Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 26/08/2017 dans toutes les zones

  1. 11 points
    La moderation recrute, envoyer vos CV et lettre de motivation en MP a @Librekom Le nombre de postes ouverts est peut etre egale a zero, peut etre pas, on ne sait pas encore, mais j'ai bien envie de savoir qui a envie de participer et pourquoi et selon les profils et motivations que lón recoit, je deciderais en concertation avec l'equipe existante de qui sera recrute ou pas. Le but est de trouver des gens motive, et passione, pour faire respecter la charte du forum et l'animer comme il le merite
  2. 8 points
    He oui. J'avais vu quelques cas au début de la crise venezurlienne il y a deux trois ans. Depyis je me sers systématiquement de l'exemple du journal privé de papier pour expliquer aux gauchos pourquoi les libertés économiques sont des libertés politique.
  3. 8 points
    Comme vous les savez sans doute Contrepoints, le forum et d'autres projets sont le résultat du travail de l'association liberaux.org (pour en savoir plus). Pour aider à faire avancer vos idées, vous pouvez y cotiser. Le minimum est de 30€ mais toute cotisation supérieure est appréciée. Toutes les informations pour cotiser sont sur cette page. En résumé: Virement Titulaire du compte : Association liberaux.org IBAN : FR76 1027 8073 7400 0200 2500 142 BIC (Bank identification code) : CMCIFR2A Domiciliation : CM LYON PERRACHE Chèque Les chèques sont à libeller à l’ordre de l’association liberaux.org, et à envoyer à l’adresse suivante : Liberaux.org, 22 rue Guy Môquet, 75017 Paris Bitcoin Adresse : 1DUFtDGbe2vDrmqN3zSUHxwMy8d92PyifE Paypal est aussi possible en l'absence d'autre possibilité mais nous vous demandons d'éviter en raisons des frais. N'oubliez pas que si vous êtes un contribuable français, pour 100€ de don, vous réduisez votre IR de 66€ et ne payez en fait que 34€ !
  4. 6 points
    Je vais tenter un étude très représentative sur mon Twitter mais je pense qu'on peut enfumer le débat en établissant le fait que l'écriture inclusive est un marqueur des classes socioprofessionnelles supérieures et que sa propagation n'amène qu'à créer plus de distance entre les classes aisées, universitaires et bourgeoises et les prolétaires qui ne sont pas en mesure de recevoir ce genre d'éducation.
  5. 6 points
    Il faudrait quand même préciser dans cette affaire que le référendum est illégal au regard de la loi et de la constitution espagnole, que le gouvernement catalan en a été clairement avisé, que c'est un juge qui a ordonné les perquisitions et uniquement en rapport avec l'organisation du référendum - vu qu'il est illégal, que si ce referendum se tenait, il n'offre aucune garantie de transparence (on ne sait rien des urnes, rien de l'organisation ...), qu'il a été décidé le 6 septembre dernier par un parlement catalan à moitié vide où les opposants ont découvert le projet au dernier moment et n'ont pas pu s'exprimer. Tous les partis opposés sont d'avis que les indépendantistes au pouvoir (parti CDC) ont imposé leurs "procédures de bandits" : « Tout cela est un acte antidémocratique sans précédent. Nous ne pouvons pas valider cette loi ni la procédure de bandit avec laquelle il est prévu qu’elle soit adoptée. Vous brisez la démocratie », a ainsi déclaré le député écologiste catalan Joan Coscubiela, qui défend pourtant l’organisation d’un référendum d’indépendance, mais légal, concerté avec Madrid et disposant de toutes les garanties. http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/06/le-parlement-catalan-adopte-la-loi-prevoyant-un-referendum-d-autodetermination_5182004_3214.html Et en parlant de bandits, il faut savoir que le parti CDC qui règne sur la Catalogne depuis pas mal de temps, est totalement corrompu et se comporte comme une véritable mafia, les affaires des uns succédant aux affaires des autres avec une régularité d'horloge. Par exemple : http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/03/10/les-nationalistes-catalans-cernes-par-un-scandale-de-corruption_5092457_3214.html Il faut savoir que la Catalogne est la troisième région la plus endettée d'Espagne, et que chaque fois qu'il a fallu éponger les déficits (cas des JO, ou cas de la faillite frauduleuse de la Banca Catalana dans laquelle le fondateur de CDC Jordi Pujol avait les mains jusqu'au coude), les indépendantistes n'ont jamais eu de problème à voir le contribuable espagnol venir à leur secours. Ce projet d'indépendance a peut-être un sens chez une petite moitié des Catalans qui revendiquent leurs particularismes, mais pour les politiciens de la CDC au pouvoir et leur alliés, c'est aussi une façon de se soustraire aux investigations espagnoles au regard de la corruption qui les ronge, et se retrouver face à des juges catalans plus compréhensifs.
