Aller au contenu
Firâs

Présentation Firas

Messages recommandés

Il y a 15 heures, cedric.og a dit :

Donc ce n'est pas un monopole!

"La boulangerie du coin amasse les deux-tiers des clients du quartier, c'est un monopole!"

Définissez monopole. Votre exemple ne donne pas la raison du pourquoi des deux-tiers, un monopole n'est pas là sans raison. Je remplace votre exemple par : "La boulangerie exploitant des enfants à un prix dérisoire, mettant des molécules rendant dépendant type nicotine et subventionnée par l'État (ceci pour vous faire plaisir, moi aussi je sais être gentil, n'est-ce-pas @Bisounours ? ), amasse les deux-tiers des clients du quartier, c'est un monopole !".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quote

Ou alors interdire toute publicité ?

 

:huh:

 

que penses tu du port d'arme  :mrgreen:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Pas tant le mot que la chose.

 

Laisser les politiciens "réguler" la publicité, c'est leur supposer plus de bon goût que les publicitaires. Je pense que c'est mal parti vu que l'art contemporain officiel subventionné donne des "œuvres" de ce genre:

 

 

  Révéler le contenu masqué

 

arbre-de-noel-ou-sex-toy-geant-place-ven
 

 

Les publicitaires ne sont pas des artistes, et ne se basent pas sur un "bon goût" (qui d'ailleurs pour moi fait partie du bien commun), mais sur l'efficacité de la publicité.

Par contre le problème que vous soulevez ne me semble pas inhérent à l'art contemporain mais à la définition d'une culture d'État subventionnée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Firâs said:

Définissez monopole. Votre exemple ne donne pas la raison du pourquoi des deux-tiers, un monopole n'est pas là sans raison. Je remplace votre exemple par : "La boulangerie exploitant des enfants à un prix dérisoire, mettant des molécules rendant dépendant type nicotine et subventionnée par l'État (ceci pour vous faire plaisir, moi aussi je sais être gentil, n'est-ce-pas @Bisounours ? ), amasse les deux-tiers des clients du quartier, c'est un monopole !".

 

mono: un seul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Quelqu'un qui aime un peu trop les essais qui claquent sans trop d'éléments factuels derrière, hein.

On le définit comme libéral il me semble. J'apprécie chez lui son esprit de synthèse et la complexité de son système de pensée. Mais je ne suis d'accord avec lui à peu près sur rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Brock a dit :

 

:huh:

 

que penses tu du port d'arme  :mrgreen:

A priori contre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pourquoi reguler plus la publicite? qui est deja tres tres regulee.

Just now, Firâs said:

A priori contre.

 

pourquoi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Brock a dit :

 

mono: un seul

pole ?

il y a 1 minute, Brock a dit :

pourquoi reguler plus la publicite? qui est deja tres tres regulee.

 

pourquoi

Car cela va à l'encontre de la sécurité. Je ne fais pas confiance à tout le monde. La police doit rendre des comptes aux citoyens, pas les citoyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Brock a dit :

pourquoi reguler plus la publicite? qui est deja tres tres regulee.

 

pourquoi

Je ne parle pas de réguler plus, juste de réguler. C'est au cas par cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

donc seuls les malfrats peuvent porter une arme? et on attend que la police arrive.

Just now, Firâs said:

Je ne parle pas de réguler plus, juste de réguler. C'est au cas par cas.

 

as-tu un exemple ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Brock a dit :

donc seuls les malfrats peuvent porter une arme? et on attend que la police arrive.

 

as-tu un exemple ?

Les malfrats n'ont pas le droit de porter une arme en France.

Pour l'exemple, personnellement je trouve les pubs dans le métro de Paris trop exubérantes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Firâs a dit :

Les malfrats n'ont pas le droit de porter une arme en France.

 

:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Firâs said:

Les malfrats n'ont pas le droit de porter une arme en France.

 

Et les assassins n'ont pas le droit de tuer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Escondido a dit :

Et les assassins n'ont pas le droit de tuer.

Personne n'a le droit de tuer. On n'est pas assassin avant d'avoir tué.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
16 minutes ago, Firâs said:

Définissez monopole. Votre exemple ne donne pas la raison du pourquoi des deux-tiers, un monopole n'est pas là sans raison. Je remplace votre exemple par : "La boulangerie exploitant des enfants à un prix dérisoire, mettant des molécules rendant dépendant type nicotine et subventionnée par l'État (ceci pour vous faire plaisir, moi aussi je sais être gentil, n'est-ce-pas @Bisounours ? ), amasse les deux-tiers des clients du quartier, c'est un monopole !".

Je crois que Brock a répondu.

 

4 minutes ago, Firâs said:

Les malfrats n'ont pas le droit de porter une arme en France.

