Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/24/19 in all areas

  1. 4 points
    Ah, tu veux les dix grands classiques de la sociologie à lire avant de mourir selon Poney malgré le fait que lui même ne les a pas tous lu ? Here we go : - L'imagination Sociologique, Mills - Economie et Société, Weber - La Distinction, Bourdieu (mais s'il ne fallait en lire qu'un, je conseille toujours "le bal des célibataires") - La construction sociale de la réalité, Berger & Luckman - Stigmate, Goffman (ou alternativement "la présentation de soi") - Outsider, Becker - La Théorie de la structuration, Giddens - Le suicide, Durkheim - Essai sur le Don, Mauss (pourrait/devrait aller en anthropologie, mais bon...) - La théorie de l'action, Parsons Je pense que là, on a les 10 gros classiques mais pour être complet il faudrait rajouter les "pas vraiment de la sociologie mais presque" comme les ouvrages de Norbert Elias, Marx ou Tocqueville. Et pour les 10 classiques de l'anthropologie, qui est quand même "the real deal", hein, faut pas déconner : - Interprétation of culture, Geertz - Withcraft, Evans-Pritchard - La pensée sauvage, Levi-Strauss - The argonauts, Malinowski - Les mots, la mort, les sorts, Favret-Saada - Modernity at large, Appadurai - Stone Age Economics, Sahlins - How we think they think, Bloch - La production des grands hommes, Godelier (alternativement "l'énigme du don", si t'as lu Mauss, c'est la meilleure critique) - un Balandier, mais lequel... "Sociologie des Brazzavilles noires", ou "Afrique Ambiugue", ou "la situation coloniale", ou ses livres sur le désordre Tiens, je réalise que je lis la sociologie traduite et l'anthropologie en VO, curieux.
  2. 2 points
    génial, on est revenu à notre taux de chomage d'avant la crise de 2007 seulement 12 ans après, juste à temps pour se manger la crise de fin de cycle qui devrait tomber en 2020
  3. 2 points
    C'est un exemple ambulant du ressentiment au sens de Nietzsche Tout y est: le curé va culpabiliser le monde, passer son temps à geindre et vociférer qu'il vit dans le péché, sans jamais rien faire de constructif pour améliorer l'état du monde qui mérite de brûler dans l'apocalypse (à la rigueur, une poignée d'élus pourront former une "humanité nouvelle" dans l'utopie totalitaire du 4ème Reich écologiste). C'est vu et revu. Ce qu'il manque encore à l'écofascisme, c'est une Église pour transmettre le dogme in sæcula sæculorum. Mais vu sa conquête de la télé publique et des grands média, le processus est déjà en marche.
  4. 1 point
    Pour info, vous pouvez voir vos fichiers actuels à https://forum.liberaux.org/index.php?/attachments/ (Et éventuellement en supprimer pour faire plus de place)
  5. 1 point
    On peut n’avoir de respect pour aucun des deux.
  6. 1 point
    Très sincèrement, on ne peut pas faire n'importe quoi sur un monument classé. La tendance est plutôt au respect de l'existant et non à la réinvention idéale comme du temps de Viollet-le-Duc. Il y a donc, en principe, peu à craindre de "gestes artistiques" débiles. Que l'on construise aujourd'hui de belles choses dans un style moderne est une chose. Que l'on mettre un nez postiche moderne à un monument ancien est autre chose.
  7. 1 point
    Pour y être passé, je peux dire que bien plus que les profs, ce sont les élèves de sciences-po qui sont endoctrinés. Ils arrivent déjà formatés en première année et je me rappelle des efforts vains de certains maîtres de conférence pour les sortir de leur intégrisme. Après, on est bien d'accord que les intervenants à scpo sont majoritairement des soc-dem néo-keynésien. Mais leurs élèves sont des anarcho-syndicalistes ou des léninistes canal historique. En 2002, si les élèves de scpo avaient voté à la présidentielle, c'était Besancenot qui était élu au premier tour avec un score de république bananière. Donc si on doit remonter la généalogie du mal, ce dernier est déjà fait au moment de la sélection des entrants à scpo.
