Jump to content

FabriceM

Membre Adhérent
  • Content Count

    8440
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Posts posted by FabriceM


  1. Ca fait longtemps que je n'ai pas posté, mais je vous suis, de loin, et il n'y qu'avec vous que je peux partager pleinement le sentiment d'horreur qui me saisit en lisant ceci

    1609375915_vomirslate.thumb.png.e59d3417dbbb9d7b9f536feeb9646135.png

    https://www.slate.fr/story/175854/ne-pas-reconstruire-notre-dame-de-paris

     

    Citation

    Que faire alors de la dépouille de Notre-Dame? Consolider la structure, qui est encore debout, la protéger d'un nouveau toit, rouvrir le lieu en le conservant tel qu'il est devenu et en faire un memento mori du XXIe siècle, pourquoi pas? Comme nous visitons les vestiges de châteaux forts, visitons les ruines de Notre-Dame en prenant conscience qu'avec elle, c'est une partie de notre civilisation qui est partie en fumée, que ce malheureux incendie est aussi un épisode de notre histoire, une page qui se tourne et qu'il faut l'assumer, avec ses cicatrices et ses pertes, faute d'assumer le reste.

    [..]

    Et les sous, qu'en ferions-nous? J'ai beau être athée jusqu'à la moelle, je suis très tentée de crier au miracle en voyant que Notre-Dame a réussi à dégoter une somme si folle dans un pays officiellement si fauché. Près d'un milliard d'euros, tombés en vingt-quatre heures de l'escarcelle des plus fortuné·es... Serait-il compliqué de réorienter une telle offrande pour lui trouver un usage bénéficiant au plus grand nombre?

     

    On ponctionne trois milliards par ans pour subventionner Plus Belle la Vie et capitaine Marleau, et tout va bien. Un milliard de dons privés pour restaurer un symbole, accomplir un projet fédérateur, c'est inacceptable, non, il vaut mieux, littéralement, voler cet argent pour rénover la cité radieuse ou planter des moulins à vent. Mais fuck^gogol quoi.

     

    Bon après, dans le détail, effectivement, on a du mouron à se faire quant aux choix qui seront faits pour la restauration :

     

     

    Et le PR qui nous annonce une reconstruction sous 5 ans, comme par hasard pour les JO .... autant dire qu'on va commencer des truc à l'arrache, et potentiellement disrupter des meilleures stratégies, tout ça pour que les travaux ne soient quand même finis que dans 50 ans. Supayre.

     

    Le 16/04/2019 à 17:28, Mathieu_D a dit :

    C'est celui là  https://www.rebatirnotredamedeparis.fr/ le site "officiel" de la souscription publique  ?

    Le 15/04/2019 à 23:13, Tramp a dit :

    Plusieurs trucs publics ont déjà lancé des levées de fonds au lieu de se coordonner et de centraliser...

    Deux fonds publics gouvernementaux plus quatre fonds privés "labellisés" différents ... https://www.gouvernement.fr/rebatirnotredame

    + plus les donateurs individuels qui chercheront à influencer les prises de décision ... la presse va adorer les engueulades que ça va générer.

     

    Le 15/04/2019 à 23:22, Zagor a dit :

    Ma théorie c'est qu'étant donné que les lieux de cultes appartiennent à l'Etat, il devient impossible de refaire des vitraux d'inspiration religieuse, sauf à flouter le message jusqu'à l'illisible. D'où la porte ouverte aux coloriages de CM1 exécutés par des artisans d'exceptions qui doivent avoir envie de se pendre en voyant ce qu'ils sont obligés de faire pour préserver leur art.

    Le 16/04/2019 à 19:34, Tramp a dit :

    Tout ça me conforte dans le fait qu’il faudrait retransférer à l’Eglise de France la pleine propriété de ses lieux de culte (cathédrales, St Chapelle, monastères, églises, Palais des Papes...) pour qu’elle n’ait plus à mendier pour les entrenir.