  6. 6 points
    En fait, l'exemple de ce qu'il se passe aux États-Unis est la démonstration que je cherchais concernant l'intuition dont je fais part dans ce post. Si le libéralisme n'est pas aussi défendu au nom de valeurs humanistes (valeurs sans lesquelles notre doctrine ne tient par ailleurs pas debout), et bien, les soi-disant libéraux n'auront aucun scrupule à abandonner nos valeurs au profit du premier rhéteur démagogue liberticide qui leur promettra de satisfaire leurs passions (les fumeurs de joint voteront pour les écolos, les xénophobes pour l'extrême-droite, etc). C'est ce qui s'est passé aux USA : on a vu le vrai visage de certains de nos soi-disant alliés tels que Rockwell ou Block, entre autres.
  7. 6 points
    On pourrait commencer par faire remarquer que si les pouvoirs publics (ici la mairie) ne se mêlaient pas d'art et de politique culturelle, le problème ne se poserait pas. Mais ce serait sûrement sous-estimer les velléités de censure et de contrôle d'autrui des néo-féministes. Procédons donc à l'expérience de pensée suivante: supposons qu'un collectif de tendance conservatrice et/ou religieuse, choqué par les mêmes images, ait demandé leur retrait en dénonçant une vision "dépravée et pervertie" de la femme ? Aurait-il trouvé un quelconque relais médiatique ? Il est bien plus probable que des hordes d'écrivaillons soient montés au créneau pour dénoncer la vision "ringarde" des "réactionnaires rances et nauséabonds", etc, etc. Et que n'aurais-t-on dit sur la laïcité mise en danger, etc. Ce qui suggère que certains prétextes à la censure puritaine marchent mieux que d'autres. Et que notre magnifique gauche progressiste est aujourd'hui une bien plus grande menace contre la liberté d'expression, l'art libre, la satire, l'esprit gaulois.
  8. 5 points
    1) Quel délire collectiviste ? 2)Si on parlait de syndicalistes CGT, on n'entendrait pas parler de délire collectiviste. 3)Etant donné que ces cibles ont été faite par une entreprise américaine qui a arrêté la production et que dans certains pays comme la France, les cibles en forme humaine sont interdites, l'hypothèse la plus probable c'est que ca n'a été utilisé que par le DHS. 4) C'est marrant les réflexes que la vue d'un uniforme peuvent déclencher chez certains. Les policiers regroupent tous les critères des catégories dont les éditorialistes libéraux se moquent à longueur de temps avec plus ou moins de bonne foi : hyper-syndicalisation, fonctionnaires, pouvoir largement arbitraire, irresponsabilité-impunité, forte politisation, manque des moyens, mais là, tout à coup, il faut bien prendre de grosses pincettes. Pas d'amalgame.
  9. 5 points
    @PABerryer : pour répondre à ta question de vendredi, l'expression "altright" viendrait effectivement, d'après Spencer, de P. Gottfried. Celui-ci cherchait un terme pour parler de cette frange du conservatisme radicalisé (VDare, The occidental observer, Takimag, etc), en rupture de ban, et qui s'est recentrée sur les questions d'identité et les problèmes générés par le multiculturalisme (jusqu'au racialisme) contre un conservatisme mainstream jugé trop accommodant avec la gauche et dominé par les thématiques néoconservatrices. Maintenant, cette définition, qui tend à mettre au centre du phénomène ses éléments les plus radicaux (enfin parmi les plus radicaux) et les plus identifiables, lui fait perdre son caractère original, à savoir le côté guerre culturelle online informelle, finalement intellectuellement d'assez basse intensité mais politiquement très efficace. La journaliste Angela Nagle en parle comme d'une contre-révolution digitale sans leader dont l'un des épicentres est 4Chan. Ce qui est marquant ici, c'est la constellation de blogueurs, de youtoubeurs mais aussi de contributeurs anonymes qui ont construit ce truc (et même déplacé le débat public vers eux). Comme le disait ElTourist je crois, si on cherchait un équivalent français, c'est du côté des Valek et compagnie qu'il faudrait chercher avec de voir de Benoist ou je ne sais qui. Pour finir sur cette question d'alt-right, j'ai l'impression que plusieurs personnes ont cherché à s'approprier la marque quand elle était une valeur montante dans la droitosphère, et cela jusqu'à Charlottesville. A