Jump to content

(V)

Habitué
  • Posts

    3082
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by (V)

  1. A quoi ça sert, la vulgarisation scientifique ? On connait tous plein de personnes qui se gavent de lectures, de sites web, de videos youtubes, et absorbent quantité d'informations parfois très techniques, mais a quoi est-ce que cela peut bien servir lorsque ce domaine est une réalité a laquelle on n'a absolument pas accès ? Dans quelle mesure cela aurait plus de valeur que lire ou regarder des polars par exemple, en termes de stimulation intellectuelle ? La vulgarisation a une visée politique inavouée. Et nombre de vulgarisateurs et scientifiques livrent en réalité une vision subtilement ideologisee sous couvert d'argument d'autorité. Et les gens aiment croire qu'ils augmentent leurs connaissances et leur intelligence, c'est une pure question d'ego, de valorisation sociale, la motivation première est surtout de chercher davantage de combustibles pour briller en société ou s'imposer dans les débats. Les vrais chercheurs...le deviennent. Quand je vois tous ces bouquins sans queues ni tête avec des questions "rigolotes" en guise de titres, genre "pourquoi les vaches ne peuvent-elles pas descendre les escaliers" et tous les bouquins qui se prétendent un brin plus sérieux autour, j'ai une furieuse envie d'autodafé.
  2. Je ne vote pas, car j'ai bien du mal a "voter pour voter", mais mon avis est qu'il faut simplement mettre le maximum de moyens dans la conquête spatiale. Puisque l'Etat grille déjà notre fric, autant que ce soit la-dedans plus que dans des projets "culturels humains et solidaires anti-racistes anti-sexistes pour la promotion de la diversité et du vivre ensemble". Je poste ce message surtout pour poser une question : Qui a deja entendu parler de l'AAA = Association des astronautes autonomes ? Qu'en penser ? Il y a un petit livre "Quitter la gravité", peut-être que quelqu'un ici l'a lu ? https://www.amazon.fr/Quitter-gravité-Astronautes-Autonomes/dp/2841620581
  3. *edit* * la loi de Gresham peut-elle s'appliquer au bitcoin ? imaginons que certains reussissent a utiliser des "faux bitcoins" (mettons de cote les problematiques techniques), que tu en recoives un : tu tenteras de le remettre en circulation ni vu ni connu, et cherchera a encaisser / garder uniquement les "vrais". Mais cela suppose a la base que tu as accepte de te faire payer en bitcoin. Et c'est ce point qu'il sera plus difficile d'etendre au prealable : que bitcoin soit réellement utilisé comme monnaie par toute ta communaute Ce principe s'applique d'autant mieux aux monnaies conçues comme marchandise : tu cherches a garder les marchandises de meilleures qualites et tentes de rejeter les moins bonnes. (On le fait deja avec nos billets euros coupés-rescotchés par exemple, ou nos pieces noircies, la plupart des gens preferent assez naturellement garder les beaux billets et les pieces bien brillantes). Mais c'est dans le cadre d'une meme unite (change fixe) que doivent etre utilisees deux matieres differentes au moins (billet propre vs billet rescotche, piece en or VS pieces en argent dont la conversion est assuree par un taux de change fixe imposé tandis que le cours de l'or et de l'argent peuvent se décorréler). Avec le bitcoin, il faudrait donc que soit imposé un taux de conversion en euros. A partir de la, la nature deflationniste du bitcoin fera que l'on preferera avoir le max de bitcoins pour soi et ecouler en priorite nos euros. Par contre, si le bitcoin supplante l'euro dans une perspective concurrentielle, c'est que le bitcoin se révèle meilleur en tant que monnaie. Pour le coup le bon systeme monetaire s'impose face au mauvais, si les individus sont libres de choisir. Ce n'est donc pas le meme processus ni cette loi qui s'applique. Simplement celui de la concurrence.
