Jump to content

christophe

Habitué
  • Posts

    748
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

961 profile views
  1. Je m'étonne de ne pas voir de fil sur ce sujet: http://blog.edouard-fillias.fr/2007/10/24/…ur-les-liberaux Et ca chauffe déjà dans les commentaires :-)
  2. Pas trouvé la version française, ni sur Amazon ni sur Fnac.com Je l'ai trouvé sur amazon.com mais seulement en VHS. Là par contre, ça risque d'être difficilement visualisable. Plus compliqué qu'un DVD en tout cas.
  3. Je le trouve pas sur Amazon. C'est étonnant que les US n'aient pas la version cinématographique.
  4. Suite au fil Howard Roark, j'en ouvre un autre pour poser une question toute simple: - Savez-vous s'il y a eu une ou plusieurs adaptations cinématographiques de "Nous les Vivants"? Par ailleurs, je viens de recevoir des USA le DVD Fountainhead, qui étonnamment fonctionne très bien sur le lecteur DVD de ma TV (pourtant un lecteur acheté il y a 5 ans à 99 €) sans que j'ai eu besoin de faire quoique ce soit. Mais pour les libéraux, le plus drôle c'est ce qui est écrit derrière le DVD: "not authorized for sale or rental outside the USA and Canada: this copyrighted product has been manufactured and distributed by Warner Bros Video Inc" and is authorized for sale or rental for private home use in the USA and Canada ONLY. The sale or rental of this product outside the USA and Canada has NOT been authorized by Warner Home Video and is in direct violation of its written terms of trade. Federal law provides severe civil and criminal penalties for the unauthorized distribution, reproduction or exhibition of copyrighted motion pictures, videotapes or videodiscs". - Moi ça me fait marrer qu'Amazon balance des trucs comme ça à l'extérieur des US avec des mentions pareilles - Cela dit, je me demande en quoi une firme comme Warner a intérêt à auto-restreindre son espace de vente, surtout pour un film qui n'est pas récemment sorti, bien au contraire. Il doit y avoir l'Etat derrière tout cela…
  5. Mais est ce qu'un appareil dézoné peut continuer à lire des DVD européen?
  6. Ouais, je l'ai commandé via Amazon. On fait comment pour dézoner un lecteur DVD?
  7. Merci. Très intéressant. France 3 a diffusé le truc? J'ai pas été fichu de le trouver en Français sur Amazon… Je partage ton analyse; j'en parlais encore à Guillaume Vuillemey ce midi: Howard Roark est finalement quasiment anti-marché. Le terme est un peu fort mais il se fiche de ce que pensent les autres, se fiche de servir ses clients, et pense être au dessus de tout le monde. Vu qu'il est présenté comme un artiste incompris on a tendance à être de son côté mais j'ai également ressenti un malaise à la lecture du livre sur ce point. Je me pose une question: est ce qu'il n'y a pas finalement une longue image qui dure durant tout le roman (ou le film)? Est ce que finalement Ayn Rand ne s'est pas sentie, en URSS ou après aux USA, minoritaire avec ses idées, seule contre tous? N'est-ce pas un peu une image de sa propre situation (et admettons, celle des libéraux aujourd'hui, au moins en France) qu'elle a voulu dépeindre? Nous aussi, nous pensons avoir raison, seuls contre tous. Nous aussi, nous rejetons le système et nous refusons d'y entrer pleinement même si l'on est moins intransigeant qu'Howard Roark… Et puis la profession d'architecte n'est peut être pas choisie de manière anodine: il y a les architectes de notre monde socialiste qui sont tous des clones et qui cherchent surtout le pouvoir, la gloire, la reconnaissance (un mélange de Keating et de Toohey) et d'autres architectes: les libéraux qui proposent une organisation de la société différente, innovante, pleine de possibilités, sans règle ou avec des règles décidées au niveau individuel (un mélange de Dominique Francon, d'Howard