Quote

Une œuvre d'art est-elle nécessairement belle ?

Insipide.

 

Quote

 

"Étant donné […] qu’il n’existe pas au monde de République où l’on ait établi suffisamment de règles pour présider à toutes les actions et paroles des hommes (car cela serait impossible), il s’ensuit nécessairement que, dans tous les domaines d’activité que les lois ont passés sous silence, les gens ont la liberté de faire ce que leur propre raison leur indique comme étant le plus profitable. Car si nous prenons la liberté au sens propre de liberté corporelle, c’est-à-dire le fait de ne pas être enchaîné, ni emprisonné, il serait tout à fait absurde, de la part des hommes, de crier comme ils le font pour obtenir cette liberté dont ils jouissent si manifestement. D’autre part, si nous entendons par liberté le fait d’être soustrait aux lois, il n’est pas moins absurde de la part des hommes de réclamer comme ils le font cette liberté qui permettrait à tous les autres hommes de se rendre maîtres de leurs vies. Et cependant, aussi absurde que ce soit, c'est bien ce qu’ils réclament ; ne sachant pas que les lois sont sans pouvoir pour les protéger s’il n’est pas un glaive entre les mains d’un homme (ou de plusieurs), pour faire exécuter ces lois. La liberté des sujets ne réside par conséquent que dans les choses que le souverain, en réglementant les actions des hommes, a passées sous silence, par exemple la liberté d’acheter, de vendre, et de conclure d’autres contrats les uns avec les autres ; de choisir leur résidence, leur genre de nourriture, leur métier, d’éduquer leurs enfants comme ils le jugent convenable et ainsi de suite."

HOBBES, Léviathan (1651)

 

Oh, un truc potable.

 

Quote

Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?

Classique mais on peut en faire quelque chose.

 

Quote

Peut-on se libérer de sa culture ?

Moui bof.
 

Quote

 

À la limite, la vie, c'est ce qui est capable d'erreur. Et c'est peut-être à cette donnée ou plutôt à cette éventualité fondamentale qu'il faut demander compte du fait que la question de l'anomalie traverse de part en part toute la biologie. À elle aussi qu'il faut demander compte des mutations et des processus évolutifs qu'elle induit. À elle qu'il faut demander compte de cette mutation singulière, de cette « erreur héréditaire » qui fait que la vie a abouti avec l'homme à un vivant qui ne se trouve jamais tout à fait à sa place, à un vivant voué à « errer » et destiné finalement à l'« erreur ». Et si on admet que le concept, c'est la réponse que la vie elle-même donne à cet aléa, il faut convenir que l'erreur est à la racine de ce qui fait la pensée humaine et son histoire. L'opposition du vrai et du faux, les valeurs qu'on prête à l'un et à l'autre, les effets de pouvoir que les différentes sociétés et les différentes institutions lient à ce partage, tout cela même n'est peut-être que la réponse la plus tardive à cette possibilité d'erreur intrinsèque1 à la vie. Si l'histoire des sciences est discontinue, c'est-à-dire si on ne peut l'analyser que comme une série de "corrections", comme une distribution nouvelle du vrai et du faux qui ne libère jamais enfin et pour toujours la vérité, c'est que, là encore, l' « erreur » constitue non pas l'oubli ou le retard d'une vérité, mais la dimension propre à la vie des hommes et au temps de l'espèce.

FOUCAULT, Dits et Ecrits (1978).

 

Un extrait de Foucault intéressant ? C'est un exploit.

 

Quote

Suffit-il d'observer pour connaître ?

Ok ça peut le faire.

 

Quote

Tout ce que j'ai le droit de faire est-il juste ?

Boooring.