  4. C'est aussi en ouvrant des discussions que l'on recueille des informations, des références, et que l'on peut consolider ses connaissances et son argumentation Cela dit, plus qu'un bagage en eco, avant toute chose c'est un bagage en logique (et en rhétorique, son envers) qu'il faudrait pour pouvoir s'engager pleinement dans un débat intelligible et constructif. Pour l'heure, on passe sans cesse d'un plan a un autre, sans jamais envisager la matrice monétaire dans sa totalité. Repartons des bases : - Qu'appelle-t-on une monnaie ? Du pignolage, probablement, mais personne ne se tient ici a une définition complète et fondamentale de la monnaie. On répète a l'envi des poncifs en les tenants pour vérités acquises sans même chercher a comprendre a profondeur ce qu'ils impliquent (l'exemple typique des "3" fonctions de la monnaie... qui se réduisent en réalité a 2 si on fait preuve d'un minimum de logique) ; on enchaine les pétitions de principe (formules du type "d'ou vient la valeur de la monnaie", "valorisation de la monnaie", et on dénigre toute tentative de les démêler), etc. - Pourquoi la monnaie a-t-elle été matérialisée de telle ou telle façon au fil de l'histoire ? Dans quelle mesure cette matérialisation s'est confondue avec la monnaie elle-meme ? - Pourquoi ces "matérialisations" ont été successivement abandonnées en tant que monnaie ? D'ou vient la valeur que l'on persiste a leur attribuer (valeur que l'on chiffre donc sur la base d'une nouvelle monnaie) ? (les assignats se monnayent désormais très bien sur le marche des collectionneurs et numismates) - Quelles sont les implications d'une telle matérialisation ? (Cout de production, d'entretien, de stockage, de ces éléments matériels) - Quelles sont les implications d'une monnaie conçue comme une marchandise ? (répéter "la monnaie doit être une marchandise" ne fonde en rien le fait qu'une monnaie-marchandise est préférable a une monnaie purement "verbale", pour ne pas dire scripturale : reflechit-on a ce qu'implique concretement une monnaie-marchandise dans un cycle d'echanges pour une durée donnée ?) - La monnaie se pense a ce stade toujours comme une et unique. Arrive-t-on a suivre les memes definitions et les memes raisonnements dans la perspective d'une authentique concurrence de monnaies ? - On envisage a chaque fois indépendamment les distinctions change fixe / flottant, monnaie unique / concurrence... Arrive-t-on seulement a concevoir toutes les combinaisons ? N'y a-t-il pas certaines combinaisons contradictoires ? On peut revendiquer la concurrence des monnaies d'un cote, revendiquer un retour a l'etalon or de l'autre... Et les deux mis ensemble ? Dans etalon or, ce qui compte fondamentalement, c'est etalon. L'or n'est qu'un moyen d'etablir cet etalon. Un etalon est necessaire pour etablir un taux de change fixe. Mais une authentique concurrence des monnaies se traduit par un systeme de change flottant. La contradiction n'apparaitra ici qu'a ceux qui auront pris le soin de fournir une définition complète de la monnaie et de s'y tenir. - Une fois la monnaie completement definie et concue dans une perspective concurrentielle, et le systeme de changes flottants accepté, on peut commencer a transposer un peu plus directement aux crypto. Et c'est reparti pour du fun.
  5. ... J'improvise, des mots mystérieux me viennent comme ça, je suis un poète que veux-tu Et parfois, dans le simple pétale d'une fleur, je perçois l'écho lointain de la vérité, mais les mots sont impuissants, seul le langage de l'énergie pure pourrait en rendre compte gfxcjghvkbjln;ok;m/njbhkgcxzexd Soudain, le titre de ce fil me revient, "la mauvaise monnaie chasse la bonne", encore une mystérieuse combinaison de mots... Des images du XIXe siècle surgissent... Tout était si parfait, tout aurait pu continuer ainsi pendant 10.000 printemps... Mais une hydre hideuse émerge de la Seine, l'hydre étatiste à 83 têtes... Les images se troublent dans mon esprit, il fait si sombre... Je... Le pétale... Il...
