Jump to content

BirdyNamNam

Utilisateur
  • Content Count

    144
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by BirdyNamNam

  1. Du coup, on ne peut pas préjuger pour un athée l'incompatibilité de manger de la viande consacrée à dieu. Dans tous le cas, c'est affaire de relativité. Ca peut poser un problème à la majorité. Qui est mise devant le fait accompli.
  2. Il ne me semble pas qu'on mâche de la viande casher différemment de la viande Halal.
  3. Je ne suis pas sûr que ce soit insignifiant pour un Chrétien ou un athée. il y a pas mal de raisons, notamment le fait que la mise a mort des animaux soit particulière. Mais, pour moi le plus important n'est pas ca. Je ne vois pas pourquoi la majorité adapte ses habitudes culinaires - quand bien même elles sont considérées comme indolores - à une revendication d'une minorité qui crie fort et fait culpabiliser la majorité. Il aurait été plus simple de commander un plat spécifique pour une personne.... et le plus chiant c'est qu'on a pas eu de saucisse à l'apéro. Et ça, c'est relou.
  4. Si il y en avait, a priori on a pas pris le soin de savoir s'il souhaitaient que tous se mettent à manger un repas Casher. Mais, ça m'aurait bien fait marrer ça, tient.
  5. ... ça me fait penser à une anecdote cocasse, qui a eu le don de beaucoup m'énerver à l'époque. Mon taux de d'énervement devant autant de bêtise s'est dilué au fil des années. Heureusement, sinon, l’apoplexie vous guette. Donc, il y a quelques années de cela, une personne que je connais assez bien fête son anniversaire. Une dizaine pour marquer le coup. Elle y invite quelques 100 personnes car faut bien rigoler un peu. Il se trouve qu'à ce moment là, la fille de la dame qui fête pompeusement son anniversaire, sortait avec un musulman. Assez rigoriste. Genre pas loin du Salafisme. ... et comme il ne faut pas froisser des susceptibilités d'une seule personne et bien les 100 invité, dont a peu près aucun n'était musulman, ont tous mangé un plat commun... qui était halal. Ne sommes nous pas dans un cas d'inclusivité extrême ? Les gens n'ont décidément aucun amour propre.
  6. Et bien... disons que sûr de la supériorité de l'esprit humain par rapport à une bête notice rédigée dans une français approximatif, j'ai tenté un raccourci. J'ai forcé sur une barre d'aluminium qui a la caractéristique d'être flexible. N'étant pas un corps de culturiste, j'ai relâché la barre. Elle est revenue me rappeler en plein nez que la notice bien que fort peu commode sert à quelque chose. Shit.
  7. Effectivement il faisait beau. Du coup, j'ai tenté de monter une table de ping pong "outdoor". Résultat me suis pété le nez. Ca fait mal à l'amour propre.
  8. Est ce que quelqu'un a déjà lu "12 Rules For Life" de Jordan Peterson ? Est ce que je suis le seul à le trouver assez mal écrit et décousu et du coup difficile à lire ? C'est peut être mon anglais qui n'est pas à la hauteur. Sais pas.
  9. Le problème est que ceux qui lui apportent la contradiction ne sont souvent pas à la hauteur. La dernière fois que suis tombé sur BFM TV par inadvertance (une sale histoire) il bataillait Nicolas Baverez, présenté comme libéral. Le pauvre Nicolas, faiblement armé tant par le verbe que par son libéralisme plus que timide, s'est fait taillé en pièces. On est encore passés officiellement pour des zozos.
  10. LinkedIn c'est le royaume de l'hypocrisie. La plupart des posts sont creux. Autant envoyer des photos niaises à 2 balles de chats qui se font des mamours. On peut essayer d'avoir un minimum d'éthique, de cohérence et d’honnêteté. Mais, c'est encore un coup à passer pour un facho.
  11. Succès garanti : https://immobilier.lefigaro.fr/article/l-idee-d-un-service-public-anti-punaises-de-lit-fait-surface_987cbe9e-4804-11ea-b680-b87925275d6f/
  12. Bon, là il y a Roger Moore (en tant que 007) qui fait du kung fu et on y croit pas une seconde. Quand j'étais môme ça semblait plus épique. C'est moche de vieillir.
  13. En même temps, tu brises la concorde sans remords. Tout le monde sait que le système de santé est mieux en France. C'est pénible à la fin.
  14. ... ils ne sont pas nombreux à faire le lien entre liberté et droit de propriété.
  15. Car, il va falloir tondre plus et que j'ai pas fait faire la révision de mon autoportée.
  16. quote " Étonnamment vous semblez ne plus croire au discours sur les méchants capitalistes du Medef. Tout viendrait de l’aristocratie d’État, stato-financière selon votre expression. En théorie, le Medef devrait représenter une bourgeoisie industrielle qui, de fait, a été liquidée par les évolutions récentes. Il y a à l’échelle mondiale le développement d’une idéologie néolibérale venue des Etats-Unis, d’Angleterre, que, depuis Thatcher, Reagan, les élites "françaises" ont cherché à singer. Mais celles-ci sont centrées sur l’Etat. Les hauts fonctionnaires habitués à la vérif', à la compression des dépenses publiques, peuvent produire des mots néolibéraux, peuvent parler de marché, de flexibilité mais ils représentent la haute administration, ils incarnent ce qu’ils dénoncent, l’État. En fait, ils n’arrivent pas à concevoir des politiques économiques réellement capitalistes, flexibles, néolibérales. L’exemple absolu de cette incapacité est la création de l’euro, qui est une monnaie, comme le voient tous les économistes anglo-saxons, allemands ou suédois, par essence antilibérale. La tendance générale est la flexibilité monétaire, ça n’est pas d’enfermer les nations différentes dans une seule monnaie. Ces fonctionnaires du haut se croient des néolibéraux mais, en pratique, ils mènent des pratiques monétaires incompatibles avec la loi de l’offre et de la demande. Le paradoxe est qu’ils voudraient bien privatiser, ils nous parlent de société civile mais tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est détruire l’industrie et la société civile. Au fond, ils réalisent leur nature profonde en accroissant sans cesse le rôle de l’État. Un État sans marge de manœuvre économique, comme réduit à exister par sa force brute, par sa capacité répressive dans une société en voie d’appauvrissement. Il y a eu une époque où le néocapitalisme était le problème. Avant l’euro. Mais la contestation retarde. Toutes ses forces, et pas seulement à gauche d’ailleurs, prennent le néocapitalisme comme adversaire. Mais le problème de la France, c’est un État autonomisé, libéré du contrôle des partis politiques explosés." Mais dites moi, Emmanuel TODD est devenu un peu plus réaliste ou je ne m'abuse ?
  17. Ce qui est bien avec Le Monde c'est la constance. Réglé comme du papier à musique. Quand je pense qu'on me sert régulièrement que la propagande libérale est partout.
×
×
  • Create New...