Jump to content

Axpoulpe

Membre Actif
  • Posts

    7370
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Everything posted by Axpoulpe

  1. C'est mon cas, aie ! Mais il me semble justement que chaque service dépend d'une entité juridique différente, justement pour ne pas faciliter la tâche de la justice en cas de demande. Mais franchement je ne suis pas allé vérifier. Dans tous les cas ce n'est qu'un degré de sécurité qui est meilleur que Gmail, mais si on veut de la vraie confidentialité on prend des dispositions supplémentaires, et si on conduit des activités qui exposent dangereusement à la justice on se rencontre sur un parking à 3h du matin, et on parle en masquant les mouvements de ses lèvres. Et on n'utilise pas de smartphone. Etc.
  2. Oui, pas faux. Je pensais aux boites qu'on avait dans les années 90 avec AOL ou Club-Internet, et auxquelles on accédait que depuis son ordi. Mais en effet on utilisait les serveurs distants de notre FAI dans ce cas. Et il n'y a pas moyen de transformer facilement son ordinateur en serveur pour une application légère telle que les e-mails ?
  3. Est-ce qu'ils ont réellement conservé une donnée qu'ils s'étaient engagé à ne pas collecter dans les conditions générales ? Ou est-ce que suite à un mandat en bonne et due forme ils ont alors relevé l'adresse IP d'un utilisateur ? Il faudrait savoir précisément ce qu'ils ont fait techniquement, mais de toute façon on en revient à l'éternel problème : les communications électroniques s'appuient toujours sur un réseau physique, qui lui-même existe sur un territoire soumis à une juridiction. Après tout, si on veut une messagerie qui ne repose pas sur des serveurs distants qu'on ne contrôle pas, je suppose qu'on peut toujours en revenir aux bonnes vieilles boites e-mail localisées sur sa propre machine, tout en prenant les mesures qui conviennent en termes de chiffrement et en espérant que le destinataire opère de la même manière. Mais dans ce cas adieu la synchronisation entre appareils fixes et mobiles, la sauvegarde automatique à distance, etc.
  4. J'allais répondre, mais je pense que tu trolles donc je me contenterai d'un
  5. Les questions de concurrence m'intéressent peu, mais comme je suis dans un domaine où on ne parle que d'antitrust (les plateformes numériques) j'ai fini par me pencher un peu sur la question. Plus je lis, et plus je doute de la moindre efficacité de ces politiques à faire autre chose que renforcer les gros en place, donner un peu de capital politique aux ministres à peu de frais, et alimenter les caisses de l'Etat au passage. En gros ça ne coûte rien et politiquement ça fait plaisir. Tant pis pour l'intérêt du consommateur ou des petits concurrents. Voici 3 papiers intéressants à ce sujet, que j'ai utilisés dans cet article récent https://www.libinst.ch/publications/IL-Schweitzer-GAFA.pdf Voigt-CompetitionAuthorities4.pdf Does antitrust policy promote competition.pdf Henrique Schneider - CEI - eu-antitrust-paper.pdf
  6. Oui, mais ils l'ont fait après le vent de panique sur ces dettes pourries, si je comprends bien ma crise de 2008. S'ils le font aujourd'hui c'est alors pour éviter que la panique ne se reproduise ? Ils gonflent eux-même une bulle pour être sûrs que tout le monde comprenne bien que c'est une bulle ? C'est pas entre autre le principe du QE ? Peut-être, je ne m'y connais pas assez mais bêtement je pensais que le QE consistait à racheter des actifs divers, et pas seulement des MBS dont on a précisément vu par le passé combien leur fiabilité était sujette à caution. Une dislocation des taux en fonction de la solvabilité des emprunteurs, ou d'autres critères comme la région ou la catégorie sociale ? Si c'est le cas ça veut donc dire que la Fed rachète les dettes pourries pour faire en sorte qu'elles aient la même valeur de marché que les dettes qui n'ont pas besoin d'aide artificielle pour être achetées ? Dites moi que je rêve...
  7. Je lis dans la presse française que la Fed achète en quantités importantes des Mortgage Backed Securities (enfin c'est comme ça que je comprends leur description d'un actif gagé sur des prêts hypothécaires). Est-ce que c'est bien le cas ? Quelle est la logique derrière ces achats ? Autant je peux comprendre la logique perverse d'acheter des bons du trésor US, mais là ça m'échappe
  8. Fun fact : en mars 2020 j'avais retiré tout mon argent de la banque, vu les évènements je pensais vraiment que le système financier allait s'arrêter. Et comme j'ai une banque qui n'accepte pas les dépôts de cash j'ai eu du mal à remettre les (relativement petites) sommes en question sur mon compte
  9. Toi et moi on est d'accord, mais si je me place dans la peau des banquier.e.s centraux.ale.s je ne suis pas certain qu'ils agiront de manière rationnelle, chacun essayant de sauver son capital politique, et éventuellement sa tête. Christine Lagarde avait d'ailleurs dit dans une interview il y a quelques années qu'à choisir entre avoir une épargne ou avoir un emploi, les Français préféreront sûrement avoir un emploi. Peut-on être plus clair ?
