Jump to content

Aurel

Membre Actif
  • Posts

    2680
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Aurel

  1. Un film qui m'a marqué, auquel je pense régulièrement : Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant de Peter Greenaway.
  2. Pan sur le bec. Columbia est bien trop haut pour moi, de tous points de vue. Chaque fois, je suis sous le charme de ce mauvais gras chimique recouvert de moutarde (introuvable en France, oignons …). En tout cas, c'est sans doute là que j'aimerais vivre si je devais quitter Paris pour le boulot.
  3. Ah, le musée d'histoire naturelle, les brunchs sur Columbia Avenue, et un petit deux hot dogs et un jus colada chez Gray's Papaya. C'est bien ça ?
  4. Je n'ai jamais été fan de P.I.L non plus. En revanche, j'ai beaucoup aimé les Sex Pistols (toute mon enfance) puis, plus tard, ce disque pas mal du tout :
  5. c'est bizarre de se sentir trop jeune pour ces conneries tout d'un coup.
  6. Je ne comprends pas comment on peut aimer Barbey d'Aurevilly et ce genre de musique. C'est juste insoutenable, même le mouvement punk était plus enrichissant, notamment les textes de John Lyden. Mais le doom metal, c'est bizarre de se sentir trop vieux pour ces conneries tout d'un coup. Ah, vieillesse ennemie…
  7. Qui se souvient de RanXerox de Liberatore ?
  8. Quel magnifique retournement de veste, après ton échange au cours duquel tu traites sdf75 de "petit dictateur".
  9. A côté du cannibale de Rotenbourg, c'est de la petite bibine.
  10. Exact, Jeux de Pouvoir est très bon, la tension monte inexorable. Ca fait presque aimer le journalisme. Public Enemies est bien monté, bien filmé et bien joué. Mais le scénario ne m'a pas semblé très original. Bref, je préfère ta première référence, très bon film en effet.
  11. Le Prophète, belle réussite. Nils Arestrup est bon en parrain corse, le fim prend le temps de poser l'ambiance, de faire monter la tension. Et au milieu de ce chaos, le personnage qu'incarne Tahar Rahim navigue comme un chef. Il apprend vite au milieu des clans, du racisme, des coups (à tous les sens du terme). Vraiment excellent. Conclusion évidente, le milieu carcéral est la meilleure université du crime, et les employeurs viennent directement sur le campus.
  12. J'ai failli partir plusieurs fois en regardant Brüno. Heureusement qu'il y a quelques scènes qui sauvent l'ensemble. Mais pas de quoi aller le voir. Inglorious Basterd est très inégal, vous ne trouvez pas ? Tarantino a le don pour les scènes. Il installe une tension tout à fait remarquable. Mais l'ensemble manque de rythme, de densité. Et le final grotesque laisse une impression assez moyenne lorsqu'on se lève pour0r quitter la salle. Le seul fil réussi de l'été, c'est "Very Bad Trip": Mais je n'ai pas vu le film palestinien, très réussi parait-il. Ni le Woody Allen encensé par mon entourage. Et un film marquant qui sort bientôt, loin de la grillade de couilles (quoique…) : "Tu n'aimeras point"
  13. Je te souhaite la bienvenue. Il me semble que tu as une approche très fermée de la vie. La sphère sociale ne doit être qu'au service du business. Dans une approche "pragmatique", tu souhaites une société qui tourne sans déranger le fonctionnement de ton entreprise. A la rigueur, l'esclavage a duré des milliers d'années et a plutôt bien fonctionné pour ceux qui étaient libres et avaient du patrimoine (les pauvres et libres, eux, étaient en concurrence avec une main d'oeuvre bon marché). Si tu acceptes que des principes fondamentaux s'imposent, comme le droit de propriété ou la liberté de penser et d'agir tant qu'on ne porte pas atteinte à celle d'autrui, il te faut aller un tout petit peu plus loin. En bon "pragmatique", que penses-tu du fait que les Français affichent une défiance qui les classe parmi les plus déprimés du monde, avec un taux de suicide inquiétant et un manque de cohésion sociale particulièrement alarmant ? Dépense publique record, dette publique record, déprime générale record. Que faut-il faire financer par le contribuable en plus, déjà, selon toi ?
  14. La standardisation que je suppose n'est pas un renfort de la propagande socialiste, mais plutôt un formatage des scénarios validés. Une histoire de famille ou de copains, si possible intellos, avec vieilles rancoeurs qui ressortent, quelques acteurs branchés et bingo ! Conte de Noël me semble bien fait, mais sans originalité. Tous les comédienss ont bons, l'histoire se traîne et ressemble à tant d'autres. Amalric ne sait jouer que ces personnages-là, rien de nouveau à l'horizon. Je suis peut-être un peu dur, mais j'ai du mal à comprendre cet engouement pour Desplechin que tu n'es hélas pas seul à partager.
  15. Je partage cette vue. A croire que le CNC impose une grille de profils aux films subventionnés. Heureusement, ils ne sont pas tous mauvais. J'aime aussi bien les films de Chéreau que les petites comédies comme "OSS 117 au Caire" (l'opus suivant a hélas perdu la saveur du premier). Je trouve que "Mesrine" est assez réussi, comme l'était "36 quai des orfèvres". Les bijoux comme "Les Démons de Jésus" m'enchantent au plus haut point. Mais ça ne va pas bien loin. Et "Les amants criminels", "Tenue de soirée", …
  16. Mlle Mourgues… à Montaigne ? Et elle n'aimait pas Roy Lichtenstein ?
  17. J'ai du mal à comprendre l'attrait de l'érotisme en BD. Mais je connais mal ce monde dans l'ensemble. Depuis les Tardi (Adèle), les Black et Mortimer, je ne lis plus de BD. Récemment, on m'a mis entre les mains le "Troisième Testament" que j'ai beaucoup aimé.
  18. Pensez que cette toile a fait scandale à l'époque. Les gens de bon goût jugeaient cette oeuvre proprement scandaleuse. Montrer la Vierge Marie ainsi ! Aussi incompréhensible qu'un carré blanc sur fond blanc. Mais le Caravage adorait avoir des ennuis. Il en est mort, d'ailleurs, le pôvre. Sinon, dans le genre BD :
  19. Aurel

