Jump to content

Marco33

Nouveau
  • Posts

    42
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Marco33

  1. N'empêche, Fillon, Macron (pour les moins pire), c'est juste espérer se fracasser contre la falaise à 150km/h au lieu de 200km/h..... Va falloir commander à la Légion Etrangère des stocks de Moraline et de motivaïne pour tenir.
  2. Vu la tournure actuelle, c'est à dire un début de commencement de ras-le-bol des politiques qui ne font pas ce pour quoi ils sont élus, je donnerai un petit avantage sur Fillon : il connaît les syndicats et "devrait" être plus dur (mode naïf en ON). Vu son parcours et ce qu'il a subit ces derniers mois, l'épaisseur de son cuir doit se mesurer en mètres. Et s'il passe, il aura toute légitimité à faire ses réformes (enfin, s'il les fait...) Macron, c'est du Hollande bis (en moins Pierre Richard niveau équilibre), sans compter la future composition ET de son gouvernement ET de sa majorité.... s'il venait à passer...
  3. Trop de gens ont trop à perdre... Et comme les français sont pour les réformes à condition que cela ne les touchent pas, le CPEF est CQFD
  4. Il s'inquiète de son propre sort.... à moins qu'il n'est besoin de quelqu'un pour le rattraper en cas de chute! Ce gars en public, c'est un condensé de Mister Bean et de Pierre Richard.
  5. Heureusement qu'ils sont coincés par leurs égos et sectarisme sur des points de détails, parce qu'Hamon+Mélenchon+Poutou+Arthaud = 2nd tour pour le candidat qui aurait pu réunir ces 50 nuances de rouge....
  6. Mélenchon comme les média nous l'ont vendu par les médias en haut à droite. Mélenchon après le 1er tour comme je le suppose fortement.
  7. Le PS est entrain de saborder les futures primaires qui empêchent toutes les magouilles (cf. article de Mélenchon). Étrangement, ni les journalistes, ni les zélites du PS, ne soulèvent ce déni de démocratie qui devrait voir tous les encartés suivre comme un seul homme l’Élu. Hamon est bien timide avec son "coups de couteau dans le dos"... faut dire qu'en tant que frondeur, il se prend un boomerang en pleine face!
  8. Concernant les données de températures fournies par la NOAA : dailymail.co.uk "Un lanceur d’alerte de haut niveau a déclaré à ce journal que la NOAA (l’Administration nationale océanique et atmosphérique de l’Amérique) a enfreint ses propres règles sur l’intégrité scientifique quand il a publié le rapport sensationnel mais erroné, visant à faire le maximum d’impact possible sur les dirigeants mondiaux, incluant Barack Obama et David Cameron à la conférence climatique de l’ONU à Paris en 2015. Le rapport affirme que la « Pause » ou le « ralentissement » du réchauffement climatique depuis 1998 – révélée par les scientifiques de l’ONU en 2013 – n’a jamais existé et que les températures mondiales ont augmenté plus vite que prévu par les scientifiques. Lancé par la NOAA dans une fanfare de relations publiques, cela a fait sensation à travers les médias du monde, et cité à plusieurs reprises par les politiciens et les décideurs politiques. Mais le lanceur d’alerte, le Dr John Bates, un scientifique de haut niveau de la NOAA avec une réputation impeccable, a montré à « The Mail on Sunday » la preuve irréfutable que le document était basé sur des données trompeuses, non vérifiées. Il n’a jamais été soumis au processus rigoureux d’évaluation interne de la NOAA – que le Dr Bates a conçu. Ses objections véhémentes à la publication des données défectueuses ont été ignorées par ses supérieurs de NOAA dans ce qu’il décrit comme « une tentative flagrante d’intensifier l’impact » de ce qui est devenu connu comme le papier sur « Le casseur de la Pause ». Ses révélations risquent de raidir le président Trump dans sa détermination à promulguer ses engagements de revenir sur les politiques « vertes » de son prédécesseur et de se retirer de l’accord de Paris, déclenchant ainsi une intense querelle politique." Traduction : google+moi
  9. Ces données, déjà expliquées dans une conférence à l'institut Turgot, démontrent l'inanité de la thèse de Piketty. D'ailleurs, si Piketty avait raison, il démontrerait par la même que les fond de pensions sont donc la meilleure solution (voir intervention de Madelin sur cette même vidéo), or bizarrement, ce serait trop risqué pour lui!!! A écouter l'excellente intervention de Jean Marc Daniel sur la pertinence des données et références de Piketty... A pleurer de rire!
