Jump to content

chameau

Yabon Nonosse
  • Content Count

    1061
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by chameau


  1. 3 hours ago, Miss Liberty said:

    C'est toujours ce que je dis à mes gamins du KT qui sont choqués que leurs potes se retrouvent en enfer s'ils ne croient pas en Jésus : « mais ils ont décidé qu'ils ne voulaient pas être avec Dieu, donc ils ne le seront pas, c'est tout... on ne va pas les forcer »

    Ou comment créer du communautarisme dès le plus jeune âge.

     

    Communautarisme qu'on retrouve dans le monde adulte : il y a ceux qui se retrouvent à la messe, ceux qui ont leurs enfants au KT, et.. les autres.

     

    Communautarisme qui explique justement en grande partie l'omerta sur la pédophilie, et le fait que non, le criminel c'est juste un mouton égaré (cf msg plus haut de miss lib), il croit en Dieu, il doit rester parmi nous. Et que donc le livrer à la justice, ben voila quoi, c'est pas la priorité, c'est même hors sujet.

    On rajoute l'autorité morale, le fait que le prêtre est considéré comme parti intégrante de la famille, on va éviter les scandales, etc.  Il y a une très forte proportion dont on entendra jamais parler (contrairement à l'EN)

    Faut avoir baigner dans cette mentalité pour comprendre. (ca a été le cas pour moi dans ma jeunesse)

     

    Alors le coup du "l'Eglise fait le ménage depuis longtemps" lolilol. Moins de pédophilie, essentiellement parce que moins de pretres et moins de cathos.

    Vu qu'on entends les histoires de pédophilie en général que quand il y a prescription, alors oui forcement sur les 20 dernières années il ne se passe pas grand chose...

    Des PAPbarrier qui expliquaient dans les années 90 qu'il n'y avait plus de problèmes, il y en avait.


  2. 16 minutes ago, poney said:

    De mémoire, MAcron a toujours oscillé entre 55 et 65% d'opinions favorables comme ministre, c'est bien ce que j'appelle un ministre populaire.
    Ensuite, je ne parlais évidement pas des politiciens dans les soutiens, j'avais plutôt en tête ses bailleurs de fonds.

    Ah bon, c'est évident? Il vaut mieux des soutiens financiers que politiques pour obtenir les 5% ?


  3. 1 hour ago, poney said:

     

     

    A mon avis pas du tout.

    D'abord parce qu'il était un ministre populaire

    Ensuite parce que, de l'intérieur, il devait avoir vu venir l'espèce de schisme interne au PS.

    Enfin parce qu'il se savait soutenu par beaucoup.

     

    Dans ce cadre là, savoir qu'il ferait au moins 5% est plus de la bonne logique que de la chance ou de l'espoir.

    Un peu facile après coup de juger.

    Ministre populaire, c'est vite dit.

    Les batailles au sein du PS, ca fait des années que tout le monde en a connaissance.

    Et non, au début, il n'était pas vraiment soutenu, ca se comptait sur les doigts d'une main (je me souviens de gerard collomb). Le gros de la troupe est vraiment arrivé ces dernières semaines.

     

    Donc oui c'etait couillu.


  4. 6 minutes ago, Mathieu_D said:

    Ben je n'en ai jamais vu au lycée/prépa à Metz, jamais en école d'ingé à Nantes, jamais en bossant chez un parfumeur, un éditeur et une SSII à Paris, jamais à Lille. (et là je suis dans une banque, et pas de trace de coco)

    'fin bon, j'imagine que si j'en cherche j'en trouve.

    Normal, c'est en général + dans les hautes sphères de la société.

    un exemple perso : les avocats fiscalistes de multinationales


  5. 4 hours ago, h16 said:

    Tu dis : les gens bouffent de la merde. Ils n'ont pas envie de manger de la qualité. C'est un mépris sans borne,

    P-e dans ton mode de raisonnement, pas dans le mien. Ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas les mêmes idées et font les mêmes choix que moi que je les méprise, c'est toi qui interprête.

    Je trouve ca dommage qu'ils fassent ce choix là, c'est tout. Comme je trouve dommage les gens qui fument.

    Je pourrais très bien dire "fumer de la merde" pour la cigarette (et ca en est), je vois pas ce qu'il y a de méprisant et tu le sais très bien.

    Celà mériterait des excuses pour les propos et les intentions que tu me prêtes. Mais bon hein je te connais tu vas encore rouler le tout dans la farine, pour montrer que tu sais tout et que tu es le meilleur.

