Jump to content

Philiber Té

Utilisateur
  • Posts

    4957
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by Philiber Té

  1. Oui, mais compter des bouses de vaches, je pensais que c'était encore réservé à la biodynamie ! 😁
  2. Je trouve ça amusant d'ailleurs qu'on soit arrivé à un niveau de bureaucratie et de réglementation tel, qu'il y a désormais des bureaux d'experts pour trouver des subventions, remplir les dossiers, etc. l'administration ésotérique ? 😁 Mais c'est cher pour trouver un truc qui existe déjà...
  3. Des vignes avec une appellation particulière ? Parce que j'ai l'impression que dans le genre mafia qui organise la pénurie et qui a des critères absurdes et arbitraires, ça se pose là...
  4. Je ne comprends pas vraiment l'intérêt de répondre à une bêtise par une autre bêtise... mais je conçois qu'il y a des militants qui répondent à d'autres militants.
  5. Oui, j'ai vu ça : D'ailleurs, la Terre boule de glace il y a 440 millions d'années... Ça vaudrait peut-être le cout qu'il s'intéresse à ce phénomène en passant : Quand la Terre était une boule de neige (il y a des choses sur le rôle du CO2, etc.) Mais vu qu'il considère que l'effet de serre n'existe pas, c'est assez cohérent qu'il parle également du pouvoir réchauffant du CO2.
  6. Je réagis juste sur ce passage là : pourquoi ces fluctuations passées seraient non-expliquées ? On retrouve régulièrement (dans les commentaires des articles de presse par exemple) des gens qui viennent expliquer que le climat a déjà changé par le passé, que c'est à cause des paramètres de Milankovitch, de l'activité solaire, etc., que le CO2 n'était pas responsable et ne peut donc pas l'être aujourd'hui. Pas d'usines, de voitures ou d'avions pour expliquer les interglaciaires du Quaternaire ou l'optimum médiéval ! Seulement, personne ne défend la théorie selon laquelle seul le CO2 contrôle le climat (comme le prétend l'auteur de l'article partagé par fm06). Le système climatique est influencé par plusieurs facteurs, dont le poids et le sens peuvent varier au cours du temps. Bien évidemment qu'il faut s'intéresser à tous ces facteurs pour tenter de comprendre l'évolution actuelle du climat ! Et ça tombe bien, on se contente pas de dire "c'est la faute au CO2 !", on vérifie aussi si les autres ne sont pas déjà coupables (cf. le graphique ci-dessous, déjà partagé ici). Sur les conseils de Calembredaine, j'ai tenté d'ébranler mes croyances en regardant le dernier argument en date de @Elpis_R : Qui pense sérieusement que la Terre (et le système climatique) il y a 440 millions d'années est comparable à aujourd'hui ? Sans même parler du gros truc rond et lumineux autour duquel on tourne !
  7. "Personne n’a été en mesure de prouver que le réchauffement climatique est principalement une conséquence de nos émissions." sauf, peut-être, ceux qui affirment "que « les activités humaines sont la principale cause du réchauffement climatique observé au cours des dernières décennies »" Plus sérieusement, une autre erreur de logique que je retrouve dans cet article et qui revient souvent : Comment est-ce qu'on appelle le procédé rhétorique qui consiste à présenter une théorie adverse de façon volontairement erronée ? En théorie, le réchauffement peut parfaitement ralentir (ou le climat se refroidir) alors que la concentration de CO2 atmos. accélère dans le même temps. Il suffit de regarder deux minutes ce genre de graphiques pour s'en rendre compte : Qui pense sincèrement que la théorie derrière l'effet de serre est aussi bancale ? Comment l'auteur a pu lire "des milliers d'articles scientifiques" et en ressortir quelque chose d'aussi tordue ?
  8. Pour ça, je peux venir sur le forum ! 😁 Blague à part, je ne suis pas du tout convaincu qu'un réseau social où les messages sont limités en nombre de caractères, où tu choisis quels comptes tu suis, etc. soit une bonne plateforme pour échanger ou s'informer. Et je pense suivre assez régulièrement les débats autour du réchauffement climatique (à cause du boulot déjà), pour m'épargner les mêmes rengaines climatosceptiques 100 fois éculées. Donc, non, personnellement je ne vois pas en quoi ce serait productif d'échanger avec cette personne. Il me semble que l'énergie que je dépenserai pour potentiellement le convaincre de chose aussi basique que la réalité de l'effet de serre, serait bien mieux investie ailleurs... En passant, il a listé tout un tas de déclarations de gens qui pensent que l'effet de serre n'existe pas. Je partage celle-ci parce qu'elle est vraiment accablante : Des comparaisons, toutes choses égales par ailleurs.
