Jump to content

Edouard1984

Utilisateur
  • Content Count

    116
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Edouard1984

  1. c'est à vomir, cette haine. je ne réponds plus, car trop de mauvaise foi et de mensonges rendent le débat impossible (si on peut parler de débat). je pense que certains viennent de se discréditer pour toujours.
  2. Tous les articles sont sur la BDD de LC, qui à ma connaissance ne les a pas viré. Surtout pas les articles nationaux. Tout le monde n'a pas un problème avec moi : certains "clients" de liberaux.org en ont un et je le regrette, car je pense qu'il faut pouvoir se parler sereinement. @Tan : il faut dialoguer, même avec ses ennemis. Et par ailleurs, je ne me sens pas du tout à terre merci quand même !
  3. ça va pas la tête ? il y a eu bcp de papiers publiés sur les sites des comités locaux (qui avaient droit de publier sans validation… ce qui nous a valu de découvrir des adhérents indépendatistes bretons prêts à faire exploser la préfecture locale, mais un peu tard). Peut être un malheureux s'est il laissé aller, mais je n'en ai pas le souvenir et n'ai rien validé ! mais jamais je n'ai cautionné ce salaud de poutine, qui me donne la nausée.
  4. J'espère que tu plaisantes ? Soutenir Poutine : ça va pas bien ?
  5. Oulala… c'est incroyable….. Bon, ne réponds pas, mais tout cela est un tissu de mensonges.
  6. 1. Je n'ai jamais dit ou écrit que LC avait soutenu Lepen : j'aimerai des preuves. C'est de la désinformation pure et simple. Au téléphone, je ne parle pas de LC (tu m'as mis sur écoute pour être si sûr de toi ?) 2. Les assos libérales ne soutiennent pas de parti politique : zimmern a choisi, après avoir quitté l'ifrap, de soutenir sarko. les autres assos ne se sont pas positionnés, mais si plusieurs membres de leurs bureaux ont voté AL. j'ai de bonnes relations avec benoite taffin, sos education, sauvegarde retraite. La preuve que tu ce que tu dis est faux, c'est qu'une année après 2003, nous organisions ensemble un grand raout à la maison de la chimie, avec toutes les assos libérales. Et que pour l'affaire EDF, nous avons obtenu le soutien de CA 3. Il y a trois mois, nous organisions un congrès au bataclan avec tous les libéraux en vue et madelin a fait un speech. Je l'ai revu récemment et il nous suit de près. Je n'ai jamais écrit que Madelin était un looser : je l'ai publiquement félicité pour son courage lors du congrès du Bataclan et chacun peut témoigner que j'ai tjs défendu sa candidature. Tout cela relève de la mauvaise foi. Bon, allez, je reste sur mon avant dernier post, et merci pour ceux qui ont contribué au débat.
  7. Décidément, tu as la dent dure toi. Echec managériaux à LC ? ahahahah. > J'ai fondé l'association > Je l'ai amené, avec une solide équipe, au succès et à la notoriété > Sous ma direction, elle est passée de 5 adhérents à plus de 900. > Après 2003, nous avons continué à générer des centaines de médias sur divers sujets : ogm, edf, etc > J'ai donné à l'asso actuelle ses statuts > Je l'ai quitté avec les caisses pleines (25 000 euros si mes souvenirs sont exacts) et des AG avec 250 personnes, pour créer un parti, il y a deux années. Depuis, on attends la gloire encore qui te permette de dénigrer ainsi sur le travail de ceux qui ont fondé l'association (j'espère qu'elle va venir et je suis tjs adhérent évidemment). Ne doit on pas un peu de reconnaissance à ceux qui ont posé les bases de la première organisation militante libérale depuis feu DL? Ce que j'ai foiré : ma succession, car le président suivant n'a pas tenu longtemps. Peut être ai je d'ailleurs ma part de responsabilité là dedans en refusant de lâcher mon "bébé" Je veux bien la reconnaître. Je comprends que tu me haïsses ceci dit : c'est normal, car l'action irrite forcément et irrite beaucoup ceux qui auraient aimé la mener eux même mais qui n'ont pas pu ou su le faire. Je ne t'en veux pas, même si je pense que cette attitude donne une image déplorable de notre famille de pensée. Je voulais par ailleurs expliquer ma raison de ces échanges sur liberaux.org, où je me doute bien qu'il y a une concentration de personnes qui ne m'aiment pas (les quelques libertariens belges, christophe maillard, ash, etc). Mes interventions en effet peuvent surprendre certains adhérents ou sympathisants qui se disent : mais pourquoi s'expose t il ainsi ? En effet, je pourrai me contenter de parler là où je suis certain d'etre bien accueilli : pourquoi faire ? En effet, j'ai 28 ans : je pense que je vais consacrer une bonne partie de ma vie à défendre mes idées, quoi qu'il arrive. Alors, ok, il y a débat sur ce que nous avons fait, il y a bcp de choses à améliorer. Bcp de malentendus aussi qui conduisent à des braquages. Mais étant donné que pour bcp nous sommes jeunes et souvent déterminés à nous engager, je crois qu'il ne faut pas se laisser noyer sous la rancoeur, la colère, la haine (comme certains posts le donne à penser en me lançant des noms d'oiseaux). Nos aînés en libéralisme se sont eux mêmes entre déchirés (les relations entre intellectuels libéraux sont très moyennes, souvent houleuses, et je ne parle pas des ex DL, devenus frères ennemis). Si nous voulons efficacement défendre nos idées, il faut pouvoir dialoguer, échanger, sans s'invectiver. Je salue d'ailleurs ceux qui l'ont fait sur ce fil. Si nous nous paralysons dans des comportements de rejet de l'autre, nous donnons un avantage à nos adversaires, innombrables. Alors, oui, je tends à nouveau la main à Christophe Maillard, à tous ceux qui ne m'aiment, et peu importe que je sois ou pas président d'AL, je veux dire ma volonté de travailler avec eux, car je crois que sur la durée, c'est nécessaire. Je ne tends pas la main par opportunisme (franchement, à quoi bon : qu'est ce qu'il y a à gagner là dedans à court terme ?), mais avec la conscience que la politique n'est pas un sprint mais un marathon et que tout se joue sur la durée. J'ajoute que créer AL, c'était un peu comme monter la phase nord de l'Everest en slip de bain en plein hiver : un pari fou. J'avais même du mal à dire aux gens que nous entreprenions ce projet au début, tellement il semblait incroyable. Aujourd'hui, je constate qu'on parle non plus de la faisabilité, mais de ce qu'il convient de faire du parti libéral. Il existe ! C'est déjà un grand pas.
  8. Bon, merci pour ceux qui ont contribué positivement à ma question ! Pour les autres, je m'attendais bien entendu à leur réaction, même si je dois constater que le dialogue est impossible, ce que je dois regretter, car il se réduit systématiquement à des questions de personnes (comme toujours). Quant à la politique étrangère : ne pas en parler, c'est renoncer à faire de la politique. dommage ! Je remercie chacun pour sa contribution positive à ma question ! Quant au chiffre, je le réserve aux adhérents d'AL : n'hésitez pas à franchir le pas
  9. Rachid n'est pas parti de rien : il a mené pendant des années une action de fond pour l'inscription automatique sur les listes électorales et a développé un important mouvement associatif. Il est très implanté en banlieue. En outre, après avoir fait fortune comme entrepreneur, il a injecté beaucoup d'argent dans son projet politique (10 fois plus qu'AL…). Son initiative méritera d'être suivie dans l'avenir, car je trouve qu'il a beaucoup de talent (même si je suis loin de partager ses vues).
  10. Phantom, je te remercie pour ton post. J'ai toujours suivi avec attention liberaux.org, car il y a beaucoup d'intervenants intelligents et bien documentés. Mon sentiment, depuis des années, est qu'il y a cependant une tendance à lyncher un peu rapide, probablement dûe au média internet plus qu'à la personnalité des intervenants. Ceci dit, il est incontestable que ce forum, et plus encore Catallaxia, de Fabrice Ribet, ont fait progresser nos idées. Je suis moi même devenu libéral en participant à la liste "HAYEK" (arrêtée depuis, mailing list), et en me documentant à fond sur les auteurs proposés par Catallaxia. Je partage tout à fait ton avis sur ma candidature ! Au risque de te surprendre, j'ai tanné Sabine pendant des mois pour qu'elle soit candidate. En vain, elle ne voulait pas. Je restais persuadé que c'était notre meilleur atout média : d'ailleurs, ses passages l'ont prouvé, notamment quand elle a démonté Chabot sur FR2. En réalité, il fallait quelqu'un du "profil" de Sabine : médiatiquement original (une jeune femme qui a dû courage). Un autre profil aurait pu faire l'affaire, à condition qu'il soit original. Il nous fallait cependant un candidat, même trop "standard", pour faire connaître le parti. Je crois que nous n'avons pas failli à la mission : jamais autant on n'aurait recueilli autant de médias, radios, télés, presse pour faire parler de nos idées. C'était notre objectif : promouvoir AL et son programme. Pour les prochaines échéances, le recrutement commence maintenant !
