Jump to content

Aurel

Membre Actif
  • Posts

    2680
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Aurel

  1. Intéressant sondage. En 2002, 11 % des musulmans (*) votent pour Chirac. En 2007 19 % pour Bayrou qui est encore perçu de droite. Dommage que nous n'ayons pas les chiffres des législatives. 2009, trou d'air et 10 % de leurs votes pour l'UMP. En 2010, ils votent à 30 % pour une liste de droite aux régionales (Front de Gauche et autre EG : néant). (*) précision : la faiblesse des effectifs rend le résultat douteux Cela dit, tout ceci n'est pas encore très fiable. Et cela nous éloigne du sujet : l'existence d'un courant libéral dans un islam en crise. Les textes, l'histoire et le contexte actuel lui donnent des atouts, mais les menaces qui pèsent sur lui sont lourdes, surtout si nos gouvernants et certaines décisions renforcent, souvent involontairement, le camp des intégristes.
  2. Déjà, le Capital est illisible, souvent compris de travers, et la langue d'origine est connue. L'arabe ancien est difficile à traduire, il y a encore de larges débats pour convertir ses termes en langues vivantes. Ses sourates sont des vers poétiques dont il est bien plus difficile encore de tirer des règles claires et simples. L'islam repose aussi, comme tu le dis, sur des témoignages oraux dont une large partie ne fait pas unanimité, et qui autorisent aussi des interprétations et des discussions. A partir de là, tout est simple, en effet. Peux-tu préciser ta remarque concernant la Taqqiya chiite (donc sans effet chez nos musulmans qui, en France, sont sunnites de l'école Malikite pour la plupart) stp ? C'est un site chrétien qui se définit ainsi : "Le but de ces pages est de présenter aux musulmans les croyances des chrétiens, de répondre à leurs questions et répondre également aux accusations portées à la Parole de Dieu, qui est la Bible. Nous présentons aussi à travers des articles, certains aspects de l'Islam et ses croyances." Excellente référence pour parler d'islam à la place des musulmans. Tu as aussi Hara Kiri pour présenter la religion catholique ?
  3. Qui a lu le Coran et cherché à comprendre les paradoxes visibles comprend que juger l'islam d'une façon simpliste est aussi ridicule que juger les deux autre s religions monothéistes à partir de l'Ancien Testament. Les Hadiths n'ont pas tous la même valeur, et tous sont sujets à de nombreux débats au cours des siècles qui méritent des analyses construites avant de balancer des condamnations primaires. La charia n'est pas la même en Malaisie, en Arabie Saoudite ou en Tunisie. Elle se plie à des lois locales, des usages et le jugement personnel. Maintenant, c'est plus simple de tenir un discours de comptoir de bistrot. Allez, santé ! La Taqqiya ne concerne que les chiites, soit moins de 15 % des croyants, et sa définition répond à une réaction de défense en cas d'agression.
  4. La science du droit islamique [fiqh] intègre une dimension locale et temporelle, l'urf. Cette adaptabilité permet d'enrichir les textes fondamentaux, discutés ou non et la jurisprudence de traditions et d'usages locaux, du droit coutumier. On doit aussi ajouter l'interprétation personnelle, ou istihsân. C'est une forme des théologiens d'un islam libéral qui autorisent l'ijtihad pour chaque croyant. Avant de citer un ou deux versets sortis de leur contexte, sans analyse ni présentation des débats contradictoires qui ont fait évoluer leur application, cela vaut le coup de prendre le temps d'étudier la question avec un peu plus d'exigence.
  5. S'il n'y a pas de la provocation, les médias français s'en moquent. Embaucher un présentateur du journal télévisé arabe pour le prime time, ça fait déjà la une de la presse pendant 15 jours. Alors parler d'islam et des débats qui animent ses courants, tout le monde s'en contrefiche. Peut-être sur Arte à 2h00 du matin en turc sous-titré.