    (Du coup) Je suis aussi d'accord. Même si ça ne serait pas un cadeau, loin de là, il est urgent de mettre fin à l'hyprocrisie de l'Etat qui est censé gérer ce patrimoine, mais qui n'en fait rien, au point qu'on en vient souvent à raser les églises tellement elles sont délabrées.

     

     

    Le 16/04/2019 à 12:58, poney a dit :

    Y a des alarmes, elles ont sonné, c'est pour comme ça que l'alerte a été donnée

    Pour les systèmes automatiques, ça veut dire mettre de l'électricité dans une charpente de 800 ans, non, on ne fait pas ça, on ne met jamais d'électricité (lourde) dans ces endroits, justement pour éviter les risques d'incendie

    Je ne sais pas comment était foutue l'installation de détection, mais dans l'absolu il faut très très peu de jus pour alimenter un capteur, donc zéro risque incendie associé, donc pas d'excuse pour ne pas avoir su détecter précocement l'émergence du feu.

     

    A ce propos, la première alarme a sonné à 18h20. Le personnel de sécurité de la cathédrale a été vérifié avant d'appeler les pompiers, mais n'a rien vu. Il a fallu un demi heure de plus pour que le foyer soit identifié, et il était trop tard. Si seulement ..... bref ... amha les enquêteurs vont creuser sur ce point. En parlant d'enquête, au moins un truc de bien les ouvriers ont été auditionnés quasi aussitôt, laissant le moins de temps possible pour mentir de façon coordonnée.

     

     

    Le 16/04/2019 à 16:03, kaleidoskop a dit :

    Si la thèse de l'acte de malveillance n'est pas retenu, ils vont faire porter le chapeau à une PME.

     

    https://www.lepoint.fr/culture/le-bras-freres-l-entreprise-qui-restaurait-la-fleche-de-notre-dame-16-04-2019-2307921_3.php

     

    A priori le personnel engagé était compétent, mais autrement, le nombre de PME, d'artisan, qui ne savent même pas ce que c'est qu'un permis feu et qui tronçonnent, soudent, n'importe quoi n'importe comment ou laissent les gars fumer sur les chantiers ... c'est flippant.

     


  2. Il y a 3 heures, Nick de Cusa a dit :

    tu me réponds comme si je n'avais pas clairement mis en avant ce qui est à mon sens le point essentiel : la fin de la hausse de la charge fiscale et sociale globale

     

    Je n'irais normalement pas beaucoup plus loin dans la discussion avec toi car je connais trop ta propension à répondre à tout sauf au point essentiel 

     

    Si c'était le message principal, énoncé haut et fort, par la base et/ou par des représentants du mouvements, je soutiendrai évidemment. Oui, ce message est exprimé, je l'ai souligné dans ma première intervention, mais de ce que je vois, ce message est noyé dans la masse des revendications confuses de tous ceux qui se sont agrégés dans ce mouvement.

     

    http://www.francesoir.fr/politique-france/nouvelle-liste-de-revendications-d-une-partie-des-gilets-jaunes-document

    https://www.lci.fr/politique/gilets-jaunes-baisse-des-taxes-et-retour-de-l-isf-suppression-du-senat-hausse-des-retraites-et-du-smic-les-multiples-revendications-du-mouvement-2106066.htm

     

    Ton message, je crois, c'est qu'il y a encore le potentiel pour que le mouvement  prenne la bonne direction et donc, à ce titre, on doit le soutenir pour le guider. Mais concrètement, si poincaré arrive à se projeter dans un futur plus libéral avec des gens qui sont dans ce mode de pensée :

    Il y a 3 heures, poincaré a dit :

    Le problème c'est qu'il y en a beaucoup qui pensent [..]  qu'il faut faire la révolution en mettant l'économie complètement à plat.

    tant mieux et je lui souhaite de réussir mais je ne peux pas.


  3. il y a 8 minutes, Nick de Cusa a dit :

    l'erreur est de partir du pincipe qu'il y a une voie pour sortir de l'oppression fiscale française sans un passage où tout le monde va souffrir

     

    Tout le monde va soufrir

     

    Soyez des hommes (ou des femmes, c'est exactement pareil en l'occurence), habituez vous à cette idée et ce n'est qu'un début, continuons le combat

    Certains combats sont symboliquement importants et méritent qu'on se batte, qu'on se fatigue, qu'on perde un peut, pour obtenir la victoire.

