Aller au contenu

LePierrot

Nouveau
  • Compteur de contenus

    51
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de LePierrot

  • Rang
    Néophyte

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste
  • Ma référence
    Bastiat

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. LePierrot

    Les articles que vous voulez faire buzzer

    Avec le parti libertarien, on vient de créer une page https://www.lurssafestvotreamie.com en réaction parodique à l'intervention de Macron. N'hésitez pas à la diffuser
  2. Mises dans "Liberalism: in the classical tradition" https://mises.org/library/liberalism-classical-tradition/html/p/45 "The present inhabitants of these favored lands fear that some day they could be reduced to a minority in their own country and that they would then have to suffer all the horrors of national persecution to which, for instance, the Germans are today exposed in Czechoslovakia, Italy, and Poland. It cannot be denied that these fears are justified. Because of the enormous power that today stands at the command of the state, a national minority must expect the worst from a majority of a different nationality. As long as the state is granted the vast powers which it has today and which public opinion considers to be its right, the thought of having to live in a state whose government is in the hands of members of a foreign nationality is positively terrifying. " Rothbard dans "Les nations par consentement" https://www.institutcoppet.org/nations-par-consentement-rothbard/ "La question de l’ouverture des frontières, ou de la libre immigration, est devenue un problème croissant pour les libéraux classiques. La raison de cela est d’abord que l’État-providence subventionne de plus en plus les migrants, les autorisant à entrer et à recevoir une assistance permanente ; la seconde raison est que les frontières culturelles sont devenues de plus en plus lâches. J’ai commencé à repenser mes vues sur l’immigration lorsque, avec l’effondrement de l’URSS, il est devenu clair que l’ethnie russe avait été encouragée à affluer en Estonie et en Lettonie afin de détruire les cultures et les langues de ces peuples. Auparavant, il avait été facile de qualifier d’irréaliste le roman anti-immigration de Jean Raspail, Le Camp des Saints, dans lequel la quasi-totalité de la population de l’Inde décide de passer, dans de petits bateaux, en France, et où les Français, infectés par l’idéologie progressiste, ne trouvent pas la volonté d’empêcher la destruction de la nation, économiquement et culturellement. Tandis que les problèmes culturels et ceux de l’État-providence se sont intensifiés, il est devenu impossible de continuer à rejeter les préoccupations de Raspail." Le fait que Mises et Rothbard admettent qu'il y a un problème fait-il d'eux des xénophobes?
  3. mettre fin à l'école obligatoire et gratuite et l'etat-providence est clairement la priorité
  4. Oui aussi, je suis d'accord. La question, corrige-moi si je me trompe, est d'essayer de savoir ce qui spolie le moins le contribuable pour déterminer la meilleure solution?
  5. LePierrot

    Le tir sportif

    sinon quelqu'un connaîtrait un endroit pour faire du tir à l'arbalète? on m'en a offerte une l'année dernière mais impossible de trouver un endroit où l'utiliser
  6. Un texte de Pascal Salin https://www.institutcoppet.org/limmigration-dans-une-societe-libre-par-pascal-salin/ qui exprime bien le problème de l'assymétrie du système actuel. On est ok sur le principe de l'immigration libre dans une société libre. Le problème c'est de trouver la meilleure transition possible. Salin parle notamment du problème de l'Ecole publique. Quand une zone devient majoritairement composée d'immigrés qui parlent à peine français, les locaux payent quand même leurs impôts mais sont incités à changer d'école et souvent de repayer pour aller dans le privé pour que leurs enfants gardent un niveau convenable. Avec l'Etat providence actuel, la terre entière peut venir scolariser ses enfants à nos frais. Donc ici, on voit qu'une immigration libre actuellement ne ferait qu'accroître la spoliation des contribuables. Je regrette que Salin ne propose pas de solutions claires d'implémentation de transition car c'est là le problème et le sujet de nos différends. Il cite par contre deux suggestions d'autres auteurs que je trouve intéressantes (pour se rapprocher de l'idéal sans être parfaites pour autant): permis d'immigrer payants: tu l'achètes, tu as le droit de venir (tu payes pour un visa mais là tu dépends du bon vouloir de l'administration, ici de ce que je comprends c'est automatique tant que tu payes) que l'acceptation des immigrés se fasse au niveau municipal et non national: un immigré devrait postuler pour résider dans des municipalités , libres aux municipalités d'accepter ou non Qu'en pensez-vous?
  7. OK donc on est d'accord que vous êtes tous pour le retrait des lois anti-discrimination?
  8. Tu débarques ou quoi? regarde Israël/Palestine, regarde le Kosovo, regarde Chypre, regarde le Liban...
  9. héhé c'est surtout que ça rend la lecture du thread pas commode Que faites-vous des cas où un ennemi déclare qu'il va infiltrer le pays avec des immigrés pour faire des attentats? Vous priez pour qu'ils bluffent? Ou dans le cas où une population exprime clairement qu'elle fait une guerre démographique pour prendre le pays?
  10. Désolé mais je ne comprends pas en quoi c'est libéral de dire qu'il est acceptable que tous les immigrés puissent imposer leur présence sans condition. pour moi le libéralisme, c'est justement le respect des contrats bipartites, il y a toujours 2 personnes. Vous prenez toujours le parti de l'immigré et jamais celui de l'hôte.
  11. Arrêtez de globaliser tous les immigrés, vous avez un raisonnement collectiviste
  12. C'est pour cela qu'on fait un contrôle à l'entrée... Contrôler ne veut pas dire interdire. On ne peut pas comparer l'atteinte à l'intégrité physique de quelqu'un avec le fait de refuser l'entrée à quelqu'un
  13. vous parlez de vous là non?
  14. s'ils viennent pour bénéficier de l'Etat providence oui, ils ont leur part de responsabilité dans le vol de mon argent
×