Jump to content

Miss Liberty

Utilisateur
  • Posts

    10073
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by Miss Liberty

  1. Ah pardon, en fait tu es le seul à pouvoir exprimer ton ras-le-bol, c'est ça ?
  2. Pour la question de la validité des tests : - ça revient à une obligation vaccinale étant donné que les tests sont payants - c'est nier la validité du pass européen - ça poussera les gens à ne plus faire que des autotests supervisés, si ça n'était pas déjà le cas pour des raisons de prix. La date de début du pass, c'est celle du prélèvement, et les résultats arrivent en 6h minimum pour le PCR, pour l'antigénique ça peut prendre 1h ou 2h selon le temps de traitement de la pharmacie. C'est inutilisable.
  3. Je suis sceptique sur cette histoire de 24h. Le pass européen c'est 48h, ils ne peuvent pas ne pas accepter l'équivalence... Sur quelle base? Pour moi ça serait invalidé.
  4. Je ne dis pas le contraire. Mais sur cette question là c'est courant que les médecins rejettent la faute sur le psychologique alors que s'ils avaient fait le dixième de leur boulot ils auraient trouvé les causes, médicales. Bref. On disgresse.
  5. @poneyet @Lameador Vous voulez mon avis? "On ne sait pas", que ce soit en réalité 5% ou 30%, ça veut dire en fait " On ne s'est pas fait chier à chercher, de toute façon je suis gynéco mais j'y connais rien, allez faire une FIV ". C'est une vision sans doute un peu négative... Mais basée sur une expérience personnelle douloureuse.
  6. Mais justement, il y a 40% où c'est partagé, 35% où c'est juste la femme et 20% où c'est juste le mec (et le reste c'est inexpliqué). Il y a bien des cas où les torts ne sont pas partagés, ça existe. Et même quand ils sont partagés, de mon expérience personnelle c'est plutôt une répartition des problèmes du type 90 / 10 que 60 / 40, le 90 étant côté féminin.
  7. Je suis peut-être obsédée par le Covid parce qu'on ne parle plus que ça, mais je me demande s'il n'y a pas un nouveau variant plus difficilement détectable. On se traîne nous-mêmes à la maison des symptômes très pénibles de type grippe / rhino depuis presque 3 semaines pour le dernier en cours, mais que les tests sont Covid négatifs (auto tests et test pcr pour le plus malade - au passage, vous serez heureux de savoir que ça n'est pas une raison médicale justifiant le remboursement que d'avoir tous les symptômes et un vaccin prévu pour lequel être positif est une contre indication - bref). J'ai deux collègues qui ont eu le même type de rhino carabinée avec nez bouché, perte d'appétit, fièvre pendant une semaine, grosse fatigue pendant plus de deux semaines etc. Covi négatifs. Enfin, des amis, qui avaient déjà eu le Covid au printemps 2020, l'ont tous eu de nouveau début novembre 2021. Ils ne l'ont su que parce que le médecin a exigé un pcr, elle avait un autotest négatif au début et avait conclu à une grippe. Finalement tous PCR positifs, et elle son autotest est toujours négatif, le même jour que le PCR positif, tandis que lui son autotest est positif... Et franchement elle n'est pas du tout asymptomatique, le Covid tape fort pour elle, infection pulmonaire, grosse fièvre, perte de poids etc. Lui a eu des symptômes de grippe, les enfants de grippe pour les plus grands (15 à 18) ou gros rhume pour les plus petits (8 à 12). Autre hypothèse : à force de faire de la distanciation physique et de passer du spray désinfectant partout, les autres virus sont devenus plus coriaces puisqu'ils ont le champ libre.
  8. Pour clore le HS : il ne t'aura pas échappé que la nana fait un peu plus que le mec dans le processus, ce qui fait qu'il y a plus de trucs qui peuvent merder. ? Ceci n'étant pas du tout contradictoire avec ton constat : les nanas ont dix examens à faire et les font, le mec en a un et se fait souvent prier. Pour revenir au sujet : cette complexité de la question de la fertilité féminine rendra très difficile de faire des études concluantes sur l'effet du vaccin, en étant sûrs que ce soit lié, et ça sera encore plus difficile d'identifier pourquoi et comment le vaccin vient perturber la chose. D'ailleurs il est tout à fait possible que ce soit un effet du type "grosse crève = cycle perturbé". J'ai aussi une copine atteinte d'endométriose pour qui c'est le Covid lui-même, et pas le vaccin, qui a foutu un bordel monstre, et qui à saigné pendant des mois après, avec un retour des douleurs +++ (pardon pour les détails). Le vaccin étant un peu trop doué pour imiter le virus...
