Jump to content

Nihiliste frustré

Utilisateur
  • Posts

    1953
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Posts posted by Nihiliste frustré

  1. "L'enfer est pavé de bonnes intentions", c'est tout de même basique de chez basique...

    Et oui, je me rend bien compte qu'aussi basique que ce soit, rares sont ceux à en avoir conscience, y compris chez les intellectuels.

     

    Moi qui suis un philosophe de très haut niveau, je vous offre deux autres aphorismes qui devraient vous intéresser :

    "Jeu de main, jeu de vilain"

    "Donner c'est donner, reprendre c'est voler"

  2. Il y a 4 heures, Stuart Tusspot a dit :

    J'anticipais par là la personne qui allait chercher la petite bête pour me contredire

    Ça s'appel la science.

     

    La distinction que tu as fait entre verdissement et reverdissement est éclairante (perso je ne voyais pas où était le soucis avant que tu ne la fasse) et ta reformulation à propos de l'hétérogénéité du phénomène est objectivement meilleure. Et ça, c'est beau.

     

    • Yea 1
  3. D'un point de vue darwinien, l'utérus est plus précieux que la prostate ; dans cette optique ce serait les hommes du groupe (ou d'une parentelle) qui seraient les plus facilement sacrifiables (à la chasse ou à la guerre par exemple). Les femmes et les enfants d'abord, toussa. Par ailleurs ce n'est pas favoriser sa descendance que d'affamer celle qui porte ses enfants, surtout que les femmes étaient très souvent enceintes dans les temps anciens. Difficile de prouver quoi que ce soit mais tout ça me parait assez fumeux.

  4. Il y a 3 heures, frigo a dit :

    J'ai une gamine qui entame des études dans l'économie et qui aime bien m'en parler. Elle m'a lu le sujet de sa dissertation à rendre pour dans une semaine : pourquoi malgré les avantages du libre échange des nations choisissent elles le protectionnisme? 

    Je lui ai dit que peut être pour satisfaire les intérêts de leurs clientèles politiques des nations choisissent de préserver les intérêts  de cette clientèle au détriment de l'intérêt général, j'ai été de bon conseil ?

    Quelques pistes :

    _ Les producteurs sont mieux organisés que les consommateurs et donc plus influents.

    _ Les taxes aux frontières donnent un levier d'action supplémentaire aux politiciens.

    _ Le libre échange limite la possibilité de faire n'importe quoi avec l'économie locale.

    _ Le libre échange implique une dépendance envers l'extérieur handicapante sur le plan diplomatique.

    _ Les taxes aux frontières permette de financer l'Etat de manière plus discrète qu'une taxe directe sur les biens de consommation.

  5. il y a 57 minutes, Rincevent a dit :

    Si, comme je le devine dans tes propos, avant mai 68 il n'y avait que des "droitards", et que ces derniers figent la culture du pays, comment expliques-tu même que Mai 68 ait pu advenir ? Je sens pointer comme une contradiction dans les termes de ton discours.

    Je dis deux choses : l'étatisme culturel n'est pas le propre des soixante-huitards. Je dis aussi que mai 68 est, entre autre, une réaction à un conservatisme qui était moribond et qui n'hésitait pas à s'imposer par la force. Voilà ce qui se passe quand les conservateurs sont infoutus de hiérarchiser dans ce qu'ils veulent conserver, cassent les couilles à tout le monde avec leurs petites névroses et préfèrent la matraque policière plutôt que de s'emmerder à vendre leur culture à ceux qui en manque. C'est exactement la même chose que le "tout est politique" cher aux gauchistes et qui eux aussi finissent par donner à tout le monde des pulsions fachistes. Ils se ressemblent tellement.

     

    Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

    Et l'insécurité culturelle, c'est aussi des fonctionnaires qui vous interdisent, ou vous sabotent votre culture. :)

    C'est bien pour ça que je plussoie Razor. Simplement on omet la moitié du problème et je ne cache pas qu'il m'insupporte profondément que la droite puisse passer pour innocente dans cette affaire sous prétexte qu'elle se croit défendre la bonne vielle culture nationale. Bah non, la bonne vielle culture, elle n'a jamais réussit à la défendre et comme l'étatisme produit absolument toujours des résultats contraires aux objectifs, elle a activement participé à son sabotage. Et ce, sans même s'en rendre compte, ce qui implique qu'elle va continuer son triste ouvrage encore quelques temps.