  8. 1 point
    Justement. C'est précisément parce que la vie est meilleure, que les sociétés réalisent des profits énormes, qu'on dégage une marge opérationnelle de folie, que la productivité a explosé, qu'on a maintenant les moyens de se payer des états obèses, et des A/R en mairie pour des cerfas à la con. On commence tout juste à sentir la douleur ; ça commence tout juste à piquer, alors que ça fait 40 ans qu'on fait des déficits, et 50 ans qu'on accroît nos besoins énergétiques. Même les classes les plus pauvres ont, de nos jours, l'eau, l'électricité, de la bouffe sans trop de difficulté, accès à un panier de soins minimum (au moins les urgences), etc. Même avec un état à ce point obèse, avec 2000 milliards de dettes et 1000 milliards de prélèvements à la con, on ne trouve que quelques dizaines de milliers de gilets jaunes. Il faut se rendre à l'évidence : on baigne dans l'opulence. Une partie a été achetée à crédit, ce qui va faire très mal quand on va devoir tout rembourser d'un coup, mais ça ne change rien : on baigne dans l'opulence.
  9. 1 point
    Par exemple pour British Petroleum, possédée en 1977 à 68% par HM Treasury et la BoE (le reste appartenant à Burmah Oil) : - IPO de 17% des actions en 1977 à 845p (sous un gouvernement Labour pour renflouer les caisses vidées par le socialisme, admirez l'ironie) - Thatcher arrive et vend un bloc de 5.17% à 363p, restent 45.83% - Le gouvernement se fait diluer jusqu'à 44.61% en 1980 par l'acquisition par BP de Selection Trust via une offre d'échange - Le gouvernement renonce à participer à une augmentation de capital (Rights Issue) en 1981 et vend ses droits pour £15m. L'Etat est encore propriétaire de 39.04% après l'opération - En 1983 un bloc de 130 millions d'actions (environ 8%) est mis en vente à 435p - En 1987, les 31.5% restant sont mis en vente en un bloc, à 333p Notes: - A partir du moment où l'entreprise a été introduite en bourse, aucune législation n'était nécessaire pour céder la participation résiduelle car il ne s'agissait pas de "major policy departure" - Chaque vente d'actions qui a suivi était entièrement garantie (underwritten) par les banques : HM Treasury était certain de récupérer 330p par action minimum, qu'elles trouvent preneur ou non sur les marchés (d'ailleurs ça a failli coûter bonbon à Goldman, Lehman, Morgan Stanley et Salomon Brothers cette histoire) Ces ventes d'actions secondaires sont aujourd'hui des ABB : Accelerated BookBuilding. Ça se déroule comme ça : - Le client signe avec une ou plusieurs banques un contrat qui engage les banques à racheter les actions à un prix convenu si elles n'arrivent pas à les vendre. - Pendant la journée de bourse, les banques sondent leurs clients importants (wallcross : communication d'information privilégiée donc le client doit donner son accord pour les recevoir puis s'interdire toute opération sur le titre) pour évaluer la demande et estimer les plus gros ordres - Une fourchette de prix est fixée, normalement avec une décote sur le cours de clôture - Juste après la clôture, les vendeurs ont quelques heures à peine pour appeler leurs clients (d'abord les sondés positifs puis les autres) pour remplir leur carnet d'ordre (book) - Une fois le book complètement souscrit, le prix final est fixé et les investisseurs se voient allouer entre 0 et 100% de leur ordre - A l'ouverture le lendemain, les actions baissent (en temps normal, elles baissent moins que la décote définitive de la veille) Si ça foire (i.e. si le book n'est pas suffisamment souscrit en bas de la fourchette), les banques se font "coller" (elles rachètent les actions au prix convenu). Par exemple Goldman Sachs s'est fait coller sur du Burberry l'année dernière (bon, le cours est remonté et ils ont fait une plus-value de $30m mais le risk management n'a pas aimé).
  10. 1 point
  11. 1 point
    Je crois qu'on est censé dire problématique. Héhéhé. Blague à part, le GamerGate a été une erreur stratégique majeure pour les SJW. Des centaines de milliers de jeunes hommes se réfugiaient dans les jeux vidéo dans un but escapiste, notamment pour s'éloigner le plus possible de la politisation grandissante de la vie. Les SJW, fidèles à leur âme puritaine (i.e. ne supportant pas que quelqu'un, quelque part, puisse avoir innocemment du fun), sont venus les faire chier. Or, venir faire chier de jeunes hommes, c'est toujours un mauvais plan, parce que c'est la classe démographique dangereuse par excellence (il faut vraiment ne rien connaître à la nature humaine, ou bien être animé d'un zèle de fanatique pour ignorer ce fait). Du coup, ces jeunes hommes se sont sentis agressés, et ont très souvent pris par réaction pure le parti opposé, les amenant ainsi à fréquenter certaines personnes qui n'ont plus eu qu'à "enrichir culturellement" ces nouvelles recrues à peu près vierges d'idées politiques (i.e. les redpiller à la convergence des luttes des mâles-pâles-hétéros-cis-scum, exactement comme les SJW wokent les leurs à l'intersectionnalité des "minorités"). TL;DR : sans SJWs, pas de GamerGate ; et sans GamerGate, pas d'alt-right. Bien joué, bande de cons.