     

    Mais ici, on sait que oui, l'adversaire, c'est le gouvernement, mais de l'autre côté, les GJ, qui sont-ils, que veulent-ils vraiment dans leur majorité et qu'y a-t-il à gagner en participant à leur combat ... franchement je n'en sais rien et eux mêmes, visiblement, n'en savent pas grand chose, vu les dissensions chez les portes paroles nommés il y a moins d'une semaine ...

     

    il y a 4 minutes, Philiber Té a dit :

    C'est le prix à payer des luttes sociales : quand tu fais grève tu n'es pas payé, mais c'est pour un avenir meilleur !

    Même chose pour ces manifestations : la mobilisation des CRS, les dégradations du mobilier urbain, etc. ça a un coût pour l’État, ce qui veut dire plus de dette, d'impôt... Mais il faut bien se faire entendre.

    Ce n'est pas une révélation, je suis globalement un démocrate. Au sens ou même si j'entends tous les défauts au système représentatif, et notamment dans la configuration française, je ne vois pas, pour l’instant, de meilleur système pour aligner les intérêts du gouvernement avec ceux de la population. Dans ce cadre, pour moi, le rôle des manifestations c'est de dire haut et fort un message. Mais attendre directement que les manifestations aient pour conséquence des décisions politiques immédiates, c'est inefficient et dangereux. Des gens prêts à balancer tous les immigrés à la mer, on en a aussi un bon paquet. S'ils manifestaient comme les gilets jaunes le font, on verrait votre tête ...

     

    Bref, les luttes sociales dans la rue, c'est une spécialité française dont je me passerais bien. Et par exemple, le fait que les flics soient obligés de surveiller les GJ, ça en fait d'autant moins pour assumer correctement les missions régaliennes que l'Etat peine déjà à assumer.

     

    il y a 1 minute, poincaré a dit :

    Mais justement, on peut très bien d'un côté soutenir le mouvement en y participant directement comme certains le font ici, dont moi, avec des affiches, des pancartes, des tracts, débattre avec les manifestants, et de l'autre gagner en visibilité dans la presse, les médias pour expliquer aux gens le pourquoi du comment, et ensuite proposer des solutions concrètes. Pour moi l'un ne va pas sans l'autre, ou alors c'est insuffisant.

     

    Si tu fais un sitting devant le centre des impôts de mon département ou l'URSAFF  je te soutiendrai ouvertement, aucun problème. Soutenir les blocage routiers, c'est niet. Mais même alors, il n'empêche qu'il ya beaucoup à dire et que je soutiens évidemment le fait qu'il faut diminuer la pression fiscale, la pression des cotisations obligatoires, etc ...

    • Yea 1

  4. il y a 6 minutes, poincaré a dit :

    Je n'arrive pas à déterminer si cette réponse est idiote ou juste à côté de la plaque, mais je vais y répondre quand même. En tout cas je note la mauvaise foi et la tentative de discrédit.

     

    Le soutien des libéraux est nécessaire pour faire comprendre à certains que la solution n'est pas l'interventionnisme, mais la baisse des taxes et de la dépense publique, que la cause de leur mal-être ne se trouve pas dans la propriété privée, ni les grandes entreprises, mais dans les politiques gouvernementales qui ne font qu'étouffer l'ensemble de la population depuis des décennies, et que la solution est libérale.

     

    En quoi c'est nécessaire de soutenir le mouvement  pour expliquer ça ?

    • Yea 1

  5. il y a 3 minutes, Philiber Té a dit :

    Le blocage de l'économie permet d'atteindre les revenus des grands patrons et le budget de l'État.

     

    Les dommages collatéraux, sur les salariés, les petits entrepreneurs, etc. sont 100 fois supérieurs. Le fait d'ignorer ou de ne pas concevoir ça, c'est pour le moins inquiétant ...

