Jump to content

PtitSuisse

Yabon Nonosse
  • Content Count

    401
  • Joined

  • Last visited

About PtitSuisse

  • Rank
    Jeune Padawan
  1. Justement ! http://www.vaucluse.pref.gouv.fr/actualite…21-0030-DDE.rtf D'un autre côté sur un plus grand territoire, on peut produire plus. Dans les chiffres on rapporte le PIB au CO2 émi, ça inclut le facteur de taille. Mais vous avez raisons de dire que la densification du territoire est un très grand facteur d'augmentation de la productivité. Les Etats-Unis ce sont avant tout d'énormes villes avec plein de vide autour, celà reste un pays très urbain.. Pour l'exception suisse, il existe un ensemble de raison pour la rendre très bon élève en matière d'émission, le pire c'est qu'elle a une grosse marge de progression, car elle possède un des parcs automobile le plus polluant d'europe cependant je constate qu'on peut produire beaucoup de richesses tout en étant économe en ressources énergétiques non-renouvelables et qu'il n'y a pas de contradiction entre les deux.
  2. Vous parlez des chiffres ci-dessus ? Il ne s'agit pas du CO2 par habitant ! Cependant l'allemagne brûle du charbon/pétrole pour faire de l'électricité… Si on veut faire des comparaisons sur l'organisation du territoire, il faut comparer à source d'électricité comparable, comme par exemple la Suisse et la France qui toutes deux n'émettent quasiment pas de CO2 pour produire de l'électricité.
  3. L'état n'est finalement pas si gourmand avec ces 30milliards de prélèvements Je suis 100% d'accord avec vous. Sans intervention de l'état tout aurait été très différent. Mais à mon avis on aurait bien plus de ligne de chemins de fer et beaucoup moins de nationales et d'autoroutes. Et d'ailleurs l'occupation du territoire serait totalement différente, puisqu'avant de construire n'importe où et d'attendre que l'Etat fournisse son service publique financé de force sur le dos de tous les usagers, eh bien il aurait fallu trouver des exploitants pour construire des routes rentables. Je suis d'accord avec vous, sauf que le facteur climatique n'est que secondaire, et que le plus souvent on invoque les problèmes d'accidents C'est déjà le cas, non ? Mais il y en a très peu http://www.statistiques-mondiales.com/co2_kg_pib.htm Bien sûr il est assez discutable de prendre le CO2 comme norme de pollution, cependant celà mesure assez bien le taux d'émissions dans l'atmosphère. Faute de mieux on peut déjà utilliser celà. La Suisse est à 0.12, je crois que c'est la championne du monde. La France à 0.20 et les USA à… 0.63, soit 3x plus que la France et 5x plus que la Suisse. Donc non, les USA ne fabrique pas spécialement beaucoup de richesse en proportion de tout le pétrole qu'ils consomment. Vous prêchez un convaincu. Pour moi la mégapole "à la parisienne" est un excellent modèle mais je préfère le modèle "Germanique" (ou Suisse, du reste), à savoir un réseaux de villes denses très bien reliée par des transports performants. Paris doit encore faire de gros effort pour organiser sa banlieue, qui a hélas trop tendence à s'étaler n'importe comment sans création de pôle dense.
  4. Obligation de rentabilité qui nécessiterait un rendement sur le capital investi: combien de dividendes annuel pour un investissement de 500 milliards ? Reste à prouver que la rentabilité est maximale quand la vitesse est maximale. Déjà en première approximation, du fait des distances de sécurité, le débit d'une route ne dépend pas de la vitesse. Les voitures nigérianes sont les voitures dont les français se débarassent pour profiter du bonus écolo Pour la performance pollution/production, pas sur que les américains soient les modèles du genre. Si on compare le PIB par habitants et les émissions de CO2 par habitants, la Suisse est infiniment plus performante. Même la France est un très bon élève. Mauvaise analyse: si Paris était une ville plus étalée, votre situation serait encore pire.