 

Quote

 

Un Auteur célèbre*, calculant les biens et les maux de la vie humaine et comparant les deux sommes, a trouvé que la dernière surpassait l’autre de beaucoup et qu’à tout prendre la vie était pour l’homme un assez mauvais présent. Je ne suis point surpris de sa conclusion ; il a tiré tous ses raisonnements de la constitution de l’homme Civil : s’il fût remonté jusqu’à l’homme Naturel, on peut juger qu’il eût trouvé des résultats très différents, qu’il eût aperçu que l’homme n’a guère de maux que ceux qu’il s’est donnés lui-même, et que la Nature eût été justifiée. Ce n’est pas sans peine que nous sommes parvenus à nous rendre si malheureux. Quand d’un côté l’on considère les immenses travaux des hommes, tant de Sciences approfondies, tant d’arts inventés ; tant de forces employées ; des abîmes comblés, des montagnes rasées, des rochers brisés, des fleuves rendus navigables, des terres défrichées, des lacs creusés, des marais desséchés, des bâtiments énormes élevés sur la terre, la mer couverte de Vaisseaux et de Matelots ; et que de l’autre on recherche avec un peu de méditation les vrais avantages qui ont résulté de tout cela pour le bonheur de l’espèce humaine, on ne peut qu’être frappé de l’étonnante disproportion qui règne entre ces choses, et déplorer l’aveuglement de l’homme qui, pour nourrir son fol orgueil et je ne sais quelle vaine admiration de lui-même, le fait courir avec ardeur après toutes les misères dont il est susceptible et que la bienfaisante nature avait pris soin d’écarter de lui.

ROUSSEAU, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755.

 Go home Rousseau, you're drunk.

 

  • Upvote 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lancelot    1 529

Donc j'aurais choisi en ES Hobbes (par défaut parce que ce n'est pas super non plus), en S soit "Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?" pour la jouer safe, soit Foucault qui est plus intéressant mais plus casse-gueule, en L "Suffit-il d'observer pour connaître ?".

Ma meilleure note aurait sans doute été en L parce que le sujet est moins polémique et que je maîtrise bien les références en épistémologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rincevent    2 132
Il y a 1 heure, Elphyr a dit :

 

Sujet 1 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?

Ce n'est pas un sujet de bac ça, c'est une citation de Kamoulox entre deux mecs bourrés.

Allons, c'est une excellente raison de citer (entre autres) Hayek en long, en large et en travers !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Rincevent a dit :

Allons, c'est une excellente raison de citer (entre autres) Hayek en long, en large et en travers !

 

Ou de taper sur Habermas (mais ça reste une maigre consolation face un sujet pareil):

 

« "Fonder" la raison sur le langage ou la communication est absurde à plusieurs titres. Du point de vue des exigences rigoureuses de ce qu'on appelle traditionnellement une "fondation", langage comme communication (y compris les "intentions des participants à une communication intersubjective") sont de purs faits, qui peuvent servir à tout ce que l'on veut, sauf à fonder quoi que ce soit. Le langage est condition nécessaire de la raison (de la pensée), il en devient le corps vivant et merveilleux dès lors que la raison est créée, mais il ne "contient" pas la raison. On pourrait dire abstraitement que la question illimitée est toujours une possibilité immanente à tout langage -mais ce serait faux: un langage peut se boucler dans son institution effective et arrêter l'interrogation. » -Cornelius Castoriadis, Fait et à faire, Seuil, coll. Points, 1997, 336 pages, p.54.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quote

ES Sujet 1 : La raison peut-elle rendre raison de tout ?

 

Comme 90% des sujets de philo de lycée, la réponse est oui/non/peut-être :D
 

Quote

ES Sujet 2 : Une œuvre d'art est-elle nécessairement belle ?

 

Idem que le sujet précédent. Le gros débat est sur le caractère relatif ou non de la beauté...un peu relou. Potentiel de troll sur le relativisme.

 

Quote

S Sujet 1 : Défendre ses droits, est-ce défendre ses intérêts ?

 

Pour un libéral y'a de quoi bien s'amuser. De quels droits parle-t-on ? Se lâcher sur le droit positif, le potentiel de troll est sympa.

 

Quote

S Sujet 2 : Peut-on se libérer de sa culture ?

 

Y'a moyen de bien troller sur celui-là aussi. Prendre des exemples polémiques à mort. Une femme qui brûle sa burqa se libère-t-elle de sa culture ?

 

Quote

L Sujet 1 : Suffit-il d'observer pour connaître ?

 

Chiant.

 

Quote

L Sujet 2 : Tout ce que j'ai le droit de faire est-il juste ?