    • Yea 1

  6. il y a 7 minutes, poincaré a dit :

    le soutien au mouvement ne devrait même pas faire débat.

     

    Soutenir directement et ouvertement un mouvement,  dont les contours flous poussaient dès le départ à une certaine réserve, et qui maintenant dégénère totalement. Heu. Permet moi de discuter.

     

    Dès le début, notamment, une grande partie avait des revendications HS, délirantes, notamment la démission de macron (élu démocratiquement depuis moins de 2 ans, WTF) ou la revalorisation des retraites. Dès le début, aussi, le fait que le mouvement autorise la récupération politique par tous les bords était suspicieux.

     

    Le message des gilets jaunes c'est juste : je veux plus, je mérite plus, donnez moi plus, maintenant. La majorité n'a rien à branler de la pression fiscale en tant que telle, le problème c'est juste qu'elle repose sur eux et pas plus sur "les riches". Les gilets jaunes, en masse, s'organisent notamment pour faire chier les commerces et notamment la grande distribution en mode "tu possèdes un commerce, donc t'as de la l'argent,donc ferme là".

     

    Et globalement, le fait de faire chier les gens du commun pour emmerder "symboliquement" le gouvernement par extension.... permettez moi de trouver ça complètement .. fou, pour être poli. Ceux qui vont faire chier des députés, des préfectures, directement, m'attiraient plus de sympathie si leurs modes d'action particulièrement violent ne confirmaient pas par ailleurs que ceux là ne sont pas plus réfléchis et raisonnables mais en fait plus cons  et radicalisés que les autres.

     

    Oui, le mouvement a du mérite par ailleurs : signifier au gouvernement que ça suffit de ponctionner toujours plus les gens qui bossent et qui veulent juste vivre une petite vie décente. Mais amha il y a bien plus à gagner en éduquant le public sur les causes profondes du malheur français, qu'en soutenant directement ce mouvement.

    • Yea 3

  7. Le 18/08/2018 à 18:34, Johnathan R. Razorback a dit :

     

    D'ailleurs j'ai l'impression qu'on le voit plus  @FabriceM ?

     

    C'est pas faux. Mais je ne vous oublie pas. Juste, j'ai significativement moins de temps pour glandouiller, depuis un certain temps déjà. J'ai d'autant plus de respect pour ceux qui, depuis longtemps, concilient leur boulot, leur famille et le forum.


  8. Le ‎05‎/‎05‎/‎2018 à 17:25, Neuron a dit :

     

    Ceci connait-il des problèmes :

    800px-Global_Hawk_1.jpg

     

     

     

    Citation

    2. So far, drones tend to crash.
    On Dec. 4, an RQ-170 Sentinel surveillance drone crashed in Iran; a U.S. official involved in the program blamed a lost data link and another unspecific malfunction. Two weeks later, an unarmed Reaper drone crashed at the end of a runway in the Seychelles. “This should not be a surprise,” a defense official told Aviation Week & Space Technology, saying the United States had already lost more than 50 drones. As of July 2010, the Air Force had identified 79 drone accidents costing at least $1 million each. The primary reasons for the crashes: bad weather, loss or disruption of communications links, and “human error factors,” according to the Air Force. As Lt. Gen. David Deptula, former Air Force deputy chief of staff for intelligence, has noted with refreshing honesty, “Some of the [drones] that we have today, you put in a high-threat environment, and they’ll start falling from the sky like rain.”

    http://foreignpolicy.com/2012/02/27/10-things-you-didnt-know-about-drones/

     

    Quand même, oui.


  9. Il y a 14 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

    L'article wikiberal ne développe pas trop l'idée ni ses éventuelles critiques ou limitations libérales / libertariennes. Faute de quoi, ça risque de devenir un poncif anti-libéral de plus, un boulet de plus à traîner avec l'état de nature et quelques autres.