ce moment-là, curieusement, seuls les plus radicaux semblaient tenir à l'étiquette. Je précise que je ne suis pas le mieux placé pour parler de l'alt-right : je pense qu'il y a des gens qui sont bcp plus au fait que moi sur le phénomène, qui, comme je le disais dans l'autre post, me semble un peu nébuleux, lointain et assez moyennement intéressant au fond (je ne suis pas assez nerdy). Je pense avoir de la matière pour un article mais pas plus. Sinon, quelques remarques en complément : Je suis frappé par l'européanisation de la frange alt-right de l'extrême-droite, qui tente de concilier des thèmes classiquement libéraux avec d'autres, qui viennent en général du folklore de la nouvelle droite au sens large, ce qui donne parfois des synthèses assez boiteuses entre HH Hoppe et A Douguine. Je relis mon post précédent et m'aperçois qu'en cherchant à expliquer la porosité entre une certaine extrême-droite américaine et le milieu libertarien, j'en viens à oublier l'essentiel : il est tout à fait possible que beaucoup de libéraux et de libertariens estiment leurs propres théories pleines de trous, et donc incapables de répondre aux problèmes les plus anxiogènes qui se posent aujourd'hui sur le sol américain. L'immigration, l'identité nationale, la désindustrialisation, la menace du déclassement et les tensions raciales sont tout en haut de l'agenda politique commun américain (un peu comme en Europe, même le ton du débat public me semble bcp plus acrimonieux aux USA), et les réponses politiques données par les libéraux sont diverses, et assez diversement appréciées. Parmi les plus communes, il a le déni, à savoir que ces problèmes généraux finalement n'en sont pas, qu'ils peuvent être ramenés à des problèmes plus simples (économiques par exemple), ou seulement aux yeux de ceux qui sont obsédés par lesdits problèmes. Il y a l'acceptation optimiste : ce ne sont pas des problèmes, mais des transformations qu'il faut accepter comme des événements météorologiques. Il y a la sortie des querelles internes au libéralisme (qui revient en fait à un retour au clivage droite gauche classique) : les problèmes mentionnés plus haut ne rentrent pas dans les problèmes posés par la casuistique ordinaire du libéralisme politique contemporain (ou alors très rarement), il n'y a donc pas de métaphysique idéologique particulière à respecter pour les traiter. Il y a aussi la tentation de réduire ces problèmes à des problèmes uniquement moraux, ce qui revient bien souvent à réintroduire des jugements de classe, et à retrouver derrière eux la fameuse division entre gagnants et perdants de la mondialisation, ou somewhere populism et anywhere liberalism. Bien entendu je vais vite ici, mais c'est une nouvelle fois prendre les problèmes du moment de manière abstraite. Plus particulièrement, le libertarianisme le plus radical est assez générateur d'apories politiques parce qu'il existe un gap assez notable entre théorie et pratique, entre l'idéal de la société de droit privé et le second best (une chose que Tucker a bien vu d'ailleurs, quand il critique le "brutalisme " de certains libertariens... Même si sa solution ne me paraît pas très intéressante) : c'est dans cet interstice que se loge toutes les ambiguïtés et qu'on retrouve des querelles assez classiques entre droite et gauche, intérêts particuliers contre intérêts particuliers, etc. Toutes ces réponses ont en commun de parler le langage de l'universalisme abstrait, qui après tout est la marque de fabrique de la plupart des libéralismes politiques (et la condition de sa transposabilité à toute l'Humanité) : cela peut aussi apparaître comme un obstacle épistémologique à notre propre manière d'envisager le monde quand on le naturalise trop : du coup, l'option culturaliste radicale offerte par la frange néo-droitière de l'alt-right peut apparaître à la fois comme une grille d'analyse particulièrement rafraîchissante, disruptive et singulière au sein d'une offre idéologique "droitière" dominée par le libéralisme (en tout cas aux usa).
  10. 5 points
    Les liberaux devraient avoir leur fete de l'Huma. Ca servirait d'intersection des luttes : asso pour légaliser la weed, la prostitution, d'automobilistes, des entrepreneurs, des militants du port d'arme...
