Jump to content

Carl Barks

Utilisateur
  • Posts

    1330
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Lieu
    Paris

Ideas

  • Tendance
    Libéral classique
  • Ma référence
    Milton Friedman

Recent Profile Visitors

2160 profile views
  1. Pur ressenti, mais pour vivre à Paris et avoir vécu à Lyon, la vie est bien moins épuisante dans la deuxième (et je ne suis pas antiparisien primaire, loin de là ). Mais pour avoir aussi vécu à New York, la vie est encore plus épuisante là-bas par rapport à Paris. En tout cas à Manhattan. Après y avoir passé quelques heures, c'était toujours un soulagement de rentrer dans mon quartier tranquille du Queens (j'imagine que l'équivalent à Paris serait de la petite couronne type Boulogne)
  2. Note, si on remplace "libéralisme" par "objectivisme", ça marche tout de suite. Désolé, je crois que ça fait quelques semaines que je ne m'étais pas livré à un peu de Rand bashing, ça me manquait.
  3. Ou tu t'es construit ton récit et tu fais entrer au chausse-pied tout ce qui va dans ton sens (ce qui revient à mentir, mais d'abord et surtout à toi même).
  4. C'est très très long, surtout. Et c'est un contresens total. L'attrait du libéralisme (pour moi, en tout cas), c'est justement sa modestie. Le fait de ne pas chercher des réponses à tout, via un grand récit totalisant. Après oui, on leur se moquer des analystes boursiers qui parlent du marché comme d'une personne. Mais c'est un peu court comme base de réflexion.
  5. Bwof, ça m'avait vite barbé. Dans le genre bon petit film de SF (mais moins spectaculaire), j'ai un bon souvenir de Looper.
  6. C'est l'effet que j'avais eu face à l'accueil assez délirant dont avait bénéficié Mad Max Fury Road
  7. Oh, je pensais juste au milieu universitaire qui m'est toujours apparu comme envahi de haines recuites.
  8. Note que sa compagne elle-même évolue aussi dans un milieu qui doit être un beau nid de crabes. Sinon, Ackman est un personnage intéressant, j'avais bien aimé le documentaire sur sa croisade contre Herbalife (en me demandant toujours sa part de sincérité et opportunisme dans l'histoire)
  9. C'est intéressant mais de ce que je lis, les articles venaient de Business Insider, qui n'est pas spécialement gauchiste pour l'image que j'en ai. Est-ce qu'on n'est pas plus sur du clickbait de base plutôt que sur du règlement de comptes politiques (enfin les sources de BI visaient sûrement un règlement de compte, je suis juste sceptique sur le "journalistes de gauche)?
  10. J'ai envie de dire "peu importe". Le point ici c'est qu'à la même question, avec quelques années d'écart, de plus en plus de gens répondent positivement. Même si tout le monde n'y met pas le même sens dans son for intérieur, ça montre bien que, globalement, l'avortement gagne en acceptabilité. L'idée que les Français sont de moins en moins favorables à l'accès à l'IVG, ça me semble aussi crédible que le libéralisme qui gagne du terrain.
  11. Les chiffres vont dans ton sens : https://www.topsante.com/medecine/gyneco/ivg/ivg-sondage-ifop-france-etats-unis-653804 "Aujourd’hui, plus de trois quarts des Français (77%) se disent favorables à un accès sans restriction à l’IVG. Seuls 18% considèrent qu’il faut y poser des limites contre 25% en 2014 et 49% en 1974." Après, il y a peut-être une défiance spécifique au corps medical, dur a dire.
  12. D'ailleurs, un des rares moments marrants de l'article du Monde, c'est quand il dit un truc du genre "je ne comprends pas qu'on me compare à Matzneff, un personnage qui m'a toujours répugné". Je pense qu'il est bien parti pour le César de l'auto aveuglement.
  13. On peut (on doit) s'horrifier des tentatives féministes de supprimer toute prescription dans une affaire de viol ou d'agression sexuelle. On peut discuter de la notion d'emprise et de son instrumentalisation par certaines personnes pour se déresponsabiliser de l'échec d'une relation amoureuse à l'âge adulte. On peut (même si c'est contestable) avoir une lecture conservatrice de l'affaire Godreche/Jacquot en estimant que cela ne pouvait se produire que dans un milieu progressiste où trop de verrous moraux avaient sauté dans un contexte post libération sexuelle. Mais en renvoyer la responsabilité à une fille qui avait 14 ans à l'époque, en glissant au passage qu'elle n'était pas assez "vertueuse", ce n'est pas pas ce que j'appelle du conservatisme. C'est juste un délire assez tordu (et je choisis mes mots pour éviter à la modération de sortir les ciseaux).
  14. Dans le cas de Godreche, elle a aussi évoqué le fait qu'elle ait une fille ado. Le fait que ton enfant arrive à l'âge où tu as vécu un trauma, ça ne me semble pas du tout absurde que ça agisse comme prise de conscience. Ah, et par ailleurs, je ne vois pas où @Lameador va chercher que Miller a suscité moins d'indignation que Jacquot/Doillon. J'ai autant vu l'histoire dans l'actu.
×
×
  • Create New...