Jump to content

poincaré

Commissaire du Peuple
  • Content Count

    638
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

1 Follower

About poincaré

  • Rank
    Bête politique du XXIème siècle
  • Birthday 09/08/1996

Profile Information

  • Gender
    Female
  • Location
    Lyon

Recent Profile Visitors

1173 profile views
  1. Le mariage est en désuétude en France de toute façon. Les gens se marient de moins en moins et se pacsent de plus en plus.
  2. Compliqué. Le devoir de secours et d'assistance fait partie du régime impératif du mariage (ie : règles auxquelles on ne peut déroger par convention, par exemple par contrat de mariage). Et qu'est-ce que ça implique ? Une obligation de soins jusqu'à la rupture du lien matrimonial. Dans la situation de Vincent Lambert, peu d'hypothèses possibles : - On exclut le divorce pour faute. - On exclut le divorce pour ADLC. - On exclut le divorce par consentement mutuel (l o l). - il reste le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage. Sauf que VL n'est pas en mesure de donner son accord. Donc le divorce n'est pas possible.
  3. Hum pas tout à fait. L'hypothèque est une sûreté immobilière ou mobilière (mais pour des biens meubles spécifiques). Le nantissement est une sûreté mobilière incorporelle. Typiquement : une créance ou un fonds de commerce.
  4. Un élu exige un test d’alcoolémie avant chaque conseil communal "La teneur des débats s’en trouverait nettement améliorée” et cette mesure réduirait le risque de diffusion de “fake news ou autres élucubrations” lors des réunions du conseil, a ajouté l’élu. https://www.7sur7.be/insolite/un-elu-exige-un-test-d-alcoolemie-avant-chaque-conseil-communal~ac3d1455/?fbclid=IwAR0fSSI9yqoGSwbm3P2HyRcsSFBnCEHj_-puFrkqQV-4bZIuUgHnk00pOPk&referrer=https://lm.facebook.com/ La France se gorafise.
  5. Les. commentaires. sont. magiques. Ma-giques.
  6. Sauf que ça ne ressemblera en rien à un goulag. C'est une entreprise privée de prestation de service. On peut même imaginer une prise en charge du logement et des repas. Ton sadisme n'empêche pas au criminel de récidiver. Moi, au moins, je le force à travailler tout en le gardant isolé du reste de la société. Parce qu'il peut rester enfermé dans une telle structure.
  7. Les coups de fouet peuvent être une incitative. Il finira bien par bosser.
  8. Comment ça, la servitude n'est pas rentable ? Si elle ne l'est pas pour la famille, elle peut l'être pour une entreprise spécialisée dans le domaine - ça permet à l'auteur de réaliser quelque chose d'utile tout en purgeant sa peine, et ça évite aux proches de la victime de subir sa présence quotidiennement. Le travail forcé peut consister en des prestations de service au profit d'une société de bâtiment, par exemple. La privation de liberté est une punition physique et morale que j'admets volontiers pour 1- sa longévité 2- son absence de sadisme (c'est moins brutal et furtif qu'un fouet).
  9. Au moins ils s'attaquent entre eux, et ne s'en prennent pas à des honnêtes gens dans la rue. Précisément parce qu'ils sont isolés.
  10. Donc dans l'incertitude on ne condamne pas. C'est raisonnable.
  11. Cest l'un des fondements de la responsabilité pénale. Pas faux. Mais le sadisme ne sert à rien. Ton système pénal n'empêche pas les criminels dangereux de réitérer parce qu'il n'existe aucune structure pour les isoler. C'est facile de se prendre des coups de fouet. En quelques minutes c'est terminé et certains pourraient même y prendre du plaisir.
  12. Et s'il ne le dit pas ? On retombe dans l'arbitraire. Sauf lien de subordination.
  13. L'inconvénient : on fait inutilement mal à l'auteur de l'infraction plutôt que de réparer le préjudice par équivalence. Ou alors on se trouve dans une perspective purement vengeresse de la justice et il me semble, pourtant, que les décisions animées par un pathos exacerbé mènent à beaucoup de choses, mais rarement à de bonnes décisions. La peine ne se limite pas à une stricte punition.
  14. Et comment évaluer le lien de causalité entre l'acte commis et les propos tenus ?
×
×
  • Create New...