  6. des periodes de deflation oui, mais pas un systeme deflationiste par essence. Tout comme des periodes d'inflation se reveleraient profitables dans la perspective d'une large tendance deflationniste. Bref, le jeu de l'equilibre/desequilibre/re-equilibre d'un marche libre...
  7. 19e siecle, oui, pour les plus fortunés. Les "gens" comptaient davantage en sous qu'en francs, Et maintenant, XXe siecle ? Peut-on retablir l'etalon-or ? Et plus encore, premisse de l'etalon-or : absence de changes flottants. Que pourrait donc bien signifier une libre concurrence des monnaies si un taux de change fixe leur est imposé ? La nuance est que dans une economie libre et saine, si la monnaie achete plus de biens et services c'est parce que ceux-ci coutent de moins en moins chers a fournir, grace aux progres tech notamment. Considerer que c'est la monnaie elle-meme qui doit se charger de davantage de valeur pour avoir ete epargnee, c'est une sorte d'illusion monétaire inversée ! A vouloir prendre le contrepied des etatistes et de leur adoration pour l'inflation, les liberaux pechent par exces inverse, alors que la solution est de depasser cette opposition. Dans la pratique, il continuera d'y avoir des periodes de deflation comme d'inflation, mais legeres et passageres, qui contribueront au re-equilibre. Ne vouloir aller que dans un sens, inflation comme deflation, c'est comme etre de droite ou de gauche alors que la solution est liberale, ni a droite ni a gauche mais en avant.
  8. C'est un defi sur lequel plancher. Un peu comme les frerots qui nous ont invente l'avion. Et toute une generation qui leur a balancé : Amusez-vous les gars !
  9. Ce sont des contre-exemples inopérants. Tu connais un mec qui possède quelques lingots d'or, et qui en vend de temps a autre pour avoir de quoi crouter ? Bien sur que non. L'or est stocké, tout comme les bitcoins et les cryptos : ça ne circule pas. Quant a l'impôt, ...L'impôt ? Tu payes tes impôts en crypto ? Les prélèvements se font directement sur les lingots, par petites pépites ? Mais le probleme est plus profond. Si les impots devaluent une monnaie x, et que la masse de cette monnaie est fixe : comment maintiens-tu cette monnaie dans le temps ? Je te laisse trouver la reponse. Et ce phenomene peut s'appliquer a toutes les monnaies qui tentent de co-exister dans un systeme de concurrence entre monnaies libres. En realite, ce sont les instruments monetaires qui seront en concurrence - tandis qu'une seule monnaie s'imposera toujours comme etalon dans l'esprit des gens. C'est le même paradoxe quant a la "valorisation de la monnaie"... Dire que la monnaie se valorise est déjà une incohérence, ou plus exactement une pétition de principe, mais tellement enracinée que rien ne pourra la déconstruire ici... La monnaie exprime une valeur, elle n'est pas censée être la valeur elle-meme. Les instruments permettant de gerer les echanges bases sur cette monnaie ont un cout, et le support par lequel elle est matérialisée peut se valoriser, et peux meme avoir une valeur superieure a sa valeur faciale, mais on voit qu'il y a vite un problème. Bitcoin n'est pas tout a fait une monnaie, ce fut utilisé ponctuellement et confidentiellement comme instrument monétaire au sein d'une communauté très restreinte pendant une poignée d'années, ca le sera peut-etre encore pendant des années, mais aucune monnaie a masse fixe ne survivra au temps. Une monnaie a masse fixe pourra servir pendant quelques temps, mais deviendra au final quelque chose qui n'est pas une monnaie. Exactement comme des pièces de collections : les drachmes ont été utilises comme monnaie, mais aujourd'hui on n'utilise plus les drachmes comme monnaie. Ce qui ne veut pas dire que je ne peux pas trouver quelqu'un qui accepte mes drachmes comme monnaie d'échange - tout comme un autre accepterait mes caramels, ce qui ne fait pas pour autant de mes caramels une monnaie. Enfin bref. Ça ne change rien au fait que dans la pratique on prend et on utilise ce qu'on peut, même si les tenants du système qui se met ainsi en place tentent toujours d'en profiter pour capter une part de valeur sur le dos des travailleurs et des producteurs, qui continuent pourtant de produire et de travailler, permettant a la société de continuer de se developper. Peu importe que l'on comprenne ou non ce qu'est la monnaie pour l'utiliser, ou utiliser ce qui nous est donné comme tel. Peu importe que l'on comprenne quoi que ce soit au langage pour discuter, les choses fonctionnent malgré tout d'une certaine façon - on ne se rend simplement pas compte de la façon dont on pourrait améliorer en profondeur le monde et nos vies, on se fait a ce qu'on a, et on sera mort bien assez vite.