  5. Le taux de motorisation des parisiens est le plus bas de France…
  6. Nous avons déjà discuté du capital investi, en gros 500 milliards pour le million de km de route en France. Tout à fait, mais une fois la résistance fixée, on met la vitesse en fonction. Vous pouvez également mettre un péage à l'entrée de la ville et réguler les entrées en fonction du nombre de place de parc disponible. Oui, parce que la planète entière n'a pas encore le taux de motorisation des américains. Oui, la politique centralisatrice à la Français n'est pas ce qui se fait le mieux. Cependant Paris est une ville redoutablement efficace, en terme de productivié à l'hectare. Probablement l'une des meilleure au monde.
  7. Bien sûr que la pollution a chuté depuis l'introduction du pot catalytique et qu'on a fait attention à la qualité de l'essence !! Encore heureux ! Le So2 et les NOx, benzène, CO sont bien sûr en chute libre depuis une 15aine d'anné… En ce qui concerne le NO2, l'O3 et les particules fines, on ne peut pas dire que la chute soit spectaculaire, loin de là ! Leur niveau reste très préoccupant, surtout le long des grands axes routiers. http://www.airparif.fr/airparif/pdf/bilan_2007.pdf
  8. Sans l'Etat pour subventionner les petites routes peu rentables, il faudra bien limer sur le coûts d'entretien, et donc s'attendre à des routes qui ne sont pas des billiards permettant de rouler à 200 en permanance pour les quelques usagers qui s'y balladent. Sur les autoroutes, il existe de nombreuses raisons techniques de déterminer une certaine vitesse, comme par exemple la conception des glissières de sécurité. Tout à fait Bref, une bonne gestion de l'espace, c'est raser la ville . Parce que ce que vous nous dites, c'est qu'il faut dimensionner les routes pour remplir les parkings aux heures de pointes. Et comme vous le dites, plus une voiture roule vite, plus elle prend de la place. Donc vous voulez mettre des autoroutes 6 voies partout… mais ensuite on met où ce pourquoi les gens viennent en ville ? Il ne viennent pas juste pour y garer leur voiture.
  9. Vous ne généraliserez pas la voiture électrique sans doubler le parc de centrales nucléaires… Et le rendement d'un vélo de 25kg pour transporter 1 personne sera toujours infiniment meilleur que celui d'une voiture de 1 tonne.
  10. Le rendement énergétique du cycliste est proche de celui de la voiture (20%-25%).
  11. Elle serait imposée par les normes techniques et par le désir de tranquilité des riverains. Pour que les places de parking servent à quelque chose, il faut y accéder. Et l'accès à la voie publique n'est pas réglée par le marché: la preuve, il y a pénurie (la congestion). Si la route était privée, ce qui ce chargerait de "dégoûter" les clients de prendre leur automobile, ce serait le prix des péages. Désolé, j'oubliais qu'il est nettement plus recommandé de parler ici de chat rose spatial ou de caviar…
  12. Limitation de vitesse, places de parking et largeur des routes: vous revendiquez des libertés qui sont artificielles: elle n'existent que parce que la voie publique est collectiviste. Si la voie publique était privatisée, vous trouveriez naturel ce genre de limitations, qui découlerait de la liberté du propriétaire d'accorder l'usage de son bien suivant son bon plaisir, et pas le votre ! Augmenter son autonomie énergétique est le meilleur moyen d'être plus libre.
  13. Régression des libertés ? Parce que le marché de l'énergie et des transports est un modèle d'économie libérale ? laissez-moi rire: que ce soit le pétrole ou la voiture, on est dans le domaine qui subit le plus l'interventionisme des états. Si vous voulez vivre plus indépendant de l'état, c'est pas en réclamant toujours plus de pétrole étatique que vous y arriverez, c'est bien avec des panneaux solaires sur le toît une éolienne dans le jardin, et des vélos dans le garage.
  14. Normal, un p'tit malin a bidouillé le forum pour changer la frappe du mot a.p.s en pas…
×
×
  • Create New...