Jump to content

Constantin_H

Utilisateur
  • Posts

    3196
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Constantin_H

  1. Moi j'ai une femelle (stérilisée) qui fait chaque année une fugue qui dure environ une semaine. A son retour, elle fait comme si de rien n'était.
  2. Excellent la "Fillias Communication Strategy". Je me demande combien de temps il va laisser le commentaire. Ce monsieur n'a pas l'air du genre à tolérer la critique.
  3. On m'a parler de la même technique pour tuer le ver solitaire. Pendant quinze jours, manger une salade et un oeuf dur à chaque repas. Le quinzième jour s'armer d'une paire de ciseaux et ne manger qu'une salade. Dès que le ver solitaire sort pour demander "et mon oeuf ?", lui couper violemment la tête. Voilà qui semble amusant. Mais tu fais comment pour faire une tache sur la tête d'un chat à tête noire ? Et plus sérieusement, cela présuppose que le chat est préoccupé de son apparence.
  4. Ca doit varier d'individu à individu. J'ai plusieurs chats. Seule ma petite dernière a manifesté, à un certain stade de son évolution, conscience de son image dans le miroir. Elle a d'abord cru à un être hostile, puis a adopté une démarche très scientifique (je m'approche, je flaire le miroir, je touche de la patte) pour en déduire qu'il s'agissait de quelque chose d'inoffensif. Je ne sais pas si elle a par contre réalisé qu'il s'agissait de sa propre réflexion. En tout cas, depuis lors, elle ignore superbement les miroirs.
  5. Dérogation à quoi ? S'il ne s'agit pas de la suppression d'une loi qui bafoue les libertés individuelles, à quoi déroge-t-on ?
  6. Je suis loin d'être toujours d'accord avec Ronnie, mais là, il faut avouer qu'il a raison. Une "nouvelle" liberté, ça n'existe pas.
  7. Je me suis dit en relisant le fil que de toute façon c'était clairement sous-entendu dans votre commentaire. A la réflexion, je pense cependant qu'il n'était pas inutile de sous-titrer votre propos.
  8. A mon avis, puisque le libéralisme est avant tout une question d'intelligence. la surreprésentation belge reflète ce que l'on peut observer lorsqu'on compare, entre les deux pays, le nombre de personnes présentant un QI élevé rapporté à l'ensemble de la population. Bienvenue à vous, très cher !
  9. Point important : la pseudo-libéralisation de l'électricité en Californie a été un désastre parce que l'Etat a empêché les mécanismes de marché de jouer à plein, notamment en instaurant un contrôle des prix de vente et une restriction de l'offre (quasi-impossiblité d'augmenter la capacité de production).
  10. Je pense qu'il serait temps que vous lisiez Hayek afin de savoir ce qu'il entend par "ordre spontané", ce qui aurait pour avantage de nous permettre de discuter de la même chose.
  11. Comment expliquez-vous alors que les social-démocraties, depuis un demi-siècle, s'acharnent à déresponsabiliser les gens ?
  12. Effectivement, jusnaturalisme et ordre spontané semblent opposés. Cependant, la démarche jusnaturaliste m'apparaît moins constructiviste qu'on pourrait le prétendre. La démarche jusnaturaliste ne tend-elle pas quelque part à retrouver les concepts juridiques qui ont permis le développement d'un "ordre spontané" ?
  13. Le problème est surtout que la notion d'ordre spontané, si elle présente un intérêt historique certain, et, d'un point de vue de la science économique un pouvoir explicatif (théorique) intéressant, n'est d'absolument d'aucune utilité dans un débat politique un tant soit peu élevé, car l'impossibilité de déterminer ce qui est ou non contraire à l'ordre spontané la rend totalement inopérante.
  14. De quelles interventions parle-t-on ? C'est là que je situe le problème. Est-ce l'intervention étatique dans son ensemble qui est contraire à l'ordre spontané ou uniquement la partie qui ressort du constructivisme dénoncé par Hayek ? A la lecture des écrits de ce dernier, on est tenté de penser, comme le faisait remarquer Mélodius, que l'Etat en soi ne le gêne pas, et qu'il pourrait même effectivement être un produit de l'ordre spontané. Du coup se pose évidemment la question de savoir ce qui, dans les actions de l'Etat, est contraire à l'ordre spontané et ce qui ne l'est pas. Or, et c'est là que cela devient amusant, c'est que, Hayek le dit lui-même, les mécanismes de l'ordre spontané sont trop complexes pour pouvoir être redécouverts par la seule raison. Comment dès lors peut-il : - postuler que le constructivisme ne ressort pas des mécanismes de l'ordre spontané. Peut-être son apparition est-elle favorable sur le long terme à la civilisation dont les gouvernements l'appliqueront ? - distinguer ce qui est une politique constructiviste de ce qui ne l'est pas ? Après tout, toute action gouvernementale a une visée constructiviste, dans une certaine mesure. Où placer la frontière ? Bref, toute cette histoire d'ordre spontané, si elle est intellectuellement séduisante et fort bien argumentée, s'avère à mon sens totalement inopérante en philosophie politique de par sa construction même. Qu'en dites-vous ? [