     

    Rothbard, ethics of liberty :

    Citation

    Now if a parent may own his child (within the framework of non-aggression and runaway-freedom), then he may also transfer that ownership to someone else. He may give the child out for adoption, or he may sell the rights to the child in a voluntary contract. In short, we must face the fact that the purely free society will have a flourishing free market in children. Superficially, this sounds monstrous and inhuman. But closer thought will reveal the superior humanism of such a market. For we must realize that there is a market for children now, but that since the government prohibits sale of children at a price, the parents may now only give their children away to a licensed adoption agency free of charge.[12] This means that we now indeed have a child-market, but that the government enforces a maximum price control of zero, and restricts the market to a few privileged and therefore monopolistic agencies. The result has been a typical market where the price of the commodity is held by government far below the free-market price: an enormous “shortage” of the good. The demand for babies and children is usually far greater than the supply, and hence we see daily tragedies of adults denied the joys of adopting children by prying and tyrannical adoption agencies. In fact, we find a large unsatisfied demand by adults and couples for children, along with a large number of surplus and unwanted babies neglected or maltreated by their parents. Allowing a free market in children would eliminate this imbalance, and would allow for an allocation of babies and children awayfrom parents who dislike or do not care for their children, and toward foster parents who deeply desire such children. Everyone involved: the natural parents, the children, and the foster parents purchasing the children, would be better off in this sort of society.[13]

     

    Autrement dit, pour faire un argumentaire convainquant, il faudrait avoir sous la main une contre argumentation d'un auteur libertarien d'influence comparable. On ne peut pas balayer juste renvoyer ceux qui voudraient jouer cette carte d'un revers de la main comme s'ils caricaturaient la pensée libertarienne.

     

     


  10. Il y a 11 heures, NoName a dit :

    D'ailleurs c'est quoi la fréquence demandée ? 

     

    Je me rappelle distinctement passer une heure et demie à nettoyer le filtre de l'aspirateur de mon téléphone frangin qui ne marchait plus et de le voir dire "ha ça va mieux" après avoir desencrassé le filtre. 

     

    Ca dépend vraiment de la conception du bouzin. Ca peut autant être à chaque fois que tu changes le sac ou une fois par an. Et il peut y avoir plusieurs filtres, dont certains qu'il faut carrément changer.


  11. Il y a 10 heures, Domino a dit :

    Et tant qu'on y est, quand est-ce qu'on sait qu'il faut aiguiser un couteau ? Moi je me contente d'appuyer plus fort pour couper...

     

    Si tu peux couper une tomate en deux sans la déformer, tu as un couteau pas trop mal dans les mains. De même, pour couper la viande, un couteau qui coupe vraiment tranche à peu près n'importe quelle épaisseur de viande maigre et sans os en un seul mouvement. Les couteaux à dents, c'est bien pour le service car les dents protègent le fil de la lame dans les creux quand tu mets le couteau au contact de l'assiette. Assiette qui est généralement en céramique, bien plus dure que l'acier et qui bousillerait donc très vite le fil d'un couteau "lisse". 


  12. il y a une heure, Riffraff a dit :

    Je ne suis pas adepte de la théorie de l'obsolescence programmée, mais c'est sûr aussi que les fabricants ne cherchent pas à faciliter la tâche d'éventuels réparateurs ; si les gens ne sont pas trop dupes de produits visiblement de faible qualité et éviterons de racheter la marque concernée, je ne suis pas sûr qu'il feront la même réflexion si on leur dit que leur appareil n'est pas réparable et c'est un tord.

     

    Tout est réparable, regardez sur Youtube les vidéos de mecs qui réparent les téléphone portable, les ordinateurs, etc, ils sont trop forts.

     

    Pour info je dirige un boîte où on répare et remet en service des équipements anciens, je me délocalise en Roumanie.

     

     

    Un constructeur peut très bien s'opposer activement aux tentatives des agents extérieurs de tripoter son produit sans que ce soit de l'obsolescence programmée. Rendre plus difficile la rétro-ingénierie, ou même plus prosaïquement, rendre idiot-proof le produit, notamment pour se conformer aux normes et autres lois de protection des consommateurs sont des motifs justifiés. Et comme je l'ai déjà dit, il n'est pas raisonnable pour un consommateur d'attendre que son produit soit ""réparable"" si le constructeur ne lui fait pas des promesses explicites en ce sens, auquel cas l'appareil est en fait "maintenable". Mais les vieux machins qu'on peut bidouiller parce que les techniques qui ont servi à leur fabrication étaient archaïques et restent à la portée du tout venant muni de deux tournevis et d'un bout de scotch n'étaient pas conçus pour être réparable pour autant. 