  11. 5 points
    Bon ok la nana débarque un peu mais c'est pour dire que nommer Bern responsable d'un projet de conservation du patrimoine, c'est comme nommer Julien Lepers responsable de la rédaction d'une encyclopédie, c'est plonger tête la première dans l'erreur d'attribution. Tout le monde peut lire des fiches, ça n'a rien à voir avec l'expertise réelle dans le domaine considéré. Par ailleurs, une telle mission pose de manière criante le problème de la définition de ce qu'est le patrimoine historique. Choisir Bern, c'est choisir de manière assez claire : le patrimoine, c'est l'ensemble de ce qui a été commandé par les puissants avec l'argent public et qui en met plein la vue. Les gros châteaux, les grands tableaux, etc. Cool. Le patrimoine, on peut aussi considérer que c'est un chemin ouvert de temps immémorial et entretenu par des générations de péquenauds anonymes. Des terrasses à flan de colline ou de montagne du même acabit. Une forêt de chênes, toute simple, mais qui n'existe que parce que par une exploitation forestière continue pendant des siècles. Que c'est l'accumulation d’aménagement des côtes : digues, ports, etc. Les traces de travaux importants et/ou d'excellence se cachent dans mille recoins, bien au delà des édifices tout en marbre et en dorures. On pourrait aussi parler du patrimoine intellectuel, du patrimoine biologique (variétés cultivées et animaux d'élevage d'importance historique), qui sont aussi des pans du patrimoine culturel. Ensuite, comme ça a déjà été relevé : des gens sont déjà payés pour ça. Il existe même depuis 2004 un "conseil national de l'inventaire général du patrimoine culturel". http://www.inventaire.culture.gouv.fr/ Alors pourquoi Bern, pourquoi cette mission, sinon pour faire un coup médiatique de plus ?
  12. 5 points
    Il faudrait s'intéresser honnêtement aux préoccupations du régime (ie sa sécurité) et faire du donnant-donnant. Ce que les Chinois et Russes ont d'ailleurs proposé et que les Americains ont catégoriquement refusé, parlant d'insulte. Il faut discuter, comme cela a été fait avec Cuba ou avec l'Iran (et que Trump menace de jeter aux orties)... Il faut arrêter de "négocier" à l'Americaine : "cède à toutes les exigences et après on discute peut-être." Ils ont cette mauvaise habitude depuis la 2e guerre mondiale : une seule option possible pour l'adversaire : la capitulation sans condition. C'est assez ironique vu leur position lors des négociations de Versailles en 1918-9. Reconnaitre la Corée du Nord ne coûterait rien aux US, à la France et au Japon, serait un alignement sur la quasi-totalité de la communauté internationale. Ce serait un pas en avant qui signalerait bien qu'ils ne veulent pas envahir la Corée. Y mettre une ambassade permettrait en plus de mieux connaître le pays et donc de faciliter les discussions et limiter les incompréhensions qui peuvent mener à la catastrophe. La Corée sous Kim Jong Un et à la fin des années Kim Jong Il a commencé à s'ouvrir un peu (plus de touristes, plus de commerce international, plus de liberté économique). Il aurait mieux fallu encourager ces politiques plutôt que de les soumettre à un blocus. Tu peux être ouvert autant que tu veux mais si de l'autre côté, tu es sous embargo généralisé, ca ne change pas grand chose. Une bonne partie des revendications coréennes sont partagées par la Chine, ce qui permettrait de faire d'une pierre deux coups pour les Americains. On est vraiment dans une situation où, objectivement, les Americains sont dans la position de faire des concessions peu coûteuses pour des benefices assez importants (et des economies pour le contribuable Américain).
  13. 5 points
    Mon opinion est que la PMA ne devrait pas être remboursée du tout, à personne. Ne pas pouvoir avoir d'enfant, ça n'est pas une maladie, cela ne met pas en péril la vie ou la santé de l'individu. Cela dit, dans un monde libre, peut-être y aurait-il des assurances proposant de le faire? Dans ce cas, rien à redire.
  14. 5 points
  15. 5 points
    Laissez-lui sa chance les gars, enfin. LR est quand même le meilleur espoir des libéraux. TO COPY/PASTE IN A TXT
  16. 5 points
    1) Changement climatique 2) Guerres Donc un truc qui fait des dizaines/centaines de milliers de morts humaines par an est moins grave qu'un réchauffement de 3°C d'ici un siècle. M'OK. CMEF.
  17. 5 points
    Non seulement ce n'est pas ce qui a été choisi mais en plus, ils ont récemment encore plus étatisé : https://www.google.fr/amp/www.la-croix.com/amp/1200841359 Si les gens payaient pour visiter (ce qui se fait dans beaucoup de lieu qu'on visite), ils seraient sûrement aussi plus exigeant sur la qualité du service (qui de mémoire est assez pourrie au Mont). Privatiser le Mont (en faire une ville privée quoi) c'est presque un cas d'école en plus (une seule entrée pour filtrer, très peu d'habitants...) Mais les gens ne veulent pas de solutions à leurs problèmes, ils veulent le beurre, l'argent du beurre et le bâton de la crémière.