  6. Il ne nous ferait pas l'honneur d'une conférence sur l'éducation libre ?
  7. Connaissez-vous Fethullah Gülen, imam tenant d'un islam libéral et fondateur d'un réseau international d'écoles privées: "Avant de prendre forme en France, le concept a déjà fait ses preuves. Depuis une vingtaine d'années, des écoles bâties sur le même modèle ont essaimé partout dans le monde. Il en existerait aujourd'hui près de 2 000, réparties dans plus de 110 pays : du Chili au Japon en passant par Soweto, Oslo ou Astana. En Pologne, "notre lycée est devenu rapidement l'un des meilleurs du pays", note Salih Karakaya, un jeune professeur turc qui est parti y enseigner les mathématiques quelques années. En Afrique et en Asie, une nouvelle élite turcophile émerge de ces établissements, loués pour leur rigueur morale et la qualité de leur enseignement." Note : son journal porte le même nom que le café où Ribéry va s'éclater, Zaman, mais c'est une pure coincidence.
  8. Si je prends le manifeste de Liberal Islam Network : "f. Separation of world and heavenly authorities, religious and political authorities. Liberal Muslims believe the authorities of the religions and the politics must be separated. Liberal Muslims believe the authorities of the religions and the politics must be separated. Liberal Muslims oppose the idea of theocracy. Religions are sources of inspirations that could influence public policy making, but they should not become holy prerogatives that grant the freedom to steer those policies. Religion should be of the private domain, whereas public affairs should be administered through consensual process."
  9. C'est un avis amusant, mais tu as raison, cela n'enrichit pas davantage le débat. Tu as mal lu. Il ne s'agit pas de libéralisme et d'islam, mais d'islam libéral.
  10. Quelqu'un peut-il confirmer ces propos de Le Pen en 1958 : "J’affirme que, dans la religion musulmane, rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire, sur bien des principes, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale." ?
  11. Il s'est longtemps demandé si les esclaves avaient une âme. Les femmes aussi d'ailleurs. je me pose moi-même cette question parfois (non, c'est une boutade). Je cherche les sources du débat qui opposa al-Afghani à Renan : « Personne n’ignore, que le peuple arabe, alors qu’il était dans l’état de barbarie, s’est lancé dans la voie des progrès intellectuels et scientifiques avec une vitesse qui n’a été égalée que par la rapidité de ses conquêtes car, dans l’espace d’un siècle, il a acquis et s’est assimilé presque toutes les sciences grecques et persanes qui s’étaient développées lentement pendant des siècles sur le sol natal, comme il étendit sa domination de la presqu’île arabique jusqu’aux montagnes de l’Himalaya et au somment de Pyrénées. On peut dire que dans toute cette période les sciences firent des progrès étonnants chez les arabes et dans tous les pays soumis à leur domination. Rome et Byzance étaient alors les sièges des sciences théologiques et philosophiques ainsi que le centre lumineux et comme le foyer ardent de toutes les connaissances humaines. » « Toute fois il est permis de se demander comment la civilisation arabe, après avoir jeté un si vif éclat dans le monde, s’est éteinte tout à coup ; comment ce flambeau ne s’est pas rallumé depuis, et pourquoi le monde arabe reste toujours enseveli dans de profondes ténèbres. » Puis « Toute fois il est permis de se demander comment la civilisation arabe, après avoir jeté un si vif éclat dans le monde, s’est éteinte tout à coup ; comment ce flambeau ne s’est pas rallumé depuis, et pourquoi le monde arabe reste toujours enseveli dans de profondes ténèbres. » Je ne connaissais pas, grand merci !