  15. C'est en gros la question que je souhaitais poser. Merci de l'avoir formulée de façon plus intelligible. En fait, en poussant jusqu'au bout les thèses de Hayek, on pourrait arguer du fait que le constructivisme socialiste lui-même ressort de l'ordre spontané. La question est à présent de savoir s'il va faire progresser les sociétés qui l'appliquent ou les faire régresser. Il me semble qu'après un siècle d'expérimentation le résultat est sans appel. Je ne parle pas ici des expériences malheureuses du communisme mais bien de l'utilisation du constructivisme dans les politiques gouvernementales dans les gouvernements européens et américain.
  16. J'aimerais comprendre le lien entre cette citation et la question que je pose.
  17. Pour revenir à la problématique du fil, je me rappelle d'une intéressante discussion lors des "séminaires de lectures de textes libéraux et libertariens" organisés par Schnappi, et qui faisait suite à la présentation par votre serviteur de "The Fatal Conceit" de Hayek. La théorie de l'ordre spontané, de Hayek, bien que fort intéressante et très certainement fondée, présente cependant un problème intellectuel majeur. En effet, l'émergence de l'Etat peut, dans une certaine mesure, être justifiée par les mécanismes de l'ordre spontané. Que la civilisation occidentale ait pu enregistrer des progrès plus importants que d'autres civilisations malgré la présence d'Etats plutôt oppresseurs, et l'existence de corporations et de privilèges divers sembler justifier à posteriori ce genre de mécanismes, si on se réfère à l'idée de Hayek. Pourtant, en même temps, Hayek critique le constructivisme qui pousse à présent les Etat, notamment sous l'influence socialiste, à essayer d'influencer le marché et ainsi, selon lui, à détruire l'ordre spontané. Mais n'est-ce pas ce qu'ont toujours fait les Etats, même si le socialisme a agravé leur capacité de nuisance ?
  18. C'est en effet la chose la plus sage à faire, et j'applique cette suggestion dès à présent.
  19. Mon cher ami, je me suis fixé pour règle de fonctionnement de vouvoyer tout le monde. C'est un parti pris, et j'en ai déjà exposé maintes fois les raisons sous-jacentes. Je ne compte pas faire une exception pour vos beaux yeux, donc autant vous faire une raison.
  20. Non, comme des sociétés libres. Une société féodale est une société plutôt fort étatique, non ? Un autre exemple plus proche de nous est le Far West américain au 19ème siècle. Dans ces régions reculées, l'emprise de l'Etat fédéral ou même de l'Etat fédéré se faisait assez peu sentir, à part ça et là un fort installé pour que l'Etat puisse tranquillement continuer sa politique génocidaire vis-à-vis des Indiens et protéger les américains contre ses conséquences. Dans les villes du Far West, donc, la population était laissée à elle-même. Très très vite, on s'est rendu compte que l'anarchine ne profitait pas au commerce et qu'il fallait, en l'absence de l'Etat, faire régner l'ordre. Les villes établies sur les points de passage des troupeaux tenaient à bénéficier de la clientèlre des cowboys dans les saloons, bordels et commerces de la ville, mais n'appréciait guère les troubles causés par les cowboys en goguette. Elles se sont elles-mêmes organisées pour élire un shériff chargé de faire respecter l'ordre dans la ville et lui fournir les moyens financiers d'assurer leur sécurité. Moyens qui étaient en grande partie fournis par les commerçants qui profitaient de la présence des cowboys, ce qui n'est que logique. Et en parlant des cowboys, eux-mêmes avaient organisé un système juridique privé fort complexe afin de régler les questions des droits de pâturage, des points d'eau et de la propriété des bêtes. Ce qui leur permettait de regrouper les troupeaux et d'utiliser avec parcimonie les pâturages et les points d'eau. Des juges privés et des agences de sécurité privées s'occupaient de régler les différents entre propriétaires ou entre cowboys agissant dans le cadre de leur contrat de travail avec un propriétaire. Cela s'organiserait probablement de façon privée avec des accords entre sociétés de justice.
  21. De toute façon la question n'a plus lieu d'être : l'ex-maton vient d'être victime d'un lourdage ninja (vous voyez que ça arrive de temps à autre !). [edit] Claire, vu les théories prêchées par le zigoto, je ne suis pas sûr qu'il ait apprécié le choc des civilisations à la vue de votre charmant époux.
  22. Je déplace ce sujet vers un lieu plus approprié. Librekom, veuillez réfléchir avant d'ouvrir un fil, histoire de ne pas la mettre dans le sous-forum inadéquat.
  23. Merci beaucoup, très joli avatar. Sinon, et si vous le souhaitez, j'ai quelques avatars bovins à vous envoyer par MP.
  24. Bienvenue à tous ! Lanfeust et Meuhlavach, auriez-vous l'obligeance de bien vouloir vous choisir un avatar ? Cela rend les conversations beaucoup plus conviviales.
×
×
  • Create New...