Bong

Nouveau
  • Compteur de contenus

    14
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

2 Neutre

À propos de Bong

  • Rang
    Néophyte

Previous Fields

  • Tendance

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    France
  1. Des libéraux ont soutenu Macon en se disant qu'il était un zeste plus libéral que les autres. Pour l'instant, c'est ce cas. Y'a a discuter sur le niveau du zeste, mais je me rappelle pas avoir vu parler du grand soir libéral autrement qu'ironiquement chez les désabusés. Est-ce que Macron peut rayer d'un trait de plume son passé? L'ensemble de sa vie montre que c'est un apparatchik de la politique française. Il est énarque,il est devenu banquier d'affaire durant quelques années grâce à des amis bien placés,il a été ensuite secrétaire à l'élysée sous Hollande puis ministre de ce dernier. Ce n'est parce qu'il a créé un parti qui s'appelle la république en marche qu'il est devenu un outsider antisystéme. D'ailleurs on remarque qu'il ne voulait pas du pouvoir. Il s'attendait absolument pas à devenir président. C'était sa toute première présidentielle. Son but était de faire connaître le parti qu'il a créé. D'ailleurs quelques mois avant la présidentielle,il n'avait pas de programmes et ses meetings étaient creux. Ce sont les médias et "L'Etat profond" français qui l'ont propulsé en tant que président. L'ensemble de ses concurrents ont été écartés par ces derniers. Fillon a été destabilisé par les affaires,Marine Le Pen par l'antifascisme caricatural,le PS de Hamon a été affaibli par Mélenchon Pour moi il n'est un zeste plus libéral que les autres. Il n'est pas libéral du tout. S'il était ne serait-ce qu'un zeste plus libéral que les autres candidats,il ne vivrait pas en France. Les axes de la politique de Macron ne diffère en rien de ceux de Hollande ou de Sarkozy:people,néoconservateur en politique étrangére et antilibéral économiquement et politiquement. Les impôts resteront élevés,l'Etat d'urgence ne sera pas remis en cause,la liberté d'expression restera restreinte. Je pense que le libéralisme contemporain n'a pu émergé uniquement de la droite conservatrice(Thatcher en GB et Ron Paul aux US). Le changement ne peut venir que de l'extérieur du système,uniquement au sein de la société civile.
  2. Beaucoup de libéraux ont soutenu Macron en pensant que c'était un libéral thatchérien. Ils pensaient qu'ils allait faire comme Thatcher,mettre les syndicats au pas,réduire la taille de l'état au strict minimum,rendre les français plus libres... Les médias ont réussi le même coup qu'avec Sarkozy en 2007,faire passer Macron pour un libéral de conviction qui allait sauver la France. J'ai l'impression que les libéraux se rendent compte à posteriori qu'ils se sont fait avoir.Macron n'est au fond qu'un vulgaire socialiste light dans la continuité de flamby.
  3. On remarque que comme les gauchistes vivant en occident,que Chavez et Maduro étaient persuadés que le socialisme était la meilleure idéologie existante au monde. Le socialisme était voué à réussir. Chavez était persuadé que si le socialisme n'a pas réussi comme il le voulait c'est parce que "l'Empire"(métaphore désignant les Etats-Unis) ont tout fait pour saboter les institutions politiques et économiques de son pays. Pour Chavez,les Etats-Unis n'admettent pas que des régimes différents du leur puisse exister dans le monde. Ils veulent régner sur le monde en propageant le capitalisme. Il compare à cette occasion,les Etats-Unis et l'OTAN au siffleur(une sorte d'ogre existant dans les contes vénézueliens qui effraye les villageois). Comme le "siffleur",les Etats-Unis persécutent ceux qui ne se soumettent pas eux. Pour Chavez,si les Etats-Unis n'étaient pas l'hyperpuissance mondiale,le socialisme aurait triomphé dans le monde entier. Cette vidéo illustre l'arrogance et l'aveuglement du régime chaviste qui comme les gauchistes français n'appréhendaient le monde qu'à travers leurs fantasmes. Elle illustre aussi le décalage de Chavez(puis de Maduro) vis-à-vis de leur propre peuple.