C'est dommage : ce sont les seuls civils qui ont des armes en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, cedric.og a dit :

Je crois que Brock a répondu.

 

C'est dommage : ce sont les seuls civils qui ont des armes en France.

Il a répondu par mono = un. Un monopole = un monocle = une monoculture, etc. ?

La définition de malfrat ne coïncide pas avec celle de civil portant une arme. Et c'est faux il me semble, beaucoup de civils ont des armes (chasseurs, etc.) mais ne s'en servent pas pour autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 minute ago, Firâs said:

Il a répondu par mono = un. Un monopole = un monocle = une monoculture, etc. ?

Oui bien sûr, un monocle, or on voit que les monocles ayant quasiment disparu, les monopoles également. CQFD.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
17 hours ago, Firâs said:

Pour illustrer mon argument des monopôles contre le libéralisme, il y a un jeu en ligne de stratégie qui s'appelle ogame. Un des problèmes de ce jeu est que les anciens joueurs étaient plus puissants que les nouveaux, et par exemple lorsqu'un des premiers attaquait de leur propre initiative un des seconds, ces derniers étaient assurés d'être défaits. Ce qui fut un problème pour le jeu. Un autre jeu de stratégie en ligne dont je ne me rappelle pas le nom a pallié cette difficulté en instaurant cette règle simple : tous les mois, les compteurs (ressources stratégiques) étais remis à zéro ! Sur le papier je préfère le second jeu, je n'ai réellement touché à aucun des deux. Lequel vous semble le plus libéral ?

C'est orthogonal au libéralisme.

 

19 minutes ago, Firâs said:

pole ?

intermediate2501.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Lancelot a dit :

C'est orthogonal au libéralisme.

 

intermediate2501.jpg

Bel exemple de monopole (en plus orthogonal ;-)) !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, Firâs a dit :

Très prosaïquement je définirais le bien commun d'abord par les infrastructures : autoroutes, réseau internet, environnements, etc. Je pense qu'on peut étendre ces exemples à des valeurs à définir : la liberté par exemple, le concept de propriété privée, etc... Sa définition peut bien sûr évoluer.

Son problème est sa circonscription : est-il régional (AOC), national ("made in France"), mondial (UNESCO) ?

Appliqué à l'exemple de la publicité, le bien commun serait par exemple l'environnement visuel -- ce que les Hommes voient, qu'il soit occupé par une vidéo pour l'écran d'ordinateur, les panneaux publicitaires aux arrêts de bus, ou les affichages sur les voitures dans l'espace routier. Pour ce dernier exemple, voici un cas où je vois que la publicité a été contraire au bien commun :  des seins de femme, affichés sur des camions ("pouet pouet") en guise de publicité, provoquent des accidents de la route : http://www.cnewsmatin.fr/insolite/2014-10-16/moscou-une-pub-sexy-provoque-517-accidents-en-24h-693211

Alors pour la poursuite du bien commun, que faut-il faire : garder ces médias d'affichage, mais alors quels contenus afficher ? Cf. mes exemples précédents. Ou alors interdire toute publicité ? Je préfère la 1ère solution.

 

 

Tu comprends maintenant pourquoi la liberté est Une. On ne peut pas, comme tu l'imaginais dans le premier message de ce fil, vouloir garder des libertés dans le domaine social tout en rejetant d'autres libertés au motif qu'elles servent à gagner de l'argent. Si on essaie, on arrive à ce genre de gloubi-boulga acadabrantesque sans queue ni tête mais à tout le moins terriblement liberticide.

 

:lecon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Firâs a dit :

Personne n'a le droit de tuer. On n'est pas assassin avant d'avoir tué.

Apparemment ça n'imprime pas, donc je vais expliciter ce que les autres essaient de te dire : interdire n'est pas empêcher. Par exemple, la consommation de cannabis est interdite en France. Sauf que dans les faits...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Rincevent a dit :

Apparemment ça n'imprime pas, donc je vais expliciter ce que les autres essaient de te dire : interdire n'est pas empêcher. Par exemple, la consommation de cannabis est interdite en France. Sauf que dans les faits...

Je différenciais l'assassin en puissance et l'assassin en acte. Je ne pense pas que la loi doive prendre en compte cette notion philosophique, sinon ça aboutit à des dérives type Minority Report, ou plus récemment la question de consultation de sites djihadistes. Mais je suis hors sujet.