  11. J'ai noté que le parti avait spontanément une écoute et une audience bcp plus large que l'association. Jamais dans LC nous n'avions suscité autant de vocations et de militantisme que pour AL. ne serait ce que l'argent levé : nous avons levé 5 fois plus en une année avec le parti qu'avec lc. En outre, AL a choisi dès le début d'assumer un libéralisme "complet" : économie comme société. Ce qui nous a permis de gagner de nouveaux soutiens, nombreux, alors que la base de LC (quand je l'ai quitté), était nettement plus conservatrice que celle qu'AL aujourd'hui. Mais > le parti était dans une période "clef" présidentielle : aura t il tjs autant la côte en période normale ? il va falloir inventer de nouvelles façons d'exister > le parti travail, par nature, à court terme (on prépare les élections suivantes, on suit l'opinion), alors qu'une asso peut travailler à moyen / long terme (sauf si manifs, dans le cas de lc).
  12. Tout à fait : je te rejoins, puisque c'est moi qui ait eu l'honneur d'organiser la "fédération LC" et de la doter de ses actuels statuts, qui apparemment fonctionnent bien. Cependant, il y a des décisions qu'un parti doit prendre et qui n'ont parfois rien à voir avec celles d'une association : ex, les investitures (et pour cause, j'ai connu les deux).
  13. C'est une bonne question, qui rejoint ta vision n°1. A vrai dire, elle correspond aussi aux attentes de Claire : un parti libéral pourrait se permettre de l'être aussi dans son fonctionnement aussi s'il n'a pas d'ambitions de gouvernement. En même temps, je m'interroge : est ce que cela ne revient pas à recréer liberté chérie ? en effet, en 2004, j'avais déjà organisé pour LC une manifestation avec les réformateurs ump et des associations à la maison de la chimie, sur une plate forme commune…
  14. Je n'ai pas du tout ce sentiment Schnappi. Au contraire, les adhérents et sympathisants d'AL attendent de voir ce qui va se passer, après ces premiers mois d'actions. Ils sont toujours aussi présents (à vrai dire, il n'y a jamais eu autant de posts, de messages et d'activité autour d'AL). Nous venons de nous lancer et l'avenir est devant nous, mais il faut s'accrocher, car personne ne nous attends et ne nous offrira quoi que ce soit. Le parti est lancé mais il faut encore poser les rails pour la suite de l'histoire. En outre, pourquoi traiter les gens de "guignol" ? C'est un peu triste. Donc, que faire comme format de parti libéral : waldanger avait je pense une vision très intéressante.
  15. ça se tient. AL un "Metaparti" ? Avec la possibilité d'influencer les autres partis. C'est le schéma choisi, avec succès, par le Parti des Travailleurs. On dit du lambertisme que c'est la "PME politique qui a réussi". Ils ont notamment lancé Jospin… on connait la suite.