 

Encore un sujet sur le droit ! Encore une fois, tout bon libéral peut bien s'amuser sur celui-la :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lancelot    1 529

Comme quoi au final il y en avait pour tout le monde dans ces sujets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SilenT BoB    146

Je trouve que le sujet 2 de L est passionnant et pas du tout adapté à des L mais plutôt à des S.

L'observation (l'expérimentation) suffit-elle pour connaitre? 

Réponse claire: NEIN! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elphyr    198
il y a 44 minutes, SilenT BoB a dit :

Je trouve que le sujet 2 de L est passionnant et pas du tout adapté à des L mais plutôt à des S.

L'observation (l'expérimentation) suffit-elle pour connaitre? 

Réponse claire: NEIN! 

 

Je suis entièrement d'accord.
Je n'irais pas jusqu'à passionnant, mais c'est un sujet pertinent en Science qui devrait être débattu au moins une fois dans sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, SilenT BoB said:

Je trouve que le sujet 2 de L est passionnant et pas du tout adapté à des L mais plutôt à des S.

L'observation (l'expérimentation) suffit-elle pour connaitre? 

Réponse claire: NEIN! 

 

C'est ça que je trouve stupide dans la dissertation. Lorsqu'il y a une réponse claire, il faut quand même présenter un autre point de vue auquel on ne croit pas du tout, juste pour la masturbation intellectuelle. Dans ce sujet en particulier, ils veulent te faire cracher les "jugements synthétiques a priori" de Kant, puis les démonter...rien que d'y penser ça me fatigue :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elphyr    198
il y a 4 minutes, Mister_Bretzel a dit :

 

C'est ça que je trouve stupide dans la dissertation. Lorsqu'il y a une réponse claire, il faut quand même présenter un autre point de vue auquel on ne croit pas du tout, juste pour la masturbation intellectuelle. Dans ce sujet en particulier, ils veulent te faire cracher les "jugements synthétiques a priori" de Kant, puis les démonter...rien que d'y penser ça me fatigue :mrgreen:

Y-a-t-il toujours une réponse claire ?

 

Un ancien grec disait qu'il était important, pour bien former son cerveau, de pouvoir défendre tout et son contraire. Sans aller jusque là, je pense qu'il est sain de savoir trouver des arguments contre nos croyances/nos certitudes, afin d'aiguiser notre esprit critique (et savoir les défaire en temps voulu).
 

Je pense qu'avec une petite gymnastique mentale, l'expérimentation suffit pour connaître. Ce n'est pas le point de vue que je défendrais à priori, mais si on relativise la Vérité et la connaissance, observer au niveau humain serait suffisant et satisferait la définition du mot "connaitre".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Just now, Elphyr said:

Y-a-t-il toujours une réponse claire ?

 

C'est très rare, mais ça arrive.

 

Quote

Je pense qu'avec une petite gymnastique mentale, l'expérimentation suffit pour connaître. Ce n'est pas le point de vue que je défendrais à priori, mais si on relativise la Vérité et la connaissance

 

Effectivement, ça doit demander une certaine gymnastique mentale^^ Mais justement c'est bien ça que je remarquais : c'est beaucoup de perte d'énergie juste pour la beauté du geste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elphyr    198
il y a 7 minutes, Mister_Bretzel a dit :

 

Effectivement, ça doit demander une certaine gymnastique mentale^^ Mais justement c'est bien ça que je remarquais : c'est beaucoup de perte d'énergie juste pour la beauté du geste.

Pas nécessairement :)

 

Récemment j'ai beaucoup de discussion sur ce que l'on entend par vérité, objectivité, subjectivité... et je pense que savoir si la connaissance (objective ?) est atteignable ou pas, et les conséquences de la réponse à cette question, est quelque chose d'important.

Après faut aimer les gymnastiques mentales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Adrian    428

Composition d'histoire en ES-L : " Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne des lendemains de la Seconde Guerre mondiale à nos jours "

 

C'est vraiment au programme ? Le sujet a l'air dur.

 

 

En STMG :

 

:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SilenT BoB    146

C'est au programme, d'ailleurs ça fait partie des choses que j'avais dit à mon élève de bosser. C'est un sujet assez classique.