     

     

     


  6. Just now, FabriceM said:

     

    https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/51746-écologie-développement-duracell-topinambours/&page=25

    Ce n'est pas une vraie source mais à l'époque j'ai fait le calculs et je suis donc assez sur de mon coup.

     

    Si tu prends les chiffres de la totalité des terres consacrées à l'agriculture dans les rapports de la FAO (un chiffre considérable car d'immenses portions de terre qui semblent inexploitées sont en fait utilisées pour de l'élevage extensif) et que tu compares ça au total des terres émergées utilisables (non désertique, non rocailleuses, non immergées), tu te rends compte que finalement il ne reste pas grand chose et que la majorité de ce qui reste à exploiter ce sont des espaces actuellement occupés par des forêts.

     

    Après, voilà, ce n'est pas qu'on manque de place à proprement parler, mais si tu veux transformer du permafrost en surface cultivable ça va te couter une blinde. Si tu veux protéger des cultures en mongolie contre les forts vents et les températures glaciales, idem. Et si tu te prives idiotement d'une partie de l'armement nécessaire pour protéger des cultures déjà très sollicitées, ça frise l'impossible.

     

    Si tu prends les données brutes et que tu extrapoles à un objectif, oui forcement ca peut coincer. Tu ne prends pas en compte les évolutions technologiques qui vont arriver.

    Produire sur plusieurs niveaux dans des serres? ou sous terre avec lumière artificielles? en mer? je sais pas, aucune idée mais les idées vont forcement germer dans la tête des ingénieurs car des milliards seront en jeu.

    Je ne peux pas croire que l'intérêt que les occidentaux portent de + en + sur leur assiette va s'arrêter là.

    A tord ou à raison, les gens vont de moins en moins supporter les pesticides.

    Donc on trouvera forcement des solutions.


  7. 5 minutes ago, Flashy said:

     

    Il n'y a pas lieu d'être optimiste ou pessimiste : c'est un état de fait, déjà, que l'on peut produire de la bouffe de bonne qualité en grande quantité.

    Certains, dont moi, essaient simplement de faire comprendre que les termes du débat étant mal posés et les postulats faux, les conclusions tirées ne peuvent qu'être foireuses.

    Oui, on n'est pas d'accord sur la qualité de la nourriture conventionnelle. Les apports bénéfiques et les retombées néfastes des pesticides sur la population.


  8. 3 hours ago, Flashy said:

    Autrement dit, un état de fait sans famine paraîtrait satisfaisant et serait un argument pour une vie "plus simple", c'est-à-dire (au final) plus précaire.

    Non pas du tout, je dis juste que je préfère dépenser + dans mon budget pour une alimentation moins bourré de pesticides et autres antibiotiques.

    Que pas mal de gens préfèrent bouffer de la merde pour pouvoir augmenter leur budget voiture, ou se payer une nouvelle cuisine, c'est leur choix. Et je pourrais très bien aussi juger de leur choix...

    Le problème c'est que toutes ces molécules de synthèse on en retrouve sur toute la planète, avec pour certaines personnes des risques potentiels (je pense notamment pour les femmes enceintes chez qui l'embryon au cours du developpement peut prendre cher).

    C'est clairement un choix de société que la majorité des gens ont choisi. Maintenant on arrive à un stade où on peut se permettre de manger mieux (en tout cas progressivement), sans pour autant vivre comme au 18ème.

    De + en + de gens prennent conscience de l'importance de ce qu'on mange, et je trouve ca pas plus mal.

    Les conversateurs qui s’excitent en disant "non mais c'etait vachement bien faut forcement rester sur ce modèle" ben non.

     


  9. On est toujours la même espèce qu'il y a 150 000. Nos besoins physiologiques sont donc toujours les mêmes. Dormir, faire du sport, réflechir, manger, etc.

    Et dans "manger", si on a émergé il y a 150 000 ans, c'est qu'il y avait ce qu'il fallait sur terre pour manger correctement. Alors p-e pas en quantité (mais ca on va y arriver, et bien avant 1930), mais en terme de molécules, il y avait ce qu'il fallait, pas besoin d'en créer de nouvelles, et je suis pas sûr qu'ingérer et respirer de nouvelles molécules soient forcement anodin pour notre santé.

