Jump to content

hisom

Nouveau
  • Content Count

    32
  • Joined

  • Last visited

About hisom

  • Rank
    Néophyte

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    dd

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Dans un marché il y a des vendeurs et des demandeurs. En l'occurrence plus il y a de demandeurs, plus les capitalistes produisent, plus les grands liberaux (les vendeurs) accumuleront du capital. Et pour que les demandeurs veulent consommer il faut détruire les structures traditionnelles qui les en empêchaient. Donc la liberté des uns n'inclu pas le respect de celle des autres. C'est la course au profit. Celui qui a le plus d'argent écrase ceux qui n'en ont pas. Il suffit d'avoir la plus grosse armée, les meilleurs stratèges, les hommes et les équipements de la meilleure qualité qui soit. Et pour tout cela il faut....baucoup d'argent. En fonction de ce qui est en jeu pour le bien commun. Si je m'aperçois que le territoire que je viens de coloniser est plein d'individus ne faisant que de se révolter perpétuellement, m'empêchant ainsi d'exploiter leurs mines d'or qui pourraient enrichir mon peuple, je les tue tous.
  2. J'avais déjà dit dans le topic que j'étais pro-impérialisme. J'avais même considéré que l'on peut totalement détruire les peuples si cela est un bienfait pour la nation. Aucun problème avec ça.
  3. La partie capitalisme Si, les liquider avec une armée. Mais qu'est-ce qui peut peut assurer qu'aucun individu ne violera la liberté des autres? Je pensais apparemment à tort que la structure ultime de la société anarcho-capitaliste était le marché.
  4. C'est une civilisation (très) primitive.
  5. Ahah. face aux romains non.
  6. Si, les celtes n'etaient rien si on les compare aux gaulois. Il est totalement justifiable, si l'on veut apporté la civilisation à un peuple qui le refuse, de l'imposer contre leur gré par la force et la violence. Donc au contraire, une civilisation qui se charge d'appliquer ces violences pour une finalité juste (apporter la civilisation) est tout à fait morale puisqu'elle considère qu'il est de son devoir d'apporter la lumière de l'érudition sur les ignares. Même si ce sera de force.
  7. Quelle morale? La civilisation a été apporté aux gaulois par le fer, le tranchant de l'épée, le sang, la mort. C'est comme cela qu'elle a été imposée à nos ancêtres. Je ne considère pas par définition la colonisation comme immorale.
  8. Merci Merci beaucoup pour ces références.
  9. Je dois admettre que je suis assez ignorant sur la question de l'anarcho-capitalisme (j'essaie de me renseigner ici), mais ici je l'appliquais à repondre au "Pourquoi donc"? Pour détailler, les structures traditionnelles tel que la famille ou la religion contiennent les pulsions consuméristes des individus et ainsi les retiennent de consommer. Si mais ce n'est pas un pouvoir magique. Avec l'argent on peut se payer une armée privée par exemple. Je ne faisais pas une critique de cette idéologie. Comment ça ? J'ai cru comprendre que dans cette société l'économie à une importance bien plus grande que dans tout autre type de société.
  10. Oui faute de frappe Merci je lirais l'article plus tard. Pouvez-vous détailler ? Aucun.
  11. Pas du tout. Vous confondez avec l'autonomie.
  12. Si j'ai bien compris, dans une société anarcho-capitaliste, les individus sont pourvus de tout les droits du monde. Il n'y a pas d'Etat pour les réprimer, ni pour mettre des limites à ces droits, ni pour imposer des devoirs aux individus. Si ils veulent protéger leur droits il faut qu'ils aient l'argent pour. Dans la société anarcho-capitaliste le marché a une position de suprématie sur la société. C'est là que la raison que j'ai qualifié de "purement calculatoire" intervient. Ce sont les lois du marché (l'orffre, la demande...) qui régissent la société. Évidemment dans cette société, conscience de continuité historique, la morale, la religion, les traditions millénaires, les coutumes, la culture (sauf celle du narcissisme) n'ont pas de place dans cette société, elles iraient à contre courant de la partie capitaliste de l'anarcho-capitalisme.
  13. C'est vrai qu'il serait plus approprié de qualifier ces conflits d'inter-ethniques.
  14. Merci. J'espère ne pas avoir causé de trouble en discutant de nationalisme. Je respecterai volontier les coutumes que vous m'imposez. J'étais de toute façon venu pour parler de libéralisme. Le fait de débattre avec les aimables membres de ce forum témoigne de l'attention et le respect que je prête à leurs égards. Pour en venir à me renseigner sur l'anarcho-capitalisme, j'ai simplement suivi le chemin que ma curiosité me frayait. À travers Christopher Lasch, Jean-Claude Michéa et Clouascard, j'ai mieux compris les liens entre idnividualisme, liberalisme et capitalisme, ce qui m'a logiquement amené à des recherches sur l'anarcho-capitalisme. J'ai aussi toujours voulu savoir quel monde pourrait donner une société bâtie uniquement sur une raison purement calculatoire, mathématique. Eh bien, ce serait certainement un monde anarcho-capitaliste.
×
×
  • Create New...