Aller au contenu

Salim32

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    567
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

26 Neutre

À propos de Salim32

  • Rang
    Jeune Padawan

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Czech Republic

Visiteurs récents du profil

271 visualisations du profil
  1. Je comprend ce que tu veux dire et c'est de toute manière déclinable à l'infini des qu'on aborde des cas de libéralisation asymétrique (suppression des APL sans libéraliser la constructibilité des terrains / immigration libre sans faire sauter l'etat providence ... c'est absolument sans fin). Apres sans etre en anarcapie, construire sa (sur)vie complétement centrée sur sa relation employé-employeur alors qu'elle est précaire (interimaires) c'est assez discutable aussi.
  2. On est pas dans une relation personne VS monopole (au hasard; personne vs sevice service de l’état) donc aller voir ailleurs est la réponse à cela ... C'est pas bien différent que d'exiger de ton ex, qui vient juste de te larguer, un "procès équitable"
  3. Terrorisme et sécurité

    Sympa, l'auteur (comme pour Nice) n'aurait jamais du être là, il était en situation irrégulière mais au delà de ça avait fait largement de quoi être mis dans le premier charter vers la Tunisie ...
  4. Privé de sa maternelle, un petit village du Lot crée sa propre école privée Éducation Privé de son école publique à compter de cette rentrée, le village de Molières, dans le Lot, a créé sa propre structure : une école maternelle privée hors contrat, sous couvert de l'association "Les pitchouns à Molières", créée pour servir de support ... http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/04/2638784-village-molieres-46-cree-propre-ecole-maternelle-privee.html
  5. Les pauvres sont pauvres parce qu'ils font des mauvais choix

    Ce qui est bien quand on voit des "hippies" etrangers c'est qu'ils ont la plupart du temps des restes "anarchiste" qui ont totalement disparu chez nous dans la même population. Sinon pour revenir au sujet, je pense au contraire que, ne pas claquer de tune dans de l’évanescent, être trop économe-rationel (genre perdre 2h de transport pour économiser 15€) peut rendre pauvre ou tout du moins faire vachement stagner malgres l’épargne que du coup on se constitue. Pas seulement par l'aversion au risque souvent associé qui ferait manquer des opportunités, mais beaucoup plus par simple fainéantise. Quand on vient d'un milieu relativement modeste, on est programmé pour pouvoir s'adapter à de faibles ressources et du coup, tant qu'on arrive à tenir son niveau ressources à: son cout de la vie basique + 20% grâce à toutes sortes de tricks "radin" et une vie économe, on est très bien, confortable, on adapte par paresse son niveau de vie à ses ressources au lieu d'au contraire adapter ses ressources à son niveau de vie (ce qui demanderais des efforts), claquer du blé peut dans ce cas être l'aiguillon qui fait progresser.
  6. Présentation Bong

    C'est simplement le mode de vie de le plus efficace, conséquence logique de la spécialisation du travail, qui est le mode de production le plus efficace. C'est donc là que l'utilité* (économique) est maximale et dans un pays en voie de développement ça compte, ça compte aussi en occident mais on est sans doute a un stade développement où on peut se permettre de se poser la question d’échanger un peu d'utilité* contre d'autre composante du bien-être. Reste que oui clairement il ne faut idéaliser la campagne et le relations qui s'y créent comme le font certains citadins par ce qu'il vont y camper 2 jours l'été... Il ne faut pas oublier quand même comme je l'avais décrit dans un autre fil que c'est extrêmement difficile de s’échapper de la ville si on est pauvre: * Je parle de l'utilité dans ce sens: Wikipédia : En économie, l'utilité est une mesure du bien-être ou de la satisfaction obtenue par la consommation, ou du moins l'obtention d'un bien ou d'un service. Elle est liée à la notion de besoin. C'est très vrai aussi
  7. Présentation Bong

    Merci Ton papier est vraiment excellent ! (Et je le verrais bien sur Contrepoints s'il n'y est pas déjà passé) Je me suis pas mal intéressé aux sujets que tu abordes surtout quand j’étais étudiant en éco, les étudiants africains que je connaissais m'avaient expliqué exactement ce que tu décris d'une société communautaire et de ses conséquences positives et négatives VS Une société individualiste occidentale et ses exclus. Je pense qu'une voie intermédiaire existe, certainement pas dans les métropoles/mégapoles qui exacerbe par nature l'individualisme occidental, mais plutôt dans les villes intermédiaires, c'est pour ça que je considère qu'il y a une large population urbaine qui n'a rien à y faire ( particulièrement les bénéficiaires chroniques de la "solidarité" qui y sont souvent artificielement).
  8. Présentation Bong