     

    C'est très probablement un fait que la complexification des objets et des techniques de fabrication à un impact sur la capacité des bricoleurs à allonger la durée de vie des appareils. Mais on ne peut pas parler d'obsolescence programmée pour autant. Ce qui est programmé, c'est de faire des objets satisfaisant le plus grand monde, qui veut juste un truc qui marche et qui' n'a pas le temps, ou pas les compétences, ou pas les moyens de bricoler. Le consommateur lambda est à peine foutu de nettoyer les filtres de son aspirateur à la fréquence préconisée par le fabricant, et a dans sa cuisine 10 couteaux différents qui ne coupent pas, infoutu qu'il est de les aiguiser ou de les faire aiguiser alors que c'est possible.

    • Yea 3

  13. il y a 4 minutes, NoName a dit :

    Le pilote est il si utile que ça sur un avion ? Parce qu'autant dans une bagnole la conduite visuelle est importante et beaucoup de renseignements ne sont pas renseignés, mais sur du pilotage de ligne les pilotes conduisent avec les instruments de mesure et tout le traffic est normalement renseigné et passe par des couloirs spécifiques pré enregistrés non ? 

     

    Sur les gros porteurs longues distance, le mouvement de fond, impulsé par un triple mouvement de 1/ sécurisation des vols via l'électronique de bord + 2/ optimisation du comportement de l'avion pour limiter la conso de carburant + 3/des avions qui s'appuyant sur l'électronique deviennent de plus en plus difficile à piloter manuellement fait que le pilote devient de moins en moins utile non seulement en temps normal, mais aussi en situation d'urgence vu que les trajets sont de plus en plus routiniers, qu'il y a de moins en moins d'incidents, ce qui émousse forcément à la longue à la fois les compétence et l'incitation à développer/conserver des compétences de pilotage "difficile" (mais il reste les exigences liées à la licence ou autres exigences internes des compagnies aérienne, et heureusement).

     

    Amha   les pilotes auraient disparu, au moins à l'intérieur des cabines, remplacés par des gestionnaires au sol, si on pouvait assurer avec 100% de fiabilité des liaisons à distance avec les avions. Ce qui n'est pas le cas.

    Ensuite, il y a un problème fondamental qui est la qualification d'un éventuel "pilote virtuel", notamment dans sa capacité à gérer des problèmes de défaillance des équipements de mesure et plus généralement dans sa capacité à rejeter ou questionner des informations aberrantes + les situations de merde genre intervention militaire + la résistance au piratage. Et il y a probablement pleins d'autre problèmes.

     

    Et par dessus tout ça il y a le poids de la structure existante qui rend des adaptations à un nouveau système possibles, mais difficiles. Amha (encore), si une telle évolution devait arriver dans le transport aérien gros porteur/longue distance ce serait soit via le transport de fret, pour lequel on utilise des avions vieillissants qu'on peut "sacrifier" en cas de défaillance soit en copiant ce que les développements des modèles émergents de transport type drone-taxi. Ces derniers peuvent et doivent tout construire de A à Z, et même si certaines difficultés sont communes avec celles que rencontreraient les développeurs d'avions autonomes, elles semblent plus facile à surmonter (encore que, à la réflexion, même les risques liés au piratage et autres détournement ne sont pas si négligeables que ça même avec des petits appareils. Mais au moins en plaçant les stations de départ suffisamment loin des frontières, on peut assurer aux voisins inquiets que les drones ne survoleront pas leur espaces aériens, ce qui fait déjà un gros morceau en moins à gérer.)

    • Yea 1

  14. Je découvre cet article du code de l'environnement, institué via loi LAURE (Nouvelle loi sur l'Air, LAURE ou encore loi Lepage)

    Citation

      A l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l'exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation.