  12. 1 point
    C'est intéressant : à quel point est-ce que l'anti-communisme a été un appeau pour droitard ? On pourrait faire le parallèle avec les commentaires sur Contrepoints d'ailleurs. Si c'est la critique du socialisme qui attire des gens vers le libéralisme, un glissement vers une autre chapelle aussi critique sur certains aspects n'est pas totalement surprenant, non ? La critique des journalistes, des féministes, des écologistes, etc. Sinon, pour en revenir au sujet du Grand Remplacement : Youtube m'a grillé et m'a carrément proposé une vidéo du Figaro. Je ne l'ai pas regardé (vu les intervenants) mais j'ai jeté un coup d'oeil aux illustrations et aux commentaires. A 7:55, les résultats d'un sondage sur le complot du Grand Remplacement : 25% des sondés d'accord avec l'idée que c'est un coup monté des élites politiques et médiatiques... j'ai du mal à croire que ce soit une opinion si minoritaire au fond. Et en lisant les commentaires, j'ai pensé à cet autre sondage : Globalement, on est toujours dans l'idée qu'il y a trop de noirs, d'arabes, de musulmans, etc. autour d'eux. C'est toujours la même rengaine : il suffit d'ouvrir les yeux pour le constater ! Même si on dépasse la question des chiffres, l'essentiel pour eux c'est la perception fantasmée de leur environnement et leur ressenti nourri de préjugés racistes : la couleur, l'accent, le prénom font la nationalité, la culture et les valeurs. Il suffit que le changement soit visuel pour que ce soit déjà un problème. Donc même en dehors de la question des chiffres, l'important ces le ressentis racistes / xénophobes : l'autre n'a pas la bonne couleur, le bon accent, le bon prénom...
  13. 1 point
    Simon c’est moyen mais ils ont eu la mauvaise idée de mettre “cacaboudin” dans le générique donc c’est non. Trotro c’est l’école du crime. Les Teletubies devrait être interdit. Petit ours brun c’est joli mais trop court. Petit lama ça sert à rien. Comme Babar, Petite princesse et Wissper. Le sexisme anti-hommes est trop visible dans Pepa Pig. Mais c’est drôle. Il y a comme un malaise avec Max et Ruby. L’impression que l’équipe bossait sur un film d’horreur en parallèle. Pour le coup, Barbie, c’est sûrement la même équipe que Deadpool, donc oui c’est drôle mais non. Charlie au pays des autocollants, Zac et Couac, Toby et Toni, Robocar Poli (sans parler de Mickey Mouse Clubhouse qui lui n’a aucun, mais aucun sens en plus d’être moche), sont le genre de dessins animés qui inventent un monde avec des règles/principes/lois naturelles qui n’ont rien à voir avec le monde réel. C’est une force mais aussi une faiblesse. Le mieux c’est Dany le tigre (et Puffin Rock parce qu’il y a Patrick Timsit en narrateur et que le dessin est superbe) : le monde réel mais simplifié, des leçons de morale, des valeurs positives, un parenting doux mais ferme.
  14. 1 point
    Si je m'en tiens à l'Indice de liberté économique de l'Institut Fraser, c'est faux. C'est bien sous la présidence de Reagan qu'il y a eu la plus forte progression de l'indice des libertés économiques. Par la suite l'indice n'a fait que stagner, jusque 2000, puis régression. Quant à l'apport de Thatcher, c'est encore plus frappant :
  15. 0 points
    J'avais oublié que pour te convaincre il suffisait de trouver un moyen pour dire que c'est la faute au gouvernement
  16. 0 points
    Oh, loin de moi l'idée d'y toucher avant le reste. L'état actuel des choses est un pis-aller et il faudrait engager de profondes réformes avant quoi que ce soit, bien entendu. Ma vision est peut-être simpliste, mais je n'en démordrai pas : soit c'est à l'état d'engager un certain nombre de dépenses, auquel cas il n'y a pas à tortiller du cul et chacun paye sa part, soit l'état n'a rien à faire dans cette histoire, et dans ce cas on n'en parle même pas. Si on parle uniquement défiscalisation, je ne suis pas sûr que dans une minarchie, il soit bien vu de donner pour la reconstruction de Notre Dame tout en donnant moins pour la justice. Mais on est dans le théorique, je vous l'accorde. En pratique, je trouve que déformer le concept de don défiscalisé en impôt flêché — car c'est bien vers ça que s'est orienté le débat, et pas de la simple defistalisation — c'est jouer avec le feu. C'est la porte ouverte au n'importe quoi côté citoyen (Georgette et ses oursons), et c'est la porte ouverte à la manipulation côté politique ("tes sous vont bien aller sauver les oursons, fais-nous confiance"). Je ne suis pas sûr que ça améliore la situation d'un point de vue libéral étant donné les monstres qui nous gouvernent. Cependant, si on se place d'un point de vue psychologique, la situation change substantiellement : c'est un moyen à pas cher de convaincre la personne moyenne qui entend le discours dominant à longueur de journée. J'y vois un cheval de Troie. Tu as raison, les riches n'ont pas à se soustraire à l'impôt, cependant [engager ici l'argumentation libérale sur laquelle on est tous d'accord ici].
