Jump to content

chameau

Yabon Nonosse
  • Content Count

    1061
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by chameau

  1. Ok, des articles qui suspectent les pesticides comme causes de cancers je peux t'en sortir à pelle. Et toi, pour le sucre ? (comme cause hein, pas juste nourrir les cellules cancereuses)
  2. Parce qu'il y a une certaine quantité de faisceau de présomptions. (contrairement aux pets de licornes arc-en-ciel)
  3. Oh si, une petite recherche sur internet montre bien qu'on utilise le conditionnel là aussi (et bien + que pour les pesticides) : Des études suggèrent Peut-être que On suspecte Risque plus élevé etc. Mais je le suspecte aussi j'ai banni le sucre raffiné et les féculents non-complets / trop cuits. Je m'en porte pas plus mal, et aucun problème d'énergie. Enfin un sujet où on est d'accord, bisou
  4. Ca me parait logique, quand tu empeches, par des lois, les moins qualifiés à travailler, si, en +, ils n'ont aucun retour des taxes qu'ils paient malgré tout, tu peux être sûr que dans les 6 mois c'est pas juste leur quartier qu'ils vont cramer... Ca me paraissait evident pour tout le monde qu'en France on achetait la paix sociale et c'était clairement assumé. Si tu veux une guerre civile, alors oui, sucre leurs toutes les aides et cie, envoie + de flics, et là ca va dépoter !!
  5. pour ceux qui aiment compter les points de liberalisme entre macron et fillon : http://www.lepoint.fr/presidentielle/alain-madelin-la-reforme-des-retraites-de-macron-est-excellente-07-03-2017-2109834_3121.php?google_editors_picks=true
  6. Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Difficile d'évaluer le travail qui a été fait, mais certainement que sans tout ca, ca serait pire. De toute facon, c'est surtout un problème d'accès au marché du travail pour ces gens là. Mais en attendant que ca se débloque, perso je préfère qu'on dépense du fric dans des éducateurs spécialisés et autres, plutot que dans des bas du front qui veulent se faire du bougnoul.
  7. Tu attends vraiment trop de la recherche scientifique. Ecoute, ma femme travaille directement dans la recherche sur le cancer... donc je connais un peu. Sans parler des résultats truqués pour sortir une publi, sans parler des conflits d'intérêts, tu n'imagines pas la complexité du travail, le travail colossal rien que sur des souris... Etudier le climat à côté c'est peanuts. Donc, le cancer, pendant loooooooongtemps les causes resteront uniquement des suspicions. Tu suspectes le sucre comme on pourrait suspecter l'abus de produits laitiers, ou les résidus de pesticides.
  8. Donc tu ne diras rien si un commerçant remplit de sucre à ton insu un produit que tu consommes ?
  9. Le problème, c'est qu'on ne pourra JAMAIS (ou pas avant plusieurs décennies), prouver, par exemple qu'un résidu provenant de pesticides, traverse la barrière placentaire et vient perturber la construction du cerveau du foetus. Il ne peut y avoir que des suspicions. Idem pour la plupart des cas de cancers. Impossible de faire des études sur des milliers de patients sur plusieurs décennies etc.. Déjà sur des souris c'est pour ainsi dire honnetement impossible.. Le sucre existait déjà en masse il y a 30 ans. Vieillissement, non, on a de + en + de cas de jeunes (-40ans) qui ont des cancers. Qt au depistage oui, mais ne suffit largement pas a expliquer.
  10. Vous êtes ici plusieurs à contester l'effet nocifs des polluants (pesticides, perturbateurs endocriniens etc), soit, mais il faudra alors bien trouver une autre explication à l'explosion de certains cancers. (même en prenant compte le meilleur dépistage). en moyenne +100% de cancers en 30 ans, et en particulier les cancers des organes liés au système hormonal. Les ondes? Les écrans?
  11. Les habitants de ces quartiers veulent vivre tranquillement, que les jeunes aient quelque chose à faire, qu'ils aient une perspective d'avenir. C'est tout. Pas en envoyant + de police ("coup de karsher" de sarko) que ca va résoudre les problèmes des quartiers sensibles...
  12. Ok mais si on attends d'être sûr à 100% avant de parler, personne ne parlerai. Bon après c'est une émission télé, ca vaut ce que ca vaut ;). Certainement que les intervenants jouent sur la peur pour vendre leurs produits (surtout la petite minette qui a très peu parlé et qui a juste réciter son texte pour vendre du bio), je ne suis pas dupe. Après c'est un degré de confiance, un esprit à critique à garder etc.
