Jump to content

Cortalus

Utilisateur
  • Content Count

    635
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

Everything posted by Cortalus

  1. Cela fait partie des grands hémoclysmes (j'emprunte le terme à Pinker) chinois peu connus chez nous, avec la révolte d'An Lushan. Dans l'historiographie marxiste, c'est considéré comme un épisode précurseur du communisme chinois.
  2. Je l'ai offert à ma fille pour Noël. C'est cool de jouer en coop !
  3. J'ai fini le Mandalorien et franchement j'ai bien aimé. L'arc narratif principal est en fait très court et la plupart des épisodes sont des histoires courtes indépendantes, ce qui a chagriné beaucoup de fans apparemment. Mais toutes les séries ne sont pas obligés d'être entièrement feuilletonnesque. En quelques épisodes, la série a posé une belle ambiance, un Star Wars version western qui fonctionne très bien. C'est le genre de campagne que j'aimerais maîtriser dans le JDR "Aux confins de l'Empire".
  4. Le film polonais met en scène un duel entre un sabreur expérimenté, dans l'économie de mouvement et l'efficacité, et un m'as-tu-vu non dénué d'un certain potentiel mais manquant de pragmatisme. L'acteur qui joue Kmicic ne fait pas du flynning, il utilise une vraie compétence martiale pour interpréter les efforts d'un combattant surclassé qui essaye de surprendre son adversaire. En face, Wołodjowski veut infliger une leçon et humilier son opposant. Le caractère des personnages s'exprime dans leurs techniques de combat, bonnes ou mauvaises. Je ne vois pas comment on peut reprocher cela au film. Par ailleurs, d'après ce que j'ai lu à ce sujet, le tournage était extrêmement dangereux : les acteurs y allaient franchement, ce qui n'est possible qu'avec des combattants très entraînés. Il me semble qu'ils avaient bossé avec l'équipe olympique polonaise de sabre.
  5. Leur idéologie de base est quand même l'alcoolisme. Les dernières saisons patinent un peu, mais j'ai hâte de voir la suite (s'il y en a une de prévue).
  6. Je viens de maîtriser une session de la Tombe des horreurs. La version originale AD&D, pas l'un des succédanés pour les éditions ultérieures. C'est toujours aussi bon !
  7. Mais pourquoi donc les outils de l'analyse sémiologique devraient être différents selon les orientations politiques de ceux qui les manient ? Évidemment que les modalités se ressemblent quand on fait du commentaire d’œuvres de fiction ! À cet égard, ce qui me différencie d'un SJW n'est pas l'approche critique et déconstructiviste, mais que je me limite à l'expression d'un avis et que je ne milite pas pour l'annulation d'une production et la censure de ses auteurs ! Sinon, je viens de finir Watchmen et les deux derniers épisodes font fort sur le plan symbolique :
  8. Tu es puant de morgue et d'une mauvaise foi sidérante. Je n'ai pas besoin de directeur de conscience. Va faire le cureton du petit écran avec des gens que ça impressionne.
  9. Je ne suis pas au courant de tes dernières prises de bec sur ce sujet et le ton comminatoire de ton message ne m'incite certainement pas à m'en mêler. Je me passe sans trop de regret de ton imprimatur quand l'envie me prend me commenter la dernière série que j'ai vue.
  10. Je trouve également Solo pas mal. Il brille au voisinage du VII et du VIII, mais pâlit à côté de Rogue One, certes.
  11. J'ai potassé la réforme des retraites pour rien. Personne n'a osé abordé le sujet. Ils sont dû voir que je n'attendais que ça ! 😂 Joyeux Noël !
  12. Pour prendre un exemple, la série expose l'idée que des réparations financières seraient dues aux afro-américain car les traumatismes psychiques se transmettraient génétiquement. Du point de vue technique, c'est bien fait : ce n'est pas présenté de manière frontale, mais suggéré par une combinaison d'éléments scénaristiques disséminés sur plusieurs épisodes et sans rapport immédiatement apparents. Il y a des trucs plus grossiers, comme le signe "ok" des plongeurs qui devient dans la série un signe de reconnaissance en usage depuis plus d'un siècle dans le KKK. Ou les violences entre afro-américains qui sont en fait le résultat d'une hypnose collective infligée aux noirs par les blancs. Il s'avère aussi que la mode des super-héros dans cet univers est le résultat de l'appropriation culturelle par les blancs d'une invention noire. La série met par ailleurs en scène des rafles et tabassage de blancs pauvres par les autorités, justifiées par les protagonistes car des blancs pauvres ne peuvent être qu'en lien avec le KKK. Naïvement, je m'attendais initialement à ce que ce passage soit utilisé dans l'intrigue comme un exemple d'abus de pouvoir, car c'est le thème de Watchmen, en principe. Plus j'avance dans la série et plus je me dis qu'en fait c'est assumé au premier degré. C'est la minute de la haine avec la qualité télévisuelle de HBO. Ah, j'allais oublier de préciser que le masque de Rorschach est adopté dans la série par le KKK en remplacement des cagoules pointues. J'imagine qu'il fallait bien faire comprendre aux fans de comics que les auteurs les considère comme des racistes.