 

Le problème c'est pas tant de savoir comment on connait quelque chose, c'est plutôt d'argumenter pourquoi on ne peut connaitre une chose. Parce qu'il n'y a au final une seule chose dont on peut être certain c'est de l'infini de notre ignorance. 

L'élève peut montrer que l'observation a ses limites, elle est forcément tronquée rien que par les termes de l'expérience. Un des moyens de démontrer que les termes de l'expérience peuvent tout changer c'est l'expérience des fentes de Young. 
En fait il faut montrer que l'observation a ses limites par rapport à la perception que nous avons du réelle qui est en fait très limitée, puis démontrer que l'expérience et la méthode de travail, ainsi que l'interprétation des donnée ne peut refléter entièrement la réalité. Et d'ajouter histoire de troller que nous avons un peu moins de 50% de chance de vivre dans une simulation selon pas mal de grands scientifiques comme Neil deGrasse Tyson (un des plus connu).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    611
il y a une heure, Mister_Bretzel a dit :

 

C'est ça que je trouve stupide dans la dissertation. Lorsqu'il y a une réponse claire, il faut quand même présenter un autre point de vue auquel on ne croit pas du tout, juste pour la masturbation intellectuelle. Dans ce sujet en particulier, ils veulent te faire cracher les "jugements synthétiques a priori" de Kant, puis les démonter...rien que d'y penser ça me fatigue :mrgreen:

 

Le problème c'est que l'épreuve de philosophie une épreuve ou on nous demande de faire l'intellectuel alors que la bonne manière de faire ça serait de poser une question et ensuite de dire "maintenant, exprimez les différentes positions des philosophes à ce sijet" de façon à montrer que tu connais et sur t'as bossé. Éventuellement avec une partie finale ou on te demande d'exprimer la position que tu trouves la plus convaincante, etc... 

 

il y a 30 minutes, Adrian a dit :

Composition d'histoire en ES-L : " Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne des lendemains de la Seconde Guerre mondiale à nos jours "

 

C'est vraiment au programme ? Le sujet a l'air dur.

 

 

En STMG :

 

:lol:

Les terminales pro hier ont eu:

Situez sur la carte 4 pays de l'UE

Ou une carte avec les Antilles fr, la Polynésie, la réunion et la Guyane de désignée, et fallait marquer le nom. Et des questions hyper basiques sur l'UE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SilenT BoB    146
il y a 17 minutes, NoName a dit :

 

Le problème c'est que l'épreuve de philosophie une épreuve ou on nous demande de faire l'intellectuel alors que la bonne manière de faire ça serait de poser une question et ensuite de dire "maintenant, exprimez les différentes positions des philosophes à ce sijet" de façon à montrer que tu connais et sur t'as bossé. Éventuellement avec une partie finale ou on te demande d'exprimer la position que tu trouves la plus convaincante, etc... 

 

 

En fait c'est ce qu'on leur demande, on ne leur demande pas leur avis mais de construire une argumentation autours de discours d'auteurs et ensuite en conclusion de prendre éventuellement position.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kassad    492
21 hours ago, Mister_Bretzel said:

 

Comme 90% des sujets de philo de lycée, la réponse est oui/non/peut-être :D

 

 Pour le coup la réponse est non. Quelques cours de calculabilité avancée feraient du bien dans un cursus de philo ça éviterait de gloser inutilement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    611
il y a 21 minutes, SilenT BoB a dit :

 

En fait c'est ce qu'on leur demande, on ne leur demande pas leur avis mais de construire une argumentation autours de discours d'auteurs et ensuite en conclusion de prendre éventuellement position.

 

Sur le. Principe peut être mais en pratique non

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dardanus    532
il y a une heure, Adrian a dit :

Composition d'histoire en ES-L : " Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne des lendemains de la Seconde Guerre mondiale à nos jours "

 

C'est vraiment au programme ? Le sujet a l'air dur.

 

 

En STMG :

 

:lol:

@Adrian

Le sujet sur l'Allemagne est dur.