  13. Un sujet qui mériterait des recherches approfondies mais voilà ce qu'on peut trouver sur internet rapidement : Néanmoins le consensus scientifique international, auquel les chercheurs et cliniciens français se rallient également peu à peu, est que l'autisme est un trouble neurodéveloppemental. Le développement du cerveau se fait de manière anormale pendant la petite enfance. Les causes sont multifactorielles ; on pense aujourd'hui qu'il existe une forte prédisposition génétique, puis que des facteurs environnementaux déclenchent le trouble de manière plus ou moins forte. Ces facteurs environnementaux n'incluent PAS un quelconque traumatisme psychologique ou parental ; les soupçons se portent plutôt sur des facteurs comme la pollution ou des accidents pendant la grossesse ou l'accouchement. Comme le dit l'état des connaissances de la HAS (cliquez ici pour y accéder): "Les données épidémiologiques mettent en évidence une multiplicité des facteurs de risque et des pathologies ou troubles associés aux TED. Ces études donnent des arguments en faveur de la nature multiple des facteurs étiologiques des TED avec une implication forte des facteurs génétiques dans leur genèse. Les facteurs psychologiques parentaux, en particulier maternels, et les modalités d’interactions précoces n’expliquent en aucune façon la survenue de TED. Il existe un consensus de plus en plus large sur la nature neurodéveloppementale des TED." Parmi les facteurs de risques génétiques, on a déjà identifié et on identifie encore une multitude de gènes pouvant être impliqués dans l'autisme. Tous ces gènes jouent un rôle dans le développement des connexions au sein du cerveau (synapses), et perturbent le travail des neurotransmetteurs. Voir par exemple cet article (cliquer ici). Il est donc probable que ce qu'on désigne par "autisme" soit en fait un ensemble de maladies génétiques diverses affectant chacune une étape différente du développement du cerveau, pouvant chacune au final donner des symptômes similaires. La HAS estime, dans son état des connaissances de 2010, la prévalence des TEDs à 1 enfant sur 150. Ce taux semble augmenter, comme le montre ce rapport Canadien: informations sur le taux de prévalence des troubles envahissants du développement. Cette augmentation s'explique en partie par l'évolution des critères de diagnostic et une amélioration de la formation des professionnels au dépistage de l'autisme, mais au-delà de ces explications, il semble bien qu'il y ait une augmentation réelle de la prévalence depuis des décennies sans que l'on sache pour quelle(s) raison(s). Donc oui pourquoi pas, la pollution par la nourriture (en l'occurence parce que c'est notre sujet) pendant la grossesse semble une piste intéressante. Mais de là l'affirmer, oui il y a un pas à ne pas franchir, mais encore une fois ca peut mériter de prendre des précautions assez simple pendant la grossesse.
  14. Est ce que c'est si farfelu que ca? On ne connait pas encore bien les causes de l'autisme, alors pourquoi pas? Quand on investige sur la nutrition, ca me semble normal que ca parte dans tout les sens, et qu'on puisse dire des âneries, en tout cas je n'ai pas pris cette info pour acquis.
  15. Je vais essayer d'exprimer ce que je pense des forces de l'ordre. Pour 95% de la population, la simple existence d'un poste de police pas trop loin est suffisant. Ca les dissuade de péter un câble et de se faire justice soi même. -> donc la simple présence d'une société privé de sécurité/d'intervention suffirait. Pour les 5% qui reste, à peu près partout dans le monde, on voit bien le rapport que les forces de l'ordre entretiennent avec les civils dans les quartiers sensibles. Et je pense qu'ils font + de tord que de bien. Ce n'est pas des forces de l'ordre qui leur faut mais plutôt des assistants sociaux, éducateurs spécialisés, médiateurs, etc. A part quelques cellules spécifiques (luttes contre la pédophilie/terrorisme, groupes d'intervention etc), on a un système complètement archaïque et contre-productif. On peut mettre + de moyens à la police et remplir les prisons (c'est ce qu'on fait), c'est de pire en pire (bienvenue au djihadisme maintenant).