       

      L'aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu'il existe.

       

      La moindre commune à peine capable de réparer les nids de poule est obligée de créer en plus des pistes cyclables à la moindre rénovation substantielle. Magnifique.


    • Un designer suédois et sa femme ont un jour eu une illumination. Un couteau pointu, c'est dangereux. Le premier à donc eu l'incroyable idée d'arrondir les pointes de tous les couteaux de la maison. Si fier de lui, il breveta (apparemment avec succès) son invention révolutionnaire : le couteau_à_bout_rond©

      Non-stab kitchen knife

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-1192969/Pointless-The-new-kitchen-knife-chops-wont-stab.html

       

       

      On pourrait en rester là. Une preuve de plus que la propriété intellectuelle, c'est de la merde. Mais ahah. Non. Ca ne s'arrête pas là. Après la guerre contre les armes, vient la guerre contre les couteaux. Au moins à Londres : http://reason.com/archives/2018/04/24/londoners-embrace-knife-control et on en vient à se demander si les  couteau_à_bout_rond© ne deviendront pas bientôt obligatoires.

       

      Et quand la guerre contre les couteaux aura été menée à son terme et que les criminels auront pour outil de choix la corde à linge pour étrangler par surprise leurs victimes, on en viendra probablement aussi à interdire la vente et le transport non autorisé de corde à linge. 

       

      thumb-1920-204822.jpg


    • Il y a 2 heures, Neomatix a dit :

      Réparable par qui ?

      Si c'est pas les crybabies qui ont pondu ce truc, peu d'autocollants vont être appliqués.

       

      Citation

      10) Afficher de manière obligatoire à partir du 1er janvier 2020 pour les équipements électriques et électroniques (électroménagers, matériels de bricolage) une INFORMATION SIMPLE SUR LEUR RÉPARABILITÉ. Cette information, élaborée sur la base d’un référentiel développé par l’Ademe en concertation avec les parties prenantes, prendrait la forme d’un indice de réparabilité sur le modèle de l’étiquette énergie. La France portera cette mesure au niveau européen pour faire de cette information sur la réparabilité des produits une obligation communautaire harmonisée. 
      11

      https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/2018.04.23_frec-vf.pdf

       

      C'est de la "pensée" énarchique" de base. Un trouffion surformé croit avoir une pensée géniale en voyant le mot "indicateur" pointer dans son cerveau et rajoute ça à une longue liste d'idées débiles commandé par le ministère, qui réalise ensuite une simple analyse marketo-électorale du dispositif avant de lancer le bousin. Les députés godillots votent, on crée une commission bidule permanente pour l'évaluation de la réparabilité des produits, qui va créer un magnifique cerfa à faire remplir aux industriels selon des critères standardisés, qui permettront de générer un chiffre sans intérêt.

       

      10 ans plus tard, quand M et Mme Michu se rendront chez Darty pour faire changer le moteur de leur aspirateur-balais hors garantie mais qui avait une note de réparabilité de 9/10 avec leur bousin au plastique tout craqué, rempli de poussière jusqu'à la gueule, au balai fatigué, on leur répondra à raison que tout est bon à changer dans leur bidule et qu'à moins que ce soit une pièce de collection, le plus rationnel c'est quand même d'acheter directement un truc entièrement neuf.

       

      De manière plus générale, quelle que soit la forme final de l'indicateur bidule, à moins qu'un produit soit certifié 100% réparable (i.e que tous les composants soient accessibles et disponibles), l'indicateur ne dira rien sur la durée de vie finale du produit. Si les parties non réparables du produits sont faibles, eh bien, le bidule finira inévitablement rapidement à la casse. C'est bien sur sans même évoquer les questions de couts et de disponibilité de main d'œuvre compétente. Rien que le temps d'un technicien certifié coutera peut-être 40 euros de l'heure, en super brut. Si une boite veut juste survivre, en gros, c'est surement impossible de faire un forfait réparation à moins de 30 balles, même pour changer un fusible à 20centimes. Donc tout score de réparabilité sur un grille pain à 20 balles, c'est forcément de la grosse connerie qui va juste faire monter inutilement le prix du grille pain. Et même pour un grille pain à 60 balles, payer 30 balles pour obtenir, mettons, une "demi vie" en plus par rapport à un neuf, eh ben, c'est déjà du fétichisme.