  17. 0 points
    On pourra lire, si on s'intéresse au sujet, par exemple, cet article sur l'opposition entre I Kristol et M Oakeshott (Kristol avait demandé un texte à Oakeshott sur le conservatisme, qui ne lui a pas plu) https://home.isi.org/kristol-vs-oakeshott
  18. 0 points
    J'ai déjà fait référence deux ou trois fois sur le forum à Hypermind. C'est un marché prédictif, comme IEM, mais français (il y a aussi des questions sur l'international). Je m'étais bien amusé à l'époque du Brexit, des élections US et des élections FR (y compris élections PS, LR, Verts...). J'étais accroc. J'ai un peu abandonné depuis mais c'était très intéressant. Le blog du site, sur lequel ils font parfois le point sur les prédictions du marché VS celles basées sur d'autres méthodes : https://blog.hypermind.com/
  19. 0 points
    Et je suppose que @Tramp n'aime le Grand Palais que pour la verrière et pas pour les murs. En quelques décennies, on a complétement oublié qu'un bâtiment n'était pas qu'une forme ; c'est la rencontre entre une forme et des accessoires : des statues, des nervures, des colonnes et toutes ces choses. Sans les accessoires, vous ne faîtes rien qu'une forme. Et ça explique peut-être pourquoi la construction de grands bâtiments est passée d'un art complexe, avec moult corps de métiers qui s'accordaient pour faire ces accessoires, à un star system nombriliste où seul le nom de celui qui a fait "la forme" compte. Mais dans un simple crayonné imposé au monde par la malléabilité du verre, de l'acier et du béton, il manque quelque chose...
  20. 0 points
    C'est vrai que le nombre de conneries qui circulent sur FB est impressionnant...
  21. 0 points
    On peut dire que toute l'entreprise cultuelle est la symbolisation du monde. A ce jeu là c'est pas si débile de prendre un événement précis pour cristalliser une impression. C'est un peu ce qui se passe en histoire : j'imagine que la révolte contre la taxe pour le thé à Boston est vécue aujourd'hui de manière bien plus symbolique qu'elle ne le fut à l'époque. Si ça avait été filmé au jour le jour je ne pense pas que BFM en aurait fait sa une, ça devait pas être très impressionnant (quelques tonnes de thé à la mer : devant n'importe quelle préfecture de france il y a eu l'équivalent en fumier un jour ou un autre).
  22. 0 points
    En fait, c'était qu'une guêpe. Je crois. Sinon j'ai fait 1000 likes ahah
  23. 0 points
  24. 0 points
    Ça devient de plus en plus fasciste, dans le sens literal du terme, ou c'est juste moi ? On aura une forte incitation à sourire pendant le feu d'artifice sous peine de contrôle fiscal, ou pas encore ?
  25. 0 points
    Quelle pub trouves-tu dans la colonne de droite ?
  26. 0 points
    Le deuxième jour en 5 ans de Liborg où @NoName et moi sont tombés d'accord:
  27. 0 points
    Les universités privées touchent beaucoup d’argent public.
  28. 0 points
    En voyant les images de son arrestation je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux arrestations des dissidents soviétiques. L'occident est en train de mal tourner .
  29. 0 points
    Un joli cas concret de la non décidabilité du problème de l'arrêt. Je peux te citer en cours ?
  30. 0 points
    càd que si la contrepartie de la soupe à la moraline c'est un boulot une occupation un alibi pépère de compteur de pattes de grenouilles et un statut de superman sauveur de la planète, ça en séduit un paquet.
  31. 0 points
  32. 0 points
    Tu veux le faire exprès, tu n'y arriverais pas:
  33. 0 points
    Bon je sens que je suis à la limite de la limite donc je vais me coucher. Mais je maintiens mes propos. Franchement, qui aurait envie de voter Aurélien Veron ?