  12. Puisque je lis trop souvent des clichés sur l'islam et la richesse de son histoire et de sa pensée, j'ouvre un fil sur lequel je souhaite discuter de ce courant ancien, aujourd'hui mondialisé mais hélas persécuté par des fondamentalistes qui refusent cette approche moderne et libérale de la religion. L'islam est en crise, c'est un fait. Pour autant, il n'est pas, et n'a jamais été monolithique. Il y a déjà plusieurs courants au sein du sunnisme et du chiisme, nous orientons-nous vers un nouveau schisme majeur ? Des mouvements existent partout dans le monde avec des sites, des représentants et une foule de pseudos et d'anonymes qui enseignent la théologie, prêchent dans les mosquées pour orienter les pratiques et la pensée islamique dans leur sens: Sisters in Islam, Islam for peace, etc. Des figures assument publiquement leur discours libéral, elles ne sont hélas pas assez invitées ni reprises par les médias occidentaux, certainement parce que c'est moins sexy que de faire peur à l'auditoire avec des Tariq Ramadan. Elles sont en revanche reprises par des médias du monde arabe où ces débats existent. L'ouvrage "Réformer l'islam" d'Abdou Filali-Ansari mérite la lecture de ceux que le sujet intéresse. En France, citons les penseurs islamiques contemporains : Soheib et Ghaleb Bencheikh, Abdennour Bidar. Il y en a bien d'autres. Le débat se fonde sur la tradition de disputation et l'effort de réflexion (ijtihad) qui n'est plus le seul apanage des autorités religieuses, oulémas ou muftis. Que penser de l'apostasie, de l'égalité homme-femme, du sécularisme, de l'application de la charia incompatible avec la laïcité, etc. Toutes ces questions sont au coeur de ces débats qui ne sont pas assez mis au grand jour en France, ni assez valorisés. Le débat est ouvert.
  13. Tu as raison, les footballeurs ont tout compris. Ce n'est pas keynésien mais zamanien.
  14. Justement, sa confiscation annule la dette correspondante qui disparait des écrans radar.
  15. En gros, les risques sont les suivants : confiscation de l'assurance vie, emprunt national forcé, taxes arbitraires élevées sur les revenus, voire sur les portefeuilles de titres. Mais ne doutons pas que notre gouvernement saura virer 1 million de fonctionnaires, supprimer les conseils généraux, diviser par deux la protection sociale et revenir dans les clous.
  16. La dette portugaise vaut un poil plus cher, mais quel poil !
  17. Va exiger une ile grecque, et tu comprendras que pour un créancier, mieux vaut avoir une bicoque comme caution.
  18. Ce qui m'intéresse, c'est de connaître le prochain pays qui n'attirera plus les capitaux, et le suivant. Les plans de sauvetage vont devoir se multiplier. Achetez des actions d'entreprises d'armement.
  19. Une fois un gouvernement encore plus populiste que l'actuel sera élu sur une plateforme simple ("on ne rembourse pas"), il sera toujours temps de lancer un plan de relance… de nos usines d'armement pour aller leur pêter la tronche et récupérer notre blé. Après tout, c'est le premier objet de la guerre.
  20. En lisant les quelques informations disponibles, les tirs ont eu lieu après une course poursuite à laquelle une herse a mis fin en éclatant les pneus du véhicule. Un policier qui se serait mis, dans ce contexte, sur la trajectoire du véhicule volé aurait vraiment agi à l'opposé du bon sens et aurait manifesté une incompétence incompatible avec sa fonction. Mais ne sait-on jamais.
  21. Ce qui est dommage, c'est que le véhicule doit être en beaucoup plus sale état après ces 8 balles tirées dessus. Il eut été préférable, par respect de la propriété privée, d'interpeler ces jeunes à l'extérieur du véhicule, une fois immobilisé.
  22. Tu n'as pas connu les bonnes vieilles ronéotypeuses, avec leurs senteurs alcoolisées et les couleurs exotiques ? Bon, c'était moins performant que ces faibles 56k pour communiquer, mais quels souvenirs !
  23. Energie Libérale commence à recruter dés le primaire, en développant auprès de ses jeunes militants la notion de propriété privée : on ne vole pas la gomme du voisin, on ne déchire pas les cahiers de ses petits camarades. On débat des paradoxes qui peuvent opposer autodéfense et atteintes corporelles illégitimes. Au collège, les débats portent alors sur la propriété intellectuelle et le téléchargement. Très vite vient le sujet "alcool et responsabilité", puis "cannabis et environnement" avant de passer à "racket, introduction à l'Etat". Les sujets sont infinis dans les sections infantiles.
×
×
  • Create New...