Jump to content

Stranger

Utilisateur
  • Content Count

    528
  • Joined

  • Last visited

About Stranger

  • Rank
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral conservateur
  • Ma référence
    Hoppe

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  1. Je crois en toute sincérité que la monopolisation, l'égalitarisme et la contrainte engendre la pauvreté. Le socialisme n'est pas une formule magique. Ses réussites ne sont que réussites lorsqu'on ne regarde pas ce qui a été consommé et interdit pour les faire. L'état ne peut pas donner sans prendre encore plus. Ma question pour vous est donc: les socialistes sont-ils aveugles, naïfs, ou simplement assoiffés de pouvoir?
  2. Je ne crois pas que toutes les armes doivent être en vente libre, mais je crois dur comme fer qu'il ne doit pas y avoir de privilège d'état dans la possession d'arme. Si une arme est assez sécuritaire pour l'état, elle l'est autant bien pour la population. Si une arme est trop dangereuse pour l'état (ex: nucléaire, biologique, etc) dans ce cas et l'état et la population doit s'en départir.
  3. C'est attristant d'apprendre que Thatcher est la responsable de toute cette merde. On m'assurait que c'était la reine du libéralisme.
  4. S'approprier le corps d'un homme est de l'esclavage, point final. Que le Nord n'ait pas eu de marché d'esclave ne fait que démontrer que l'esclavage du Nord était un privilège de l'état, alors qu'au Sud il était seulement privé. Si le choix se présente entre l'esclavage d'état et l'esclavage privé, l'histoire démontre que le privé est beaucoup plus responsable envers ses esclaves.
  5. Il y avait de l'esclavage des deux côtés de la frontière. Le Sud permettait l'esclavage privé et le Nord s'était engagé sous Lincoln à un esclavage global du Sud, sans compter la conscription, forme la plus violente d'esclavage, imposé par Lincoln pour détruire les CSA. Le Sud défendait l'esclavage privé, le Nord se battait pour un esclavage public. Célébrer la victoire du Nord est faire honte aux principes du libéralisme.
  6. Le libéralisme n'est rien de plus que le rejet du privilège. La charité, la hiérarchie, les inégalités seront présents dans n'importe quel ordre social.
  7. Le libéralisme est politique. Le conservatisme est culturel. Un libéral peut dire que l'éclatement familial est une horreur et que l'art moderne est une arnaque, donc il est conservateur.
  8. Bien évidemment, et il est là ce libéralisme courageux? J'aimerais bien que The Economist m'aide à le trouver, puisqu'il se réclame d'être une source d'information.
  9. Laissons tomber Salin. Je l'avais sorti non pas pour ses talents académiques mais parce qu'il a une oeuvre complète à son nom. J'arrive difficilement à expliquer pourquoi, si on cherche un modèle économique séduisant pour la France, on n'a pas mis un réformateur irlandais sur la couverture. L'Irlande est pourtant parti de beaucoup plus loin et a eu plus de succès que l'Angleterre.
  10. Vous croyez que c'est pas comme ça ailleurs?
  11. Je me corrige, The Economist peut avoir des articles intéressants. Isn't democracy wonderful?
  12. N'est ce pas le devoir des journalistes d'informer la population au sujet de courants important? Si Salin est inconnu et Tatcher célèbre, raison de plus pour parler de Salin. Tatcher a sauvé l'Angleterre, oui, on est tous d'accord. Elle ne peut rien faire pour la France, alors, quoi de neuf?
  13. Ils ont mis Tatcher sur la couverture. Pas Salin ou autre leader libéral Français (qui aurait vraiment fait une édition intéressante), mais ils ont choisi une politico anglaise rétro-1980. Le message est clair: soyez-donc plus comme nous! On a gagné! Le message s'adresse aux abonnés de Economist, les conservateurs Anglo-Américains. Ils vont adorer. Personne d'autre ne va être intéressé. Le leader, si tu doute.
  14. On peut toujours compter sur The Economist pour nous résoudre les problèmes des autres en leur suggérant de devenir Anglo-Américains. Merci, The Economist!
×
×
  • Create New...