  34. 0 points
    ... et qui ne s'appliquent pas aux maths. Il est gentil, le Popper, mais il aurait dû préciser "sciences expérimentales", parce que c'est faux sinon.
  35. 0 points
    On en parle moins aussi grâce à la trimestrialisation du marronnier. Se distancer des chiffres du chômage est un des rares trucs intelligents qui auront été faits par ce gouvernement. L'emploi est un moyen, pas une fin, donner des objectifs de taux de chômage est d'une inanité abyssale.
  36. 0 points
    Lol, @poincaré, mon ex est en couple avec ton ex
  37. 0 points
    Jacques le fataliste et son maître (que personnellement je trouve quelques milliard de fois mieux que Candide ne serait-ce que parce qu'il a changé la notion de roman), La religieuse
  38. 0 points
    Mais je suis plus radical : il le semble que le simple fait de parler de théorie pour ce sujet est une erreur. Je dois voir comment il définit la conscience et notamment traite l'aspect réflexif (la conscience de la conscience) de cette dernière... Qui conduira a un paradoxe dans sa théorie. Au mieux il aura une théorie inconsistante comme Frege.
  39. 0 points
    Impossible à savoir. Probablement peau de zob à côté de Gorbatchev et de l’Afghanistan. Ben Laden a peut être fait plus.
  40. 0 points
    Vous voyez, les Allemands n'ont raflé aucun gamin pendant la guerre ! « Les enlèvements d’enfants font partie d’une des plus grandes peurs contemporaines, on en parlait déjà en accusant les soldats allemands de rapt pendant la guerre », explique Aurore Van de Winkel, une chercheuse spécialisée dans l’étude des phénomènes de rumeurs https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/26/pourquoi-les-rumeurs-d-enlevements-d-enfants-dans-des-camionnettes-blanches-sont-si-tenaces_5441575_4355770.html Y a des exemples qui sont quand même malheureux .
  41. 0 points
    Tu l'as lu ? Tu connais le contenu ? Ça peut très bien être une manière détournée de prendre le contre-pied d'une idée bien répandue.. Oui, bon, bien sur, il faut faire abstraction des deux couleurs choisies pour la couverture, ainsi que de l'historique de publication des auteurs J'aime comparer leur introduction : à la conclusion de l'imMonde :
  42. 0 points
    Ce sont les 2 neurones (je m'avance) de Maduro qui sont sabotés.
  43. 0 points
    J'avoue que parfois c'est difficile. C'est surtout que le temps est changeant : il peut y avoir un grand ciel bleu à un moment et pleuvoir à verse une heure après. Mais bon on s'y fait.
  44. 0 points
    ... Il me semble que ça ferait quasi toute la matière d'un sympathique petit article pour CP.
  45. 0 points
    a/ parce que les autres pays limitrophes s'acheminent vers l'heure d'hiver ; bonjour la synchronisation avec eux, les voyages internationaux, le commerce, etc. C'est grotesque, c'est créer des casse-tête pour rien. b/ parce que biologiquement, nous sommes calés sur le soleil ce qui devrait amener à choisir aussi proche que possible de GMT pour la France. J'entends l'argument "c'est une pure convention" sauf que cette convention influe sur des millions de choses de nos jours (depuis le juridique jusqu'aux systèmes d'informations) et que changer brutalement d'une convention à une autre (passer 6h du matin à 0h "comme les Ethiopiens") serait un coût abominable pour l'économie en ajustements divers (btw l'Ethiopie est à GMT+3 nonobstant les coutumes locales). L'autre point, c'est que l'usage d'un décalage important va inévitablement grignoter les heures de sommeil qui sont déjà biologiquement pas assez nombreuses pour la plupart des Français et qui vont donc encore en sucrer 1h "parce que c'est bien les longues soirées d'été en hiver - lol". Remarque, pour un peuple déjà abruti par les téléniaiseries, ça passera tout seul .
  46. 0 points
  47. 0 points
    et Rennes J'avoue que j'étais parti du principe que c'était ce qui allait se passer
  48. 0 points
    Tiens, par curiosité malsaine, tu as une source? (vraie question™) Sinon, Ce serait bien de sortir de ce procès en sjwisme à la con.. (Les vrais sjw sont déjà assez pénibles/toxiques/insidieux de base. Si en plus on pouvait éviter de tomber dans de la chasse aux sorcières/filtre parano déformant des qu'on a un perso de fiction pas blanc..)
  49. 0 points
    J'ai trouvé un truc sympa à côté de chez moi
  50. 0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...