    Bienvenue Bong Tu trouvera ici beaucoup de tendance du libéralisme (conservateurs, classiques, libertaires, anarcho-liberaux ...) Tu verra aussi qu'on est d'accord sur l’essentiel de ce que devrait être une société liberale mais souvent vraiment pas d'accord sur la transition et les moyens de propager la pensée Richenou liberale à travers le monde. +1 pour le chèque éducation, je partage aussi l'idée qu'il faut garantir le minimum du minimum: une instruction la meilleure possible, à cela j'ajoute une prise en charge des orphelins et handicapés mais pas au delà; je considère que l’état naturel de l'homme c'est l'agriculture de subsistance et quiconque ne trouve pas sa pitance dans la société ne devrait pas être subventionné pour surpeupler les villes et devrait pouvoir retourner (temporairement?) à cet état (quitte à y être aidé temporairement) : assez utopique je l'admet Avec les comptes ouvrable au bureau de tabac, cela n'a pas résolu le problème ?
  9. Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Pour compléter ce qu'a dit Vincent Andrès... Un terrain classé comme agricole d'un hectare coûte 5/6000€ une somme relativement accessible même pour un couple de smicard, mais tu n'as absolument pas le droit d'y faire une maison ou même un chalet dessus, pour ce faire, il faut que la mairie passe ce terrain en constructible dans le POS puis daigne t'octroyer un permis de construire, à ce moment là, le prix de ce terrain est multiplié par 20, 50, 100 ... (5000m² à plus de 40000€ dans des zones vraiment très très pommées et 100000€ pour 1000 m² à 40km d'une grande ville... Cette explosion du prix entre agricole et constructible vient de la restriction drastique de l'offre pratiquée par l'etat/mairie. Après, connaissant des gens dans une mairie, il y a des explications légitimes à cette pratique: Ne pas fâcher ses administrés: ouvrir les vannes de la constructibilité ferait s’effondrer le marché des maisons merdiques des lotissements. Tenir éloignés les pauvres: les mairies ont l'obligation de financer tout un tas de choses, tenir un ticket d'entrée extrêmement élevé permet de tenir à distance les bénéficiaires nets ... Et il y en a plein d'autres, notamment la multitude de taxes non forfaitaires qui touchent l'immo (5% de 100000 c'est mieux que 5% de 10000 ) C'est probablement le truc le plus "anti-social" et anti-liberal qui puisse exister mais ça arrange une majorité de la population, mais en condamne une autre à participer à un jeu dont elle ne peut sortir que perdante. L’état en est conscient et du coup rajoute un cataplasme sur une jambe de bois en forçant une pourcentage de HLM Je te conseille vivement de lire Vincent Bénard effectivement
  10. Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Cette insecurité est aussi un corolaire naturel de l'urbanisation et de l'hyper-division du travail induite, résultat: une cohorte de gens qui en même temps: Sont 200% dépendants du marché car ils ne savent/peuvent rien faire. Ont pas grand chose à vendre/echanger sur le marché du travail. -->La combinaison parfaite Ils ne peuvent pas non plus se replier à la campagne (ce qui devrait être la solution normale) car l'immo et les terrains sont artificiellement inaccessibles et de toute manière ils ne sauraient pas s'y prendre et ne passeraient pas le 1er hiver. Bienvenu sur le fil du rasoir
  11. Libéralisation du marché du travail et pauvreté

    Il y a aussi, je pense, un phénomène assez récent qui se cale entre la pauvreté et l'indigence qui est l’insécurité, pas celle qui vient du risque de se faire agresser/braquer mais plutôt le fait qu'il y a beaucoup de gens qui sont littéralement à poil: Locataires, citadins, ne sachant pas faire grand chose de leurs mains, tout peut basculer très vite de la pauvreté à l'indigence. Je pense que cette insécurité est assez nouvelle et qu'il y a 30-40 ans les pauvres étaient plus pauvres mais bien plus en sécurité (C'est un problème largement étatiste à la base:(Penurie immobiliere organisée, Smic ... ect))
  12. De manière globale, je pense qu'il faut: -Faire très gaffe à l’anxiogène (on peut voir ce qu'a donné Fillon sur la sécu... on peut etre pour la sortie de l'€ mais c'est invendable ...) -Faire très très gaffe à nous même: faire passer en 4 minutes dans une interview ce que pourrait etre une reforme de la sécu sans qu'on te transforme en bouilleur d'enfants est un exercice de haut vol, hors de portée de la plupart d'entre nous. -Capitaliser sur le coté inclassable des liberaux: C'est une de nos forces: on a la capacité de proposer un package nouveau et surprenant (la baisse de le IS et la légalisation de la weed dans un meme programme par ex) ce qui fait que personne ne nous est complétement antagoniste et tout le monde a une mesure qui l'arrange. -Ouvrir des fight clubs ...
  13. Vidéo comique

  14. Présidentielles 2017

    Ils n'ont tout simplement pas l'impression/conscience de voter communiste, et ne se rendent pas compte qu'ils sont du mauvais coté de la redistribution , qu'ils sont les riches, (cas de tous les pro-meluche que je connais)
  15. Présidentielles 2017

    J'habite en Europe Centrale et j'y ai appris un aspect qu'on ne voit pas, je pense, sur l’époque coco: la baisse / stagnation de niveau de vie a été lente et progressive, car en fait c'est pas mal conduit par quelque chose de sous-jacent, le grignotage progressif mais irrépressible du capital (exemple basique: un immeuble qui n'est pas rénové en 50 ans / une chaine de montage qui a 2 générations de retard ...) et en France il y a beaucoup vraiment beaucoup de capital à ronger ... : c'est plutôt la voie que prend la France à horizon 10 ans Le sprinkler à pognon gratuit se tari, les gens ne se laisse pas mourir de faim, conséquence:le black explose et on devient ce qu'on à toujours rêvé d’etre: un vrai pays du sud
×