     

    • Yea 1
  6. il y a 16 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

    Je n'ai plus le temps d'éditer, sinon j'aurais ajouter cette observation de Julien Freund, à méditer:

     

    "Si l'on tient à établir un lien entre l'univers des discours et la manière dont les gens interprètent leur expérience, il y a selon moi quelque chose de plus frappant qui mériterait d'être creusé ; c'est cette occupation obsessionnelle de nos media par la seconde guerre mondiale ; plus exactement par le nazisme. Vous ne pouvez pas vous en souvenir, mais dans les années cinquante, soixante, Hitler était pratiquement oublié. Nous vivions dans l'euphorie de la reconstruction et, notre actualité politique, c'était quoi ? La guerre froide et les conflits coloniaux, c'est-à-dire des évènements concomitants. Les communistes célébraient pieusement le mensonge de leurs 75 000 fusillés et les anciens de la Résistance se retrouvaient rituellement devant les monuments aux morts. C'était tout. Ce passé, pourtant proche, était en cours de banalisation. Rien d'ailleurs que de très ordinaire dans cette lente érosion ; c'est un critère de vitalité. Aujourd'hui, en revanche, ce passé fait l'objet de constants rappels incantatoires. Hitler est partout, accommodé à toutes les sauces. C'est le nouveau croquemitaine d'une société qui retombe en enfance et se récite des contes effrayants avec spectres, fantômes et golem..."

     

    Voilà, il est tout à fait frappant qu'on oublie pas la pire boucherie de l'histoire humaine, l'eugénisme de masse et le totalitarisme. Un peu comme si la débilité des uns avait alimenté la trisomie des autres. 

  7. Je plussoie fortement, mais la sortie du modèle assimilationniste républicain s'explique largement par l'étatisation de la culture française sans cesse réclamée et mise en oeuvre par la droite tout autant que la gauche. Je préfère encore vivre sous le joug des soixante-huitards que sous celui des droiteux, ça a au moins le mérite de permettre, ne serait-ce qu'un tout petit peu, l'évolution spontanée de la culture du pays. Mai 68 n'est pas apparu comme par magie, et ça continuera tant que la débilité gauchiste sera moindre que la trisomie droitarde.

     

    De même que l'insécurité vient aussi des mecs en uniforme qui vous rackettent sur la route, l'insécurité culturelle, c'est aussi des fonctionnaires qui vous impose votre culture.

  8. il y a une heure, Bézoukhov a dit :

    En gros, les femmes programmeraient moins parce qu'à l'université, vers 20 ans donc, elles sont perdues devant ces choses bizarres qu'on appelle ordinateur ? Faut dire que leurs parents leur ont jamais permis d'utiliser ces grosses machines.

    Les femmes sont aussi compétentes que les hommes pourvu qu'on leur explique avec des mots simples et qu'on les poussent un peu. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que la femme imite naturellement ses congénères, c'est pour ça qu'il faut leur donner des modèles à suivre, leur montrer des femmes très féminines en train de coder des trucs, de couler du béton et toute cette sorte de chose.

    • Yea 1
    • Haha 1
  9. il y a 35 minutes, Sanson a dit :

    La réponse libérale est ici évidente, elle est le respect des contrats sanctionné par le juge. Si le jugement dit que le locataire n'a pas respecté ses obligations, alors l'office hlm est dans son bon droit, qu'importe que ce soit un organisme para-public ou ce que l'on pense de la politique du logement.

     

    Le problème me semble moins être la politique du logement que l'absence de commerces dans les environs qui aurait fait concurrence à la boutique actuelle.

    Le problème, c'est que l'Etat est n'est pas légitime à contracter sur n'importe quel sujet. On ne contracte pas avec les voleurs, on leur coupe les mains. L'insécurité culturelle, c'est des piscines publiques avec des horaires réservées pour les femmes mais pas pour les hommes, contrat ou pas, c'est des mosquées financées par la puissance publique, contrat ou pas, une télévision publique qui devrait chronométrer le temps accordé à chaque religion, un ministère de la culture qui devrait financer les raëliens autant que les athées et tout cet énorme merdier qu'est l'intervention étatique en général.

    Un contrat signé avec Hitler est nul et non avenu, quand bien même ça fait mal à ton petit cœur de juriste.

