Jump to content

antietat

Utilisateur
  • Content Count

    1217
  • Joined

  • Last visited

About antietat

  • Rank
    Jeune Padawan

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  1. Ce qui est une vieille liberté c'est de vivre en concubinage. Le mariage lui a toujours été réglementé par la coutume ou par la loi pour une raison bien simple il touche aux biens. Bien qu'il y ait des aspects ascétiques dans le dogme chrétien que les prêtres baisent a toujours laissé l'église indifférente dans le fond, les papes ont souvent montré l'exemple et personne n'était dupe des services rendus par les bonnes des curés. Mais qu'on transmette des biens éclésiastiques ça l'église ne pouvait le tolérer. Et cela ne date pas d'hier. L'évêque de verceil a adressé à son clergé la missive suivante au Xéme siécle : "Les prêtres permettent à d'obscènes courtisanes d'habiter dans leurs demeures, de partager leur nourriture, de se montrer avec eux en public. Conquis par leur charmes ils les laissent diriger leur maison, instituer leurs batards pour héritiers… et afin que ces femmes puissent être parées les églises sont dépouillées, les pauvres souffrent…" Au delà du dogme voilà qui explique peut être l'exigence du célibat des prêtres ? Cela dit l'église ne s'est pas interessé de tous temps au mariage. Ce n'est que progressivement qu'on est passé du mépris (institution réservée à ceux qui ne sont pas capable de se contenir) à la notion de cadre nécessaire à la procréation pour peu que la jouissance n'en fasse pas partie évidemment, pour finir avec l'union sacrée et donc irrévocable de deux êtres (de sexe différent cela va sans dire).
  2. Le problème des Anglais c'est qu'ils prêtent aux français des façons de faire d'Anglais. Alors qu'il est évident que les français ne feront rien tant qu'il n'y aura pas crise. En l'absence de crise ouverte ce que peuvent dire les politiques français n'a aucune importance. Plus intéressant est ce que dis Jaffré dans Capital de ce mois çi, qui voit Ségolène arriver au pouvoir (ou un autre socialiste) ne rien faire pendant cinq ans évidemment. Et refiler une crise inévitable cinq ans plus tard à Sarkozy. D'après Jaffré si on s'attaquait au problème tout de suite ce serait encore soluble. Ce dont je doute un peu mais bon.. Le plus amusant la dedans c'est qu'un ami, pas du tout libéral, m'a dit exactement la même chose il y a quinze jours.
  3. antietat

