Jump to content

Carl Barks

Utilisateur
  • Posts

    673
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Paris

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Milton Friedman

Recent Profile Visitors

1075 profile views
  1. Je le soupçonne d'avoir quelqu'un en tête pour le poste...
  2. Au contraire, le mainstream politique doit bien refléter les aspirations dominantes de la population. Je ne dis pas ça pour attaquer les boomers (d'ailleurs, dans mes exemples, ce serait presque la génération d'avant en cause). Mon idée, c'est plutôt qu'un simple résultat électoral est moins parlant que la réalité des politiques menées pendant 20 ans par plusieurs gouvernements.
  3. Je ne suis pas sûr que ton argument des 60% tienne, car cela suppose que Giscard puis Mitterrand n'ont pas mené des politiques allant largement dans le même sens (je mets à part les deux premières années assez rouges de la présidence Mitterrand, mais il en est vite revenu). Même chose pour l'enchaînement Johnson/Nixon aux US. Quelle différence de fond ? Ce qui va plus dans ton sens, c'est que quand les boomers sont arrivés à l'âge de voter, ça a donné Thatcher et Reagan. Là, on est plus sur une véritable rupture.
  4. Il vise à devenir à la fois l'Hêtre et le Néant.
  5. Tout ce topic me rappelle ce grand moment du quinquennat (côté parlementaires) https://www.leparisien.fr/societe/un-rapport-contre-les-prejuges-sur-l-age-12-12-2019-8215623.php
  6. Si tu avais fait des choix professionnels plus avisés, tu aurais droit à un bel abattement fiscal de journaliste au lieu de te faire martyriser par les impôts. Ca n'est pas ma faute.
  7. Ah oui, on est bien d'accord. C'est contre-productif d'opposer les uns aux autres, et de cibler les gens plutôt que le système. J'ai exactement la même position quant à la réticence à la vaccination, d'ailleurs.
  8. De s'opposer à la construction de lotissements, pour reprendre l'exemple que tu as cité. Et, ok, les HLM, c'est le mal, mais dirais-tu autrement s'il s'agissait de barres d'immeubles à destination du privé ? Ceci dit, je répète que je trouve ça humain. Le problème, c'est de donner aux élus locaux le pouvoir de répondre à ces revendications.
  9. Ce débat donne l'étrange impression qu'il faudrait choisir entre boomers et millennials. Ils sont tous irrécupérables, ils n'ont juste pas les mêmes tares.
  10. C'est une partie du problème mais pas son entièreté. Les prix de l'immobilier explosent aussi parce qu'on ne construit pas assez là où on a besoin. Et si les maires rechignent à octroyer des permis, c'est qu'ils ont peur de ne pas se faire réélire. Parce que les propriétaires actuels ne veulent pas qu'on leur bouche la vue/sont horrifiés des qu'ils voient un immeuble de plus de 3 étages, etc. C'est vrai que tu peux aussi être locataire et avoir ce type de réaction. Mais c'est souvent semblable: le type qui habite là depuis vingt ans profite généralement d'un loyer beaucoup plus bas que l'état du marché, puisque les hausses sont drastiquement limitées par la loi dans les grandes agglomérations. Tout ça pour dire que si, il y a une responsabilité des gens qui ont acheté/loué leur logement depuis 30 ans. C'est humain et il faudrait d'abord dessaisir les élus locaux de ce pouvoir de bloquer autant de logements neufs (je l'ai dit dans le topic présidentielles, c'est ma proposition libérale numéro 1 :)).
  11. La salle de concert, je suis arrivé 20 minutes avant l'heure et ils étaient visiblement impatients de faire entrer tout le monde. Une heure d'avance, je pense que j'étais contrôlé. L'un des restaurants, je rejoignais quelqu'un. J'ai l'impression que si on se pointe directement à table, le serveur n'y pense pas forcément.
  12. Moi, c'est cette partie qui me choque le plus. Parce que Clapton pense ce qu'il veut, mais écouter ses disques, quelle drôle d'idée.
  13. Bon, petit témoignage perso. En une semaine, j'ai fait l'expérience de Paris et d'une ville de province de moins de 10.000 habitants. Je suis allé au restaurant et au café dans les deux, plus dans une salle de concert à Paris. J'ai aussi pris le TGV. On ne m'a pas UNE FOIS demandé le pass sanitaire. J'ai toujours pensé qu'après quelques semaines, les vérifications deviendraient peu fréquentes, je crois qu'on y est. Évidemment, c'est comme la fraude dans les transports. Même si on ne se fait contrôler qu'une fois sur 20, ça reste dissuasif.
×
×
  • Create New...