  16. Merci pour cette contribution. Ronnie : je me doute bien que je ne me ferais pas applaudir, je trouve sur liberaux.org mes plus fervents détracteurs, et ce depuis 2003 au bas mot. Toujours les mêmes d'ailleurs, toi, melodius, et qq autres. J'assume ces vieux antagonismes pour dire, même aux critiques, et même aux adversaires, que désormais le débat est ouvert, sans animosité. Pour ma part > cible visée Français en colère contre le système, peu importe qu'ils soient de droite de gauche, riches ou pauvres, etc. Viser la catégorie de la population qui vit le "ras le bol" à fond : artisans, commerçants, chef d'entreprises, salariés de PME, etc… > thèmes prioritaires Modèle social - fonction publique - syndicat - droit du travail - corruption > élections clefs Les locales sont intéressantes et fondamentales pour obtenir des élus (vu le mode de scrutin), mais médiatiquement nulles : or la notoriété est un levier pour toutes les élections. Donc il faut aussi, à mon sens, être présent aux élections nationales pour obtenir de la visibilité. > type de candidat pour les présidentielles Il en faut un bien entendu, pour être visible et emporter ensuite de la notoriété (sans notoriété, pas d'adhésion au mouvement). Je pense qu'il nous faudrait une figure très médiatique (soit parcequ'elle est déjà connue, soit parcequ'elle a une capacité à le devenir). Effectivement Rama Yade au physique et Jacques Marseille au corps ferait un bon candidat. > sources de financement Le FDP allemand a 60 % de privé : c'est une garantie d'indépendance. Le "fundraising", même dans notre système massivement subventionné, doit rester prioritaire. > actions de terrains typiques Des 'coups' locaux attirent notoriété et animent la vie publique. Ex : dénoncer une décision d'un politique locale / lancer une campagne contre la hausse des impôts locaux dans sa ville, etc…. L'agit prop local, ça marche et ça développe des réseaux implantés. Développer des journaux locaux aussi, financé par la pub et distribué par boitage pro. normalement, on atteint l'équilibre. > alliances potentielles / à creuser La question ne se pose pas encore en terme d'alliance, mais plutôt de partenaires. Il faut parler avec tout ce qui bouge et qui se dit libéral en politique : on verra bien ensuite comment les choses évolueront et avec qui les affinités se nouent. Trop précoce pour faire autre chose. D'où l'idée d'une plate forme de dialogue entre libéraux, dont AL serait partie mais qui serait hors AL.
  17. Et bien, le débat est au top sur ce forum.
  18. bon, tout cela n'est pas très constructif. L'objet de mon post est de proposer d'échanger sur la vision d'un parti libéral. je vais préciser : > cible visée > thèmes prioritaires > élections clefs > type de candidat pour les présidentielles > sources de financement > actions de terrains typiques > alliances potentielles / à creuser
  19. Tu crois pas que tu exgères un peu ? Omar Bongo On m'avait déjà fait le coup de la Securitate (je crois que c'était Andreï), mais Bongo, c'est nouveau ! J'écris sincèrement ce que je pense : cette tâche n'est pas une sinécure, même si je l'ai accompli avec plaisir. Car en plus de gérer, ma candidature a été particulièrement éprouvante en temps / énergie (médias, déplacements…) J'aurai bien aimé que Sabine ou Aurélien se présentent, mais ils ont refusé….
  20. C'est drôle, de tous les médias français (si on considère un forum comme un média), liberaux.org est probablement le plus dur pour les initiatives libérales ! Il me semble que l'accueil reçu chez France 3 ou sur le plateur de ruquier était plus cordial. Mais bon : qui aime bien châtie bien ? ! Je suis heureux de débattre, tant que le ton reste cordial of course. Pour répondre à ta question très précisément : j'ai consulté une dizaine de responsables importants de province pour connaître leur avis et nous avons réuni un comité de direction qui a débattu la question pendant plusieurs heures, dans des sessions distinctes. Pas un comité confidentiel : 25 personnes présentes…. En outre, j'avais publiquement annoncé à plusieurs reprises à la télé + radio que Bayrou était notre second best choice si je ne concourrais pas….(enfin, c'était dit en filigrane souvent, mais assez clairement, comme lors de l'entretien avec Le Monde). "l'avis de personne" est donc inexact. C'était un choix assumé par Aurélien, moi, David, Ludovic, etc : bref, toute l'équipe. D'ailleurs, la preuve que ce soutien n'a pas été une boucherie, c'est que les candidats listés à l'époque se sont tous maintenus, sauf un. Et que les responsables locaux bien implantés n'ont pas bougé d'un iota. Certes, il auraient aimé être mieux consulté : nous avons probablement pêché par excès de zèle car ce choix, nous l'avons "testé" en interne, mais c'est vrai, pas de façon systématique. Erreur de jeunesse : nous avons probablement sous estimé l'impact d'un tel soutien (car après tout, je n'avais pas les 500 signatures). Nos prochains statuts prévoiront des cas de figures style "grandes décisions" (alliance, investitures, etc), qui feront l'objet d'une réunion large de tous les responsables (élus) d'AL. je crois que tout le monde est d'accord sur ce point. Je suis très poli avec Pascal Salin, que j'admire et dont j'ai lu les livres. Je regrette qu'il ne se soit pas plus impliqué pour nous soutenir. Pourquoi donc reçevons plus facilement argent et soutien intellectuel d'universitaires et d'hommes d'affaires étrangers que Français… ???
