Jump to content

Anton_K

Membre Actif
  • Posts

    6052
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Everything posted by Anton_K

  1. Plutôt "das das da sein", vu que Dasein est utilisé comme un nom en allemand dans le texte. Amha à partir du moment où Heidegger a dit que "l'être là" n'était pas une bonne traduction et qu'il aurait (si je sais lire) proposé celle "l'être le là", il faut surtout ne pas perdre son temps à chercher plus loin. Je posais la question à la base parce que je croyais que c'était le prof qui se la pétait. Si c'est parce qu'à partir du moment où le concept est compris, il se fout de la traduction, ça peut être une saine attitude.
  2. Je me suis inscrit sur MeWe et Gab mais un peu plus anonymement que sur liborg (ça peut paraître un peu bizarre mais c'est comme ça que je le sens pour l'instant). Ne vendez pas la mèche si vous m'identifiez. ? edit : par contre Gab ça PDMiserait pas un peu par hasard (erreur sans descriptions, déco intempestives).
  3. Ça fait longtemps que j'ai pas croisé ce genre de philosophe, à te lire je suis quasiment nostalgique. Enfin pas au point d'essayer de tirer cette histoire d'être-le-là au clair (si bien sûr j'ai fait une petite recherche quand même).
  4. En effet. Eh bien tu dois demander une explication sur le champ.
  5. "être-le-là"? c'est une traduction de quoi? Des fois les profs en font trop. A une époque j'ai eu un cours sur Être et Temps qui frisait le compréhensible.
  6. Personnellement je n'ai pas suffisamment confiance dans les caractérisations les plus communes des défaillances fondamentales des théories du complot pour adopter une attitude générale à leur sujet.
  7. À mon avis le complotisme n'est plus vraiment une affaire de classe sociale ou de niveau d'études. Il concerne autant le diplômé alter-mondialiste, que le retraité naturopathe anti 5G, que le chauffeur de taxi superstitieux, que le chômeur de longue durée paranoïaque. Il y a des discours complotistes construits et des memes manipulés de manière incohérente. Peut-être qu'à une époque ça a concerné les perdants de l'histoire à la recherche de coupable ou les intellectuels avortés séduits par des théories du tout. Maintenant j'ai l'impression que c'est quelque chose de beaucoup plus général, un style susceptible de colorer à peu près n'importe quel discours d'opposition. Ou alors c'est que c'est l'opposition qui est un style en vogue et que le complotisme est un produit plus ou moins spontané de l'adoption de ce style, je ne sais pas trop. Vous me direz peut-être que se définir en opposition à une puissance ou un système est équivalent à être un perdant de l'histoire. Je n'en suis pas sûr du tout mais ça se discute.
  8. les seuls gros cons avec qui on peut parler
  9. Moi ce qui m'étonne surtout c'est que des gens prétendument sérieux aient éprouvé le besoin de le reposter au premier degré alors qu'en temps normal ils trouveraient que c'est le bas genre.
  10. Partagé par pas mal d'académiques de mon fil Twitter sur le mode "j'oré jamé pensé rotwité du schwarzy lel".
  11. Je comprends. Franchement je ne peux pas avoir de certitude car je ne suis pas un spécialiste de de l'étude des mono/duopoles. J'ai quand même l'impression qu'à partir du moment où l'état relativement stable du système c'est deux géants qui contrôlent la quasi-totalité d'un marché et que la multitude d'alternatives, aussi nombreuses soient-elles, ont une existence éphémère ou restent de taille négligeable, parler de duopole ne me semble pas relever de l'exagération. Par ailleurs, dans les fait ça suffit à ce que ces compagnies puissent organiser quelque chose comme la disparition médiatique de Trump. Encore une fois je ne dis pas que c'est illégal (il faudrait voir ce que dit le droit sur l'abus de position dominante) ou que c'est proscrit par la théorie libérale du droit. Je dis juste que 1. si tu ne l'analyses pas tu passes à côté d'un phénomène particulièrement important, 2. pour autant qu'en tant que libéral tu penses que la concurrence et la pluralité sont une bonne choses, ça ne devrait pas être totalement axiologiquement neutre pour toi. Ce n'est peut-être pas le lieu pour faire de la théorie mais cela rejoint un débat qu'on a déjà eu sur d'autres sujets. Le libéralisme thin, la théorie du droit c'est important quand on parle des institutions, mais il faut aussi essayer de s'intéresser à ce qui fait qu'on vit dans un environnement concurrentiel, tolérant, pluraliste etc. C'est quand même mieux que ce soit pour des raisons structurelles que du fait de la bienveillance d'un cartel.