    Ma Première Fois

    Mais non ! Fais un peu attention à ce que dis Fredo. Le dessin c'est sa prof d'histoire. C'est pour ça qu'il a eu de bonnes notes. Plus tard il en a eu de moins bonnes parce qu'une gauchiste pro freudienne avait les seins qui tombaient.
  4. J'avoue ne pas comprendre pourquoi tu refuses tout rôle au gouvernement de l'époque. L'armistice a été une catastrophe…. pour les allemands qui s'en sont aperçus trop tard. Churchill a d'ailleurs dit en 1944 que l'armistice avait sauvé l'Angleterre. Ta thèse implique en fait que les français sont tellement exceptionnels qu'en dépit d'un matraquage idéologique plus important qu'ailleurs (tradition ancienne d'un antisémitisme de plume virulent) et d'une collaboration d'état allant au delà de ce que réclamait l'occupant ils ont réussi l'exploit de sauver en proportion trois fois plus de gens que les hollandais par exemple. Et tout ça grace à la géographie ? Merci pour pour le compliment, mais je crois que ce résultat n'a été obtenu que parce que les hollandais étaient pieds et poings liés et que les français n'avaient qu'une main liée derrière le dos.
  5. Puisque tu fais à nouveau allusion au débat, après y avoir mis un terme (une incohérence de plus). Pour te remettre les idées en place je te rappelle le fond de la question. Qu'on ait pas de goût pour le compromis est une chose. Qu'on y sacrifie tout en est une autre, c'est la caractéristique mentale des extrêmistes, quelque soit le contenu de leur idéologie, politique (libéralisme inclus) ou religieuse. En d'autres termes, quand on ne peut pas sauver les uns il n'est peut être pas utile de sacrifier les autres. J'extrait donc d'une autre source (Revel : le voleur dans la maison vide) la citation suivante : La France est celui (le pays) ou la plus grande proportion de juifs a réchappé : 75 %… 90% des juifs polonais périrent, 77 % des grecs, 75% des hollandais, 60% des Belges. (au passage tu peux me dire comment il se fait que la géographie grecque n'a pas mise plus de juifs de ce pays à l'abri, puisque que pour toi il s'agit d'un argument ?) Et il se trouve que Klarsfeld dit aussi la même chose. Avis donc aux populations : si vous vous référez à Dreyfus, Revel ou Klarsfeld vous ne pouvez qu'adhérer à l'antisémitisme Barrésien et en recommander la lecture. Il y a une citation de Revel ou il dit que certains intellectuels qui paraissent sensés dans leur domaine de spécialité disent n'importe quoi quand ils en sortent il faut que je la retrouve car elle te vas trop bien au teint.
  6. Un journaliste est avant toute chose un gros feignant ignare à qui il faut faciliter le travail. Présentes lui des articles tout prêts en lui demandant de ne pas trop les dénaturer à la publication et cela aura de bonnes chances de passer avec des corrections mineures. La catégorisation c'est uniquement pour savoir où il doit te classer dans son carnet d'adresses. En attendant voici qq slogans qui n'ont rien d'extraordinaires mais qui peuvent toujours servir : Toujours moins…. d’impôts et de réglements ! Le mieux placé pour décider c’est vous ! Ce qui est bon pour les politiques n’est pas bon pour vous et vice versa ! La liberté ne se délègue pas ! Ce qu’il y a de bien avec l’individu c’est qu’il existe, contrairement à la société ! Un problème économique est un problème politique non reconnu comme tel !
  7. Tiens je te présente l'état : Bel engin, hein ? Impressionnant, 56 tonnes sur la balance. Combat tous les maux qui se présentent, la mauvaise haleine, les coups de soleil, les incivilités etc.. mais qui est engagé sur un chemin qui quelque part ne supporte que 50 tonnes. Que va t il se passer ? (je sous titre le film pour que tu comprennes bien : quand le poids à supporter excéde les moyens des contribuables la "terreur" étatique se casse la gueule qq soit l'épaisseur de son blindage et sa puissance de feu).
  8. D'accord avec toi. D'autant qu'il a fait remarquer que ceux qui n'étaient pas hostiles à la directive étaient également ceux qui s'en portaient le mieux économiquement. Il a souligné aussi que la france était bien placée en matière de services, qu'elle avait beaucoup bénéficié de l'ouverture européenne etc.. Arguments auxquels besancenot a été, évidemment, incapable de répondre hormis pour dire qu'il soutenait les travailleurs. Au final je ne vois pas très bien ce qu'on peut reprocher à Sabine. Ne pas avoir tout dit sur la directive bolkestein et le libéralisme en trois minutes et demie ? (ils étaient deux à parler 7 minutes 15). D'autant qu'au delà de l'argumentaire elle laisse l'image d'une femme qui ne cadre pas du tout avec celle de l'ogre libéral que les gauchos se plaisent à répandre dans l'opinion.
  9. Fabrice voulait dire des vertes et des pas mûres !
  10. Les membres salariés d'associations ne sont généralement pas considérés comme des "fonctionnaires et assimilés" et les politiques non plus. Or, même si elles sont de droit privé, la plupart de ces associations vivent de subventions d'origine publique (une partie d'un ministère, une partie de la région, une partie d'un autre organisme public..) Pour les entreprises subventionnées, comme je l'ai dis, je ne les considère pas comme faisant partie du lot. Sinon on devrait considérer aussi, en dehors de l'agriculture, que l'industrie cinématographique est étatisée. Quant aux salariés de comités d'entreprises je me suis peut être mal exprimé. Il s'agit du personnel salarié des gros comités genre EDF, SNCF ou autres qui ont des employés à plein temps dont le salaire est versé par le comité lui même et pas par l'entreprise. Ces comités sont d'ailleurs tellement gros (plus de 49 salariés) qu'ils ont souvent un autre comité d'entreprise en leur sein ! J'ai d'ailleurs oublié de mentionner la bizarrerie France telecom, société officiellement privée dont la majorité du personnel a le statut de fonctionnaire. Et dont une partie a été recrutée même après que l'on ait retenu le principe de la privatisation. Ce qu'il y a de fascinant chez les étatistes c'est leur capacité à repousser toujours plus loin les limites de l'absurdité.