  9. Franchement, puisque dans ce fil on parle de "autour de moi", en me basant sur les couples fréquentés dans ma propre expérience d'infertilité, l'augmentation des problèmes n'est pas limitée aux hommes, le plus souvent c'est chez la femme que ça coince. Les premières statistiques que je trouve par une recherche google font état de 20% des cas où l'infertilité est uniquement masculine...
  10. "Surtout". Non. Évidemment que ça fait des années que l'infertilité augmente. Le fait de généraliser la contraception hormonale et de repousser l'âge des premiers essais bébé n'aide pas. MAIS des femmes qui ont eu des enfants et n'ont jamais eu de troubles menstruels se retrouvent soudainement avec plus rien qui ne marche, pile après le vaccin, de façon statistiquement assez visible pour que des médecins signent une tribune demandant de prendre le problème au sérieux, ça n'est pas juste "ça fait surtout des années que".
  11. Ils ont fait une étude je crois, sur quelques centaines de femmes enceintes, et aussi sur la fertilité de couples suivis dans des centres de PMA. Mais en fait c'est un peu biaisé : on fait l'étude sur des couples pour lesquels justement ça ne marche pas tout seul et donc où ce sont les traitements et examens qui rythment la machine, pas les hormones naturellement produites...
  12. Ps : moi depuis le début je dis que j'attends de voir si ça a un effet sur la fertilité parce que c'est déjà suffisamment la merde comme ça pour moi là-dessus "naturellement", et on me traite d'anti science et de complotiste.
  13. Idem, deux amies dans le même cas. À 10 ans près elles seraient ménopausées, donc certains leur ont dit "bah à ton âge tu t'en fous non?" La classe totale. En fait ça commence à se savoir depuis plusieurs mois cet effet du vaccin sur les cycles. Ils ont même lancé une étude dessus, en mode "bah on n'avait pas pensé à étudier la question, ça nous était pas venu à l'esprit". L'intérêt des médecins pour la santé reproductive des femmes dans toute sa splendeur....
  14. @Bisounours Je parle bien d'un test sérologique. Les pharmacies en font, par goutte de sang au bout du doigt, résultat en dix minutes. J'en ai fait en pharmacie, et F. Mas en fera un en pharmacie aussi avant sa première dose, la pharmacie a confirmé qu'ils le faisaient automatiquement. C'est suffisant pour dire si on a besoin d'une dose ou de plusieurs, et suffisant pour rassurer @Bisounours si le test est positif. Je sais qu'il y a plusieurs types de tests sérologiques, ceux en laboratoires doivent être plus poussés, et ceux-ci sont peut-être uniquement sur ordonnance. Mais on peut bien faire tester les anticorps présents dans notre sang en pharmacie. Voilà, c'est ça.
  15. Tu peux faire un test sérologique sans ordonnance en pharmacie, mais ça coûte 15 euros. Je l'ai fait cet été pour savoir si j'étais immunisée. Ça n'est gratuit que lorsqu'on a pris rdv pour une première dose de vaccin, pour savoir s'il en faudra une deuxième.
  16. Vous avez suivi le développement de ce vaccin ? (Titre de merde...) https://www.lepoint.fr/societe/covid-le-vaccin-valneva-va-t-il-convaincre-les-antivax-18-11-2021-2452715_23.php
  17. @Airgeadj'aimerais partager ton optimisme, mais je crois au contraire que beaucoup ne font pas la différence entre ce vaccin et un autre. Mon chef, par exemple, trouve ça bien de pouvoir se vacciner alors qu'il a failli crever de la polio (ou un truc du genre) à 2 ans. Il comprend l'opposition au pass sanitaire, et ne force personne (il n'emmerde même pas sa fille non vaccinée), mais il ne comprend pas l'opposition au vaccin. Après, lui il était très étonné qu'on lui explique que son vaccin n'empêchait pas de choper le virus et le refiler, au moins c'est cohérent : pour lui un vaccin c'est quelque chose qui protège d'un virus grave. Un autre ami, la quarantaine, parisien bien éduqué, m'a fait chier sur Facebook au moment de l'obligation vaccinale pour les soignants, en disant "quand on a rendu obligatoire le vaccin contre la variole il y avait de l'opposition aussi, on a dû les forcer etc. " Impossible de lui faire comprendre qu'il comparait l'incomparable.
