Jump to content

RedGhost

Utilisateur
  • Content Count

    401
  • Joined

  • Last visited

About RedGhost

  • Rank
    Jeune Padawan
  • Birthday 11/20/1990

Previous Fields

  • Tendance
    Minarchiste

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Interests
    Sciences (mathématiques, physique, médecine, informatique… etc.), politique, économie, philosophie.

Recent Profile Visitors

466 profile views
  1. Le problème récurrent de la fusion, c'est que même si on finit par démontrer qu'on peut tenir un plasma suffisamment longtemps pour avoir assez de réactions produisant assez d'énergie pour que ce soit rentable (sans même parler économiquement), on est encore *très* loin de la centrale commerciale.
  2. C'est une idée presque aussi vieille que le nucléaire lui-même. Mais une réalisation technique et économiquement viable reste à établir — je trouve l'approche de TAP convaincante.
  3. OK pour les taxes (qui restent un distortion du marché), mais le marché du pétrole est complètement détraqué par l'OPEP qui en contrôle plus ou moins son prix; plus les ricains qui sont aventureux dans le domaine militaire pour ces raisons (tout en favorisant des sociétés US pour l'exploitation ensuite). Ce n'est pas stricto-sensu une subvention, mais ca revient au même. Sinon, comme on reproche souvent au nucléaire les possibles plafonds d'assurances et le fait qu'en cas d'accident les personnes lésées ne seront pas justement indemnisées; le même reproche peut être fait aux combustibles fos
  4. Je lirai la chose en détail, mais il y a déjà deux trois trucs qui me choquent: -- Étude américano-centrée (un peu peu pour faire des conclusions sur le nucléaire en tant que technologie ?) -- C'est l'UCS (anti-nucléaire, anti-OGM, réchauffistes... et pour les renouvelables (qui comme tout le monde le sait, n'ont pas besoin de subventions... oh, wait) -- Je défie quiconque de me trouver un secteur de l'énergie qui n'est pas subventionné d'une manière ou d'une autre aux US (et dans le monde)...
  5. Rien de bien intéressant, naturellement. Quelqu'un connaît cette "Sandye Gloria-Palermo" ? http://www.letemps.ch/Page/Uuid/74112c4c-89ad-11e2-b91a-9ce1227e0734/L%C3%A9cole_autrichienne_un_courant_moins_unifi%C3%A9_quil_ny_para%C3%AEt#.UTzwo9Fab8c Edit : Oups, la balise code ne rend pas très bien. Les gens qui veulent voir l'article peuvent créer un compte; mais ça ne fonctionnera que quelques jours. Edit2 : Badurl ne marche plus ?
  6. Ça me fera toujours énormément penser à ça : http://www.youtube.com/watch?v=ZqzZjVRqgGA (Il n'y avait pas une balise youtube, un temps ?) Évidemment, les acteurs ne sont pas exactement les mêmes, mais la ressemblance est troublante. Un peu comme Clancy qui fantasmait sur une invasion de la Géorgie par la Russie en 2008...
  7. Je ne sais pas comment il fait son calcul pour l'uranium; mais il semble que ce soit en fissionnant tout l'uranium d'une masse donnée; ce qui n'est techniquement pas faisable. Un calcul plus raisonnable avec la technologie actuelle donne 5 184 000 MJ/kg avec un taux de combustion à la décharge raisonnable de 60 MWd/kg-U (60*24*3600 = 5 184 000 MJ/kg). Mais bon, on est toujours bien au dessus du reste !
  8. Le fait est que le trio germanique Allemagne-Autriche-Suisse souffre du même mal anti-nucléaire et qu'une bonne partie de celui-ci ne repose pas sur des faits mais sur des émotions : les gens sont incapables de sortir autre chose que des choses qu'on leur a vomis dans le cerveau; c'est comme débattre avec des communistes de la liberté d'entreprendre... Je doute donc de la portée de cette (bonne ? je ne sais pas) nouvelle... Je discutais de ça avec le président de l'European Nuclear Society, qui disait très justement qu'« il n'y a pas de lobby nucléaire » (sauf peut-être en France du fait du m
  9. Rincevent a partiellement raison : dans un réacteur nucléaire critique (je prends des gants parce qu'avec les systèmes pilotés par accélérateur par exemple on est sous-critique, mais c'est un cas spécial…), on a bien une masse critique, maintenue critique (par opposition à sous-critique) par la présence d'un modérateur (je laisse les réacteurs rapides de côté) et critique (par opposition à sur-critique) par les captures neutroniques dans les éléments de contrôle (acide borique dans l'eau dans un REP par ex., ou les barres de contrôles dans d'autres cas) ainsi que les feedback de réactivité (te
  10. Avec les piles de plutonium et d'uranium appauvri on pourra tenir plus de 50 ans. La question est plutôt : à quel prix ? Attention quand on cite des chiffres comme ça, ça dépend de tellement de paramètre différents qu'on ne peut pas être scientifiquement sérieux sans donner au moins les hypothèses que l'on fait dans le calcul. Sinon le Thorium permet surtout de produire moins (volume) de déchet. La possibilité de réduire la "durée de vie" et de brûler "les déchets" (une partie de ceux-ci) existent déjà et ne dépendent pas du Thorium. Pour le risque d'emballement, c'est une affirmation assez
  11. Attention : Il n'y a pas 'un' nucléaire expérimental…
  12. Concernant le Thorium : - l'Uranium est très peu cher, déjà très bien développé sur tout le cycle du combustible (de la mine au traitement des déchets, en passant par la fabrication du combustible) - Pour ce qui est du côté "mine", le Thorium a la facheuse tendance à "pousser" un peu partout par rapport à l'U qui pousse pas mal dans des "unconformity deposits" (roches qui ont des grosses concentration d'U (du very high grade monte jusqu'à 200'000 ppm)), jusqu'au qui peuvent être près de la surface, ce qui rend bonnard d'aller le chercher. Si un jour l'U atteint des prix astronomiques on pour
  13. Les japonais ne sont pas « moins pire que les autres ». Les meilleurs et plus prudents en termes de sûreté nucléaire sont les suisses et les allemands, qui suivent le state-of-the-art en termes de "backfitting measures", qui ont permis de sensiblement réduire les risques face à plusieurs type d'accidents postulés. La simple présence de systèmes certes modernes (par rapport à la date de conception/construction des tranches nucléaires de Fukushima), mais standard depuis bien des années dans les pays précités, auraient certainement pu réduire les conséquences de l'accident, sans même parler d'u
  14. C'est surtout le résultat d'une culture de la sécurité défaillante (qui contraste fortement avec l'image des japonais précis et méticuleux qu'on a à l'étranger)…
  15. Je viens de vivre encore une expérience qui me rappelle pourquoi je déteste ce pays. Asthmatique, j'ai fait une crise après un peu de ménage. Je croyais avoir un inhalateur de Ventolin(e) sous la main, mais celui-ci était vide. Et je n'ai plus d'ordonnance valable depuis celle faite par mon pédiatre à l'époque (!), du fait que je vais rarement chez le médecin et que je fais rarement des crises. Je file à la pharmacie du coin, tout essouflé, avec mon inhalateur vide et en expliquant, le souffle court et produisant ce sifflement/miaulement caractéristique, que je n'ai pas d'ordonnance mais que
×
×
  • Create New...