  10. Certains arabes mangent du porc ou boivent de l'alcool, et ce sont clairement des indispensables si on cherche à fournir une "alimentation générale". Le seul et unique problème ici est que l'Etat intervient dans le logement et le commerce, quelque soient ces exigences ou ses non-exigences, elles seront illégitimes. Mais je ne doute pas une seule seconde que ça va partir en gueguerre figaro-téléramesque plutôt que d'admettre que ni les musulmans ni les nationalistes le sont le problème mais que c'est encore et toujours la gestion publique qui ne peut pas être juste, jamais, nulle part.

     

    Edit : grillé par Razor. Pour moi l'Etat est une des principale cause l'insécurité culturelle, réelle ou ressentie.

    • Yea 1
  11. La classe moyenne d'aujourd'hui, elle défonce intellectuellement la grosse masse des gogoles qui l'ont précédé ; c'est dire si les types étaient trisos vu le niveau daubé de la classe moyenne actuelle.

    Et puis vous idéalisez l'éducation du passé : je suis sûr et certains que des bons gros tarés qui étaient toute la journée sur le dos de leur gosse il devait y en avoir pas mal, du genre à réclamer leur présence pour tous les travaux, leur dire exactement quoi faire, qui ils pouvaient baiser ou pas, etc... Cela dit il est vrai que c'est plus dure d’oppresser 5 ou 6 gosses quand on est 14 heures par jour à l'usine plutôt qu'un seul quand on est aux 35 heures.

    • Ancap 1
  12. il y a 25 minutes, frigo a dit :

    A votre avis ça tient le coup la théorie des univers parallèles ?

     

     

    Oui mais c'est indémontrable. Mathématiquement, tous les univers cohérents existent, et même certains dont la cohérence n'est pas démontrable (en l'état actuel de la connaissance mathématique). Physiquement, le seul univers qu'on pourra étudier restera à jamais le notre. Mais il est aussi parfaitement possible que Dieu ai planqué des fossiles à droite à gauche pour éprouver notre foi, que nous soyons dans la matrice ou que sais-je, c'est tout aussi cohérent et tout aussi non-réfutable. Cela dit la théorie des univers parallèles a un côté héliocentrisme assez satisfaisant intellectuellement, en tout cas plus que la machine barbu sur son nuage qui se sert de nous comme de piles électriques.

  13. On pourrait aussi ajouter la culpabilité qu'une féministe peut ressentir après avoir été attirée par un mec viril, appréciée faire un truc de fille ou souri quand elle à vu son fils faire un truc de garçon, ce genre de chose. En fait ça ne s'applique pas qu'aux féministes puisque beaucoup de femmes se sentent une sorte de devoir d'être à la hauteur, de prouver à la société que La Femme est capable, sans pour autant se revendiquer féministe (sans non plus se rendre compte qu'elles s'auto-essentialise en plaçant leur statut de femme au dessus du reste).

  14. il y a 32 minutes, Tramp a dit :

     

    Contrairement à beaucoup d'anarcaps, je ne jette pas le bébé de plusieurs milliers d'années de pratique du droit et de réflexion sur la justice avec l'eau du bain de l'Etat. Je ne fais pas disaparaitre le droit civil et le droit penal pour une multitude de règlements contractuels timuriens.

    Justement, les milliers d'années de pratique du droit tendent à faire émerger certains invariants, et ça continuera. De même que les milliers d'années de réflexion sur la justice tendent à produire une hiérarchie entre les droits, et cela aussi continuera. Et si on veut continuer à réfléchir, on peut se demander si la pénalisation de la diffamation ne viole pas un droit plus fondamental.

    Mais on peut aussi prendre le problème sous un angle plus pratique : une telle pénalisation n’empêche-t-elle pas l'émergence de meilleures solutions ? Je pense que oui, par effet d'éviction notamment.

  15. à l’instant, Tramp a dit :

     

    Tu dis ça parce que tu es étatiste.

    Le rôle qu'il attribut à l'Etat, je l'attribut personnellement au Droit en général (ou plutôt à la Justice). Donc à part ça, je suis parfaitement d'accord avec lui et je pense que son propos s'appliquerait tout aussi bien aux règlements des différentes anarcapies.

  16. Le fichier était censé être accessible aux personnes jugées ?

    (Parce que je ne sais pas pour vous, mais moi je ne veux pas particulièrement organiser la traque policière de tous ceux qui parlent dans mon dos, quand bien même ces personnes me donnent de l'argent en échange de mon travail.)

     

    PS : Et j'ai le droit d'avoir un avis parce que j'ai déjà travaillé dans une usine mais aussi dans un entrepôt et même à McDo.

×
×
  • Create New...