 

En STMG, on les prend pour ce qu'ils sont, beaucoup ne sont pas fichus de répondre à des questions aussi simplettes que celle-là…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
poney    2 857

J'en déduis que les Français qui était épaté par ma maîtrise de la langue française pour un étranger devaient avoir fait STMG (je ne sais pas ce que sais j'ai la flemme de googler).

Sciences Trop Molles Générales ?

Sont Trop Mous Généralement ?

Super Ton Manège Grégory ?

Sciences du Travail Mou Généralisé ?

 

(bon je trouve rien d'autre avec G)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dardanus    532

Au Bac S :

 

2015 : composition sur le Sahara

2016 : croquis sur le continent africain

2017 : analyse de documents sur l'intégration de l'Afrique dans la mondialisation

 

Le programme est lourd, l'horaire faible et finalement, il suffisait de ne traiter qu'un chapitre de géographie ces trois dernières années.

J'ai une redoublante qui a fait sauter la fin de l'année car je traitais l'Afrique : elle avait prévu de faire l'impasse puisque c'était tombé deux années de suite.

 

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Coligny    59
il y a 11 minutes, Dardanus a dit :

Le sujet sur l'Allemagne est dur.


C'est juste exactement l'intitulé du programme suivi au cours de l'année.
Honnêtement les sujets de dissert d'histoire / géo, comme toujours, se contentent de faire recracher aux étudiants le plan du cours suivi durant l'année ; la réflexion est inexistante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    611
il y a 11 minutes, poney a dit :

J'en déduis que les Français qui était épaté par ma maîtrise de la langue française pour un étranger devaient avoir fait STMG (je ne sais pas ce que sais j'ai la flemme de googler).

Sciences Trop Molles Générales ?

Sont Trop Mous Généralement ?

Super Ton Manège Grégory ?

Sciences du Travail Mou Généralisé ?

 

(bon je trouve rien d'autre avec G)

 

Science e technique du management et de la gestion.

 

Y a quatre sous spécialité:

Gestion des ressources humaines 

Direction des systèmes informatiques

Mercatique

Compta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SilenT BoB    146

En ce moment je me tate à repasser le bac pour le fun mais je ne sais pas dans quelles conditions:

1/ je bosse avec pour objectif d'avoir la mention très bien

2/ j'y vais à arrache totale et j'essaie de l'avoir sans réviser. Sachant que certaines choses sont à préparer comme en Français, là ce sera fait en un minimum de temps.

Les deux sont tentants quand même. Dans les deux cas, j'aimerais passer le bac SES. j'ai déjà un bac S donc, c'est pas un challenge de le repasser.

 

STMG: sont trop marvelous pour Gangnam

Suspecter, taxer, matraquer, gazer.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NoName    611
il y a 23 minutes, Dardanus a dit :

@Adrian

Le sujet sur l'Allemagne est dur.

 

En STMG, on les prend pour ce qu'ils sont, beaucoup ne sont pas fichus de répondre à des questions aussi simplettes que celle-là…

 

 

Oui. Pour en avoir fréquenté un certain nombre, c'est un peu des singes quand même. Sans compter qu'il est pas impossible qu'un certain nombre d'entre eux ne sachebt pas ce que francophonie veut dire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lancelot    1 529
4 hours ago, SilenT BoB said:

Je trouve que le sujet 2 de L est passionnant et pas du tout adapté à des L mais plutôt à des S.

L'observation (l'expérimentation) suffit-elle pour connaitre? 

Réponse claire: NEIN!

Ben je dirais réponse claire : oui.

L'observation par des être humains est suffisante pour connaître tout ce qui est connaissable par un être humain. Après on peut discuter des trucs qui ne sont pas connaissables pour des humains mais vu que nous sommes tous des humains on ne va pas aller bien loin :jesaispo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kassad    492
3 minutes ago, Lancelot said:

Ben je dirais réponse claire : oui.

L'observation par des être humains est suffisante pour connaître tout ce qui est connaissable par un être humain. Après on peut discuter des trucs qui ne sont pas connaissables pour des humains mais vu que nous sommes tous des humains on ne va pas aller bien loin :jesaispo:

 

  Il est possible que certaines choses soient cablées dans notre cerveau et ne résultent pas de l'observation, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×