  4. J'ai une question qui me turlupine. Dans les années 90-2000,les partis politiques d'extrême gauche de type maoiste,trotskistes,léninistes... étaient très marginaux. Ils ne dépassaient pas 5% des voix. Pour certains d'entre eux,ils ne faisaient pas 1% de voix. Le principal parti d'extrême gauche qu'est le parti communiste français s'était littéralement effondré. L'extrême gauche avait perdu toute forme de crédibilité suite à la chute de l'URSS et du communisme dans le monde. De même les historiens comme Courtois avait démontré que les régimes communistes avaient commis des tueries de masses. Hors à partir des années 2010,l'extrême gauche est revenue sur le devant de la scène politique. Mélenchon,un ancien du PS a créé le front de gauche puis la France insoumise. Son parti exploite des thématiques populiste dangereuses tels que la haine du riche,du monde de l'entreprise voire la xénophobie(hostilité à l'Allemagne et aux Etats-Unis). Le parti la France insoumise prône notamment le ralliement à l'alliance bolivarienne. Il s'agit d'une alliance dans laquelle font parti des régimes totalitaires que sont l'Iran,Cuba et le Venezuela Chaviste. Mélenchon lors de cette dernière présidentielle a atteint près 20% des voix aux présidentielles.Le parti La France insoumise a 17 députés à l'assemblée nationale(soit deux fois plus que le FN). On remarque que la France s'est doté d'un arsenal juridique répressif pour lutter contre les idées et les pensées extrêmistes de droite. On peut notamment parler de la loi Pleven et de la loi Gayssot. Elles ont servi à malmener le FN et à marginaliser une grande parti de l'extrême droite. Hors les discours haineux d'extrême gauche ne sont restreint par aucune loi. Un homme politique peut tout à fait appeller à la violence institutionnelle contre un banquier ou un homme d'affaire sans rien risquer. Les libéraux et les libertariens sont opposés aux lois qui restreignent la liberté d'expression. De part leur histoire,ils se sont toujours battu pour la liberté d'expression totale. Et cela inclus les idéologies politiques les plus extrêmistes et les plus dangereuses. Ainsi comment contrer l'antilibéralisme radical d'un Mélenchon(et les dangers qu'il représente pour l'état de droit) dans une société libérale/libertarienne?
  5. J'ai souvent remarqué que les profs de collège et de lycée sont souvent de gauche voire d'extrême-gauche. Beaucoup de profs ont votés pour Mélenchon lors de cette présidentielle: https://www.contrepoints.org/2017/03/27/285270-melenchon-lecole-seduire-enseignants Ce que je trouve assez paradoxal avec les profs c'est qu'ils adhérent au discours égalitariste de Mélenchon qui propose de plafonner les salaires des "riches". Le salaire des riches selon Mélenchon ne doit pas dépasser 400 000 euros par an. Mélenchon estime que c'est indécent qu'un cadre ou un chef d'entreprise soient immensément riche alors que ses employés sont pauvres. Hors quand on regarde le système scolaire français,il est très loin d'être égalitariste. Il y a des cancres,des éleves moyens ou passables et des élèves brillants et excellents. Les éleves brillants vont dans les grandes écoles publiques(HEC,ENA,X,Science po,St Cyr...),les élèves moyens vont à la fac,les mauvais élèves sont orientés vers les filières pro(CAP,BEP,Bac pro). Si on appliquait le système économique égalitariste de Mélenchon au système scolaire français,les élèves brillants verraient non seulement leur note plafonné à 10 et les grandes écoles publiques seraient dissoutes. Le Bac serait également donné à tout le monde Comment expliquez-vous que les profs ne soient nullement scandalisés par l'aspect inégalitaire du système scolaire français?
  6. Ce que je trouve assez étrange avec les libéraux,c'est leur "gauchisme" à géométrie variable. D'un côté ils sont d'accord avec la gauche française quand il s'agit d'aider les réfugiés qui fuient les pays en guerre mais d'un autre côté ils sont hermétiques à toutes théorie de l'écologie politique. Même quand celle-ci est proche de la réalité: https://www.sciencesetavenir.fr/sante/en-2100-les-trois-quarts-de-l-humanite-risquent-de-mourir-de-chaud_113963 Pour beaucoup de libéraux,les catastrophes naturelles annoncées par les écologistes c'est de la science-fiction. Je trouve ça dommage car je pense que beaucoup de libéraux n'aimeraient sans doutes pas qu'eux ou leurs enfants vivent dans une planète polluée et dévastée.