  18. 5 points
    Bah. Déballage de vertus, ça suppose des vertus concrètes qui s'incarnent dans des actions vertueuses. Or le virtue-signalling n'est pas vertueux, il est égotique, narcissique, paresseux, conformiste et plein d'autres vices encore.
  19. 5 points
    Les forcer à travailler non. Mais il y en a plein au Quebec qui bossent pour aider leur famille (quand c'est toi qui achète tes fringues, paie tes sorties - scolaires ou non - et tes livres d'école plutôt que tes parents ou que tu leur file de l'argent tout court). C'est aussi pratiqué au Portugal de ce que j'en ai discuté. Il y a tout autant de gens qui en auraient besoin en France et qui n'ont du coup pas le choix de devoir se priver.
  20. 4 points
    Melenchon n'aura été qu'à quelques millions de voix de gagner les élections allemandes…
  21. 4 points
    Je pense qu'au vu des résultats Google, les femmes enceintes devraient commencer à s'entraîner avec des photos de flics qui ont dégainé.
  22. 4 points
    Je n'ai rien fait non plus pour que cela leur arrive.
  23. 4 points
    Si ce n'est jamais arrivé, y a peut-être d'autres priorités coté entrainement. (Sauf si bien sur la police américaine est déjà tellement efficace qu'il ne reste plus qu'à s'entrainer contre des menaces imaginaires)
  24. 4 points
    Dude. T'es sur liborg. Pas sur socdem.org.
  25. 4 points
    Emery a intérêt à vite remettre de l'ordre avant que ça parte en sucette. La guerre des melons va enfler sinon. Hier soir alves qui prend le ballon à Cavani, Neymar qui insiste pour tirer le penalty et met Cavani dans une situation de merde pour e tirer. Je sens qu'il va y avoir des clans qui vont se former. Les brésiliens et les autres. Ca va être un défi pour Emery. C'est là qu'un entraineur de renom sait se faire entendre, parce qu'il a l'autorité sur les joueurs qu'Emery va avoir du mal à avoir s'il attend pour les mettre tous au carré. Ce serait un beau gâchis quand même.
  26. 4 points
    Depuis le debut du processus separatiste il y a quelques annees, ca se passe assez pacifiquement, sauf quelques illumines tres rares. Cuturellement non. La moutarde a commence a monter quand la repartition du budget de l'Etat specifique alloue aux communautes autonomes a tourne au desavantage de la Catalogne dans les annees 2000 (l'Espagne n'est pas un Etat federal, ce sont des regions autonomes sur le plan des competences et des depenses, mais pas sur le plan fiscal ). On a une redistribution massive vers les regions du centre et du sud. Valence est egalement defavorisee, la communaute de Madrid est egalement defavorisee dans le budget alloue aux communautes autonomes, mais etant la capitale elle profite par ailleurs dans le budget global de l'Etat d'une redistribution favorable. Quant au Pays basque, le regime foral reconnu par la constitution espagnole de 78 donne a la region l'autonomie fiscale, donc il n'est pas concerne par tout ca, ce qui explique aussi peut-etre pourquoi les velleites separatistes y soient moins intenses en ce moment. La goute d'eau qui a fait deborder le vase c'est le refus du tribunal constitutionnel espagnol de valider le nouveau statut d'autonomie de la region valide par referendum par les catalans, ou encore le modele educatif de la region (tout aussi sovietique que dans le reste de l'occident). On est au debut des annees 2010. La crise est passee par-la aussi, mais ce n'est pas le plus important. Un referendum sur l'independance donnerait un coude a coude important. Barcelone et sa banlieue sont plutot unionistes, mais pas le reste de la region. La seule solution c'est que le gouvernement espagnol transfere l'autonomie fiscale, et accepte dans le meme temps d'amender la constitution espagnole pour reconnaitre le droit de secession, ce qui permettrait un processus pacifique et ordonne de transfert d'actifs et de competences, mais aussi et surtout de proteger les droits individuels de ceux qui veulent se separer de l'Espagne, tout comme ceux qui desireraient ne pas se separer de l'Espagne. Ca parait complique mais ce n'est pas infaisable ni impensable. Concretement si la majeure partie de la region veut se separer de l'Espagne, un processus en bon et du forme leur donnerait la possibilite de le faire, mais si Barcelone et sa banlieue ne veulent pas, on peut parfaitement penser qu'elles puissent rester une enclave espagnole dans le meme temps. Un peu sur le modele de la loi sur la clarte referendaire au Canada https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_la_clarté_référendaire Cette loi a eu un triple interet: le gouvernement canadien en est ressorti grandi aupres des quebecois, les nationalistes quebecois ont eu gain de cause, les choses ont ete clarifiees reduisant l'incertitude que peuvent generer ces processus. Et donc paradoxalement on a meme vu un recul du separatisme quebecois depuis.