Roark et de Gail Wynand). Ne peut-on pas trouver derrière tout cela une critique de la démocratie? (c'est vraiment une question que je me pose). Rand voudrait-elle nous dire que la loi du nombre amène à la médiocrité? Tout comme les individus sont difficilement à même de juger des choses politiques qui les dépassent (les individus feraient mieux de gérer leurs propres problèmes --> cf la célèbre citation de Rand sur le sujet), les profanes sont peu à même d'exprimer un jugement éclairé sur l'art. Du coup, les buildings sont médiocres et les architectes médiocres s'en sortent. De même que les idées à courte vue en politique. D'ailleurs, ce n'est pas entièrement faux: il suffit de voir un JT tel que celui de TF1 pour voir à quel point la médiocrité est au RDV quand on s'adresse à la masse. Cela ne veut évidemment pas dire qu'il faille faire intervenir l'Etat pour dire ce qui est bien ou pas. Mais Rand ne constaterait-elle pas que la démocratie comme toute chose de masse amène à la médiocrité et qu'il est compliqué dans un tel contexte pour un génie ou pour des idées nouvelles de faire leurs propres places? Je note que certaines oeuvres de Roark ont tout de même du succès auprès du public, comme par exemple la station de montagne qu'il a créée. Je me demande pourquoi Rand a choisi de lui donner parfois une reconnaissance du public (forte en ce cas précis) alors que Roark s'en fiche et qu'il est tout de même globalement rejeté de ce public pour la plupart de ses autres oeuvres. J'ai noté tout comme toi la confusion entre le droit de propriété et la propriété intellectuelle. J'ai été choqué par cela. Poru Roark, son idée lui appartient. Il a un droit de propriété sur des propriétés qui ne lui appartiennent plus ou pas.
  8. C'est effectivement ce qu'on ressent après la lecture du livre. On a l'impression que pour elle, servir les clients pour un produit visible tel qu'un building, c'est servir la masse. Or, la "moyenne" lui semble médiocre. Donc Peter Keating, architecte moyen, réussit. Par contre, Roark, est un génie, incompris des masses moutonnières et suiveuses et semble avoir les faveurs de Rand.
  9. Je l'ai commandé. Il viendra des US, je n'ai pas trouvé de version française. Je suis curieux de voir ce que ça donne. Je suis content d'avoir lu le livre avant car je redoute effectivement, comme souvent, un navet.
  10. Un petit mot sur un bouquin que je viens de finir: La Source Vive (The Fountainhead) d'Ayn Rand. Je voulais savoir ce que vous pensiez de ce bouquin. Pour moi, c'est un excellent bouquin: - Personnages spectaculaires, dont certains sont d'un individualisme vraiment hard core - Style excellent, très littéraire comme d'habitude - Intrigue intéressante et des passages philosophiques intéressants On peut reprocher peut être au bouquin le fait que certains personnages ont des traits de caractères presque trop exacerbés et des comportements quasi sado maso et peu probables. Qu'en pensez-vous?
  11. J'ai adoré NLV. J'ai lu aussi LSV que j'ai trouvé également très bon mais j'ai préféré NLV, peut être parce que l'histoire m'a parue un peu plus réaliste.
  12. Ce qui est fou, c'est qu'à la fin de son post, on a l'impression que l'ensemble de la planète libérale est derrière lui. Contribuables Associés, SOS Education et Sauvegardes Retraites sont carrément citées. Pour les autres (surement LC), elles ont de la sympathie pour Eddy et sa bande mais ne peuvent pas le dire publiquement pour des raisons de neutralité. C'est à vomir.
  13. C'est bien tout ça comme programme :-)
  14. T'es sourd ou quoi? Je ne parle pas de sa vie privée mais du camarade Fillias et du camarade Herold au sein de LC il y a quelques années. Arf…Oui, je suis super jaloux looool !!! Là ça devient vraiment Dallas…
×
×
  • Create New...