  7. La phrase que je vais citer provient de la constitution Suisse: "La force d'une communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres." https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html J'ai souvent remarqué que les socialistes employaient souvent ce type de phrases pour justifier leur politique. Pour un socialiste ce principe de vouloir protéger le plus faible(le pauvre),implique d'affaiblir le fort(le riche). Il faut donc taxer les riches pour redistribuer en direction des pauvres. Hors on remarque que de nos jours la Suisse est l'un des pays les plus libéraux au monde. Comment comprenez vous cette citation? La Suisse était-elle un pays socialiste jadis?
  8. Ce qui me sidére avec les politiciens de gauche comme Mélenchon c'est à la fois leur autisme,leur archaïsme voire leur débilité. Mélenchon rend un hommage vibrant à un mec comme Fidel Castro qui est à la fois un mafieux et un criminel. Il est resté 50 ans à la tête de Cuba. Il a fait de Cuba,un ghetto rempli de mendiants. https://www.transat.com/fr-CA/destinations/sud/cuba?search=package&dest=Country-CU Pour Mélenchon,un mec comme Fidel Castro c'est un héros et un libérateur. Quand il évoque les crimes de Castro,il dit que ce sont des erreurs. Le pire c'est que 1 français sur 5 a voté pour un type qui fait l'éloge de régimes totalitaires qui affament leurs peuples. D'après les sondages,il aura une vingtaine de députés à l'assemblée. Quand on voit ça,on a réellement l'impression que la France est un pays de fous et de malades mentaux. Un type de gauche sain d'esprit ferait l'éloge de régimes libéraux à composantes sociales comme la Norvège ou la Finlande. En France,non on fait l'éloge de régimes totalitaires sanglants et tout le monde trouve ça normal. Dés fois je me dis que les français sont irrécupérables et je comprend certaines de mes connaissances qui ont fui ce pays.
  9. Non. http://www.lepoint.fr/politique/pour-francois-fillon-le-general-de-gaulle-etait-liberal-29-06-2014-1841753_20.php
  10. J'ai discuté avec une amie à moi aujourd'hui. Elle m'a dit qu'elle a voté Macron parce que ce dernier se souciait d'écologie et donc du sort de la planète Elle était particulièrement satisfaite du fait que Macron a tenu ses promesses en nommant Nicolas Hulot(le mec d'Ushuaia),ministre de l'écologie. A votre avis Nicolas Hulot va t'il rapidement démissionner quand on sait que le gouvernement de Macron est rempli de mecs de droite (nucléaristes) comme Philippe ou le Maire http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/05/16/edouard-philippe-un-chef-de-gouvernement-pas-tres-vert_5128693_3244.html
  11. Disons que je suis plutôt centriste. Mes positions économiques sont plutôt de droite et mes positions sociales et sociétales sont de centre-gauche. Je souhaite la privatisation totale de l'ensemble des services publics excepté ceux qui relève du domaine régalien. La privatisation de la quasi-totalité des services publiques permettra de dégager des recettes qui seront réinvestis dans des aides sociales ciblées: -Allocation universelle pour les chômeurs,les retraités et les personnes handicapées -chèque-éducation pour les familles aux revenus modestes.
  12. C'est justement cela le problème. les gens qui ont voté Mélenchon sont soit des étudiants ou des profs. Ils ont une connaissance extrêmement limitées pour ne pas dire nulle du fonctionnement de la politique et de l'économie. Ils sont persuadés que tout est politique,il suffit que Mélenchon claque du doigt pour que tout aille mieux.Ils sont également persuadés qu'une fois que Mélenchon sera au pouvoir,l'ensemble des agents économiques vont lui obéir au doigt et à l’œil. Ils ne voient pas les coûts et conséquences cachées des décisions politiques ou économiques. Comme ils évoluent en secteur protégé(la fonction publique) et donc ils n'ont jamais pris de risques dans