  11. Petite mise au point donc. Je n'ai pas, jusqu'à présent, dans ce post, proposé de définition de l'Etat, mais simplement évoqué un indicateur d'apparition : une armée permanente. Maintenant si tu veux une définition en voici une. Un Etat est, à l'intérieur d'une société, le cartel légal des organisations vivant principalement de la contrainte. (principalement parce qu'il existe des financements mixtes : musées, chaînes de tv etc..). Tu as, j'espère, remarqué que je n'ai pas dis légitime et noté que ta distinction entre Etat et gouvernement n'a, à mes yeux, sans aucune utilité. Dernière remarque une organisation n'est, bien entendu, constituée que d'individus. En toute logique on ne devrait donc parler que d'Etatistes. Ceux ci sont les individus dont le salaire provient de la dépense publique. Salaire et non pas rémunération ou revenu (sinon on devrait y inclure les médecins dits libéraux, les chômeurs, les rmistes et les détenteurs d'obligations d'Etat). Sont donc des étatistes pour moi : Les fonctionnaires européens français Les politiques pendant l'exercice de leur mandat (y compris bien sûr les salariés du parlement de l'Elysée et de Matignon) Les membres salariés titulaires et contractuels des administrations nationales, régionales et locales. Les membres salariés d'autres organisations, notamment associatives, dont le financement est assurée par l'impôt, les cotisations sociales ou les contributions d'administrations. (ce qui fait du monde : partis politiques, syndicats, associations lucratives sans but, observatoires des mes deux, instituts à la con etc…) (Je n'inclus pas personnellement les salariés d'entreprises nationalisées mais je conçois qu'on puisse vouloir le faire surtout quand elles ne survivent que grâce à des subventions). Attention cela n'a rien à voir avec le statut juridique du contrat de travail des salariés qui peut être soit de droit public soit de droit privé ! (à noter aussi que le membre salarié d'un comité ou d'un syndicat d'entreprise est pour moi un étatiste, dans la mesure ou son salaire provient d'une obligation de l'employeur bien qu'il ne soit pas inclus dans le calcul des prélèvements obligatoires.)
  12. Oui et alors ? Ce n'est qu'une expression. Tu crois vraiment que les relations entre L'Etat français et la SNCF sont de même nature que ses relations avec le Royaume Uni ? C'est bien ce que je disais. Un chef de tribu préhistorique est un chef d'Etat pour toi. Donc des Etats ont existé dès l'apparition de Cro magnon et même avant. La création de l'Etat remonte donc à 100 000 ans minimum pour toi. Ouais, l'usage de le force est généralisé, mais comme j'ai besoin de faire la distinction entre une tribu de papouasie nouvelle guinée et l'allemagne fédérale je préfère continuer à utiliser le terme d'Etat pour caractériser cette dernière, si ça ne te déranges pas.
  13. Je n'ai jamais dit qu'un royaume ne pouvais pas être un Etat. Je ne propose pas une théorie ou une définition de l'Etat mais un critère d'apparition. Car une fois qu'on le constate c'est que d'autres conditions sont réunies. Niveau économique suffisant pour entretenir ladite armée. Et pouvoir suffisant aussi pour imposer son monopole de la force à ses concurrents. Quant à l'empire romain je ne vois pas ou se situe l'objection. A la fin des guerres civiles, Auguste, s'est retrouvé avec 60 légions qu'il a réduit à 28 (25 après la disparition de 3 d'entres elles dans la forêt de Teutoburg à cause de ce farceur d'Arminius) donc sous l'empire ont peut parler d'Etat romain selon moi. La force armée est au service de celui qui la contrôle. S'il te dit qu'il l'a constitué pour défendre la veuve et l'orphelin tu es libre de le croire, mais personnellement je n'en crois rien. Je ne vois pas en quoi ?
  14. Les bandes ou les tribus peuvent conclure des accords d'assistance mutuelle (et la féodalité ce n'est pas autre chose que cela) ce n'est pas pour autant qu'on se retrouve en présence d'un Etat. Dans ce cas n'importe quelle tribu, dont les membres sont nécessairement armés, mérite le non d'Etat. Gercovie à l'époque de César comportait plusieurs milliers d'habitants (plus que les athéniens de l'époque de Périclés). Elle mérite donc le nom d'Etat gaulois selon toi ? Pas pour moi ! C'est la ville d'une tribu gauloise comme il en existait des dizaines dont l'ensemble formait peut être un peuple mais sans la moindre trace d'un Etat. Maintenant si toute forme de force, d'autorité ou de contrainte est l'apanage exclusif de l'Etat alors tu dois postuler l'existence d'un Etat préhistorique.
  15. La question initiale étant me semble t il a t on déjà vu une société sans Etat ? Il convient de se mettre d'accord sur le sujet de la discussion. Pour moi on ne peut pas parler d'un Etat en dehors de l'existence d'une armée permanente distincte de la garde personnelle dont doivent nécessairement s'entourer les différents "souverains". C'est en effet à cette seule condition, qu'il est possible de contrôler un territoire un tant soit peut étendu. Armée permanente veut dire existence d'une caste militaire à plein temps qui ne se consacre pas partiellement à la gestion de son domaine, comme le faisaient les seigneurs féodaux par exemple. Celui qui contrôle cette armée (ce qui ne veut pas dire nécessairement qu'il la commande) est, selon moi à la tête d'un Etat. Avant on a des sociétés tribales ou des citées dites abusivement Etat quand elles n'ont pour se défendre que des milices. Encore faut il, ensuite, que cette armée contrôle effectivement quelque chose. Ce qui ne coule pas de source. Ainsi en France une ordonnance royale de 1439, sous Charles VII donc, posait que seul le roi à le droit de lever des troupes et que nul ne peut s'intituler capitaine de gens d'armes que s'il a été nommé par le roi. Or ce genre de disposition avait déjà été énoncé plus de soixante ans plus tôt par Charles V, sans aucun effet. Donc pour répondre à la question, depuis l'effondrement de l'empire romain jusque vers la fin de la guerre de 100 ans le territoire actuel de la France a vécu sans Etat.
×
×
  • Create New...