  18. Le rapport, c'est qu'il ne perd pas de voix. Il n'en a clairement rien à foutre des manifestations...
  19. Il y a un passage par le box des infirmières pour faire du triage, ce sont elles qui font les priorités et qui notent toutes les informations chiffrables pour le médecin (température, poids, etc). @LancelotOn n'est pas complètement cons non plus, je te rassure. Avant un certain âge, quand ton gamin ne parle pas et ne sait exprimer son degré de maladie que par d'autres signes (pleurs, sommeil, appétit), c'est un peu compliqué de deviner tout seul à quel point c'est important de consulter. Le gamin ne va pas te dire "j'ai une inflammation du tympan, j'ai super mal aux oreilles, c'est pour ça que je refuse de dormir cette nuit". Un exemple classique, c'est celui de l'infection urinaire. Ça n'est pas facile du tout à diagnostiquer chez un bébé, et ça doit être pris suffisamment tôt pour éviter les complications graves. Plus basique, la bronchite à répétition, c'est emmerdant, ça te fout un gamin asthmatique pour la suite (l'asthme non plus c'est pas gratuit pour la société). Évidemment si tu pouvais avoir ton médecin au téléphone 2 minutes tu ferais gagner du temps à tout le monde. Mais tu ne peux pas, tu as un répondeur téléphonique "les rdv se prennent en ligne" et si tu insistes en attendant dix minutes une secrétaire qui te dit "le prochain rdv est dans deux semaines, allez aux urgences". Pareil à l'hôpital, la dernière fois j'ai voulu appeler avant de me déplacer. Bah non, il n'y a que le numéro du standard de prises de rdv.
  20. Non, c'était un forfait spécifique urgences, une nouveauté 2021. Je cite une description sur un site d'assurance : « L’objectif de ce forfait est de désengorger les urgences. Le Gouvernement mise sur le fait que cela incitera les patients à privilégier la médecine de ville plutôt que de se rendre directement au sein d’un hôpital en cas de besoin » C'est tout à fait l'idée que tu proposes : faire payer pour désinciter. Et je dis que c'est du foutage de gueule de la part du gouvernement de découvrir que les gens vont à l'hôpital pour tout, alors que c'est l'État qui fait tout depuis des décennies pour que la médecine de ville n'existe plus... La dernière idée lumineuse étant en plus de virer les soignants non vaccinés et d'empêcher les médecins non vaccinés d'exercer, comme s'il y avait en trop...
  21. Ma seule façon de faire voir mon fils par quelqu'un capable d'écouter ses bronches et vérifier ses oreilles quand il a un rhume qui traîne et s'aggrave, c'est les urgences. Il y a deux semaines d'attente chez tous les généralistes de ma ville, et si par miracle un jour il y avait moins chez un autre médecin que le "mien" (Il l'a vu deux fois en 16 mois, moi deux fois en 3 ans), c'est impossible car "on ne prend pas de nouveau patient". Évidemment, quand on organise le désert médical et que le généraliste est assailli de tâches ingrates (souvent réduit à écrire des ordonnances pour consulter un spécialiste) plus de rdv de suivi de vieux, il ne faut pas s'étonner que les urgences soient remplies par de la "bobologie". Et qu'il y ait 4 heures d'attente. Ps : on paye déjà un forfait aux urgences. J'ai déjà reçu une facture, de 15 euros. C'est la double peine. Pas d'autres solutions, et on te fait payer comme si tu abusais du système parce que c'est rigolo de prendre ta bagnole pour aller à 30km et poireauter des heures dans une salle d'attente, le tout pour ressortir avec une ordonnance pour du sérum physiologique...
  22. Je suis sceptique sur ce message. C'est déjà le cas en fait : ce sont des travailleurs immigrés, de première ou deuxième génération, qui s'occupent des vieux - les métiers d'aide soignante, aide à la personne au domicile etc. Les salaires sont merdiques, les conditions de travail souvent aussi, il n'y a bien souvent qu'eux qui acceptent de le faire par compassion, parce qu'un vieux, ça ne se laisse pas crever tout seul comme un chien... Je trouve ça plutôt triste que drôle de voir ça, moi. Et je ne comprends pas trop où tu vois de la xénophobie dans l'État français. Mais on s'éloigne du sujet.
  23. Là je comprends. Mais ça n'est pas parce qu'on est d'accord avec une petite partie du message qu'on doit oublier le grand n'importe quoi du reste, et le "si tu mets un masque pour rentrer dans la salle d'attente de ton médecin tu participes à la condamnation à mort d'un non vacciné dans x années"
×
×
  • Create New...