leurs vies,ils ne savent ce que c'est le chômage,l'inflation ou une entreprise qui fait faillite. Un mec de la fonction publique raisonne comme un enfant gâté qui veut tout et tout de suite. Ils ont quand même des divergences sur des sujets comme l'immigration. Beaucoup de gens d'extrême-gauche émanent de la mouvance trotskiste. Mélenchon en est le parfait exemple,il a milité à l'OCI dans sa jeunesse. Les gens d'extrême gauche veulent abolir les frontières et accueillir tous les immigrés. Ils veulent leur octroyer toutes les aides sociales. Comme les partis d'extrême-gauche ont de moins en moins d'électeurs d'origine ouvrières,ils se tournent vers les immigrés et plus particulièrement les immigrés d'origine africaines. Comme le montre cet article du journal libre Afrique,le socialisme est une doctrine bien ancrée dans les pays africains. Le Nigeria notamment applique les politiques de contrôle des prix du Venezuela de Maduro(que soutient Mélenchon). Comme au Venezuela,le Nigeria est en faillite à cause de ces politiques: http://www.libreafrique.org/OluAkanmu-controle-prix-penurie-nigeria-270516
  13. Bonjour je me présente Je suis Bong Je suis un libéral plutôt modéré donc classique. Je ne me reconnais pas dans le clivage gauche/droite. Je peut très bien être de gauche sur certains sujets et de droite sur d'autres. Même si je suis libéral,je défends le principe de protection sociale. Je défend notamment un Etat-Providence modeste. j'ai une vision sur ce sujet proche de celles du philosophe américain John Rawls. Dans la théorie de justice,il défend l'idée d'une justice sociale redistributive. Je pense qu'un minimum vital doit être garanti aux plus pauvres. Je défends également le principe du chèque-éducation.Je suis pour la privatision du système éducatif mais je pense que les enfants doués et méritants venant de famille pauvre doivent pouvoir être scolarisé dans les meilleurs éducations. J'ai une vision du libéralisme de droite voir très droite. Je défend un Etat régalien(police,justice,armée) particulièrement fort. Je suis particulièrement attaché au droit de propriété. Je pense que celui-ci ne devrait pas être bafoué par l'Etat. D'autre part je suis attaché à la liberté de conscience et de culte. Cependant je déplore la dérive prosélyte des religions. Alors que la loi de 1905 devait écarter la religion de la politique,on remarque aujourd'hui un retour de la religion dans la politique. L'Etat français intervient dans les affaires religieuses et fait passer des lois clientélistes en direction des différents groupes religieux en France. Je défend une laïcité plutôt stricte dans ce domaine. La religion devrait rester de l'ordre de la vie privée. L'Etat ne doit pas se mêler de religions. Voilà
  14. J'ai discuté sur d'autres forums avec des mecs qui ont voté Mélenchon. Ils m'ont dit qu'ils ont voté Mélenchon lors de cette présidentielle car il remettait en cause le système bancaire et son fonctionnement. On a notamment parlé du fait que les impôts étaient très élevés en France. Ils m'ont dit que les impôts sont très élevés car l'Etat emprunte sur les marchés financiers depuis la loi de 1973. L'Etat est constamment endetté car il est contraint à rembourser les banques et à payer des intérêts à ces dernières. Et pour pouvoir réunir l'argent nécessaire à rembourser les banques,l'Etat doit augmenter les impôts et les taxes. Ils m'ont dit qu'ils ont voté Mélenchon car une fois au pouvoir,il abrogera la loi de 1973 et enverra balader les banques car la dette de la France est au yeux de Mélenchon illégitime Mélenchon nationalisera le système bancaire français et fera fonctionner la planche à billet. La planche à billet permettra à l'Etat de s'autofinancer. Les impôts et les taxes diminueront. Bien sûr je tiens à préciser que je n'étais pas d'accord avec eux. Je leur ai notamment dit qu'un tel système présentait des dérives inflationnistes(comme sous la république de Weimar). Les mecs Mélenchoniens ne donnaient pas vraiment l'impression de voir ce problème. Je me demande quel serait les solutions libérales face au problème du système bancaire.