Jump to content

Rincevent

Membre Actif
  • Posts

    62543
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    139

Posts posted by Rincevent

  1. N'entends-tu cette petite voix spectrale:

    "Rejoins-nous…. reeeeejoiiiiiins-nouuuuuuuus…."

    Rhaaaaaa, naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!! (En plus faudrait que je me rebuilde des persos, que je retrouve mes guides, toussa)

  2. Tu as donc rencontré le maaamouuthhh (accent d'un méchant dans City Hunter) :icon_up:

    Oui, le vrai, l'unique. 1m95, 120 kilos de muscles, le crâne en peau de fesses, il n'en existe qu'un qui ressemble trait pour trait à Mammouth : c'était lui.

    Ah, je viens de m'apercevoir d'une deuxième différence : mon sosie n'avait pas de moustache.

  3. Depuis 1 à 2 ans, je roule en automatique. :icon_up:

    Le bonheur absolu. Je peux enfin picoler, téléphoner et me curer le pif en même temps.

    Se curer le pif au volant, rien de plus dangereux en cas d'accident.

    17zs5.jpg

  4. L'INTJ c'est le savant fou, "personne ne le comprend" et bien entendu c'est de la faute des autres malgré le fait qu'il n'a jamais pris deux secondes pour expliquer quoi que ce soit à qui que ce soit. Il se plaint de ne pas avoir d'amis, mais la vérité est qu'il ne veut pas d'amis, il veut de la reconnaissance. Il faut un mauvais leader, sauf dans un cadre sectaire, car ça le vexe de se justifier : il veut être obéi sur sa simple réputation, ce qui n'est que rarement suffisant dans la réalité.

    L'INTJ peut faire un bon leader pourvu que les autres lui fassent confiance : il sait où il va, mais ça le fatigue de l'expliquer. Par contre, il supporte mal la critique.

    L'ENTJ c'est le politicien. "Personne ne le comprend" non plus, mais ce n'est pas grave, car il a un Plan pour l'humanité et s'il faut mentir un peu pour le faire accepter, la fin justifie les moyens. Il passe son temps à expliquer, lui ; mais ses explications sont en général inventées sur le moment pour se justifier, les vraies raisons, il les garde pour lui. Excellent leader, les gens le suivront en enfer mais attention, il roule pour lui et pas pour son patron. S'il quitte la boîte son équipe part avec.

    L'ENTJ, c'est davantage le stratège militaire, le leader charismatique, que le politicien. L'ENTJ aime trop les affrontements idéologiques (quitte à les créer de toutes pièces par de petites provocations) pour rassembler les électeurs autrement qu'avec leur talent oratoire. Les ENFP et ENFJ font d'excellents politiciens, eux.

    Et l'ENTP ?

    Profil d'inventeur ou d'avocat. Un esprit qui tourne à toute vitesse pour toujours bâtir des théories sur le monde et inventer des trucs nouveaux qui s'y rapportent. Une certaine tendance à se lasser rapidement de tout, ainsi qu'à penser que "on s'en fout si c'est pas dans les règles ; si ça marche, alors c'est légitime".

    Edit : petite modif' après vérification du profil des ENTP.

  5. c'est plus ou moins la même chose non ?

    Arglll, retire ça malheureux, ou la moitié des zélites de la Fraônce vont, heu… Enfin je sais pas, mais ça va chauffer à Saint-Germain des Prés et à Jouy-en-Josas !

    Et contre les bêtes à élites élytres, il y a Baygon Jaune.

  6. Une faute que je lis souvent, c'est "comme même". Ils pourraient quand même faire attention.

    Retranscription quasi-phonétique d'une mauvaise prononciation. Autre exemple : le "r" ne se prononce plus guère, en France. M'en apercevant, j'en fus fort marri.

  7. Tant que l'ENTJ n'en est pas un, tout roule.

    Ca dépend. T'as vu la tête de Bryan Caplan ? Essaie de me prouver que c'est pas un nerd. :icon_up:

    Aïe, hélas c'est un peu ça. Si je comprend bien, l'INTJ est un peu plus isolé que l'INTP.

    Ca dépend : c'est peut-être l'inverse : l'INTP recherche moins la compagnie, mais que l'INTJ parait moins agréable (quand on s'arrête à l'apparence).

    […] C'est drôle quand même, le modèle d'INTP serait Albert Einstein, tandis que le modèle d'INTJ serait le professeur Moriarty (l'ennemi de Sherlock Holmes).

    Normal : l'INTJ, c'est le type bizarre que peu apprécient (et qui ne fait rien pour), et qui est toujours en train s'imaginer des stratégies. Un méchant de rêve pour les "humanistes" que sont les romanciers et les scénaristes. L'INTP, c'est différent : il vit dans son monde de pensées, parfois tellement déconnecté des autres qu'il est obligé d'employer des métaphores et des images pour expliquer comment il voit les choses (d'ailleurs j'abusais de métaphores quand j'étais plus jeune). Illustration :

    Ce qui me fait le plus rire c'est le modèle de l'étudiant de Science Po qui serait donc typiquement un ENFP: Ariel la petite sirène mdr

    Ou le Prince de Bel Air. Bref, ne supporte pas le conflit, est copain avec tout le monde, mais est incapable de se concentrer plus de trois minutes.

    J'espère que ce n'est pas irrémédiable (mais malheureusement ça a l'air d'être mort pour un INTJ, si je comprend bien un INTJ se détecte très tôt), j'aimerais au moins essayer de changer mes comportements pour être quelqu'un d'autre (au moins un INTP). […]

    C'est faisable, mais pas sans effort. La frontière la plus facile à franchir est celle qui sépare introvertis et extravertis : va voir la description de ce qu'est un ENTJ. :warez:

    Est-ce qu'il y a des ascendants dans ce modèle ?

    Bien sur que non. Le MBTI, c'est sérieux. :doigt:

  8. Je viens de le refaire : toujours INTP, mais avec un T presque à zéro maintenant, et par contre les N et P plus marqués (5 et 6).

    Tiens, un apprenti INFP. A quand tes premiers poèmes sur la nature, les zoziaux et que-le-monde-est-beau ? :icon_up::doigt:

    Je te charrie : les INFP peuvent tout à fait être libéraux (heureusement !). Rose Wilder Lane (la fille de Laura Ingalls, sisi, la même que dans la Petite Maison dans la Prairie) était INFP, et fut une des principales sources d'inspiration du mouvement libertarien américain. En plus, les INFP sont souvent de très bons écrivains.

×
×
  • Create New...