     

    Et il semble acquis, dans la communauté scientifique, que la plupart des cancers soient issus de l'environnement. je ne vois vraiment pas ce qu'il y a d'étonnant dans ce que je dis mais bon... c'est plutôt balayer d'en revers de main "meuh non ca peut pas être les pesticides" qui est plutôt étonnant.


  10. 8 minutes ago, Cugieran said:

    Breaking News : deux nonosses s'unissent pour démontrer que l'humanité perd plus qu'elle ne gagne à l'utilisation des pesticides (Reuters)

    Bel homme de paille pour le coup.

    Perso je n'ai pas dit ca, mais la question mérite p-e d'être posée.

     

    Si l'explosion des cas de cancer (qu'on ne peut pas résumer à un simple "ben oui mais on vit plus longtemps") sont en grande partie imputables aux pesticides, alors effectivement, je ne suis pas sûr qu'au final y gagne (vu les milliards qu'on dépense en recherche et traitements contre le cancer). Mais bon encore une fois c'est une question de choix. Manger moins cher permet de s'offrir d'autres choses.


  11. Ah non, j'en ai complètement rien à secouer d'avoir tord. Je ne me sens expert en rien, contrairement à d'autres qui prétendent être experts en tout.

    Pour moi un forum, c'est confronter mes idées à ceux des autres pour me forger une véritable opinion, prendre du recul et avancer. Non pas pour montrer que je suis le meilleur et le plus intelligent.

     

    Maintenant, non je ne vois aucun argument valable qui m'explique que c'etait la famine avant les années 30 dans le monde occidental, c'est à dire avant les pesticides de synthèse.

    J'ai beau chercher sur wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_famines

    Que la population MONDIALE ait triplé depuis, ca n'a rien (ou pas grand chose, ou trop simpliste) à voir avec ces pesticides.

    Mais je suis friands d'arguments et de références.


  12. Ta condescendance tu peux te la garder.

     

    En attendant, pour ceux que ca interesse.

     

    D'après wiki :

    L'ère des pesticides de synthèse débute vraiment dans les années 1930, profitant du développement de la chimie organique de synthèse et de la recherche sur les armes chimiques durant la Première Guerre mondiale.

     

    Evidemment, avant 1930, en Europe et aux Etats-Unis on criait famine...


  13. 35 minutes ago, Rincevent said:

    On a davantage de recul aujourd'hui. Les rapports scientifiques en question étaient biaisés, ça a été démontré depuis.

     

    Et le mouvement écologiste a commencé bien plus tôt aux USA : regarde la date de publication de Silent Spring...

    Relis ce que j'ai dis :  "A l'époque, le mouvement écologiste n'avait pas un poids suffisant pour peser sur des rapports scientifiques et des décisions politiques." (rapports scientifique de 1963 a 1969)

    1962 son livre, et, à ce que je peux parcourir de son wiki, c'etait avant tout une scientifique. Qu'il y ait eu un mouvement écologiste derrière c'est un autre problème.

    Donc, non Rachel Carson n'etait pas une écologiste hystérique, et non, les rapports scientifiques, même si ils peuvent être contestables scientifiquement aujourd'hui, ne pouvaient pas encore être influencés par les mouvements écologistes. (surtout comparé aux lobbys en face...)

     

    Des extinctions d'oiseaux en masse, de fortes suspicions de cancers du sein, et de retards mentaux chez les enfants.. perso pour le DDT ca me suffit.

    Mais on en revient à la même chose, si vous attendez qu'on vous prouve par A+B que telle molécule de synthèse provoque le cancer Z dans X années dans l'organe W, si ingérée par une femme enceinte entre la 6èmet et 7ème de grossesse, à telle quantité, etc etc, et bien dormez et mangez tranquille.

     

    Perso je prends des précautions dans la limite du possible et je m'informe de ce que je bouffe.

     

    Pour moi, c'est de la même logique que de fermer les yeux, et d'aller voter en esperant qu'un homme politique va prendre les bonnes décisions pour moi.

     

    Non je ne fais pas mes courses à la vie claire, mais oui je passe beaucoup de temps à réflechir à ce que je vais manger et donner à manger à mes enfants.

     

    Et non, on peut se passer des molécules de synthèse, on a bien réussi sans.

    Question de volonté (de choix de la part du consommateur).

    Et puis si vous avez peur de retourner travailler aux champs, il est très probable que dans un futur proche, la plupart des cultures soient automatisées.

×
×
  • Create New...