    Blagues

    Je suis allé au restaurant avec quelques amis il y a quelques jours, et j'ai remarque une petite cuillère dépassant de la poche de notre serveur lorsqu'il nous a tendu les menus. Cela m'a paru un petit peu bizarre, mais je n'y ai plus prêté attention, jusqu’à ce que le sommelier arrive, et lui aussi avait une petite cuillère qui dépassait de la poche de sa chemise. J'ai regarde autour de moi, et tous les employés étaient équipés de la sorte. Quand le serveur est revenu pour prendre la commande, je lui ai demande: "A quoi sert la petite cuillère?" "Et bien, notre patron a récemment fait appel aux experts en productivité d'Arthur Andersen afin de passer en revue toutes nos procédures de travail et après des mois d'analyses statistiques, ils en ont conclu que nos clients font tomber par terre leur petite cuillère 73% plus souvent que les autres couverts, selon une fréquence de 3 cuillères par heure et par poste de travail. En préparant tous nos employés a cette éventualité a l'avance, nous pouvons diminuer le nombre de trajets vers la cuisine et gagner du temps… presque une heure et demi de travail par personne et par service." Au moment ou il finissait, un chhhling parvint de la table située derrière nous, et il remplaça prestement la petite cuillère tombée à terre. "Je prendrai une nouvelle petite cuillère a la cuisine la prochaine fois que j'irai y chercher un plat, plutôt que de faire un voyage spécial." Je fus très impressionné, et lui très fier de son explication. Apres quoi, il continua son service. Pendant que mes amis commandaient, je ne pus m’empêcher de remarquer une petite corde noire qui dépassait de toutes les braguettes du personnel. Ma curiosité l'emporta et je ne pus m’empêcher de poser la question: "Excusez moi, mais pouvez vous m'expliquer la raison de cette cordelette qui pend ?" "Oh oui, reprit-il plus bas, peu de gens ont votre sens de l'observation. Le même consultant s'est rendu compte qu'on pouvait gagner du temps dans les toilettes pour hommes aussi." "Ah oui, comment cela ?" "Vous voyez, en attachant une cordelette au bout de votre, euh, sexe, on peut le sortir dans l'urinoir sans se servir des mains, et par la éliminer le besoin d'aller se laver les mains, ce qui diminue le temps passé aux toilette de 68 %" "Eh oui, cela a du sens", mais après avoir mieux réfléchi, je ne pus m’empêcher de lui demander: "Comment faites vous pour le rentrer dans votre pantalon ?" Il me murmura alors "Je ne sais pas comment font les autres, mais moi, je me sers de ma petite cuillère".
  20. Aurel

    Blagues

    C'est un gentil gars qui se rend chez son copain pour récupérer des outils. La femme du copain lui ouvre la porte, effondrée en larmes. Inquiet, il la salue : - Bonjour Martine. Est-ce que Bernard est là? Martine lui répond en sanglotant: - Bernard a eu une terrible attaque ce matin pendant que nous prenions le petit-déjeuner… Il est mort devant moi. Le copain se tait quelques secondes puis demande : - Et il ne t'a pas parlé de ma boite à outils?
  21. Il y a des tournois. Avec médaille pour le meilleur lanceur de pierre :
  22. Maxime Gremetz condamné à 50.000 euros d'indemnités en Cours d'Appel pour avoir viré 4 collaborateurs en contradiction totale avec le Droit du Travail, c'est pas mal. Motif pour 3 d'entre eux : "déloyauté politique". En URSS, on était fusillé pour moins que ça, alors un simple licenciement, ça n'allait pas bien loin pour le Camarade Maxime
  23. Faible culture bd. J'adorais Reiser. J'aime Voutch
×
×
  • Create New...