Jump to content

Lapin kulta

Utilisateur
  • Content Count

    1444
  • Joined

  • Last visited

About Lapin kulta

  • Rank
    Jeune Padawan

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  1. Je pense qu'un "état" libéral, ou un "pouvoir libéral" est une autorité qui suit les tendances de la population. Les normes ne doivent pas émaner du pouvoir mais du peuple…! C'est la société qui doit dicter ce qui est dans l'acceptable.
  2. Si les hommes ont tous le même stock génétique ils se differencient par leurs opinions, leurs choix…Je pense que l'affirmation selon laquelle l'ordre spontané est trop complexe pour être apprehendé par la seule raison est assez pertinente justement à cause de cette pluralité. Difficile question…étant donnée que la démocratie represente en quelque sorte la synthèse des choix exprimés par le peuple et que de ce choix né un certain "constructivisme" on peut penser qu'effectivement le "constructivisme" peut-être le fruit d'un ordre spontané. Comment distinguer une politique constructiviste, où placer la frontière?…Il est certain que tous les gouvernements ne se valent pas. Je pense que dans un régime démocratique c'est le peuple qui doit la définir…
  3. Je suis d'accord avec toi, la cofiance est la base de tout échange et d'une manière générale de la société toute entiere. Selon toi c'est l'état qui est le garant de cette confiance? Effectivement un des rôles de l'état est de veiller au bon respect des contrats mais le probleme est que l'état décide également quelles actions sont profitables pour la société notamment par des accords d'autolimitation, par ses dépense militaires et sociales…!
  4. je pense pas que l'état est une structure "spontanée" d'hommes libres…La pensée de Sponer est assez pertinente sur ce point. La forme étatique actuelle est issue d'une longue évolutin. Effectivement je vois mal une société sans un "pouvoir", sans une autorité (gouvernement pour Hayek). Cette autorité découle de la nature même de l'homme. Mais il faut bien reconnaître que pour survivre l'état est obligé de limiter les échanges. Il doit imposer sa volonté propre.
  5. Le lien est simple. L'état effectivement de par ses interventions nuit à l'ordre spontané. L'état est ce que Smith nomme un agent "non productif". En effet le revenu public, issu de l'effort d'autrui, sert a entretenir des agents fondamentalement non productifs. Je suis assez d'accord avec toi quand tu affirmes que l'état cherche toujours à influencer le marché et c'est une évidence même.
  6. oui….comme l'écrivait Smith "C'est donc une souveraine inconséquence et une extrême présomption, de la part des princes et des ministres, que de prétendre surveiller l'économie des particuliers et restreindre leur dépense par des lois somptuaires ou par des prohibitions sur l'importation des denrées étrangères de luxe. ils sont toujours, ET SANS EXCEPTION, les plus grands dissipateurs de la société. Qu'ils surveillent seulement leurs propres dépenses, et ils pourront s'en reposer sans crainte sur chaque particulier pour régler la sienne. Si leurs propres dissipations ne viennent pas à bout de ruiner l'état, certes celles des sujets ne le ruineront jamais" "La richesse des nations" livre II chapitre III.
  7. oui tout a fait d'accord….le contrôle démocratique n'est pas personnel mais il est issu d'un collectif. Les hommes sont differents et des "contre-pouvoir" se mettent en place dans toute forme de groupement humain. Mais prenons l'exemple de la famille ou de l'école ou même d'une entreprise. Ici, tu dois te soumettre aux choix des tes parents, de tes professeurs (ehh oui le prof a toujours raison ) et de tes employeurs. Sur le plan de la société, dans sa globalité, tu dois te conformer aux normes en vigueur sous peine de sanctions. Tu peux essayer d'influencer les normes notamment par la lberté d'expression et dans les cas extremes en prenant les armes mais la démocratie, de par la liberté de choix qu'elle offre (ou la liberté de choisir son maître), reste pertinente pour moi car elle s'oppose au monopole.
  8. Oui….Considerons les choses autrement: Quand un enfant né, il subit l'autorité de ses parents. Quand il est adolescent celle de l'école. Enfin quand il est en âge de travailler celle de l'employeur…Ains dés son enfance l'homme s'habitue de vivre avec une certaine autorité, qui dicte ses conduites. L'homme, tout au long de sa vie, est donc confronté à l'autorité. Le fait qu'il appartient à une société implique que celle-ci s'organise de differente manière de sorte que les formes d'autorité se combinent. Pour revenir à l'Etat….effectivement on peut considerer qu'il est issu d'un contat. Mais il me semble que la critique de Spooner (ou Sponer, Spoonner, Sponner…sais plus) est ici pertinente…
  9. Mais construire quoi? C'est quoi "l'auto-gestion"? La démocratie c'est justement le choix! Le pouvoir que l'individu dispose pour orienter l'action de sa société.
  10. Apres où s'arrête le pouvoir….si on raisonne sur un pouvoir "étatique" il me semble que le contrôle démocratique, malgré ses défauts, est le système le plus "libéral"….!
  11. Il me semble qu'au sein de tout groupement humain un "pouvoir" se met en place. Ceci résulte du fait que les hommes élaborent des "strategies" lors des interactions sociales. Il s'agit, pour l'homme, de convaincre, de dominer et de côntroler. De même je pense que l'on peut estimer que l'existance de ce pouvoir est bien issue de la logique propre de l'homme, qui le pousse a chercher de la sécurité, du bien-être, dans une force globale censée representer "l'intérêt général".
  12. En quelque sorte le maître remplace le singe…..!
  13. Oui…tu as bien raison. Rien ne vaut l'observation! Moi j'ai jamais été raciste j'ai toujours été contre cette doctrine (et ça continue). Je ne sais pas si on parle du même Reda mais j'ai un poteau à moi qui s'appelle aussi Reda (Reda si tu es sur ce forum à tes heures perdus je te salut). Le spectacle humain est bien beau je te l'accorde
×
×
  • Create New...