  10. En revanche si les particuliers commencent à retirer leur argent de tous ces produits financiers qui alimentent la dette publique, on va assister à une belle pagaille.
  11. j’avais cru comprendre que la FED achetait sur le marché primaire ces temps-ci, mais je n’ai pas vérifié. Ceci dit une garantie tacite de rachat sur le marché secondaire a une influence significative sur le prix, non ? Et puis le contexte politique est assez différent des années 80 il me semble. Les BC concernées peuvent aussi mettre en avant l’objectif de maximiser le taix d’emploi, si besoin au détriment de la préservation de la valeur de la monnaie. Je ne suis aucunement spécialiste, mais malgré une croyance aveugle de beaucoup d’institutionnels dans l’infaillibilité du trésor public, ils n’achèteraient peut-être déjà plus des obligations à taux négatif s’ils n’étaient pas tenus de le faire par la règlementation. C’est indirect mais de fait c’est imposé je crois.
  12. Pas pour ceux - Etats et entreprises - dont les obligations sont achetées par les BC sans poser de questions, si ?
  13. A mon avis ils ne pourront pas suffisamment remonter les taux vu les niveaux d’endettement publics et privés. Ils tomberont plutôt dans le piège du robinet à pognon qui servira à faire passer la pilule de l’inflation qu’on continuera à masquer jusqu’à ce que ça devienne trop flagrant . En France on ajoutera de nouvelles taxes sur les riches pour faire bonne mesure. Là où ça devient intéressant c’est comment les pays raisonnables de la zone euro vont réagir à en voyant que les sudistes traînent des pieds pour remonter les taux et ne font pas les réformes promises en échange des eurobonds. Je vois mal l’Allemagne assurer le rôle du méchant qui ruine ce beau projet politique, mais les Pays-Bas sont un candidat plus plausible.
  14. Je surveille ça d'assez près et il semble que c'est parti pour de bon, d'ailleurs on est déjà dans des niveaux dignes des 70's si on applique les méthodes de calcul d'alors. L'ennui c'est que personne n'est prêt pour une cure d'austérité, d'autant que le public et les politiques ne comprennent plus quel est le problème de faire de la dette et vivent un ralentissement de la hausse des dépenses publiques comme une horrible austérité budgétaire. Sauf que désormais tous les pays coulent en même temps (certains moins vite que d'autres) et ce sera difficile d'avoir quelqu'un pour venir nous sauver les miches en cas de défaut. On va donc monétiser la dette, car de toute façon la dernière tentative de remontée des taux a lamentablement échoué (et c'était avant le covid et le koikilenkout'). Ceux qui auront pu accéder à la propriété avec des taux bas s'en sortiront mieux que les autres, mais certains vont se faire salement rincer et auraient intérêt à acheter de l'or et du Bitcoin quand les premiers plans étatiques de sauvetage financier viendront tenter de calmer les esprits. Je ne veux pas faire mon H16, mais désormais je vois mal comment ça peut bien se terminer.
  15. Moi je suis content de Protonmail, et j'ai pris une version payante mais je ne sais même plus pourquoi (ah si, pour avoir des alias plus pros que mon axpoulpe...), la version gratuite est déjà bien. Je pars du principe que les grandes oreilles iront moins facilement farfouiller dans ma boîte Protonmail, mais comme on communique la plupart du temps avec des boîtes Gmail il faut bien être conscient des limites. C'est presque plus pour soutenir le principe que je l'utilise, plutôt que pour avoir de vraies conversations confidentielles. Ca représente un compromis sécurité/coût/complexité qui me convient.