  9. Je n'ai pas de compte Twitter (et je ne compte pas en avoir, la plateforme ne m'attire pas du tout). Et je ne suis pas certain que ce soit vraiment productif d'essayer de débattre avec quelqu'un qui part du principe que le CO2 n'est pas un GES. Si tu regardes le dernier graphique que j'ai partagé (les fluctuations sur 3000 ans), tu ne perçois pas un signal climatique ? Tout va dépendre justement de la part des précipitations qui va participer au rechargement de la nappe. Pour rappel, le remplissage des bassines est conditionné par le niveau de la nappe phréatique (qui doit dépasser un seuil réglementaire, etc.). Pour la phrase en gras : non, ce n'est pas systématiquement le cas. Je n'ai pas compris... Cette histoire du "climat qui a déjà changé par le passé" se veut être un contre-argument à la théorie "le CO2 d'origine anthropique a un effet sur le climat" : A ne peut pas causer B, car par le passé B est survenu sans que A ne soit là. C'est simplement une erreur de logique.
  10. Cet exemple ne va pas dans le sens d'une décorrélation glacier / climat. Au contraire, dans l'article, il est écrit que : "Climate warming during the past 100 years has evoked substantial glacier/ice patch recession in the Swedish Scandes. [...] They [megafossiles] range in age between c. 11 700 and 4000 cal, yr BP, when temperatures were as most 3 °C higher than present and treelines 500-700 m above current levels." C'est visiblement un extrait d'un documentaire qui date un peu ("l'état actuel, 1999 / 2000"). "Ces gravures montrent bien que ces fluctuations ne sont pas nouvelles. Affirmer que les glaciers fondent parce que la Terre se réchauffent, n'est pas donc pas un argument solide." Difficile de voir la connexion logique entre les deux phrases. Oui, il y a déjà eu des fluctuations et ce n'est pas une phénomène nouveau. Mais comment ce fait devient un argument concernant le changement climatique actuel ? Ensuite, Robert Vivian montre une photo du glacier des Bossons, etc. et explique que : "C'est pas parce qu'il y a un réchauffement moyen autour des villes [...] pour les années 80 [...] ça a été pour l'ensemble du globe les années les plus chaudes, et pour les glaciers alpins, les années où les glaciers ont le plus avancé." C'est un bel homme de paille ! Personne n'a dit que la position des glaciers alpins était strictement contrôlée par le thermostat mondial et qu'elle ne pouvait pas varier autrement... J'aime beaucoup cette phrase aussi : "Les fluctuations, elles ont existé bien avant qu'il y ait des voitures, des systèmes de chauffage et des industries [...]". C'est un classique "le climat a déjà changé sans rapport avec les activités humaines, donc l'inverse ne peut avoir lieu". Plus sérieusement, si on se penche sur les données : - Les fluctuations du glacier des Bossons de 1580 à 2005 : - Fluctuations de 4 glaciers alpins : Mer de Glace, Argentière, Bossons, Grindelwald - Même chose (seulement sur 1800 - 2000) mais ça pourrait intéresser @Rincevent: - Fluctuations glaciaires du côté Suisse, toujours durant le PAG : - Toujours du côté Suisse, fluctuations du glacier d'Aletsch depuis l'Âge du Bronze : Et on pourrait encore multiplier les exemples, en changeant également de continent, etc. Il suffit de taper "holocene glacier fluctuations" sur google image pour en trouver facilement. En bref : - oui, il y a des fluctuations à différentes échelles de temps. Le Petit Âge Glaciaire n'est d'ailleurs pas une longue période froide et uniforme. - oui, il y a des paramètres régionaux/locaux à considérer (puisque ce n'est pas qu'une histoire de température moyenne ou globale). - non, ces fluctuations ne permettent pas d'affirmer que "les avancées/recul des glaciers sont décorrélés des cycles climatiques".
  11. Oui et le climat ce n'est pas que la température. Mais je ne vois pas en quoi cela va dans le sens d'une décorrélation glacier / climat par ailleurs. C'était juste pour mentionner les poussières et le facteur anthropique ?
  12. Tu peux avoir une augmentation des précipitations et des sécheresses en même temps. La sécheresse, c'est une histoire de déficit de précipitations, de rechargement de nappes, d'humidité des sols, etc. Et si tu n'as pas la possibilité de remplir ta bassine parce que le niveau des nappes est trop bas, elle ne te servira à rien durant la sécheresse... Il me semblait qu'on en avait déjà discuté dans le topic dédié mais je me trompe peut-être.