  10. Bonjour, j'étais inscrit il y a longtemps mais je ne faisais que lire. Pour ce qui est du sujet, j'ai participé à une AMAP, voilà ce que j'en retiens : -Coût mensuel, difficile à corréler avec ce que l'on reçoit -S'agissant de produits "bio", diversité des "paniers" seulement l'été, automne-hiver-printemps, c'est oignon et patates et quelques rares autres légumes. -Des quantités qu'il faut stocker ou préparer pour être conditionnés -Avoir du temps à cuisiner, notamment certains légumes moins courant (côté fun mais vite lassant quand on a une vie active prenante) -Donner de son temps pour participer à l'AMAP -Très bonne qualité gustative -Ambiance sympa Bref, ma compagne et moi avons abandonné au bout d'un an 1/2 car trop contraignant, du gâchis : pas le temps de tout consommer, certains légumes "écartés" (goût, trop long à cuisiner, perte dû au stockage,...) Temps/coût trop important par rapport au bénéfice (aliments vraiment bons). D'autre part, si l'idée de s'extraire de la société "capitaliste" et de vivre en joyeux communistes aux lendemains qui chantent peut sembler attrayant, moi je me pose la question du "comment on fait quand son enfant tombe malade?" On le soigne par les plantes? On espère avoir un médecin dans la coopérative autonome? Et s'il meure, on se réconforte en disant qu'il fera un terreau de bonne qualité? Idem en cas d'accident grave, de maladie chronique, d'incendie, etc... Plus jeune, j'en ai connu des "anar" et autres rebelles bien content que la société les soigne et les guérisse vite avec les médicaments des méchantes industries pharmaceutiques. Les coopératives résistent mal à l'augmentation du niveau de vie, à la spécialisation des métiers et au détachement d'idéologies contraignantes. L'exemple de kibboutz est intéressant : http://www.jpost.com/Edition-fran%C3%A7aise/Israel/Kibboutz-la-fin-dun-id%C3%A9al-345732
  11. C'est sûr qu'avoir des enfants, c'est alimenté le moulin à emm.rdes, mais les joies et satisfactions apportées sont bien supérieures. C'est quand on a des enfants que l'on se rend compte du bonheur extraordinaire que cela procure… A condition de les élever correctement! J'en ai deux, garçons et filles, bien parti pour devenir de beaux libéraux! Et pour ça, nul endoctrinement avec petit livre rouge à apprendre par coeur. Juste leur monter ce qui se voit et… ce qui ne se voit pas ! Merci Bastiat!