  16. Oui certainement, mais c'etait pour dire que j'avais changé complètement mon rapport à la bouffe. Avant je mangeai n'importe quoi, comme tout le monde, sans même reflechir aux proportions protéines, glucines, vitamines, fibres, etc. Du coup, forcement je me suis interessé à la provenance des produits, et forcement le pendant, c'est qu'on se prends un peu la tête, et au bout d'un moment il faut, (de toute facon on a pas le choix), savoir s'arreter de chercher la petite bête. Au delà de ca, je me suis mis à faire du sport régulièrement. Et j'ai aussi soigné mon sommeil. Oui, les pesticides n'ont rien à voir, c'est juste que du coup je fais gaffe aussi au long terme. Aujourd'hui, je ne fais pas confiance aux hommes politiques et aux gros industriels (que ca soit dans l'alimentaire ou autres, cronycapitalisme oblige), et donc aux réglementations. Donc ca demande une certaine réflexion, une certaine recherche. Il faut trouver le juste milieu entre manger du nutella avec un grand verre de lait, et, avoir son propre verger, son potager, et elever ses propres bêtes (et on ne saurait encore pas trop quoi leur donner à manger..) Pour moi du coup, c'est dépenser +, (eviter evidemment le 1er prix), et surtout surtout cuisiner. Donc arrêter d'engraisser les industriels avec ma CB. Il en faut pour toutes les bourses, je demande pas à ce que tout le monde mange de la première qualité, même si ca serait bien pour tout le monde et serait un objectif louable (on progresse malgré tout). Tu as l'air bien renseigné FabriceM, mais je pense que tu es trop sûr de toi malgré tout. Le domaine de la nutrition, on est encore vraiment très loin de tout comprendre. Et malheureusement les recherches scientifiques actuelles sur le sujet sont à peu près du même acabit que sur le réchauffement climatique. Donc en attendant, un peu de bon sens et de précautions ne font pas de mal. Au final, je fais + confiance aux petits producteurs et au bio, qu'aux industriels. (tout en sachant que le bio n'est pas aussi miraculeux que certains prétendent). Voilà pour dire que l'émission ne m'a pas choqué, à part l’hystérique de service qui appelle à voter écolo, les gens m'ont semblé de bonne foi, et il y avait une ambiance bon enfant (ca manquait de représentants des lobbys de l'aggro alimentaire).
  17. Yen a plein qui se sont planqués a Monaco et en Andorre !
  18. Ah parce que la science aujourd'hui est capable de nous dire les impacts précis des pesticides sur la santé? Je doute qu'elle le soit un jour. En attendant, un peu de bon sens et de précautions me semblent de mise. Mais chacun fait ce qu'il veut encore une fois.
  19. Au delà du fait que je ne suis pas du tout convaincu de l'efficacité d'un rincage (à moins p-e d'y aller à l'éponge grattante ?), es tu sûr que notre organisme est capable d'éliminer les pesticides ?
  20. Il parait que les pesticides sont concentrés dans la peau des non-bio alors bon... rumeur ou pas je sais pas.
  21. J'avoue que je consomme très peu de produits transformés. Mais pour mon exemple de pomme, pomme bio (de france) ou pas bio selon toi ? même si c'est dur de faire des généralités...
  22. Sauf que dans ce domaine la certitude scientifique... c'est à peu près comme le réchauffement climatique.
  23. Ok, mais j'imagine que la nature s'adapte progressivement, et les êtres vivants qui en dépendent aussi. Sauf que la démographie a explosé, on s'est mis à produire en masse pour nourrir massivement des millions/milliards d'être humains. Ces pesticides naturels n'ont pas joué leurs rôles manifestement. On a utilisé des pesticides artificiels. C'est bien, ca permet de nourrir. (et la plupart des êtres humains se fichent d'avoir un cancer a 70 ans) Mais est ce qu'on controle les effets sur l'organisme et son environnement ? On a eu de méchants exemples ou en faisant n'importe quoi, ca donnait de sales résultats. Donc, perso, pour ma santé, je préfère prendre des précautions. Comment font-ils du bio sans pesticides? Je ne me suis pas spécialement interessé au sujet mais ca semble faisable. Il parait que les nutriments contenus dans une pomme bio, outre le fait qu'on peut manger la peau qui est plein de fibres essentiels, sont bien plus importants que dans une pomme "industriel". Donc du coup j'achète des pommes bio, c'est con ?
×
×
  • Create New...