Pour votre exemple du cannabis, l'analogie me semble problématique dans la mesure où la consommation du cannabis n'est pas censée faire mal à autrui, quelqu'un qui fume un joint serait pour être raccord comparable à quelqu'un qui se suicide avec une arme. Ceci dit je ne suis pas contre l'interdiction du cannabis non plus (je sens que je vais me faire des amis !).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, L'affreux a dit :

 

 

Tu comprends maintenant pourquoi la liberté est Une. On ne peut pas, comme tu l'imaginais dans le premier message de ce fil, vouloir garder des libertés dans le domaine social tout en rejetant d'autres libertés au motif qu'elles servent à gagner de l'argent. Si on essaie, on arrive à ce genre de gloubi-boulga acadabrantesque sans queue ni tête mais à tout le moins terriblement liberticide.

 

:lecon:

Nous sommes d'accord.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que l'OP nous trolle, c'est pas possible autrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Firâs a dit :

Pour votre exemple du cannabis, l'analogie me semble problématique dans la mesure où la consommation du cannabis n'est pas censée faire mal à autrui, quelqu'un qui fume un joint serait pour être raccord comparable à quelqu'un qui se suicide avec une arme. Ceci dit je ne suis pas contre l'interdiction du cannabis non plus (je sens que je vais me faire des amis !).

Ok, donc tu veux criminaliser les vices, c'est intéressant. 

 

Tu sais que l'alcool, qui est beaucoup toxique que le cannabis à la fois biologiquement et socialement, est autorisé à la vente. Quelle serait ton opinion sur une interdiction ? Si je suis ta logique, il faut l'interdire lui aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Rincevent a dit :

Ok, donc tu veux criminaliser les vices, c'est intéressant. 

 

Tu sais que l'alcool, qui est beaucoup toxique que le cannabis à la fois biologiquement et socialement, est autorisé à la vente. Quelle seraiton opinion sur une interdiction ? Si je suis ta logique, il faut l'interdire lui aussi.

Je ne propose pas de solution politique, je veux juste qu'il y ait moins de jeunes gens qui consomment du cannabis. Si l'interdiction permet de baisser le nombre de consommateurs je suis pour. Si l'autorisation n'augmente pas le nombre de consommateurs mais empêche le trafic de drogues je suis pour. Difficile de trancher, mais la seconde hypothèse me semble moins probable.

Pour l'alcool il est interdit aux mineurs.

Votre assertion sur la toxicité de l'alcool vis-à-vis de celle du cannabis est discutable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, Firâs said:

Il a répondu par mono = un. Un monopole = un monocle = une monoculture, etc. ?

La définition de malfrat ne coïncide pas avec celle de civil portant une arme. Et c'est faux il me semble, beaucoup de civils ont des armes (chasseurs, etc.) mais ne s'en servent pas pour autant.

 

Le port est interdit en fRance, tout court.

 

Firas, la question de la drogue et des armes sont des pieges classiques pour tout liberal 'debutant' qui vient ici.C'est le moment de bien ecouter les arguments qu'on va te proposer, et de bien y reflechir avant de repondre.Ta position ( contre le port, criminalisant les vices) est assez classique et ne traumatise personne ici, par contre c'est une bonne idee de comprendre la logique liberale: 1.les vices ne sont pas des crimes, l'etat ne peut tout simplement rien contre  et 2.le port d'une arme est un moyen simple pour securiser un espace en l'absence de police, mais aussi et surtout pour lutter contre un etat excessivement autoritaire ou qui vire au communisme.

 

Par exemple le cas classique c'est le Venezuela qui interdit la possession avant de distribuer des armes aux miliciens Maduristes.

Un autre cas edifiant est le Bresil, qui a interdit la possession en 2005, et dont les seuls victimes capables de se defendre des milliards d'agressions par armes sont les desormais celebres 'off duty cop', qui eux ont leur arme de service.Les autres crevent.

C'est la meme chose en fRance, ou une arme va te tirer d'affaire face a une bande de clowns agressifs, et te foutre dans la merde si jamais les autorites ont vent de son utilisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Firâs a dit :

Pour l'alcool il est interdit aux mineurs.

 

 Et ? Ta logique devrait donc te mener à être pour interdire le cannabis pour les mineurs et à le légaliser pour les majeurs ? Or quelque chose me dit que non. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Nigel a dit :

 

 Et ? Ta logique devrait donc te mener à être pour interdire le cannabis pour les mineurs et à le légaliser pour les majeurs ? Or quelque chose me dit que non. 

Bah vous avez tord, je disais plutôt que ce qui posait problème était la consommation des jeunes. Je ne suis pas contre l'autorisation pour les majeurs, juste que pour moi ça devrait être interdit jusque 25 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

à l’instant, Firâs a dit :

Bah vous avez tord, je disais plutôt que ce qui posait problème était la consommation des jeunes. Je ne suis pas contre l'autorisation pour les majeurs, juste que pour moi ça devrait être interdit jusque 25 ans.

 

  Donc encore une fois, on devrait aussi interdire l'alcool jusqu'à 25 ans ? Si on veut rester logique bien sûr. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×