  10. Oui l'inflation se traduit bien par une hausse perçue des prix, mais pas parce que le vendeur et/ou le producteur les augmentent pour augmenter sa marge, plutôt parce que chaque unité a d'autant moins de valeur. Et c'est cette confusion qui est appelée "illusion monétaire" (par Keynes le premier, cf. l'autre fil a ce sujet "d'ou vient la valeur")
  11. Une croissance monétaire qui augmente en proportion de la valeur réelle créée par le système d'échanges utilisant cette monnaie... Parce qu'une masse fixe évitera l'inflation, mais... c'est un autre débat dans un autre fil.
  12. Tout ça n'est qu'un coup monté des Hollywoodiens pour en faire des films, séries et produits dérivés d'ici une a deux générations Et / ou un projet des parents, pour que leurs gamins puissent écrire un bouquin, empocher des royalties sur le film qui en sera tiré, bref, leur offrir un avenir
  13. Et c'est le même problème quand ceux qui sont doués en crypto/informatique pensent que cette compétence les qualifie d'office pour parler des cryptomonnaies sur le plan monétaire Mais les premiers sont les pires, car tellement nombreux aujourd'hui - tous les Français pensent bien comprendre l'économie... Comment ce biais est-il possible ? Alors que dans le meme temps la même majorité ironise sur ses faibles compétences en... maths par exemple
  14. Il y avait des crèmes glacées au lait maternel... Des productions alimentaires a base d'humains verront le jour, j'en suis certain, et ton idee est excellente pour amorcer le processus, au nom meme du veganisme ! Je te nommerais bien directeur marketing de ma future start-up Human Delight.
  15. Quand j'etais petit, il y avait quelque chose que je n'arrivais pas a comprendre dans les films : pourquoi le grand mechant voulait tuer tout le monde, parfois en faisant sauter la planete, et donc en se detruisant lui-meme. Mais maintenant, je comprends très bien. Je me sens comme un grand méchant malgre moi, désigné comme tel par tous les débiles de la terre, et je veux tous les buter. ...Enfin, non, il y a quelque chose que je ne comprends toujours pas : le grand mechant des films n'est peut-etre pas si mechant, puisqu'il veut tuer tout le monde d'un coup (bombe planetaire, gaz universel, ondes galactiques etc.). Moi, je prefererais torturer pendant des dizaines d'annees ces demeurés de sjws.
  16. Assez d'accord avec L.F., ça fait un moment qu'on ne peut plus trop se fier aux outils d'analyse technique les plus élémentaires sur le marché des crypto...
  17. @frigo au final tu parles de ton système idéal, mais on personne ne cherche a répondre a la question : Bitcoin est-il vraiment une monnaie pleine ? Si oui, d'ou vient sa valeur en tant que monnaie ? D'ou vient la valeur de la monnaie ? Bref, un bon fil bien vaporeux ou chacun cherche d'abord a se conforter dans ses idées, dans ses intuitions et dans ses désirs plus qu'a réellement interroger ceux-ci. Cela dit, je suis tout a fait d'accord pour reconnaitre que questionner ses propres idées, ça fait vraiment chier - et parfois ça fait même un peu mal. Toutefois, j'aimerais bien creuser ton idée de monnaie dont la masse augmente et se repartie proportionnellement entre les adhérents. A ce stade il y a quand même une opération que tu ne précises pas, et je ne comprends toujours pas qui reçoit combien exactement lors de l'arrivée d'un nouvel adhérent. . .