  12. ça concerne quelle part de la distribution d'applis? "Un problème" pour qui ou de quel point de vue? Je ne suis pas en train de réviser ma théorie libérale du droit. De mon point de vue, plus il y a de concurrence, mieux c'est. Lorsque des agents économiques s'entendent pour éliminer un concurrent autrement qu'en améliorant leur offre, je ne dis pas que c'est un crime et que l'Etat doit intervenir, mais je dis quand même qu'à mon avis, c'est mal.
  13. Je ne parlais pas en méconnaissance de cette position classique.
  14. Avant d'en faire une affaire politique, j'observerais que ça ressemble quand même beaucoup à une opération de cartel, Apple et Google étant quasiment un duopole sur la distribution d'applications mobiles. Leur droit n'est pas en cause mais je pense pas que la meilleure contribution des libéraux en l'occurrence soit de dire "circulez y'a rien à voir".
  15. Voilà une question intéressante. Roguelike fait référence à un jeu qui s'appelle Rogue et qui date de 1980. Par contre c'est une appellation et un genre qui ont eu un revival ces dernières années. Les caractéristiques principales sont : descente au fond d'un donjon, génération de niveaux aléatoires, permadeath. Dans Rogue l'action se déroule au tour par tour, donc ce n'est pas un hack'n slash. Dans Diablo le combat est de type hack'n slash, mais le jeu s'inspire quand même beaucoup de Rogue, même si la mort y est moins punitive, l'expérience d'exploration de donjon y ressemble beaucoup. Appeler Diablo un roguelike me semble naturel. Edit : apparemment, Diablo était, au début de son développement, un jeu au tour par tour ! Sur internet tu trouves des gens qui cherchent spécifiquement des roguelike qui ne soient pas des hack'n slash donc la question se pose. Souvent, même Faster than Light est considéré comme un roguelike parce que c'est une aventure aléatoire avec permadeath, par exemple, ce qui suggère que l'aspect tour par tour n'est pas tellement retenu pour définir le roguelike.
  16. Voilà les résultats : blind test results.txt
  17. Ouhla, désolé, j'avoue avoir un peu zappé la fin du blind test ! Rappel des scores : @Ultimex 43 pts. @Coldstar 34 pts @fryer 25 pts @RaHaN 19 pts Si tout le monde est d'accord je donnerai les résultats ce soir. Mais si vous insistez je peux donner de nouveaux indices !
  18. Étant donnée la relative stagnation des résultats, je commence à donner des indices en MP.
  19. J'en parle parfois avec des amis de gauche et c'est quelque chose qui a l'air extrêmement difficile pour eux à comprendre. Ce pour des raisons intellectuelles (ils mélangent tout, pour eux manifester contre la loi sécurité globale c'est aussi manifester contre le capitalisme, etc), et des raisons culturelle (le black bloc conserve un prestige esthétique). C'est une bonne remarque. Je suis aussi globalement d'accord sur ce point.
  20. D'une part ça dépend de leur nombre. Il y a des black blocs à presque toutes les manifs mais pas à l'échelle des rassemblement de black blocs type Hambourg ou Seattle. D'autre part si la stratégie de maintien de l'ordre devient systématiquement d'empêcher en pratique les défilés au nom de la prévention de la casse autant laisser tomber le droit de manifester. La question c'est quand même est-ce qu'il était temps de disperser après quelques centaines de mètres de défilé? Et pourquoi est-ce qu'on considère la dispersion comme une étape incontournable alors qu'a priori manifester est un droit? Certes, mais est-ce que la meilleure manière pour ça c'est de comprimer tout un cortège de manifestants? Pourquoi ne pas laisser défiler en conservant une marge entre le défilé et les commerces, et intervenir sur les actes de dégradation eux mêmes? Tu es quand même au courant que cette manifestation avait pour objet la loi sécurité globale. Les crétins utiles sont-ils les gens qui vont manifester pacifiquement contre cette loi? Ou ceux qui cassent au mépris de la raison du rassemblement? Ou ceux qui font semblant de ne pas voir que la casse anticapitaliste n'était pas la raison de la présence de la grande majorité des manifestants? Après je suis d'accord pour dire que la gauche a une grande responsabilité dans ce fiasco de part son aveuglement vis-à-vis du caractère contre-productif de l'attitude de ses franges extrêmes. Est-ce une raison pour adopter la perspective gouvernementale sur cette affaire? Ce serait une très bonne chose, oui.
×
×
  • Create New...