  21. mmmh, je ne parle pas de ma personne : à vrai dire, je me demande si les adhérents vont réussir à me convaincre de continuer à gérer une tâche aussi lourde qu'al sans être rémunéré. je serai ravi que le comité bruxelles émerge et prenne le leadership ! ce serait une bonne surprise, très inattendue mon propos n'était pas dans les questions de personne, mais dans l'orientation et la définition du projet libéral, car contrairement à DL, AL va "encaisser" ses scores, regarder le bien et le mauvais, et poursuivre sa route grandi de cette expérience. A condition qu'on veuille bien y réfléchir ensemble.
  22. Alternative Libérale n'a jamais été aussi vivante que maintenant. Il y a 18 mois, il n'y avait rien. Désormais, il y a plusieurs centaines de personnes impliquées dans la réflexion sur la création d'un mouvement libéral. Près de 7000 français ont voté pour nous (il fallait le faire, vu la notoriété générale) : c'est un début. Sur 577 circonscriptions, nous aurions reçu plus de 100 000 suffrages : et battus des partis comme le MRC ou Lutte Ouvrières régulièrement. L'heure est désormais à la structuration, après la phase de création. Phase, on en conviendra, troublée par le soutien à Bayrou. Ce soutien peut être qualifié d'un échec, en raison de l'attitude de Bayrou après le premier tour. On l'aurait attendu en position de neutralité, défenseur d'un centre libéral démocrate que nous aurions influencé positivement avec l'aide de Courson, Morin et d'autres. Il a préféré prendre une option avec la gauche et reste désormais avec les sociaux démocrates les plus catastrophiques (je ne parle pas de lepage ou lassalle). Notre alliance avec lui n'avait plus aucun sens : nous avons donc refusé de poursuivre après le 2nd tour… Et la question des alliances est à nouveau ouverte. Après la création, vient donc la structuration à moyen terme d'AL, qui passe par des statuts. Ce qui était prévu dès l'origine du mouvement. Mais aussi par un débat sur le fonctionnement du parti, sur sa vie, sur son organisation, sur ce qui a fonctionné ou pas, sur son message politique et même sur son nom. AL était un projet en lancement, initié par une poignée de valeureux : elle devient une réalité dès à présent, car elle va renaître entre les mains de ceux qui l'ont rejoint ces derniers mois. Sur ce forum, vous avez été très critique souvent, mais aussi parfois très en soutien d'AL. Je vous invite, critiques et soutiens, à participer à la suite de l'aventure : car désormais, comme les fondateurs l'ont toujours souhaité, le stylo est à nouveau entre les mains des adhérents et sympathisants. Ecrivez donc l'avenir d'AL. Dites nous sur ce fil comment vous voyez le parti libéral à court / moyen / long terme. parlons du projet.
  23. Quand est ce que ce fou va me lacher ?
  24. L'attitude d'AK72 est d'une grande violence. Je me demande ce qu'AL ou moi avons fait à ce garçon. J'ai l'impression qu'il se soigne en m'insultant. Je remercie la quasi totalité des intervenants, sauf A.B, pour leur soutien contre l'aggression systématique d'AK72, qui a réussi à dégoutter tout le monde de ses thèses : "ce qui est excessif est insignifiant". Merci à vous pour vos interventions : je retiens que pour 3 intervenant sur 4 l'idée d'un parti libéral est bonne (merci à vous !). Et que la stratégie non libertarienne (effectivement) est intéressante pour toucher la population largement. Librement, EF
  25. je me suis un peu étranglé à la lecture de ce post : promis AK, j'arrête de te balancer deux ou trois vannes, ça a l'air de te mettre mal à l'aise. je ne suis pas "un leader" au sens inégal du terme, au sens ou je devrai me la péter en montant sur des tréteaux en permanence, ou bien m'enrober dans un manteau d'hermine. Je laisse ce genre de posture pathétique à Sarko. Je suis un militant libéral et avant tout un individu libre : quand on m'aggresse, on me trouve. On ne me verra pas encaisser les attaques les plus insidieuses béatement sous prétexte que je suis candidat. En l'occurence, je n'ai fait que te mettre en boite, toi et ta blogomania monomaniaque. Je pense que personne ne peut utiliser le "nous" pour parler de la blogosphère ou même d'un forum, comme tu le fais en permanence : cela frise le délire. Il n 'y a pas de nous, il y a juste une technique de communication liant des individus libres, différents, et dont l'échange, certes vivifiant, ne fait pas un programme politique pour autant. Redescends de ton grand cheval Internet avant d'en tomber : les idoles, c'est terminé.
×
×
  • Create New...