  27. 4 points
    J'ai du mal à percevoir une unité profonde dans l'alt-right (mais je continue de me renseigner), et donc beaucoup de mal à lui attribuer une visée unifiée ou unique, si ce n'est tactique, sur internet, pour troller à peu près les mêmes personnes (en gros les progressistes et la gauche morale). Il se trouve que j'ai commencé à prendre des notes et à lire sur le sujet pour un article, et au stade où j'en suis, je perçois quand même une certaine asymétrie entre ce qui se passe en France et aux USA en termes d'ampleur et de radicalité : la frange la plus idéologiquement marquée de l'alt-right, qui est très clairement à l'extrême-droite (NS ou NR), cherche à déplacer le centre du débat politique US vers elle en profitant du climat d'anxiété politique contemporain lié à la crise d'identité nationale, à l'immigration et au terrorisme. La porosité est rendue possible entre libertariens et extrême-droite, curieusement vu de loin, parce que le mouvement libertarien aux USA a une existence sociale réelle (contrairement à ce qu'on trouve en France) : ce n'est pas seulement quelques intellectuels et quelques think tanks, mais des réseaux beaucoup plus développés et beaucoup plus denses, ce qui fait qu'il y a un véritable enjeu pour la droite de la droite à intégrer ce mouvement pour convaincre. Je pense qu'il faut garder à l'esprit qu'en gros, les libertariens us, c'est aussi le plus gros vivier de jeunes "à droite", et que c'est donc le milieu le plus intéressant à faire basculer (et le plus demandeur en termes de formation politique). Autre chose, qui d'ailleurs n'apparaît pas dans le livre de S. Caré sur le mouvement libertarien comme mouvement politique : contrairement à ce qu'on trouve en Europe, et particulièrement en France, l'extrême-droite radicale US est libertarienne (cf le livre de P Gottfried sur le conservatisme par ex) : le mouvement conservateur américain quand il naît dans les années 50 écarte deux franges idéologiques pour se constituer : les extrémistes du KKK et de la JB Society et les libertariens, alors associés à la vieille droite d'avant-guerre (c'est deux décennies plus tard qu'ils vont se 'gauchiser'). Cela ne veut évidemment pas dire les libertariens sont d'extrême droite, mais qu'il existe une culture us commune anti-fédéraliste, hostile au gouvernement, attaché à la propriété, etc qui a des traductions idéologiques voisines, ce qu'on a très bien vu avec la campagne de Ron Paul. Le milieu libertarien US n'a pas son équivalent en France, et ne suscite donc pas la même convoitise. Il n'est ama pas vraiment un terrain de braconnage pour une extrême-droite tercériste qui, en plus de ça, culturellement, est très hostile au libéralisme et au capitalisme. Parler de "droitisation" me paraît donc être un sujet tout à fait légitime, mais ama, il ne faut pas trop la lire à la lumière de l'expérience US, marqué par l'intrusion de la culture trash internet et du national-socialisme (une frange visible de l'altright), mais plutôt à la lumière de ce qui se passe en France, à savoir la droitisation de tout le spectre politique (cad le consensus entre droite/gauche sur un agenda politique qui autrefois était cantonné à droite). Enfin bon, je réfléchis encore sur le sujet : ces querelles ont quand même pas mal bousculé l’establishment conservateur et libéral US.
  28. 4 points
    Ce serait interessant de faire une comparaison des réponses française et hollandaise. Sur un fond d'analyse plus générale de la situation économique, et sociale ; j'ai cru comprendre que du côté hollandais, c'était plus apaisé
  29. 4 points
    Après, 53km², 35000 habitants. Tu balances 500 gendarmes, c'est pas le truc le plus compliqué pour la France et tu fais la loi sans problème. Le pouvoir français est aboulique dès que ça concerne le régalien. Faut vraiment que je m'inscrive à un club de tir...