      Plus fondamentalement, le plus inquiétant, c'est cette tendance de l'administration à nous infantiliser et, surtout, la réponse favorable des nuées d'idiots, de fainéants, d'hystériques en face qui attendent très précisément que l'Etat-nounou les dorlote, choisisse à leur place. #CPEF

      • Yea 4
      • Ancap 2

    • http://www.liberation.fr/services/2018/04/22/cannabis-la-france-legalise-par-erreur-la-molecule-qui-rend-stone_1645144

      Citation

      La nouveauté, c’est que le THC semble bien lui aussi autorisé par le droit. A condition de se présenter sous une forme chimiquement pure, c’est-à-dire non associée à d’autres molécules normalement contenues dans le cannabis. Bientôt du e-liquide ou des pilules qui renfermeraient cette substance, réputée rendre «stones» ses usagers ? En théorie, c’est possible, explique Renaud Colson. Le chercheur pointe que l’article R. 5132-86 du Code de santé publique a d’abord autorisé le «delta-9-tétrahydrocannabinol de synthèse», en 2004, vraisemblablement pour permettre l’importation de certains médicaments. Notamment le Marinol, légal aux Etats-Unis depuis 1986, qui aide les malades du sida ou du cancer à mieux supporter leurs traitements. Or, une mise à jour du texte en 2007 supprime la mention «de synthèse», ouvrant la voie à une autorisation du THC sous sa forme naturelle.

       

      https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072665&idArticle=LEGIARTI000006915699&dateTexte=&categorieLien=cid

      Citation
      Article R5132-86

      I. - Sont interdits la production, la fabrication, le transport, l'importation, l'exportation, la détention, l'offre, la cession, l'acquisition ou l'emploi :

      1° Du cannabis, de sa plante et de sa résine, des produits qui en contiennent ou de ceux qui sont obtenus à partir du cannabis, de sa plante ou de sa résine ;

      2° Des tétrahydrocannabinols, à l'exception du delta 9-tétrahydrocannabinol, de leurs esters, éthers, sels ainsi que des sels des dérivés précités et de produits qui en contiennent.

       

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tétrahydrocannabinol

      Citation

      Le delta-9-tétrahydrocannabinol, plus communément appelé THC, est le cannabinoïde le plus abondant et le plus présent dans la plante de cannabis

       

      #MDR

      • Haha 1

    • La CGT affiche tranquillement ses intentions terroristes dans les colonnes des grands média.

       

      http://www.leparisien.fr/economie/energie-la-cgt-appelle-a-la-greve-et-annonce-des-coupures-ciblees-d-electricite-17-04-2018-7669389.php

      Citation

      Qu’est-ce qui est prévu ?

      Dès ce mercredi, nous prévoyons des basculements d’heures pleines en heures creuses dans les principales grandes villes. Ainsi que le rétablissement du gaz ou de l’électricité des familles victimes de coupures pour impayés. Des baisses de charges sont aussi prévues dans les centrales de production d’électricité. Dans les jours qui viennent, des coupures ciblées viseront des entreprises qui licencient ou criminalisent les actions syndicales. Pour cela, nous travaillons main dans la main avec nos unions départementales. Nous pourrions aussi empêcher les nouveaux compteurs Linky de communiquer les informations de consommation aux fournisseurs.

       

      Les mecs prévoient tranquillou de trafiquer l'approvisionnement en électricité du pays. Aucun problème, zéro conséquence. Et ne parlons même pas du reste. Dans un pays civilisé, ces coupures ciblées, notamment, devraient valoir à leurs auteurs de finir directement 1/ à la porte de l'entreprise 2/ devant la porte des tribunaux.

    ×
    ×
    • Create New...