Jump to content

Axpoulpe

Membre Actif
  • Posts

    7370
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Previous Fields

  • Tendance
    Libéral classique

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.contrepoints.org
  • Skype
    axpoulpe

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Aix-Marseille
  • Interests
    Sex drugs and rock'n'roll

Recent Profile Visitors

4351 profile views
  1. C'est mon cas, aie ! Mais il me semble justement que chaque service dépend d'une entité juridique différente, justement pour ne pas faciliter la tâche de la justice en cas de demande. Mais franchement je ne suis pas allé vérifier. Dans tous les cas ce n'est qu'un degré de sécurité qui est meilleur que Gmail, mais si on veut de la vraie confidentialité on prend des dispositions supplémentaires, et si on conduit des activités qui exposent dangereusement à la justice on se rencontre sur un parking à 3h du matin, et on parle en masquant les mouvements de ses lèvres. Et on n'utilise pas de smartphone. Etc.
  2. Oui, pas faux. Je pensais aux boites qu'on avait dans les années 90 avec AOL ou Club-Internet, et auxquelles on accédait que depuis son ordi. Mais en effet on utilisait les serveurs distants de notre FAI dans ce cas. Et il n'y a pas moyen de transformer facilement son ordinateur en serveur pour une application légère telle que les e-mails ?
  3. Est-ce qu'ils ont réellement conservé une donnée qu'ils s'étaient engagé à ne pas collecter dans les conditions générales ? Ou est-ce que suite à un mandat en bonne et due forme ils ont alors relevé l'adresse IP d'un utilisateur ? Il faudrait savoir précisément ce qu'ils ont fait techniquement, mais de toute façon on en revient à l'éternel problème : les communications électroniques s'appuient toujours sur un réseau physique, qui lui-même existe sur un territoire soumis à une juridiction. Après tout, si on veut une messagerie qui ne repose pas sur des serveurs distants qu'on ne contrôle pas, je suppose qu'on peut toujours en revenir aux bonnes vieilles boites e-mail localisées sur sa propre machine, tout en prenant les mesures qui conviennent en termes de chiffrement et en espérant que le destinataire opère de la même manière. Mais dans ce cas adieu la synchronisation entre appareils fixes et mobiles, la sauvegarde automatique à distance, etc.
  4. J'allais répondre, mais je pense que tu trolles donc je me contenterai d'un
  5. Les questions de concurrence m'intéressent peu, mais comme je suis dans un domaine où on ne parle que d'antitrust (les plateformes numériques) j'ai fini par me pencher un peu sur la question. Plus je lis, et plus je doute de la moindre efficacité de ces politiques à faire autre chose que renforcer les gros en place, donner un peu de capital politique aux ministres à peu de frais, et alimenter les caisses de l'Etat au passage. En gros ça ne coûte rien et politiquement ça fait plaisir. Tant pis pour l'intérêt du consommateur ou des petits concurrents. Voici 3 papiers intéressants à ce sujet, que j'ai utilisés dans cet article récent https://www.libinst.ch/publications/IL-Schweitzer-GAFA.pdf Voigt-CompetitionAuthorities4.pdf Does antitrust policy promote competition.pdf Henrique Schneider - CEI - eu-antitrust-paper.pdf
  6. Oui, mais ils l'ont fait après le vent de panique sur ces dettes pourries, si je comprends bien ma crise de 2008. S'ils le font aujourd'hui c'est alors pour éviter que la panique ne se reproduise ? Ils gonflent eux-même une bulle pour être sûrs que tout le monde comprenne bien que c'est une bulle ? C'est pas entre autre le principe du QE ? Peut-être, je ne m'y connais pas assez mais bêtement je pensais que le QE consistait à racheter des actifs divers, et pas seulement des MBS dont on a précisément vu par le passé combien leur fiabilité était sujette à caution. Une dislocation des taux en fonction de la solvabilité des emprunteurs, ou d'autres critères comme la région ou la catégorie sociale ? Si c'est le cas ça veut donc dire que la Fed rachète les dettes pourries pour faire en sorte qu'elles aient la même valeur de marché que les dettes qui n'ont pas besoin d'aide artificielle pour être achetées ? Dites moi que je rêve...
  7. Je lis dans la presse française que la Fed achète en quantités importantes des Mortgage Backed Securities (enfin c'est comme ça que je comprends leur description d'un actif gagé sur des prêts hypothécaires). Est-ce que c'est bien le cas ? Quelle est la logique derrière ces achats ? Autant je peux comprendre la logique perverse d'acheter des bons du trésor US, mais là ça m'échappe
  8. Fun fact : en mars 2020 j'avais retiré tout mon argent de la banque, vu les évènements je pensais vraiment que le système financier allait s'arrêter. Et comme j'ai une banque qui n'accepte pas les dépôts de cash j'ai eu du mal à remettre les (relativement petites) sommes en question sur mon compte
  9. Toi et moi on est d'accord, mais si je me place dans la peau des banquier.e.s centraux.ale.s je ne suis pas certain qu'ils agiront de manière rationnelle, chacun essayant de sauver son capital politique, et éventuellement sa tête. Christine Lagarde avait d'ailleurs dit dans une interview il y a quelques années qu'à choisir entre avoir une épargne ou avoir un emploi, les Français préféreront sûrement avoir un emploi. Peut-on être plus clair ?
  10. En revanche si les particuliers commencent à retirer leur argent de tous ces produits financiers qui alimentent la dette publique, on va assister à une belle pagaille.
  11. j’avais cru comprendre que la FED achetait sur le marché primaire ces temps-ci, mais je n’ai pas vérifié. Ceci dit une garantie tacite de rachat sur le marché secondaire a une influence significative sur le prix, non ? Et puis le contexte politique est assez différent des années 80 il me semble. Les BC concernées peuvent aussi mettre en avant l’objectif de maximiser le taix d’emploi, si besoin au détriment de la préservation de la valeur de la monnaie. Je ne suis aucunement spécialiste, mais malgré une croyance aveugle de beaucoup d’institutionnels dans l’infaillibilité du trésor public, ils n’achèteraient peut-être déjà plus des obligations à taux négatif s’ils n’étaient pas tenus de le faire par la règlementation. C’est indirect mais de fait c’est imposé je crois.
  12. Pas pour ceux - Etats et entreprises - dont les obligations sont achetées par les BC sans poser de questions, si ?
  13. A mon avis ils ne pourront pas suffisamment remonter les taux vu les niveaux d’endettement publics et privés. Ils tomberont plutôt dans le piège du robinet à pognon qui servira à faire passer la pilule de l’inflation qu’on continuera à masquer jusqu’à ce que ça devienne trop flagrant . En France on ajoutera de nouvelles taxes sur les riches pour faire bonne mesure. Là où ça devient intéressant c’est comment les pays raisonnables de la zone euro vont réagir à en voyant que les sudistes traînent des pieds pour remonter les taux et ne font pas les réformes promises en échange des eurobonds. Je vois mal l’Allemagne assurer le rôle du méchant qui ruine ce beau projet politique, mais les Pays-Bas sont un candidat plus plausible.
×
×
  • Create New...