  13. Ah bon ? Ça m'intéresserait de savoir où tu as lu ça. Sinon, de la lecture sur le sujet (deux chapitres d'un même bouquin en libre accès) : La glace et les glaciers, indicateurs des changements climatiques La valse des glaciers et du climat dans le passé L'un n'empêche pas l'autre. C'est d'ailleurs pour cela que les bassines ne sont pas nécessairement une solution adaptée...
  14. La date, c'est probablement un effet de sources (cadastre napoléonien ?). Le minimum forestier français doit se trouver au lendemain de la révolution française de toute manière. Et sinon, l'exode rural, la déprise agricole (et le Fonds Forestier National... encore la faute de l'État !).
  15. Proposer du terrain c'est bien, financer c'est mieux ! Je t'envoie mon paypal ? Sinon j'ai bossé sur des sols de Sibérie où des collègues ont trouvé un (morceau de) mammouth, ça compte comme exemple d'espèce disparue faute d'avoir su s'adapter ?
  16. Et pour combien d'entre eux le présent s'est arrêté faute de suffisamment de changement ? Mais bon, s'il suffit de transmettre quelque chose pour être conservateur... #MoiAussi !
  17. Et à ceux qui garnissent de fossiles les collections de paléontologie ? Finalement, tu as peut-être raison : l'évolution serait majoritairement une histoire de conservatisme et d'espèces disparues...
  18. Tu as raison, l'important c'est de reconnaitre que l'essentiel dans l'évolution, c'est le changement ! 😉
  19. Et la dynamique terrestre, c'est majoritairement la faute des éléments radioactifs et pourtant ils se comptent en ppm... Comme quoi, ces histoires de changements et de transformations ne tiennent parfois qu'à de tout petits chiffres qui font toute la différence ! Vous aurez remarqué que je n'ai même pas parlé du climat, alors que des exemples d'évolution liés à des variations de 0,1% du flux solaire, c'est dingue.
  20. Est-ce qu'on peut alors dire que l'évolution est un phénomène majoritairement progressiste puisque le changement est essentiel et se produit constamment à la marge ? Vous inquiétez pas, je sais où est la porte. 😁
  21. J'ai bien fait de préciser que je ne défendais pas les thèses de ces articles !
  22. Oui, c'était une clarification qui était également adressée à Pelerin Dumont, au cas où. Et justement, la question qui est posée au début du thread est "What’s the point of museums?". On peut aisément comprendre que les motivations de Henry Wellcome au XIXe siècle ne sont pas les mêmes que celles des conservateurs du musée aujourd'hui. L'objectif ne semble plus être d'exposer tel objet, qui vient de telle culture, pour dire qu'elle existe et que désormais les visiteurs le savent. Ou de limiter la question de la visibilité de ces peuples au simple fait de montrer un objet qui leur appartenait dans un musée. Surtout si la collection a été constituée et pensée durant la période coloniale, comme ils l'expliquent.
  23. Qu'on soit bien d'accord : j'ai partagé ces liens non pas parce que je défends la définition ou l'analyse de l'exotisme qui y sont présentées, mais bien pour te donner des éléments qui pourraient potentiellement t'aider à comprendre ces points de vue. Par contre, je trouve intéressantes les réflexions autour de la définition de l'exotisme, si toutes les sociétés abordent de la même façon ou non les autres cultures, comment cela peut varier en fonction du contexte de la découverte (ou de la confrontation), etc. Par exemple, est-ce que les choses sont véritablement équivalentes entre des occidentaux qui passent leur temps à repousser leurs frontières, qui enchainent les explorations à l'autre bout du monde, etc., et les japonais qui accueillent des délégations ou des marchands étrangers ? De la même manière, concernant le comportement ou le jugement que l'on perçoit comme réciproque, a-t-on suffisamment de recul sur notre conception de l'exotisme pour en comprendre toutes les particularités, ou bien, est-ce que l’attitude de l'autre n'est pas le résultat d'un cheminement bien différent ? Je doute que les collections de Henry Wellcome et celles du musée national d'art Occidental de Tokyo aient été constituées dans les mêmes conditions, avec les mêmes motivations et pour présenter le mêmes regard sur l'autre. Je ne suis donc pas très surpris qu'un musée décide de relater le passé de sa collection "qui racontait une histoire mondiale de la santé et de la médecine dans laquelle les personnes handicapées, les Noirs, les peuples autochtones et les personnes de couleur étaient exotiques, marginalisés et exploités - ou même complètement oubliés".
×
×
  • Create New...