Aller au contenu

poincaré

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    282
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

poincaré a gagné pour la dernière fois le 5 novembre

poincaré a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

12 Neutre

1 abonné

À propos de poincaré

  • Rang
    Bête politique du XXIème siècle
  • Date de naissance 08/09/1996

Profile Information

  • Gender
    Female
  • Location
    Lyon

Visiteurs récents du profil

837 visualisations du profil
  1. poincaré

    Aujourd'hui, en France

    Clairement oui. Si on constate une diminution des décès suite à des cas de maltraitance entre 1975 et 2000, les effets de la loi anti fessée en Suède sont absolument désastreux. Raison pour laquelle je persiste à dire que la lutte contre les châtiments corporels sur les enfants doit être menée par des organismes et associations, et surtout pas par le gouvernement. On assiste clairement à la dérive d'un système instauré par le législateur : - Des enfants enlevés par l'Etat suédois à leur famille pour des raisons extérieures à de la maltraitance avérée, sur la base de décisions arbitraires des services sociaux. Pour faire simple, toute famille qui ne se conforme pas aux critères de l'Etat est susceptible de voir ses enfants retirés. Typiquement, un joint retrouvé dans la chambre de votre ado. Le rapport rendu au Conseil de l'Europe est particulièrement éclairant : www.justice.gov.sk/SiteAssets/Lists/Aktuality/EditForm/sprava.pdf - Une incompétence des agents des services sociaux suédois. Des personnes qui prennent des décisions aux effets susceptibles d'être ravageurs pour les enfants, mais qui n'ont aucune compétence juridique particulière, aucune compétence médicale nécessaires à l'exercice de leur mission. - Un véritable business du placement d'enfants. Les familles d'accueil et services sociaux reçoivent des gains conséquents. J'ai lu des cas où une famille d'accueil suédoise pouvait gagner jusqu'à 12 000€ pour un seul placement (un seul, oui). Donc plus on place, plus on gagne. - La persistance des violences commises dans les familles d'accueil. On parle d'enfants qui jusqu'alors, n'avaient jamais été maltraités par leurs parents, et se retrouvent dans des familles où ils subissent violences physiques, agressions sexuelles, voire viols. La raison ? Le passé judiciaire des accueillants n'a pas fait l'objet d'une vérification adéquate par l'Etat. Un article à ce sujet : https://www.thelocal.se/20110131/31742 - Les enfants seraient susceptibles de commettre plus de violences physiques à l'égard de leurs pairs. Je n'ai plus l'étude sous la main, mais en gros, on parle des enfants nés après la loi anti fessée. C'est l'exact opposé de ce qui était recherché par le législateur.
  2. poincaré

    Aujourd'hui, en France

    Ce n'est pas la réponse à un mauvais comportement qui est sanctionnée, c'est l'usage de la violence comme prétendu moyen éducatif. Après, cette loi reste évidemment symbolique. Le plus gros du travail passe par des campagnes de sensibilisation, via des organismes et associations de protection de l'enfance. L'exemple de la Suède est une bonne illustration à ce propos.
  3. poincaré

    Le 17 Novembre, on dit tous pas content !

    C'est plutôt l'ampleur du mouvement qui le fait flipper. On a vraiment atteint un point de non retour, la hausse des taxes sur le carburant c'était définitivement la goutte d'eau. Et le dédain de certaines personnalités publiques envers les manifestants ne fait que renforcer le sentiment de fracture avec la population, les mecs ne sont même pas foutus d'adopter la bonne posture.
  4. poincaré

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    C'est fait! Tiens j'ai reçu une enquête de Contrepoints pour les donateurs du journal. Tirage au sort pour gagner un déjeuner privé avec un membre de la rédaction... Trop d'honneur
  5. poincaré

    Le féminisme

    Il faut absolument que je lui parle de The Red Pill. Jusqu'ici je n'ai pas réussi à le convaincre que sa vision binaire, de domination entre les sexes est erronée. Démonter ses convictions sera une tâche ardue.
  6. poincaré

    Aujourd'hui, en France

    https://www.lemonde.fr/politique/article/2018/11/10/pour-debusquer-les-fraudeurs-le-fisc-va-experimenter-la-surveillance-des-reseaux-sociaux_5381841_823448.html Paraît-il que la CNIL a déjà accès aux données personnelles après autorisation du gouvernement en novembre 2017... paraît-il qu'on appelle ça le projet de loi relatif à la protection des données personnelles.
  7. poincaré