  13. Bon bah c'est fini Mr Robot. Belle conclusion. Le twist final était largement préfiguré, bien plus que ceux des saisons précédentes, ce qui est à mon avis un choix très judicieux pour clore l'histoire avec sérénité. Sinon, j'ai poussé un peu dans Watchmen par curiosité documentaire. Cette production est une arme de guerre culturelle à peine dissimulée. L'effet émétique est assez impressionnant dans certains épisodes.
  14. Il y a quand même des courses qu'il est difficile de faire à l'avance... Vous faites comment pour le pain ? Et pour les produits de poissonnerie ?
  15. J'aime bien le comics Watchmen et le film qu'en a tiré Snyder. J'adore The Leftovers, de Lindelof. Alors vus les retours positifs sur Watchmen par Lindelof, je m'y suis lancé les yeux fermés. J'ai regardé les deux premiers épisodes hier soir. Qu'est-ce que c'est que cette merde ? Pitié, dites-moi que c'est un set up pour un gros pay off à la fin...
  16. Je pense que tu t'égares dans une définition bien restrictive du courage. Certes, le terme englobe la conception à l'antique que tu exposes, mais en français il recouvre beaucoup plus largement, si l'on en revient à son étymologie, tout ce qui a trait aux plus nobles élans vitaux et passions du cœur. Le "courage" français a davantage de proximité avec l'animus latin qu'avec la virtus ou la fortitudo. Le courage, en français, est une ressource intérieure que l'on peut trouver, prendre à deux mains, perdre, affermir, etc. On peut affirmer en français que quelqu'un est courageux sans autres précisions, pour signifier qu'il fait preuve de constance dans la manifestation de son courage, mais rien n'interdit d'utiliser une complément circonstanciel pour signifier que le qualificatif de courageux s'applique à une personne dans un contexte donné. Notre langue est subtile et je suis sûr que tu pourrais en saisir les nuances si tu y mettais un peu de coeur. Il est quand même désespérant de devoir en arriver là pour justifier un anodin commentaire qui ne suggérait d'ailleurs nullement que JKR aurait fait preuve de continuité dans l'expression d'une quelconque force d'âme.
  17. Si j'oppose à un péril imminent et mortel l'obstacle de mon corps pour protéger une vie innocente et que je paye de ma vie cet acte désintéressé, l'impossibilité manifeste de réitérer l'expérience empêcherait toute référence à la notion de courage dans mon eulogie ? Je ne serais qu'un inconscient, un téméraire, un aliéné ou au mieux une espèce de courageux putatif ? Le sacrifice de soi ne serait pas un acte courageux parce qu'on ne peut se sacrifier qu'une fois ?
  18. JK Rowling qui défend la liberté d'expression après des années à donner des gages au twitter intersectionnel, je ne m'y attendais pas. Pour le coup, je la trouve courageuse.
  19. Marsault, je collectionne. Raptor, c'est l'anti-Usul et ça fait du bien dans le youtube game. Obertone, il y a des trucs biens. Je trouve son bouquin sur Breivik excellent. Son roman Guerilla est à l'autre extrémité du spectre. Papacito, eh bien faut avouer que le synopsis que viens de nous présenter @BirdyNamNam me fait bien envie.
  20. Juste une remarque. Pour tirer de évolution de l'indice des prix à la consommation la conclusion que les politiques monétaires non conventionnelles n'ont pas généré d'inflation, il faut non seulement démontrer que l'IPC est représentatif des prix (😂), mais surtout établir quelle aurait été l'évolution dudit indice dans un univers parallèle sans politiques monétaires non conventionnelles. Simple hygiène intellectuelle ! Dans un contexte de mondialisation et de développement du commerce par internet, avec tout ce que cela entraîne en matière d'optimisation de la division du travail, de désintermédiation, d'accélération de l'innovation, d'amélioration de l'accès des consommateurs à l'information, bref, dans le contexte d'un formidable progrès catallactique et technologique, il me semble pour le moins présomptueux de postuler que les prix n'auraient pas eu tendance à baisser sans l'intervention des banques centrales.
  21. Pour recevoir un compliment de NNT, il vaut mieux savoir tailler un bouc, cuisiner des pâtes à l'encre de seiche ou faire un beau soulevé de terre. En fermant sa gueule, bien sûr.
  22. Ça mutile puisque certains mots deviennent inutilisables. Ça enlaidit puisque cela se traduit par une prolifération de groupes nominaux complexes en remplacement de mots uniques, et par d'inévitables répétitions.
  23. Cela ne la massacre pas, mais cela la mutile et l'enlaidit.
  24. La référence m'échappe (j'ai pas trop vu les vidéos de gilets jaunes récemment). 😅
×
×
  • Create New...