  30. 4 points
    Je ne pensais pas que Razorbak, pourtant lecteur de philosophie, tomberait dans le mythe du sur-homme rando-libéral libre de toute attache culturelle, sociale ou familiale, cette feuille blanche humaine, ce simple amas de cellules sur lequel le passé n'a ni prise ni effet et qui s'auto-détermine par sa simple volonté propre, sans oublier cette paresse intellectuelle liborgienne de considérer que tout ce qui relève d'un ensemble plus grand que l'individu est forcément constructiviste et socialiste (sauf s'il s'agit de parler des journalistes, des politiciens ou des socialistes, là c'est bon).
  31. 4 points
    N'imp, Durkheim, 1912, formes élémentaires de la vie religieuse. De manière générale, les religions sont formatrices d'identité et de culture environ 150 000x fois plus que les idées politiques, c'est la base depuis Neanderthal. Pas comprendre ça, c'est pas comprendre le monde actuel (et je parle pas que des attentats).
  32. 4 points
    En gros : - Bitcoin était au début illimité en taille de bloc. - Nakamoto s'est dit : oui, mais avec des frais de transaction nuls, on risque d'avoir des petits malins qui font du spam (qui pourrissent avec des blocs trop gros où il n'y a que des transactions de merde dedans, genre un satoshi qui va et qui vient entre deux adresses pendant 5000 transactions, et ce pour un coût nul) et après on se retrouve avec un bloc énorme qui restera dans la blockchain pour toujours. Donc on va limiter la taille des blocs à 1 Mo (arbitrairement). A l'époque, c'était trèèèèèèèèèès suffisant. - Zut, Bitcoin a du succès, plus vite que prévu. Les transactions s'entassent. Pour passer vite, il faut payer le mineur. Les frais grimpent. - Discussions animées entre les devs sur /r/bitcoin et bitcointalk ; Nakamoto s'est barré, petit à petit, l'équipe de dev s'est fait remplacer par des devs dont une part croissante en provenance de blockstream (dont l'historique et l'actionnariat sont intéressant). - Censures massives sur reddit dès qu'il s'agit d'argumenter en faveur de l'augmentation des blocs. La seule solution retenue par l'équipe de dev officielle, Bitcoin Core, sera le déport d'une partie des infos de transaction hors des blocs (i.e. : on gagne 40% de la taille des transactions, les infos étant écrites ailleurs - off chain) ; autrement dit, Segwit permettrait sur le papier de gagner 40% de taille sans toucher à la taille des blocs. Et cela permet de "faire la place" à Lightning Network (LN) qui autorise les transactions rapides (immédiates) en P2P entre vendeur et acheteur, off chain, avec settlement sur la chaine principale moins fréquents. Exactement comme Mastercard ou Visa (qui font du settlement toutes les heures / les jours). - Oui mais voilà : la plupart des utilisateurs (et une partie croissante des devs) ne veut pas de segwit ni LN : augmenter la taille des blocs résout bien le problème, au moins dans l'immédiat. Clash. - Bitcoin Unlimited et XT et Cash se développent pour offrir un bloc plus gros, variable, et jusqu'à 8 Mo. Finalement, en août, c'est le fork. - Les mineurs se tâtaient : soit ils suivent Core (et Segwit), soit ils risquent de perdre leur investissement avec Cash mais voient les blocs augmenter (ils sont très majoritairement partisans eux aussi des gros blocs). Bilan : ils acceptent Segwit. La plupart l'acceptent au proviso impératif de passer à un bloc plus gros dans la foulée (Segwit2x , blocs de 2 Mo). Core refuse mordicus. - Pour le moment, Segwit2x représente plus de 85% des mineurs (qui veulent donc augmenter la taille des blocs). Core refuse toujours autant. - Novembre : on va voir ce que ça va donner : a/ rien : les mineurs lâchent. Core gagne. BTC continue. BCH continue. Tant qu'il n'y a pas d'outils pour acheter vendre des BCH pour le dernier km (commerçant), BCH est voué à devenir une pure monnaie de spéculation. b/ Core lâche. BTC continue, en segwit2x. Core désavoué doit revoir son roadmap et sa stratégie. Je pense que Blockstream en prendrait un coup. Visa et Mastercard grognent. BCH dans la même situation que ci-dessus. c/ Core ne lâche pas. Les mineurs non plus : fork. BTC d'un côté (tenu par les mineurs qui auront la chaîne la plus longue), Core de l'autre (qui n'intéressera plus personne puisqu'il n'y aura pas grand monde pour valider des transactions de plus en plus absentes), et BCH. Souci pour c : si dans a & b, la différentiation produit BTC vs BCH est claire (l'un contient Segwit(2x), pas l'autre, l'un peut grimper à 8Mo, l'autre se contente de 2 Mo max), dans le cas c, c'est la foire et le BTC Core n'apporte rien de mieux que BTC 2x ni BCH (8Mo). Voilà un résumé. Imagine pour le profane. Et imagine pour celui qui doit prendre une décision : j'ai N BTC, que dois-je faire d'ici là ? Acheter des MacronCoin ?