    Le féminisme

    Je pense qu'il répondrait que ce n'est pas un problème à partir du moment où les hommes sont des privilégiés, donc qu'ils peuvent trouver du travail beaucoup plus facilement que les femmes dans tous les secteurs. Et que si certains restent sur le carreau et bien tant pis, il faut privilégier les femmes. Une sorte de justice rendue après des siècles de patriarcat
  8. poincaré

    Le féminisme

    Oui c'est incohérent, surtout qu'on tombe dans le collectivisme basique et idiot : en quoi les femmes auraient un avis fondamentalement différent de celui de leurs compères masculins ? Le problème dans la justification des quotas, c'est qu'un paramètre essentiel est totalement occulté : la question des préférences individuelles. J'en parlais encore récemment avec un féministe (et "un peu communiste", un vrai petit chaton) et selon lui, les quotas ne devraient pas nécessairement amener à une représentation strictement égalitaire entre les sexes. Les femmes devraient pouvoir être majoritaires que les hommes dans une filière donnée, mais pas l'inverse. Autrement dit, on interdit la surreprésentation masculine. Donc je lui parle de son domaine de prédilection : quid de la recherche en sciences exactes, où la plupart des femmes ne se dirigent pas spontanément ? Il a bloqué pendant trois secondes avant de s'entêter dans la nécessité d'expérimenter... Bon je lui ai tout de même dit qu'il analysait la réalité avec un filtre complètement biaisé, inutile de dire qu'il n'a pas apprécié.
  9. poincaré

    Le féminisme

    Même expérience dans un camp scout. Et quand j'en parle à des féministes, on me rétorque que ces différences ne sont que des constructions sociales largement intégrées à l'école et dans le cercle familial. Je veux bien entendre le discours sur les représentations, les stéréotypes, la pression sociale qui existent, évidemment, mais de là à nier toute forme de spontanéité... Que les différences existent avant tout entre des individus ne veut pas dire qu'on ne peut en trouver entre les sexes; et que celles-ci ne sont pas naturelles.
  10. poincaré

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    En amphi on se sent hype. Ne pas avoir grandi avec un MacBook dans les mains
  11. poincaré

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Ça t'arrive de regarder tes notifications ? Je pense que tu peux te pointer en touriste. Sinon tu peux toujours réserver sur le site, au cas où. Nope, l'entrée est libre.
  12. Après, il y a évidemment une problématique beaucoup plus large en dehors de ce fait divers (qui pose clairement la question de la responsabilité et de la sanction des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire) : la surpopulation chronique de certaines prisons, l'insalubrité, la montée des violences et la dégradation des conditions de travail des agents. On peut déjà essayer de trouver l'une des principales causes en comparant le budget de la justice avec celui de l'éducation nationale. Le manque de moyens impacte nécessairement sur la qualité de vie de nos détenus. De telles conditions de vie créent un climat propice aux violences. Les surveillants sont les premiers à en faire les frais. En parlant de surpopulation carcérale, je suis allée voir les statistiques pour le fun. Notez que les condamnés et détenus pour les infractions de stupéfiants représentent près de 18% de la population carcérale française. Ce chiffre est le second plus important après les infractions de vol. On a donc environ 8800 personnes actuellement qui n'ont strictement rien à faire derrière les barreaux : http://www.justice.gouv.fr/art_pix/Trimestrielle_MF_01_18.pdf
  13. poincaré

    Le féminisme

    Non sequitur
  14. poincaré

    Je raconte ma life 8, petits suisses & lapidations

    Alors ça a peut-être été déjà posté ici : http://www.debatcitoyen.com/events/conference-peut-on-imaginer-une-societe-sans-etat/ Sachant que la conférence est organisée via une association lyonnaise où le public est plutôt bien marqué à gauche. Je constate un terrain propice au troll de haute compétition, ça promet d'être fameux. Je ne sais pas qui est dans le coin ici à part @Mégille @Lancelot @Kassad mais ça peut vous intéresser.
  15. poincaré

    Libéralisme et démocratie

    Bon j'admets que ce n'était pas une vraie question. Mon propos est de dire que les idées libérales du XIXème siècle ne peuvent pas perdurer dans une démocratie à l'échelle d'un pays. A moins d'exclure certaines personnes du processus électoral. Or, quel est le propre de la démocratie ? Le pluralisme politique. Donc j'aimerais bien qu'on m'explique en quoi démocratie et libéralisme sont "plutôt compatibles" ? Et de quelles libertés parle-t-on ?
×