  12. Elle fait quoi comme master? J'ai 42 ans et je suis moi aussi un master à Kedge (ex-BeM).
  13. Si Magean pouvait gentiment me fournir une liste des entreprises qui font 15% de rendement et qui les redistribuent, je suis preneur : j'ai un peu d'argent à placer et j'ai du mal avec les obligations d'Etat là …… Sinon, devinette : qui prend beaucoup plus que 15% du résultat de l'entreprise, sans prendre aucun risque ? Allez, un peu d'aide : ce "rentier" prend 33,33% …… Sinon, les salariés sont payés, eux. Alors que pour les actionnaires, il n'y a pas toujours des dividendes même lorsqu'il y a des bénéfices. Lorsqu'une entreprise va mal, les premiers à en subir les conséquences sont les actionnaires, puis les fournisseurs, puis les organismes sociaux. A partir de là, ça va très très mal et lorsque l'entreprise ne peux plus payer ses salariés, vous pouvez déjà graver la date de décès de ladite entreprise sur une pierre tombale. Vous pouvez même commencer avant, car les organismes sociaux ne sont plus très sociaux alors…. Je dirai même qu'ils sont en mode "vautour" pour dépecer en premier le cadavre de la pauvre entreprise agonisante. Au fait : la finalité de l'entreprise, c'est de rémunérer au mieux et de façon pérenne les capitaux investit. Si c'est pour faire du social, pourquoi pas : libre aux dirigeants de choisir leur destinée. Faut juste pas couiner quand une autre entreprise prendra ses parts de marché! Hein ! Le "néolibéralisme" (d'ailleurs, c'est quoi le néolibéralisme?) ne crée pas les inégalités (dans le sens d'injustice) : ce sont les régimes autoritaires, fortement administrés et corrompus (vous avez le choix de la qualité et de la quantité de ces items) qui sont à l'origine des pires inégalités. Encore une devinette : quels modèles économiques sont à l'oeuvre dans les pays les plus démocratiques, les plus respectueux des libertés ? Pour ce qui est des brevets : pourquoi les droits d'auteurs sont-ils mieux protégés qu'un brevet sur une molécule qui sauvera des gens? Parce qu'il faut emm.rder les entreprises kapitalistes et protéger les gentils artistes parce qu'ils sont de gauche? Concernant les ressources naturelles, et plus globalement Maman Gaïa : les plus grands outrages ont été commis par des régimes socialistes. Alliés des Verts……………
  14. Je ne connais que mal le Japon économique : stagflation, très fort endettement de l'Etat mais ses dettes sont détenues par les japonais. Problèmes de démographie : vieillissement de la population. Leader dans la robotique : pour en faire des auxiliaires de vie? On serait parti pour une croissance très faible et un fort taux de chômage pendant ….longtemps?
  15. De droite mais surtout tombé dans l'anti-communisme comme Obélix dans la potion magique. Je suis devenu libéral en lisant Bastiat : quelle révélation !!!!!!! Mort si jeune en plus.. Je ne sais plus comment je suis tombé sur ses écrits, mais c'était juste avant l'arrivée du turbo-ultra-libéral conservateur étatiste et népotiste Sarkosy. Depuis, j'élimine chaque jour les scories et cicatrices laissées par la propagande socialiste de gauche et de droite, avalée pendant des décennies par l'endoctrinement éducnat et médiatique. Le blog d'h16 fait parti des moments jouissifs de la journée, comme écouter BFM depuis quelques temps. HS : Je ne serais pas étonné de lire que certains fréquentent Skyfall ici……
  16. Pour faire court (et si j'ai bien compris) : Baisse des taux pour inciter à emprunter pour investir. Pour les banques, se consolider? Pour les Etats, continuer à emprunter encore moins cher? Si tout le monde reste frileux (grande prudence), cet argent bon marché et créé par un coup de crayon comptable magique, ne fera qu'empêcher -peut-être- une récession en empêchant un arrêt de la circulation monétaire. Mais si du monde s'y intéresse, cet argent virtuel descend vers le réel : plus d'argent que de biens = inflation. Question (et si je ne me suis pas trop planté) : l'Allemagne s'oppose violemment à toute inflation (du fait de son histoire). Donc dès les premiers signes, remontée des taux et destruction de monnaie? Et à ce moment là, les intérêts des dettes publiques explosent?
  17. Les taux directeurs viennent de baisser. Tout indique qu'il n'y aura pas d'inflation pour "rembourser" les dettes. Un taux de croissance permettant de rembourser celles-ci relèvent du fantasme. Quel sera alors l'avenir? Si vous avez des idées de scénarios probables, je suis votre lecteur!
×
×
  • Create New...