  18. EVOCATION DE LA NOTION DE RACE, C'EST UNE HONTE INNACEPTABLE A NOTRE EPOQUE, ECRIRE RACE C'EST DEJA LUI RECONNAITRE UNE POSSIBLE EXISTENCE ET DONC ETRE RACISTE, JE SIGNALE CE POST
  19. Soit. Mais le point qui demeure éludé, c'est le mode de sélection des nouveaux adhérents. J'aime raisonner par l'absurde, ça permet parfois de gagner du temps : si dans ta communauté de, disons maintenant 2000 personnes, tu n'as que des cousins et cousines de Marine et Adolphe, un peu comme en France aujourd'hui, le système te semble-t-il viable ? Que fais-tu si tu fais partie des premiers adhérents ?
  20. Si ça ne l'est pas au début, ça le devient forcement. Je veux parler du cas de figure que j'ai exposé. Tu ne vois pas ce qui se passe dans cette communauté de 1500 personnes ? Et cette répartition de l'augmentation de la monétaire entre tous les adhérents, je ne suis pas sur de ce que tu veux dire : Si pour un nouvel entrant 100 nouvelles unités sont générées, on donne 100 / x unités a chacun des x adhérents ?
  21. Quels genres de biens et de services ? Marine taille des pipes (excellentes au demeurant), et Adolphe fait des jolis dessins. Marine est tellement bien rémunérée pour ses pipes que beaucoup d'autres envisagent de suivre son exemple, et Adoplphe semble tellement prendre son pied a gribouiller toute la journée plutot qu'a trimer dans les champs que la majorité est prête a faire pareil, quitte a être très peu rémunérée. Toi, tu te retrouves bien vite le seul qui continue de transformer une matière première en bien de consommation, devenu vital car il n'y a plus que du fromage de chèvre a bouffer dans la communauté de 1000 personnes. Ce n'est peut-être pas si facile finalement. Comment naissent concrètement ces premiers échanges monetarisés ? Par la fourniture de quels bien / services plus précisément ? Comment se maintiennent-ils dans le temps (sur, disons, 10 saisons) ? Marion, la cousine de Marine, débarque. On lui donne d'office 100 unités d'avance sur les pipes que les 1000 premiers pensent qu'elle va prodiguer ? Du coup les 500 autres cousines de Marine et Marion les rejoignent. On génère 50.000 nouvelles unités ? Comment sont repartis les 150.000 u entre les 1500 membres ? (Les échanges ont déjà démarrés avant leur arrivée, tout le monde n'a donc pas le même credit, certains ont 200, d'autres 300, d'autres 0...)
  22. Comment est-ce que les personnes a qui j'ai fourni biens ou services se sont-elles retrouvées avec des unités monétaires plein les fouilles avant moi ? Quelles sont les toutes premières personnes qui ont disposées de ces unités ? Pourquoi ai-je décidée qu'une seule unité pouvait s'échanger contre mon fromage ?
  23. Profitons quand même des belles perspectives de ce titre
  24. Le sujet : Question que l'on pourrait reformuler ainsi : Qu'indique la valeur faciale d'une monnaie ? Quand je vois 1 (xbt, once, euro...) ou 17, qu'est-ce que cela veut dire ? Meta-question : comment cela peut-il dire quelque chose ?
  25. = créances plus exactement, la monnaie étant la trace ou preuve de cette créance, opposable au débiteur comme au reste de la société participant aux échanges et utilisant cette même monnaie. Oui, c'est très probablement ainsi qu'est née la monnaie, en vue d'un échange différé entre deux producteurs ayant suffisamment confiance l'un en l'autre.
×
×
  • Create New...