  33. 4 points
  34. 4 points
    coucou, l'interface a ete mise a jour. il y a des truc en plus, la liste bientot, n'hesitez pas a signaler s'il y a des bug
  35. 4 points
    On me murmure dans l'oreillette que cette histoire de "code du travail numérique" et de bonne foi serait la conséquence de couacs du site servicepublic.fr. Des employeurs avaient licencié sur le fondement d'informations fausses du site et s'étaient vus condamner. Je suppose que cet article signifie que si l'administration fait à nouveau de la merde, et que l'employeur prend une décision infondée sur le fondement d'informations fausses, ça ne retombera plus sur l'employeur.
  36. 4 points
    De la mesurette que je vous dis. Juste pour faire chier les juristes et les RH ! Vu la déferlante de la gauche, il auraient mieux fait de trancher dans le lard
  37. 4 points
    Par réflexe, j'utilise google trad mais .. https://www.deepl.com/translator
  38. 4 points
    Je suis allé dans des bleds sans touristes il y a peu pour le boulot : les villes étaient mortes. Pas un bar d'ouvert le samedi. Tandis qu'en vivant dans une ville très touristique comme Aix, il y a toujours de l'animation. Les gens qui se plaignent des touristes sont pathétiques. Surtout qu'ils sont aussi touristes eux-mêmes, parfois !
  39. 4 points
    https://comptoir.org/2017/05/24/gerard-chaliand-pour-les-pays-occidentaux-les-attentats-cest-du-spectacle/ Trop de trucs pour résumer mais cet entretien est génial
  40. 4 points
    Plus de 3300 catégories ... wtf
  41. 4 points
    http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(17)32252-3/fulltext
  42. 4 points
    Pas con. Que les gens s'expriment avec leurs sous : si vraiment ils ont envie de la détruire, qu'ils l'achètent pour la détruire. Si vraiment ils ont envie de la laisser, qu'ils l'achètent pour la protéger.
  43. 4 points
    Le gars n'a pas été tendre avec les autochtones. Cela étant souligné, je suis fatigué par ces politiciens qui veulent démontrer l'étendue de leur tolérance en posant le débat de façon monstrueusement biaisée : "effacer les symboles de haine" : mais WTF? Depuis quand Colomb est un symbole de haine? Qui, dernièrement, a déjà commis un acte haineux en pensant à Christophe Colomb? Ou à cause de ses paroles? Ou de sa statue?
  44. 3 points
    Ben, c'est un peu la force et la faiblesse de notre doctrine : on a la modestie de ne pas avoir réponse à tout.
  45. 3 points
    Continuez d'enfiler les mouches mais d'un autre côté, si l'essentiel des sociétés civilisées en sont venues à pénaliser le chantage d'elles même sans agenda politique pour le pousser c'est que y a une raison.
  46. 3 points
  47. 3 points
    Je pense que ce serait mieux si on réserve la catégorie actu pour des sujets qui n'ont pas déjà de fil approprié. Par exemple ce fil: Ça fait deux fils sur le FN, et ça perd en clarté à disperser les discussions sur un même sujet dans différentes sections du forum. Résultat on ne sait plus forcément où on a lu tel ou tel commentaire sur lequel on voulait rebondir. Pareil pour celui de la Catalogne. My two cents.
  48. 3 points
    l'article est super con. le corps de l'article est assez évident aussitôt qu'on y réfléchi, la conclusion est gogole, le ton est idiot. d'ailleurs, le problème a été soulevé par un twittos pas du tout météorologiste mais armé d'un cerveau en état de marche.
  49. 3 points
    C'est pourtant pas faute de t'avoir prévenu... Bon après si ce genre de provocation excentrique n'est considérée que comme frivolité badine dans ton milieu professionnel, pourquoi pas.
  50. 3 points
    C'est pas mal, tartufferie. Mais ça suppose une hypocrisie et une subtilité que la plupart des virtue signallers n'ont pas. Et surtout, ça ne prend pas en compte la motivation égotiste et narcissique du virtue signalling.
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00
×