  16. Pour le Salvador j'ai écouté la traduction en anglais du texte de loi intégral (qui doit encore être avalisé si j'ai bien compris) et je ne vois rien de ce que tu décris. De toute façon si BTC ajoute aux inconvénients des fiat une couche de flicage alors les salvadoriens repasseront de fait au dollar US ou à d'autres cryptos. Pour le minage c'est si grave que ça l'effondrement du hashrate ? Je n'ai pas suivi ce qui s'est passé sur le réseau suite au coup de la Chine, est-ce qu'il y a eu des problèmes de transactions ? Il me semble que les mineurs vont peu à peu s'adapter aux contraintes politiques et énergétiques et seront presque obligés de se diversifier géographiquement. Mais que des spécialistes du minage m'éclairent, c'est un des trucs que je maîtrise mal dans BTC. Mais si on admet que la proposition de valeur des cryptos c'est justement d'être insaisissables, les gens se feront pigeonner une ou deux fois et finiront par se tourner vers les DEX et autres solutions échappant suffisamment aux Etats. Pour répondre à ce que dit @Johnnieboy je pense qu'en effet il n'y a pas d'adoption massive possible sans une acceptation des Etats dans les pays occidentaux et respectueux de la loi, mais dans le tiers-monde ils se cognent bien fort de ce que dit l'Etat, et si les flics se font corrompre en cryptos ça conviendra à tout le monde. Surtout quand les Etats eux-mêmes verront l'opportunité de contourner les sanctions américaines et d'attirer des capitaux occidentaux dont les mecs ne savent justement pas quoi faire puisqu'ils ne peuvent pas les investir sans risque chez eux. Qui vivra verra. Désolé d'avoir fait dériver le fil
  17. Je ne vois pas à quoi tu fais allusion. Je voulais simplement dire que les autres cryptos ont généralement une ou plusieurs têtes qu'il suffit de couper pour tuer l'ensemble. BTC évolue de manière chaotique, pleine de dissensions, mais garde un aspect plus décentralisé que les autres cryptos au niveau du développement, si je comprends bien (mais comme tu le sais je ne maîtrise pas ces sujets dans le détail, loin s'en faut). Je pense que les limitations de BTC, au global, lui rendront plus de services qu'elles ne le desserviront lorsque nous arriverons dans la phase "gros gourdin" des Etats contre les cryptos, le tout en contexte de grèves générales, d'inflation inarrêtable et/ou de remontée des taux qui siffleront la fin de la récré sur l'endettement.
  18. Je partage totalement la vision de @Lugaxker sur un point : les cryptos sont un combat à mort avec les gouvernements partisans de l'Etat-Providence. Le côté inattaquable est donc primordial, et BTC est le mieux placé de ce point de vue là. Si demain notre ami Hoskinson se retrouve en taule, je ne donne pas cher de Cardano, dont je ne donne déjà pas cher. En revanche je préfère dépenser tout mon mauvais argent avant de toucher à mes BTC, même si je pouvais dépenser mes cryptos j'éviterais de le faire sauf nécessité. Pas le temps de développer les raisons ici et maintenant, mais voilà . Ca me fait penser que la plupart de mes amis qui ont acheté des cryptos bien avant moi les ont bêtement dépensées en bières et en week-ends, et aujourd'hui ils sont pauvres. Sauf deux : un qui avait miné des ETH au tout début et en a perdu l'accès puis l'a miraculeusement retrouvé lorsque la valeur avait explosé en plein bullrun, et il y en a un autre qui est pauvre de chez pauvre, squatte à droite à gauche, se fait entretenir par ses parents, et préfère manger des pâtes que de vendre ses cryptos. Bon, ce serait encore mieux s'il ne les stockait pas bêtement sur un exchange, mais on ne peut pas faire boire un âne qui n'a pas soif.
  19. En revanche cet article du Guardian est un bijou de mauvaise foi à propos de McAfee Notamment : Pas un mot du fait que dans ce même tweet il disait aller bien et pas un mot sur le tweet en ref à Epstein. Je crois que c'est bien un suicide, mais cet article est de mauvaise foi, ce qui n'est pas incompatible.
  20. Si tu parles de Epstein je crois comprendre que oui. La blessure au cou est bizarre, et les caméras de surveillance anti-suicide étaient en panne juste à ce moment-là, et je crois qu'il y a d'autres éléments qui puent objectivement et on fait tiquer bien au-delà des sphères complotistes. Mais je n'ai pas creusé la question.
  21. He never ate his own dick, after all 🍽️🍆 (too soon, je sais) Blague à part, c'est triste mais a priori je ne crois pas à un suicide a la epstein tant qu'il n'y a pas d'éléments a la epstein. Faire une déclaration en mode "je vais bien je ne me suiciderai pas" ça lui ressemble bien, mais la vérité c'est que ce mec a eu une bonne vie, et que la perspective de passer le reste de sa vie en prison alors qu'il a 75 ans méritant d'être mis en balance avec une fin un peu sordide mais qui le sortait définitivement de ce merdier.
  22. les poubelles de l’histoire technologique sont pleines de solutions techniquement supérieures n’ayant jamais réussi à s’imposer. Le marketing compensera peut-être, mais je n’ai jamais compris ce que cardano faisait de plus qu’ethereum. Ceci dit je suis très focalisé sur la fonction monétaire, donc mauvais juge des blockchains à l’ambition plus large.
×
×
  • Create New...